Jeep ELITE - 2020/2021 - 17ème journée
mardi 01 juin - 18:00

Le Mans

87

       

93




22 - 21  |  21 - 24  |  17 - 26  |  27 - 22

Orléans

Après 2 défaites concédées contre Monaco, le leader de Jeep ÉLITE, les Sarthois ont baissé pavillon à Nanterre après prolongation. 3 revers d’affilée et une élimination en quarts de finale face à Orléans, voilà autant d’éléments pour aborder la rencontre contre les joueurs du Loiret avec une grosse envie de gagner.

Le contexte :
Avec 15 victoires et 13 défaites, le MSB pointe au 7ème rang de Jeep ÉLITE à égalité avec Limoges alors qu’Orléans apparaît en 9ème position avec 15 succès pour 14 revers. Samedi dernier, au titre de la 16ème journée, le MSB s’est incliné à Nanterre après prolongation (93-97) en dépit des productions de de Vitto Brown (22 points), Williams Narace (18), Kenny Hayes (15) et Darel Poirier (13). Presque dans le même temps, les Orléanais ont subi la loi de LDLC ASVEL dans le Loiret (66-80) malgré les 16 points de Chima Moneke pourtant bien aidé par Paris Lee (12) et LaMonte Ulmer (10).

L’effectif d’Orléans Loiret Basket :
#0 Jean-Fabrice Dossou (2,09 m, 20 ans, intérieur) : 1,0 point, 0,0 rebond et 0,0 passe
#1 Darius Johnson-Odom (1,87 m, 31 ans, meneur, Américain) : 16,4 points, 3,2 rebonds et 4,8 passes (BLESSÉ)
#3 Neftali Difuidi (1,93 m, 19 ans, arrière) : 1,3 point, 0,5 rebond et 0,3 passe
#5 Paris Lee (1,83 m, 26 ans, meneur, Américain) : 14,7 points, 2,5 rebonds et 7,5 passes
#7 Giovan Oniangue (1,96 m, 30 ans, ailier) : 9,6 points, 3,0 rebonds et 1,4 passe
#9 Chima Moneke (1,98 m, 25 ans, intérieur, Nigérian) : 13,0 points, 6,1 rebonds et 1,7 passe
#15 LaMonte Ulmer (1,98 m, 34 ans, ailier, Américain) : 12,8 points, 3,6 rebonds et 0,8 passe
#21 Malela Mutuale (1,88 m, 29 ans, meneur) : 4,9 points, 2,0 rebonds et 3,8 passes
#24 Jamel Morris (1,93 m, 28 ans, arrière) : 9,7 points, 1,9 rebond et 1,1 passe
#32 Landing Sane (2,11 m, 30 ans, intérieur) : 9,2 points, 3,7 rebonds et 0,8 passe
#40 Luke Fischer (2,11 m, 26 ans, intérieur, Américain-Arménien) : 13,1 points, 5,5 rebonds et 1,3 passe
#97 Gary Florimont (2,02 m, 33 ans, intérieur) : 4,0 points, 2,3 rebonds et 0,3 passe
Entraineur : Germain Castano

L’effectif du MSB :
#0 Ovie Soko (2,01 m, 30 ans, intérieur, Britannique) : 16,8 points, 6,6 rebonds et 3,2 passes
#4 Scott Bamforth (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain-Kosovar) : 15,5 points, 3,0 rebonds et 3,8 passes
#7 Alain Koffi (2,07 m, 37 ans, intérieur) : 0,7 point, 1,7 rebond et 0,3 passe
#8 Antoine Eïto (1,88 m, 33 ans, meneur-arrière) : 5,9 points, 2,1 rebonds et 4,4 passes
#10 Valentin Bigote (1,94 m, 29 ans, arrière-ailier) : 11,4 points, 2,4 rebonds et 2,2 passes
#11 Terry Tarpey (1,95 m, 27 ans, arrière-ailier) : 7,6 points, 5,3 rebonds et 2,0 passes
#12 Hugo Mienandi (1,98 m, 18 ans, ailier) : 4,2 points, 2,4 rebonds et 0,2 passes
#16 Darel Poirier (2,07 m, 23 ans, ailier fort) : 9,1 points, 3,1 rebonds et 0,5 passe
#19 Kenny Hayes (1,86 m, 34 ans, meneur-arrière, Américain) : 8,0 points, 2,0 rebonds et 2,0 passe
#32 Kaza Kajami-Keane (1,85 m, 27 ans, meneur, Canadien) : 13,1 points, 1,5 rebond et 4,3 passes
#33 Vitto Brown (2,03 m, 25 ans, ailier, Américain) : 8,1 points, 2,9 rebonds et 1,0 passe
#39 Kenny Baptiste (1,97 m, 21 ans, arrière-ailier) : 5,8 points, 2,6 rebonds et 0,5 passe
#44 Williams Narace (2,01 m, 24 ans, ailier fort, Camerounais) : 8,7 points, 4,9 rebonds et 1,0 passe
#55 Egidijus Mockevicius (2,08 m, 28 ans, pivot, Lituanien) : 5,2 points, 4,0 rebonds et 0,5 passe
Entraîneur : Elric Delord

Les arbitres de la rencontre :
Nicolas Maestre, Mathieu Bayot et Johann Jeanneau

La saison 2019-2020 d’Orléans :
Jeep ÉLITE : 13ème avec 10 victoires et 25 défaites
Meilleur marqueur : Miralem Halilovic (17,6 points)
Meilleur rebondeur : Miralem Halilovic (7,9 rebonds)
Meilleur passeur : Brandon Jefferson (4,0 passes)
Meilleure évaluation : Miralem Halilovic (20,7)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/16 de finale par Boulogne-Levallois (81-82)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2019-2020 du MSB :
Jeep ÉLITE : 9ème avec 11 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Brandon Taylor (15,2 points)
Meilleur rebondeur : Terry Tarpey (4,8 rebonds)
Meilleur passeur : Brandon Taylor (7,1 passes)
Meilleure évaluation : Brandon Taylor (17,8)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au tour préliminaire par Monaco (78-87)
Coupe d’Europe : Non qualifié

Les oppositions dans la Sarthe :
A ce jour, 14 matchs ont eu lieu au Mans entre le MSB et Orléans. Toutes compétitions confondues, le bilan est défavorable aux Sarthois avec 6 victoires mancelles pour 8 défaites. En saison régulière, le club manceau s'est imposé à 5 reprises et a subi 6 revers. Si le MSB a remporté le match retour des demi-finales des playoffs en 2009, il s'est incliné au titre des 1/16 de finale de la Coupe de France en 2013. Prévu le 21 avril 2020, le match de la saison passée avait été annulé. Le 20 mars dernier, les Sarthois ont été défaits en quarts de finale de la coupe de France (78-84), même si Ovie Soko a totalisé 18 points alors que Vitto Brown en a ajouté 14, Scott Bamforth 11 et Kaza Kajami-Keane 10.

Le Mans

#0. Ovie SOKO

30 ans, 201 cm, Intérieur

#4. Scott BAMFORTH

30 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#7. Alain KOFFI

37 ans, 207 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

33 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

29 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

27 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Hugo MIENANDI

18 ans, 199 cm, Ailier fort

#16. Darel POIRIER

23 ans, 2,06, Pivot

#19. Kenny HAYES

34 ans, 188 cm, Meneur-arrière

#30. Dahaba MAGASSA

18 ans, 192 cm, Arrière-meneur

#32. Kaza KAJAMI-KEANE

27 ans, 188 cm, Meneur

#33. Vitto BROWN

25 ans, 203 cm, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

20 ans, 213 cm, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

21 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

24 ans, 202 cm, Ailier

#55. Iggy MOCKEVICIUS

28 ans, 208 cm, Pivot

#99. AlaaEddine BOUTAYEB

20 ans, 214 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Le Mans

VS

Orléans

87

points

93

30/66

adresse

31/63

7/21

3 points

16/27

23/45

2 points

15/36

20/21

lancers-francs

15/24

40

rebonds (off/déf)

29

26

passes décisives

16

103

évaluation

97




Les Cinq de départ :
MSB : Terry Tarpey, Valentin Bigote, Vitto Brown, Hugo Mienandi et Williams Narace
Orléans : Paris Lee, Jamel Morris, Giovan Oniangue, Chima Moneke et Luke Fischer

Le Fil du match :
1er quart-temps : 22-21
Les Manceaux prenaient le meilleur départ (7-2, 2ème). À leur tour, les Orléanais entraient dans la partie jusqu’à égaliser (9-9, 4ème). Les Sarthois les contrôlaient (13-9, 6ème puis 16-12, 7ème). Monté à 5 unités en faveur des hommes d’Elric Delord (22-17, 9ème), l’écart se réduisait à une seule après 10 minutes de jeu (22-21).

2ème quart-temps : 21-24
D’entrée de 2ème acte, LaMonte Ulmer donnait l’avantage aux visiteurs (22-24, 11ème). Les deux équipes si livraient à un mano a mano sans qu’aucune ne prenne plus de 3 points d’avance (24-27, 12ème, 32-32, 15ème, 35-32, 16ème, 37-34, 17ème, 39-42, 19ème, 43-43, 20ème). Finalement, les Manceaux accusaient un retard de 2 points à la mi-temps (43-45).

3ème quart-temps : 17-26
Les Sarthois démarraient le 3ème quart-temps sur les chapeaux de roues en enquillant un 11-0 pour s’octroyer un avantage maximal de 9 points (54-45, 23ème). Les joueurs de Germain Castano le grignotaient petit à petit jusqu’à prendre définitivement les commandes (58-59, 28ème). Au terme d’un 16-0 des visiteurs, Antoine Eïto et ses partenaires étaient relégués à 10 longueurs (58-68, 29ème). Après 30 minutes de jeu, ils étaient à 11, leur retard maximal (60-71).

4ème quart-temps : 27-22
En début de dernier acte, le 7-0 manceau redonnait de l’espoir (67-71, 32ème). Les Sarthois restaient au contact (72-76, 34ème). Un 7-0 orléanais semblait tuer le suspense naissant (72-83, 36ème). Pour le relancer, les Delord boys revenaient à 3 points à 20 secondes de la sonnerie finale (87-90). 3 lancers-francs orléanais scellaient la défaite mancelle (87-93)

Le Sarthois du match :
En 30 minutes, Terry Tarpey a marqué 16 points à 5/7 aux tirs dont 1/2 à 3 points et 5/5 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 8 rebonds, 5 passes et 1 contre pour terminer avec la meilleure évaluation mancelle (27).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 11
  • 1
  • 5
  • 10

V. BIGOTE
  • 23
  • 2
  • 10
  • 20

V. BROWN
  • 14
  • 8
  • 2
  • 15

A. EITO
  • 0
  • 2
  • 2
  • 1

H. MIENANDI
  • 4
  • 5
  • 1
  • 9

W. NARACE
  • 17
  • 8
  • 1
  • 16

D. POIRIER
  • 2
  • 0
  • 0
  • -1

T. TARPEY
  • 16
  • 8
  • 5
  • 27

 

EQUIPE
  • 0
  • 6
  • 0
  • 6

 

TOTAL
  • 87
  • 40
  • 26
  • 103


  • OrléansOrléans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

L. FISCHER
  • 10
  • 5
  • 0
  • 7

P. LEE
  • 29
  • 4
  • 13
  • 32

C. MONEKE
  • 10
  • 4
  • 0
  • 14

J. MORRIS
  • 2
  • 2
  • 0
  • -1

M. MUTUALE
  • 4
  • 1
  • 1
  • 1

G. ONIANGUE
  • 16
  • 3
  • 0
  • 17

L. SANE
  • 17
  • 0
  • 2
  • 17

L. ULMER
  • 5
  • 4
  • 0
  • 6

 

EQUIPE
  • 0
  • 6
  • 0
  • 4

 

TOTAL
  • 93
  • 29
  • 16
  • 97

Elric Delord

Ce match était prenable comme ceux contre Nanterre, Dijon ou encore Monaco. Il faut savoir avaler des couleuvres de temps en temps. Ils ont mis des gros shoots à 3 points à des moments importants sur lesquels on éatit bine possitionnées mais il y en a d'autres où on aurait pû mieux défendre. Ce soir en fait on n'était encore que cinq joueurs en comptant Hugo Mienandi car Darel, Antoine, Scott n'étaient pas  en état de jouer même s'ils ont donné le maximum quand même.

Je suis déçu car il ne nous manque pas grand-chose. Quand on voit ce qu’on essaie de faire, qu'on donne tout, que l'on fait 26 passes décisives et qu'on est devant à l’évaluation.... Il manque juste des joueurs qu’on n’a pas pour prendre le match. On a pupréserver quand même le goal average, même si ce n’est pas ma préoccupation première à l'instant où on parle. Ma préoccupation est de savoir si j’aurais cinq professionnels pour le prochain match.

C'était un match engagé. Avec Orléans, on se connait assez bien et il n'y a pas de problème. Moneke est un joueur qui parle beaucoup et aime provoquer. Mais nous aussi on a du caratcère et n'avons pas envie de se laisser faire non plus. Concernant les fautes offensives qui nous ont été sifflées, je vais les revoir à la vidéo car je ne suis pas sûr qu'elles y sont toutes. Au final, quand on cumule frustration, déception, fatigue, on peut comprendre que nous aussi on est à fleur de peau.

Concernant les joueurs Scott souffre toujours de son problème au poignet, Darel de son tendon d'Achile et Kenny Hayes a la même maladie que Kenny Baptiste.


Valentin Bigote

Ces derniers matchs, on fait plutôt des bons matchs mais là on a encaissé beaucoup trop de points avec des tirs à 3 points. On prend un écart et on essaie de revenir, mais c’est trop tard. Il va falloir enchaîner quelques victoires pour essayer d’être dans les 8.

C’est frustrant quand on voit le nombre de joueurs qui nous manque et pourtant on n’est pas loin. Il faut continuer en espérant que les blessés reviennent pour la fin de saison et avoir des rotations pour finir avec plus de lucidité. On a encore deux matchs cette semaine.

Pour ma part, cela me plait d’avoir des responsabilités malheureusement l’équipe perd les matchs, et ce n’est pas ce que je veux. Je vais encore essayer d’apporter le maximum. En tous cas, on a la bonne attitude.

Concernant le changement de poste, oui j'ai débuté comme meneur mais ce n'est pas un problème. On doit s’adapter aux systèmes. C’est ce que tout le monde essaie de faire.

Avec l’équipe d’Orléans, on les a joué plusieurs fois cette saison, il y a toujours eu de la tension. Ils ont gagné, donc ils peuvent parler. Mainetenat on se retrouve à égalité avec eux mais on a préservé le point average. Ce match est fini, on doit passer à autre chose.


Germain Castano

On va retenir la victoire. On aurait voulu faire un match à moins de 80 points. C’est un match particulier. On n’est pas très bien entré dans le match, on a mis du temps à trouver des solutions. Il y a des choses importantes comme les 16/27 à 3 points et quelques stops importants notamment dans les 5 dernières minutes du 3e quart temps.

Si on veut être ambitieux, ce serait bien d’aller chercher la 8e place. On veut recommencer une série même si on a laissé de la gomme ce soir.

Je n’ai aucun problème avec l’équipe du Mans, c’est plutôt un club que j’aime bien. Il y a eu déjà des tensions sur le match de Coupe de France. La première faute de Moneke c’est normal, la 2e, il ne dit rien et on l’exclut du match. Il faut faire attention aux coups de sifflet car cela aurait pu nous coûter très cher.

On a des absents mais je ne me plains pas car Le Mans a plus de blessés que nous. Il nous reste 4 matchs dont 3 matchs à domicile, il faut se reposer. Si on m’avait dit en débutde saison qu’on serait là, j’aurais signé. Ce soir c’était un match de play-offs. On n’a pas pris le point average, mais on ne va pas faire la fine bouche.


Landing Sane

Je retiens la victoire. On savait que cela allait être un match compliqué, on a beaucoup joué contre Le Mans cette année. C’est juste la victoire qu’on doit retenir.

On a fait une mauvaise entame de match mais au 3e quart temps, on a réussi à revenir. A l’aller, on a vécu la même chose mais cette fois on a su tenir.

Les joueurs ont été rugueux des deux côtés du terrain, il y a des faits de jeu, c’est comme ça.

Dans les moments cruciaux, on a réussi à mettre des gros tirs qui ont fait mail au Mans et on n'a rien lâché. Ces tirs à 3 points leur ont mis un coup au moral, cela nous a donné du bonus.

C’est la course au top 8. Aujourd’hui, on a fait une bonne opération contre un adversaire direct puis on jouera Le Portel qu’on est censé battre. On va terminer ce championnat avec les gros du classement.

Le Mans était vaillant avec tous ses joueurs blessés et Bigote a été performant, Narace apporte un plus, Brown a repris confiance et Mienandi est surprenant. Pour voir le bon côté des choses ils ont des joueurs pour l’avenir.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr