BETCLIC ELITE - 2021/2022 - 7ème journée
samedi 06 novembre - 20:00

Cholet

94

       

88




30 - 28  |  29 - 23  |  19 - 19  |  16 - 18

Le Mans

Que ce fut dur ! Avec le cœur et les tripes, les hommes d’Elric Delord ont réussi à arracher la victoire contre le CSP Limoges, et gagné le droit de se déplacer en terre des Mauges en tant que membre du Top 5 du championnat.

L’équipe choletaise est construite avec une belle base de jeunes issus du centre de formation, encadrés par des JNFL ayant la charge d’assurer l’essentiel du scoring. Le club champion de France en 2010 est depuis 2012 en quête d’une qualification pour les play-offs et compte bien y parvenir cette saison, même si l’objectif principal reste d’assurer le maintien dans l’élite au plus vite.

L’équipe est entraînée par Laurent Vila, un formateur dans l’âme bien connu au MSB. Celui-ci a la lourde tâche de succéder à l’emblématique Erman Kunter, qui a vu sa deuxième histoire d’amour avec CB s’arrêter avant la fin de son contrat.

Le MSB a donc rendez-vous ce samedi 6 novembre à 20h00 dans la salle de la Meilleraie pour le septième match de la saison face au rival régional : Cholet Basket.

Composition de l’équipe :

N°24 – Nathan DE SOUZA : 1m91, 18 ans. Meneur. Français.

Un nouveau produit de l’excellent centre de formation de l’Académie Gautier. Leader de l’équipe espoir la saison dernière, il est pleinement intégré dans la rotation de l’équipe pro cette saison. Son rôle est d’apporter son intensité défensive et toute la fougue de sa jeunesse, en attendant d’avoir plus de responsabilités offensives.

N°2 – Kennedy MEEKS : 2m08, 26 ans. Ailier-fort / Pivot. Américain.

Après avoir jeté son dévolu sur Dwight Coleby, le staff choletais a dû faire face à son échec lors des tests médicaux et, dans l’urgence, signer cet ancien Tar Heel, champion NCAA en 2017 avec un vrai rôle. Encore en phase de reprise après 7 mois sans jouer, cet intérieur complet avec de très bonnes mains et réputé bon rebondeur a juste besoin de jouer pour retrouver des sensations.

N°3 – D.J. HOGG : 2m03, 25 ans. Ailier-fort. Américain.

Gros shooteur, ce poste 3 de formation est très à l’aise offensivement dans le rôle du poste 4 qui s’écarte. Il a touché du doigt le rêve de la NBA en faisant la présaison avec les 76ers de Philadelphie. Doit gagner en dureté défensive pour s’adapter au championnat de la Betclic ELITE.

N°5 – Yoan MAKOUNDOU : 2m06, 21 ans. Ailier-fort / Pivot. Français.

Un phénomène athlétique qui pourrait lui ouvrir un jour les portes de la NBA. Son domaine de prédilection se situe en haute altitude : rebond et contre. Encore frustre balle en main, il est en revanche une magnifique cible pour des alley-oop et est un candidat déclaré chaque journée pour le Top 10 de l’action la plus spectaculaire.

N°6 – Dominic ARTIS : 1m93, 28 ans. Meneur / Arrière. Américain.

Il a déjà visité cinq pays avant de venir en France. Ce combo-guard, c’est-à-dire un joueur qui peut jouer aux postes 1 et 2, présentait des stats complètes en Grèce l’année dernière : 14,2 points, 5 rebonds et 5,4 passes. Réputé bon défenseur et attaquant physique qui aime bien transpercer les défenses pour finir fort vers le cercle.

N°8 – Hugo ROBINEAU : 1m92, 21 ans. Arrière / Meneur. Français.

Pur produit de la formation choletaise, cet ancien leader de l’équipe espoir qui a trusté les titres nationaux dans sa catégorie, était la saison dernière en Pro B en prêt et a terminé meilleur marqueur français de son équipe de Gries-Oberhoffen avec 13,3 points de moyenne. Arrière très adroit, capable aussi de prendre la mène, il n’est jamais aussi à l’aise que dans le jeu rapide.

N°9 – Nianta DIARRA : 2m01, 28 ans. Ailier-fort / Pivot. Malien.

Un joueur de devoir. Pas le joueur le plus spectaculaire, mais un joueur de mission qui est toujours à 100% dès qu’il entre sur le terrain. Capable de tirer à 3 points, il s’applique surtout à un rôle plus près du cercle depuis quelques années, ce dont il s’acquitte parfaitement.

N°12 – Boris DALLO : 1m96, 27 ans. Ailier / Arrière. Français.

Hyper-complet, il est capable d’évoluer sur les trois postes extérieurs. Doté de grosses capacités physiques mais aussi d’une bonne compréhension du jeu, ce bon défenseur n’a qu’un seul défaut dans son arsenal : un tir qui manque de fiabilité.

N°14 – Peter JOK : 1m97, 27 ans, Ailier. Sud-Soudanais.

Déjà vu à son avantage à CB en 2019-20, il valait alors plus de 10 points par match avec un très bon pourcentage de réussite (47%) étant donné qu’il était utilisé comme shooteur attitré de l’équipe. Arrivé quelque peu hors de forme, il est plus à la peine en ce début de saison, mais il devrait vite revenir dans de meilleures dispositions au fur et à mesure que la saison va avancer.

N°40 – Darrin GOVENS : 1m85, 33 ans. Meneur / Arrière. Américano-Hongrois.

International hongrois ce meneur capable de se décaler à l’arrière a été élu deux fois MVP du championnat magyar. Très vif et rapide, c’est aussi un excellent shooteur comme en atteste son impressionnant pourcentage aux tirs primés actuel (57,2%). Les arrières manceaux devront s’employer pour limiter son influence sur le jeu s’ils veulent revenir avec la victoire.

 

Composistion du MSB : 

N°0 – Darius JOHNSON-ODOM : 1m87, 32 ans. Arrière / Meneur. Américain.

Vu plus qu’à son avantage du côté d’Orléans l’année dernière avant de subir une grave blessure (rupture du tendon d’Achille droit). Doté d’un physique impressionnant (95 Kgs de muscles et une énorme détente), cet arrière maîtrise toute la panoplie offensive et a fait des ravages partout où il est passé. Considéré comme un arrière, il s’est aussi essayé, avec succès, au poste de meneur il y a quelques années en Italie dans une équipe où évoluait aussi un certain TaShawn Thomas.

N°1 – Deishuan BOOKER : 1m91, 24 ans. Arrière / Meneur. Américain.

Encore peu connu en Europe, Deishuan est capable d’évoluer aussi bien au postes 2 et 1. Joueur adroit, bon passeur et impliqué dans les tâches défensives, il aura pour mission d’assurer une solide rotation sur les deux postes d’arrière, voire plus en cas d’explosion.

N°3 – Matthieu GAUZIN : 1m90, 20 ans. Meneur / Arrière. Français.

Prêté au CCRB la saison passée, il a fait plus que répondre aux attentes en assurant plus de 7 points de moyenne en 23 minutes. Doué d’une vitesse impressionnante, il n’a pas son pareil pour punir l’équipe adverse en transition. Son tir à 3 points est son axe de progression le plus important.

N°4 – Scott BAMFORTH : 1m88, 32 ans. Arrière. Américano-Kosovar.

Un sniper d’élite, capable de dégainer à tout moment. Joueur d’une élégance rare sur le terrain, Scott a rempilé pour une saison pour le plus grand bonheur des fans du MSB. Leader d’attaque sur le terrain il sait aussi faire profiter de son expérience à tous ses coéquipiers et se montrer malin en défense.

N°9 – Hugo MIENANDI : 2m03, 18 ans. Ailier-fort / Ailier. Français.

À 17 ans et devant une avalanche de blessures, il a été plongé dans le grand bain des rencontres professionnelles. Impressionnant de maturité, il a assuré une rotation plus que solide et a participé pleinement à l’obtention de la septième place de la saison. Doit acquérir un tir extérieur fiable pour réussir à devenir un ailier redoutable dans le futur.

N°10 – Kaza KAJAMI-KEANE : 1m88, 27 ans. Meneur. Canadien.

Un vrai meneur organisateur. Capable d’alimenter la marque si la défense lui manque de respect aussi bien que de distribuer le jeu pour ses coéquipiers, ce très bon défenseur traîne une blessure au genou qui va lui faire manquer le début de la saison. Porte le n°10 en hommage à Mike Bibby.

N°11 – Terry TARPEY : 1m95, 27 ans. Ailier. Franco-Américain.

Bien qu’il soit Français et même membre du Team France, Terry n’est pas considéré comme JFL. Qu’importe, son activité incessante sur le terrain, qui donne parfois l’impression qu’il joue avec un frère jumeau en même temps, fait de lui un élément indispensable de l’équipe. Défenseur de premier plan, son vis-à-vis est certain de devoir s’employer les soirs de match, mais comme il est sympa, il ne rechigne pas à s’occuper aussi des autres joueurs… histoire de faire partager un peu de son énergie à tout le monde.

N°33 – Dante CUNNIGHAM : 2m03, 34 ans. Ailier-fort. Américain.

10 saisons et 736 matchs NBA au compteur. Un CV que l’on n’a pas l’habitude de voir dans les bords de la Sarthe. Spécialiste des tâches obscures dans la grande ligue, Dante a décidé de relever un nouveau défi en Europe. N’ayant laissé que des bons souvenirs là où il est passé, on attend qu’il fasse des rencontres en Enfer pour les équipes adverses.

N°35 – TaShawn THOMAS : 2m03, 28 ans. Pivot / Ailier-fort. Américain.

Un intérieur polyvalent, capable de remonter le ballon et de se montrer clairvoyant à la passe. Attaquant racé, très bon défenseur, son envergure de 2m17 lui permet de compenser sa relative petite taille pour un pivot. Attendu comme le leader du secteur intérieur de l’équipe.

N°39 – Kenny BAPTISTE : 2m04, 21 ans. Ailier. Français.

Un diamant qui doit encore être façonné. Capable de jouer à tous les postes, bon défenseur, il doit progresser dans l’intensité, la concentration et le tir extérieur pour devenir un incontournable à son poste et sur le terrain. Il en a le talent, reste à le mettre en application.

N°44 – Williams NARACE : 2m02, 24 ans. Ailier-fort. Camerounais.

Un guerrier de la raquette. Certains doutaient de sa capacité à s’exprimer au plus haut niveau… il aura balayé ces doutes aussi facilement qu’il massacre les cercles. Puissant et vertical, Williams ne rechigne pas non plus à punir les défenses qui ne respectent pas son tir extérieur.

N°97 – Valentin CHÉRY : 2m02, 24 ans. Pivot / Ailier-fort. Français.

Dans la grande tradition des joueurs que le club va détecter en Pro B, cet ancien coéquipier de Williams en Espoirs en 2017 (avec qui il décrocha le titre) est lui aussi un intérieur tout en énergie et volonté. Si on l’attend surtout en défense et au rebond, il a montré en préparation qu’il ne rechignait pas à alimenter la marque.



La rencontre est à suivre en direct sur LNB TV à partir de 20h00.

Rappel du programme à venir :

  • Samedi 13 novembre 20h00, J8 : MSB / Strasbourg (LNB TV)
  • Samedi 20 novembre 20h00, J9 : MSB / Bourg-en-Bresse (LNB TV)
  • Dimanche 5 décembre 15h15, J10 : Orléans / MSB (LNB TV et France 3 Régions)

Cholet

Après sa victoire arrachée de haute lutte contre le CSP Limoges, les Manceaux devaient enchaîner avec un court mais toujours périlleux déplacement dans les terres du Cholet Basket.

Face au rival régional, coaché par un l’ancien Manceau Laurent Vila, la partie s’annonçait indécise, les derbys du Pays de la Loire étant bien souvent disputés. La capacité de mettre le feu des artificiers choletais était une menace dont avaient bien conscience les Sarthois au moment de l’entre-deux initial.

5 de départ MSB : Matthieu, Scott, Terry, Dante et TaShawn.

5 de départ Cholet Basket : Govens, Artis, Dallo, Hogg et Meeks.

Dante ouvre les hostilités avant que Dallo ne lui réponde du tac au tac. Les défenses sont restées au vestiaire en ce début de match et les équipes enchaînent les paniers de chaque côté : 16-16 (5’). Si Darius soigne son entrée en jeu en provoquant une faute et en marquant un lancer pour placer le MSB en tête (21-22, 7’), ce sont bien les Choletais qui avec une adresse insolente (80% de réussite aux tirs) terminent devant à la fin de la première période.

Score au 1er QT : 30 – 28

Le festival offensif continue avec Makoundou qui écrase un dunk tonitruant. Mais derrière, les Manceaux sortent enfin leur défense du vestiaire et infligent un 7-0 à leurs hôtes contraignant Laurent Vila à prendre le premier TM du match : 32-35 (13’). La leçon de maître Vila est visiblement bien retenue car les joueurs des Mauges reprennent les devants : 39-38 (14’). Artis prend feu à son tour et marque dans toutes les positions (et surtout à 3 points) la bagatelle de 11 points d’affilée obligeant Elric à interrompre le jeu à son tour : 50-43 (17’). Jok grapille deux lancers avant que les conseils d’Elric ne fassent effet par l’intermédiaire d’un 6-0 pour les Tangos : 52-49 (19’). Makoundou s’élève dans les airs pour conclure le alley-oop servi par Govens, puis Govens se charge lui-même d’alimenter la marque. Dante réduit l’écart mais l’inévitable Artis plante une nouvelle banderille de derrière la ligne pour renvoyer les équipes au vestiaire avec un avantage de +8 pour CB.

Score au 2ème QT : 59 – 51

Govens et Hogg enfoncent la tête des Sarthois sous l’eau avant que Scott ne réduise l’écart de la meilleure des manières avec un tir primé (63-55, 22’). Govens marque sur un tir Ave Maria au buzzer de la possession : 70-57 (24’). Les Manceaux tentent de grignoter leur retard avec une défense enfin retrouvée mais les Choletais arrivent toujours à trouver un artilleur, Artis et Govens rentrent deux gros tirs primés pour entretenir l’écart : 76-64 (27’). Williams et Valentin vont chercher des paniers précieux à l’intérieur pour ramener l’écart à 8 points à l’entame de l’ultime période.

Score au 3ème QT : 78 – 70

Williams sonne la charge à l’intérieur, mais Cholet trouve en Peter Jok un autre joueur pour alimenter le score, après un nouvel alley-oop de Makoundou servi par Govens (89-79, 35’). Les Manceaux resserrent leur défense et signent un 5-0 bienvenu après une contre-attaque conclue par Matthieu : 89-84 (37’). Temps-mort Cholet. La défense mancelle est enfin en place, mais l’attaque patine et Jok envoie une flèche dans le cœur des supporters manceaux pour redonner 8 points d’avance à CB : 92-84 (39’). Dante se jette sur tous les ballons mais la réussite fuit les Manceaux qui ne peuvent remonter leur retard. Scott marque un ultime panier qui ne peut changer le résultat de la rencontre qui voit les Choletais s’imposer.  

Score Final : 94 – 88

Dante termine meilleur marqueur manceau de la rencontre avec 19 points, devant Williams (18 points) et TaShawn (12 points). Du côté choletais, le trio Artis (21 points) / Jok (17 points) / Govens (16 points et 10 passes) aura fait très mal au MSB. C’est d’ailleurs l’adresse diabolique (66% de réussite aux tirs ce soir !) des rouges qui aura été la cause première de la défaite mancelle avec un remarquable 13/23 dans l’exercice des tirs primés.

Prochain rendez-vous samedi 13 novembre à 20h00 pour la réception de la SIG Strasbourg à Antarès pour un duel entre deux équipes du Top 5 du championnat. Le match sera retransmis en direct sur LNB TV.



Cholet

VS

Le Mans

94

points

88

37/56

adresse

34/67

13/23

3 points

7/20

24/33

2 points

27/47

7/7

lancers-francs

13/20

24

rebonds (off/déf)

30

25

passes décisives

18

114

évaluation

94



  • CholetCholet
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D. ARTIS
  • 21
  • 0
  • 5
  • 19

B. DALLO
  • 10
  • 3
  • 2
  • 13

N. DE
  • 2
  • 2
  • 3
  • 3

N. DIARRA
  • 6
  • 3
  • 0
  • 8

D. GOVENS
  • 16
  • 2
  • 10
  • 24

D. HOGG
  • 8
  • 1
  • 3
  • 11

P. JOK
  • 17
  • 3
  • 0
  • 16

Y. MAKOUNDOU
  • 10
  • 4
  • 2
  • 14

K. MEEKS
  • 4
  • 4
  • 0
  • 6

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 94
  • 24
  • 25
  • 114


  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 10
  • 0
  • 1
  • 6

K. BAPTISTE
  • 2
  • 1
  • 1
  • 5

D. BOOKER
  • 8
  • 1
  • 4
  • 8

V. CHERY
  • 6
  • 2
  • 0
  • 6

D. CUNNINGHAM
  • 19
  • 8
  • 0
  • 22

M. GAUZIN
  • 5
  • 1
  • 3
  • 3

D. JOHNSON-ODOM
  • 1
  • 0
  • 3
  • -2

W. NARACE
  • 18
  • 4
  • 0
  • 15

T. TARPEY
  • 7
  • 4
  • 5
  • 12

T. THOMAS
  • 12
  • 9
  • 1
  • 19

 

EQUIPE
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 88
  • 30
  • 18
  • 94

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr