Jeep ELITE - 2018/2019 - 8ème journée
samedi 03 novembre - 20:00

Le Mans

71

       

75




19 - 16  |  6 - 20  |  20 - 21  |  26 - 18

Strasbourg

Victorieux en Ligue des Champions mercredi face à Ventspils (91-76), les Sarthois vont accueillir les Alsaciens avec le secret espoir de renouer avec le succès après leur déconvenue à Nanterre la semaine passée (77-98). Il est cependant peu probable que les hommes de Vincent Collet leur faciliteront la tâche. De plus, dans les rangs Strasbourgeois, Youss Fall, champion de France avec le MSB au printemps dernier, voudra se rappeler au bon souvenir du public d’Antarès qui saura lui réserver un accueil particulier. Par contre, Éric Bartecheky devra se passer des services d’Antoine Eïto, blessé aux adducteurs contre Ventspils.

Le contexte :
Avec 4 succès et 3 revers, Strasbourg pointe au 6ème rang en compagnie de Bourg-en-Bresse, Le Portel et Pau-Lacq-Orthez. Le MSB figure à l’échelon juste au-dessus (2ème avec Chalon-sur-Saone, Dijon et Levallois) après avoir enregistré 5 victoires et 2 défaites. Samedi dernier, les Alsaciens ont dominé Gravelines—Dunkerque au Rhenus Sport (90-84) dans le sillage de Quentin Serron, meilleure évaluation du match (21) et auteur de 17 points. et 10 rebonds). Avec 21 points, Mardy Collins en a été le meilleur marqueur alors que Youss Fall ajoutait 15 unités et Ali Traoré 10.
Dans le même temps, les Manceaux succombaient à Nanterre (77-98) malgré les 16 points de Valentin Bigote, pourtant aidé par Cameron Clark (15), Richard Hendrix (14) et Juice Thompson (11).

Les arbitres de la rencontre :
Hugues Thepenier, Jean-Michel Tartare et Matthieu Roux

L’effectif de Strasbourg :
1 – Mardy Collins (1,98 m, 34 ans, ailier, Américain) : 12,0 points, 4,4 rebonds et 4,6 passes
3 – Ludovic Beyhurst (1,68 m, 19 ans, meneur) : 4,7 points
5 – Quentin Serron (1,90 m, 28 ans, meneur-arrière, Belge) : 9,6 points, 4,0 rebonds et 2,9 passes
9 – Jérémy Nzeulie (1,88 m, 27 ans, arrière) : 4,0 points
10 – Mike Green (1,85 m, 33 ans, meneur, Américain) : 9,7 points, 3,7 rebonds et 5,1 passes
11 – Florent Piétrus (2,01 m, 37 ans, ailier fort) : 6,4 points et 5,0 rebonds
15 – Nicolas Lang (1,99 m, 28 ans, arrière) : 7,3 points
18 – Quentin Goulmy (2,06 m, 20 ans, intérieur) : 5,0 points
19 – Youssoupha Fall (2,21 m, 23 ans, pivot) : 17,0 points et 9,0 rebonds
24 – Ali Traoré (2,08 m, 33 ans, intérieur) : 16,9 points et 5,6 rebonds

La saison 2017-2018 de Strasbourg :
Pro A : 2ème avec 24 victoires et 10 défaites
Meilleur marqueur : David Logan (14,8 points)
Meilleur rebondeur : Louis Labeyrie (7,5 rebonds)
Meilleur passeur : Dee Bost (5,8 passes)
Playoffs : Éliminé en 1/2 finale par Le Mans (2-3)
Meilleur marqueur : Dee Bost (14,3 points)
Meilleur rebondeur : Miro Bilan (7,4 rebonds)
Meilleur passeur : Dee Bost (5,1 passes)
Leaders Cup : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (70-77)
Coupe de France : Vainqueur en finale de Boulazac (82-62)
Basketball Champions League : Éliminé en 1/4 de finale par AEK Athènes (Grèce) (69-78 et 83-83)

La saison 2017-2018 du MSB :
Jeep Élite : 3ème avec 21 victoires et 13 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,9 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (6,9 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Playoffs : Vainqueur en finale de Monaco (3-2)
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (14,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (5,3 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (6,2 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : -

Les oppositions dans la Sarthe :
Depuis 1994, le MSB a accueilli la SIG pour 30 matchs dont 19 se sont soldés par une victoire mancelle et 11 par une défaite. En 1994, les Sarthois avaient été surpris en barrages par les Strasbourgeois, pourtant en Pro B. En saison régulière, le bilan est en faveur des Manceaux qui se sont imposés à 16 reprises alors qu’ils se sont inclinés 7 fois. En 2015 et 2016, les joueurs d’Erman Kunter sont tombés dans le 3ème match des 1/2 finales, se faisant ainsi balayer chaque fois (0-3). La saison dernière, les Sarthois ont remporté le match 3 de la série demi-finale avant de perdre le match 4. Par ailleurs, les Manceaux se sont imposés en phase régulière de la Coupe Korac 2000-2001 et en 1/2 finale de la Coupe de France 2009 qu’ils allaient remporter 3 semaines plus tard.

Le Mans

#1. Louis RUCKLIN

19 ans, 184 cm, Arrière-meneur

#7. Richard HENDRIX

32 ans, 206 cm, Pivot

#8. Antoine EITO

30 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

26 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

24 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Petr CORNELIE

23 ans, 211 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#18. Jonathan TABU

33 ans, 185 cm, Arrière-meneur

#21. Michael THOMPSON

29 ans, 178 cm, Meneur

#23. Cameron CLARK

27 ans, 198 cm, Ailier

#30. Jacques EYOUM

18 ans, 194 cm, Ailier fort

#30. Jose FAMILIA

20 ans, 201 cm, Ailier fort

#32. Brahim DOHOU

19 ans, 192 cm, Ailier-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Menés un temps de 19 points (27-49, 23ème), les hommes d’Éric Bartecheky sont venus mourir à 4 au terme d’une improbable remontée. Leader offensif du MSB avec 14 points marqués, Cameron Clark a reçu le soutien de Petr Cornelie (13) et Valentin Bigote et Juice Thompson (10 chacun).



Le Mans

VS

Strasbourg

71

points

75

25/57

adresse

29/59

5/16

3 points

5/14

20/41

2 points

24/45

16/26

lancers-francs

12/21

29

rebonds (off/déf)

39

17

passes décisives

10

71

évaluation

80





Menés un temps de 19 points (27-49, 23ème), les hommes d’Éric Bartecheky sont venus mourir à 4 au terme d’une improbable remontée. Leader offensif du MSB avec 14 points marqués, Cameron Clark a reçu le soutien de Petr Cornelie (13) et Valentin Bigote et Juice Thompson (10 chacun).

Les Cinq de départ :
MSB : Juice Thompson, Terry Tarpey, Valentin Bigote, Cameron Clark et Richard Hendrix
Strasbourg : Mike Green, Quentin Serron, Mardy Collins, Florent Piétrus et Youssoupha Fall

Le fil du match :
1er quart-temps : 19-16
(19-16).

2ème quart-temps : 6-20
(25-36).

3ème quart-temps : 20-21
(45-57).

4ème quart-temps : 26-18
(71-75).

Le Sarthois du match :
En 25 minutes, Cameron Clark a marqué 16 points à 6/10 aux tirs dont 2/3 à 3 points et 2/2 aux lancers-francs. Il leur a ajouté 1 passe et 1 interception pour parvenir à la meilleure évaluation mancelle (14).

Le Chiffre du match :
4. Au cours d’un match perdu de 4 points, 4 joueurs sarthois ont scoré à 2 chiffres. Outre Cameron Clark et ses 16 points, Petr Cornelie en a marqué 13 à 5/8 aux tirs alors que Valentin Bigote et Juice Thompson en ont ajouté 11 chacun en cumulant 7/22 aux tirs.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. BIGOTE
  • 11
  • 3
  • 0
  • 3

C. CLARK
  • 16
  • 1
  • 1
  • 14

D. CONGER
  • 7
  • 3
  • 3
  • 7

P. CORNELIE
  • 13
  • 7
  • 0
  • 13

R. HENDRIX
  • 7
  • 5
  • 0
  • 8

L. RUCKLIN
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

T. TARPEY
  • 0
  • 4
  • 5
  • 8

M. THOMPSON
  • 11
  • 1
  • 7
  • 7

W. YEGUETE
  • 6
  • 4
  • 1
  • 10

 

EQUIPE
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 71
  • 29
  • 17
  • 71


  • StrasbourgStrasbourg
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

L. BEYHURST
  • 3
  • 3
  • 1
  • 6

M. COLLINS
  • 8
  • 5
  • 3
  • 9

Y. FALL
  • 13
  • 13
  • 0
  • 21

M. GREEN
  • 11
  • 0
  • 2
  • 6

N. LANG
  • 1
  • 3
  • 0
  • 4

J. NZEULIE
  • 12
  • 3
  • 1
  • 4

F. PIETRUS
  • 2
  • 4
  • 0
  • 6

Q. SERRON
  • 11
  • 3
  • 2
  • 9

A. TRAORE
  • 14
  • 2
  • 1
  • 14

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 75
  • 39
  • 10
  • 80

Eric Bartecheky

La situation était compliquée au regard de l’équipe de Strasbourg qui bénéficie d’apport qualitatif et quantitatif sans oublier son coach. En parallèle on doit jouer  sans Antoine Eito  et sans Jonathan Tabu, notre nouveau joueur, tout cela était difficile. On a joué avec un seul meneur de jeu mais malgré tout on a eu une grosse réaction à la fin du match où on a tenté des choses pour revenir. Le gros point noir du match, c’est le 2e quart-temps où on a marqué que 6 points. On n’a pas trouvé les solutions en attaque et on a fait des erreurs défensivement.

Revenir dans la partie à la fin, c’est positif. On a fait venir Jonathan Tabu pour rééquilibrer l’équipe avec 3 extérieurs sur les postes 1 et 2 pour avoir plus de créativité. Mais, la blessure d’Antoine Eito et sans Jonathan Tabu, on se retrouvait dans une situation encore plus problématique que mercredi dernier. Tant qu’Antoine est blessé, on n’aura pas la situation qu’on aurait voulu. Cela va nous pousser jusqu’à la trêve. Quant à Wilfried Yeguete, il a reçu un coup au menton et à la tête, j’espère que ce n’est pas grave.

Petr Cornelie

Il va falloir retenir le combat jusqu’au bout car sur certains matchs on avait pêché dans ce domaine. C’est dommage, on n’a jamais vraiment réussi à prendre l’ascendant, c’est ce qui a manqué à la fin.  On n’a pas réussi à passer devant. C’est une très bonne équipe qui a fait le travail mais nous on peut se regarder dans le miroir, chacun a répondu présent malgré l’absence d’Antoine Eito.

Dans le 2E quart temps, on s’est perdu sur notre propre forme de jeu, on n’a pas pris le rythme offensif et défensivement, ils ont pris des rebonds offensifs. On finit à 75 points, c’est notre standard.

Vincent Collet

Il y avait deux visage à notre équipe ce soir. Les 35 premières minutes et les 5 dernières minutes où on a vu un manque de sérieux ceci conjugué aux efforts du Mans. On a des choses à se reprocher. Quand ils ont pris le 3e temps mort, on savait qu’ils allaient jouer leur va-tout. Notre meneur a perdu des ballons, cela a relancé le Mans. Je ne remets pas en cause les 35 premières minutes où on était plutôt en place notamment défensivement. Il faut noter la satisfaction d’avoir gagné. Ce qui a payé, c’est notre travail de sape sur Michael Thompson, notre approche sur Cameron Clark et le fait de limiter les shooteurs à l’image de Ludovic Beyhurst qui a fait un match défensif de haut niveau et un Ali Traoré qui a scoré très vite. A noter également,  une bonne 1ère mi-temps de Quentin Serron, une bonne 2e mi-temps de Jeremy Nzeulie et Mardy Collins a eu des tirs très importants. Quant à Youssoupha Fall, il a été très sérieux du point de vue émotionnel. Il a eu un impact important dans les rebonds et a attendu son heure. Notre base intérieure a été la clé du match.

Jonathan Tabu va renforcer l’équipe du Mans. C’est un très bon joueur qui a de l’expérience, c’est un bon shooteur et un bon meneur de jeu. J’étais intéressé par ce joueur, c’est une très bon bosman. Ce qu’il a fait à Bilbao va apporter des solutions en terme de création au Mans.

Youssoupha  Fall

Le coach a crié dans les vestiaires car on a bien défendu pendant 35 minutes et après on s’est relâchés, ce n’était pas notre équipe, on doit rester concentrés. Personnellement, je n’appréhendais pas trop le match bien que ce soit un match spécial car tout a commencé au Mans pour moi. Je l’ai pris comme les autres matchs. Heureusement, on repart avec une victoire.

Je pense que c’est une minorité qui m’a sifflé, je pense que la plupart des gens me soutienne. Cette victoire était importante avant de jouer l’ASVEL samedi.

Je me suis concentré plus sur ma défense plutôt que de mettre des paniers. Je ne suis pas encore à 100%, j’ai joué avec une tendinite ce soir. Il faut qu’on s’inspire du 2er quart-temps et notre défense. Cela fait notre 8e déplacement en 12 matchs, c’est vraiment long.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr