Jeep ELITE - 2020/2021 - 11ème journée
samedi 15 mai - 18:00

Le Mans

80

       

86




25 - 16  |  21 - 17  |  15 - 26  |  19 - 27

Dijon

ENCORE UN GROS CHALLENGE !

Il n’y aura pas eu de miracle à l’Astroballe de Villeurbanne mercredi soir. Privés d’Ovie, d’Iggy et de Scott, avec un Kaza en phase de reprise, la marche était vraiment trop haute pour un groupe manceau qui aura malgré tout fait preuve de fierté et certes concédé la défaite, mais sans jamais sombrer, comme on pouvait le craindre au vu du poids des absents.

Dans l’expectative devant l’état d’une infirmerie qu’on désespère de voir se vider, les Manceaux vont devoir renouer avec la victoire pour rester dans le wagon des qualifiés pour le Top 8. Mais pour cela, il faudra réussir à battre le deuxième du championnat. Pas simple !

Le MSB a donc rendez-vous ce samedi 15 mai à 18h00 à Antarès face au dauphin du championnat, la JDA Dijon.

Ayant conservé quatre éléments de la saison précédente, l’équipe du volcanique Laurent Legname réalise une fois de plus une saison remarquable en s’appuyant sur un collectif bien en place. Comme la forte identité défensive, marque de fabrique de son coach, est toujours bien en place, la JDA a le vent en poupe, et ce, depuis le début de la saison entamée avec 5 victoires. Actuellement second du classement, Dijon a déjà battu par deux fois l’ASVEL et vient de s’offrir le scalp de Monaco. Depuis la reprise en mars, les Dijonnais ont réalisé un bilan de 9 victoires en 12 matchs… C’est dire l’immense tâche qui attend les hommes d’Elric Delord pour espérer sortir vainqueurs de la rencontre.

Pour leur dernier match, les Dijonnais ont donc triomphé 86 à 83 du leader du championnat, Monaco, récent vainqueur de l’Eurocup et prochain adversaire du MSB à Antarès pour la réouverture de la salle au public. Chase Simon (27 points à 67% aux tirs) et Alexandre Chassang (18 points, 6 rebonds et 3 passes) auront été les principaux marqueurs dijonnais, bien alimentés par l’omniprésent David Holston (7 Pts, 13 passes, 5 rebonds et 4 interceptions).

Côtés statistiques, la JDA a disputé à ce jour 24 matchs, un de plus que le MSB, et occupe la 2ème place, avec un bilan de 19V-5D. L’équipe score en moyenne 80,8 pts, soit la 10ème attaque de Jeep Elite, et encaisse 74,5 pts, ce qui en fait l’actuelle meilleure défense du championnat !

En attaque, le meilleur marqueur est David Holston avec 14,1 points de moyenne. Alexandre Chassang est la deuxième menace offensive avec 11,5 points, suivi de près par Axel Julien et ses 11,1 Pts, et les 11 points de moyenne de Chase Simon.

Au rebond, Hans Vanjwin est le leader de son équipe avec 5,1 prises par match, bien épaulé par un trio composé d’Alexandre Chassang (3,8), d’Abdoulaye Loum (3,6) et de Jacques Alingue (3,3).

Sans surprise, on retrouve David Holston dans le rôle du meilleur passeur avec 5,7 passes décisives, et en second Axel Julien avec 4,7 offrandes.

Avec le calendrier chamboulé par la crise de la Covid, il s’agira de la première confrontation entre les deux équipes cette saison. Le match retour se déroulera le 9 juin au Palais des Sports de Dijon.

Composition de l’équipe :

N°2 – Jaron JOHNSON : 1m96, 29 ans. Ailier / Arrière. Américain. 7,7 Pts (45,5% aux tirs dont 38,4% à 3pts et 72,2% aux LF), 2,1 Rbds, 0,8 Pd, 0,5 Int, pour 0,7 BP soit 7 d’évaluation en 20,2mns par match.

Joueur qui connaît parfaitement l’élite française dans laquelle il joue depuis 2017. Passé par Levallois et Chalon, où il a fait preuve d’efficacité. Complet, capable de jouer sur les postes 2 et 3, c’est une rotation de luxe qui aurait sa place dans le cinq majeur de bon nombre d’équipes du championnat.

N°3 – Chase SIMON : 2m00, 32 ans. Ailier / Arrière. Américain. 11 Pts (45% dont 32,1% à 3pts et 84,2% aux LF), 2,5 Rbds, 1,3 Pd, 1 Int pour 1,3 BP, soit 9,8 d’évaluation en 24mns par match.

Déjà vu du côté de la JL Bourg en 2017-18, c’est un vrai combo capable d’évoluer indifféremment aux postes 2 et 3. Très fort attaquant, il est capable de débloquer une situation en se créant son tir avec efficacité.

N°9 – Hans VANWIJN : 2m05, 26 ans. Ailier-fort. Belge. 10,8 Pts (59,3% aux tirs dont 51,9% à 3pts et 64,3% aux LF), 5,1 Rbds, 1,4 Pd, 0,8 Int pour 1,1 BP soit 13,6 d’évaluation en 24,7mns par match.

Une des révélations du championnat. Poste 4 très à l’aise balle en main, extrêmement mobile pour un intérieur, on l’imagine sans problème se décaler en poste 3. International belge, il brille aussi avec son équipe nationale.

N°10 – Jacques ALINGUE : 2m01, 33 ans. Pivot / Ailier-fort. Français. 5,6 Pts (56% aux tirs et 46,2% aux LF), 3,3 Rbds, 1,3 Pd, 0,9 Int, 0,6 C pour 1,1 BP soit 8,1 d’évaluation en 17,7mns par match.

Un court passage au MSB a permis aux félins d’apprécier ses qualités de combativité. Intérieur de petite taille, sa mobilité et sa détente lui permettent de combler beaucoup de trous en défense. En attaque il joue très près du cercle et est toujours bien placé pour remettre un ballon hésitant dans le cercle.

N°11 – David HOLSTON : 1m73, 35 ans. Meneur. Américain. 14,1 Pts (49,8% aux tirs dont 44,9% à 3pts et 92,3% aux LF), 2,7 Rbds, 5,7 Pds, 1,5 Int pour 2,9 BP soit 16,2 d’évaluation en 28,8mns par match.

Incontestablement l’un des tops meneurs du championnat. Élu meilleur joueur de Jeep ELITE en 2019. Meneur de petite taille, ses changements de rythme mettent régulièrement au supplice ses défenseurs. Sa vision du jeu et sa capacité à pouvoir dégainer très vite en font un poison pour toutes les défenses. Son centre de gravité très bas en fait un meneur très agressif sur le porteur du ballon adverse.

N°21 – Abdoulaye LOUM : 2m09, 30 ans. Ailier-fort. Français. 10,4 Pts (58% aux tirs dont 0% à 3pts et 55,6% aux LF), 3,6 Rbds, 0,7 Pd, 0,4 Int, 0,6 C pour 1,1 BP soit 7,1 d’évaluation en 16,5mns par match.

Un poste 4 de grande taille athlétique, mobile et rapide. Excellent défenseur, il est aussi capable de tirer à 5-6 mètres avec efficacité, voire de plus loin.

N°22 – Alexandre CHASSANG : 2m03, 26 ans. Ailier-fort / Pivot. Français. 11,5 Pts (53,9% aux tirs dont 38,3% à 3pts et 77,6% aux LF), 3,8 Rbds, 2,1 Pds, 0,5 Int, pour 1,5 BP soit 12,2 d’évaluation en 22,9mns par match.

Poste 4 de formation, il joue principalement au poste 5 à la JDA depuis plusieurs saisons. Pas très grand et pas spécialement puissant pour ce poste, il fait plus que compenser par une combativité de tous les instants. Défenseur féroce et joueur très collectif. Sa capacité à pouvoir étirer les défenses grâce à son tir extérieur très fiable est un casse-tête pour toutes les défenses.

N°24 – Charles GALLIOU : 2m02, 25 ans. Ailier. Français. 2,9 Pts (40,7% aux tirs dont 39,5% à 3pts et 33,3% aux LF), 1,9 Rbd, 0,7 Pd, 0,3 Int pour 0,6 BP soit 3,7 d’évaluation en 14,6mns par match.

Un spécialiste de la défense et du tir à 3 points, ce qu’on appelle un "3 and D" dans le jargon du basket. Son pourcentage aux lancers francs est anecdotique puisqu’il n’a tiré que 3 lancers depuis le début de la saison. Il est là pour assurer une rotation et est pleinement investi dans son rôle. Joue propre, son influence sur le jeu va bien au-delà de son bilan chiffré.

N°83 – Axel JULIEN : 1m84, 28 ans. Meneur / Arrière. Français. 11,1 Pts (44,6% aux tirs dont 40,2% à 3pts et 87,3% aux LF), 3 Rbds, 4,7 Pds, 1,3 Int, pour 2,3 BP soit 13,3 d’évaluation en 29,5mns par match.

International français, c’est l’un des meilleurs meneurs français du championnat, même s’il est souvent décalé comme arrière pour former une terrible doublette avec David Holston. Redoutable shooteur, excellente vision du jeu et très bon défenseur.

La rencontre est à suivre en direct sur la chaîne Sport en France à partir de 18h00.

Rappel du programme à venir :

  • Samedi 15 mai 18h00 : J11 : MSB / Dijon (Sport en France*)
  • Lundi 17 mai 20h00 : J12 : Cholet/MSB (LNB TV)
  • Jeudi 20 mai 18h00 : J13 : MSB/Monaco (LNB TV)
  • Jeudi 27 mai 18h00 : J32 : Monaco/MSB (LNB TV)
  • Samedi 29 mai 18h00 : J16 : Nanterre/MSB (LNB TV)
  • Mardi 1er juin 18h00 : J17 : MSB/Orléans (LNB TV)

* Sport en France est accessible gratuitement sur les Box : Bouygues canal 192 - Free canal 190 - Orange canal 174 - SFR canal 129 - sur Molotov TV et Samsung TV Plus et sur www.sportenfrance.com

Le Mans

#0. Ovie SOKO

30 ans, 201 cm, Intérieur

#4. Scott BAMFORTH

30 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#7. Alain KOFFI

37 ans, 207 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

33 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

29 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

27 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Hugo MIENANDI

18 ans, 199 cm, Ailier fort

#16. Darel POIRIER

24 ans, 2,06, Pivot

#19. Kenny HAYES

34 ans, 188 cm, Meneur-arrière

#30. Dahaba MAGASSA

18 ans, 192 cm, Arrière-meneur

#32. Kaza KAJAMI-KEANE

27 ans, 188 cm, Meneur

#33. Vitto BROWN

26 ans, 203 cm, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

20 ans, 213 cm, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

21 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

24 ans, 202 cm, Ailier

#55. Iggy MOCKEVICIUS

28 ans, 208 cm, Pivot

#99. AlaaEddine BOUTAYEB

20 ans, 214 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Le Mans

VS

Dijon

80

points

86

26/55

adresse

27/57

11/26

3 points

10/18

15/29

2 points

17/39

17/20

lancers-francs

22/31

29

rebonds (off/déf)

34

23

passes décisives

20

97

évaluation

96



Un sentiment d’injustice

Après avoir chèrement vendu leur peau à Villeurbanne et pu voir enfin un joueur sortir de l’infirmerie avec Kaza, les Manceaux se retrouvaient face à un défi tout aussi difficile : recevoir le dauphin de Monaco et sa redoutable défense : la Jeanne D’Arc de Dijon. Bonne nouvelle au début de la rencontre, Scott, très incertain après à son entorse contractée au Portel, est bien présent.

5 de départ : Kaza, Scott, Terry, Williams et Darel.

Les équipes se rendent coup pour coup en ce début de match. Néanmoins, Alexandre Chassang, très en vue à 5-6 mètres, permet aux Dijonnais de prendre un léger écart : 9-12 (5’). Les Manceaux répondent par un 7-0 pour prendre les devants : 16-12 (7’). Hans Vanjwin interrompt la série mancelle, mais c’est pour voir les Sarthois en infliger une nouvelle avec un 8-0 ; après 2 lancers convertis par Valentin, le MSB prend ainsi 10 points d’avance : 24-14 (9’). Jaron Johnson réduit l’écart pour terminer une période qui voit le MSB devant de 9 points.

Score au 1er QT : 25 – 16

Toujours aussi exemplaires en défense et collectifs en attaque, les tangos continuent sur leur lancée et Scott, à 6 mètres donne 13 points d’avance à son équipe et oblige Laurent Legname à prendre son premier temps-mort : 33-20 (14’). Dijon monte en température et oblige à son tour Elric à interrompre le jeu : 36-25 (16’). Message parfaitement reçu, Terry arrache un superbe rebond pour déposer ensuite le ballon dans le cercle, puis Vitto conclut une contre-attaque qui pousse le coach dijonnais à prendre son deuxième temps-mort : 42-25 (18’). Kaza convertit deux lancers-francs pour porter l’écart à 19 points (44-25), mais les Bourguignons resserrent leur défense et trouvent des solutions en attaque. C’est au tour d’Elric de prendre son dernier temps-mort de la première mi-temps : 44-31 (19’). Darel provoque une faute et convertit ses deux lancers avant que Hans Vanjwin ne plante un floater au buzzer.

Le retour de Kaza dans le cinq de départ fait le plus grand bien avec ses 10 points et 3 passes alors que Valentin est auteur d’une belle entrée avec ses 8 points (2/2 à points). Du côté de la JDA l’omniprésent Hans Vanjwin permet à son équipe de limiter la casse (9 points et 5 rebonds).

Score au 2ème QT : 46 – 33

Les murs du vestiaire visiteur ont dû trembler à la mi-temps, Laurent Legname étant visiblement très insatisfait de la performance de son équipe. Les Dijonnais attaquent la période par un 7-0 : 46-38 (22’). Avec une défense très agressive et pour autant fort peu sanctionnée, les Bourguignons poursuivent leur remontée. Elric est obligé de rappeler ses troupes car l’écart fond comme neige au soleil : 52-50 (26’). Rien n’y fait et Jaron Johnson ramène son équipe à égalité (52-52) grâce à 2 lancers. Les Manceaux vont-ils craquer ? Vitto Brown sonne la révolte d’un tir à 3 points puis d’un lay-up pour redonner 5 points d’avance aux siens : 57-52 (28’). Les deux équipes se livrent à un intense combat et le buzzer du quart-temps voit le MSB conserver deux petits points d’avance.

Score au 3ème QT : 61 – 59

La période commence par une anti-sportive peut évidente de Kenny qui permet aux Dijonnais de grignoter encore plus leur retard à 1/2 : 61-60 (31’). Vitto et Kenny frappent à longue distance, avant que Kenny ne provoque une faute lui permettant de convertir deux précieux lancers pour signer un 8-0 : 69-60 (33’). Les snipers dijonnais entrent en action avant que Vanjswin ne marque de près après avoir joyeusement balancé Darel sous les yeux impassibles du corps arbitral : 71-68 (35’). Kenny à 3 points à nouveau et Kaza entretiennent la flamme mais la pression dijonnaise se fait de plus en plus forte :  76-72 (37’). Ce qui devait arriver arriva, la JDA passe devant sur un panier de l’intenable Chase Simon : 76-77 (38’). Les Sarthois continuent à jeter toutes leurs forces dans la bataille mais, sur un ballon au sol disputé, Axel Julien récupère et transmet à Chase Simon pour un 3 points assassin au buzzer des 24 secondes : 78-82 (39’). Malgré tous leurs efforts, les Sarthois n’arrivent pas inverser la tendance et doivent s’incliner.

Score Final : 80 – 86


Meilleure évaluation côté manceau, Kaza avec 17 (14 points et 5 passes) aura beaucoup donné bien qu’avec une cheville encore convalescente. Antoine, magnifique de combativité (3 points, 5 rebonds, et 7 passes) et Vitto Brown qui confirme son retour en forme (14 points, 4 rebonds et 2 passes) terminent tous les deux avec 14 d’évaluation.

Du côté des hommes en noir, Chase Simon (27 points avec un seul tir manqué), Axel Julien (18 points, 5 rebonds et 8 passes) et Alexandre Chassang (15 points) auront été les bourreaux du MSB.

Pour les Manceaux il va vite falloir passer au prochain match car celui-ci arrive à grands pas.

Rendez-vous dans deux jours, ce lundi 17 mai à 20h sur LNB TV pour le deuxième épisode du derby des Pays de la Loire, à Cholet !

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 7
  • 0
  • 2
  • 3

K. BAPTISTE
  • 11
  • 2
  • 1
  • 13

V. BIGOTE
  • 10
  • 3
  • 3
  • 12

V. BROWN
  • 14
  • 4
  • 2
  • 14

A. EITO
  • 3
  • 5
  • 7
  • 14

K. KAJAMI-KEANE
  • 14
  • 2
  • 5
  • 17

W. NARACE
  • 4
  • 1
  • 0
  • 5

D. POIRIER
  • 10
  • 4
  • 1
  • 7

T. TARPEY
  • 7
  • 5
  • 2
  • 10

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 80
  • 29
  • 23
  • 97


  • DijonDijon
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. ALINGUE
  • 0
  • 1
  • 0
  • -4

A. CHASSANG
  • 15
  • 4
  • 1
  • 15

C. GALLIOU
  • 3
  • 1
  • 0
  • 1

D. HOLSTON
  • 6
  • 1
  • 5
  • 8

J. JOHNSON
  • 6
  • 6
  • 0
  • 8

A. JULIEN
  • 18
  • 5
  • 8
  • 20

A. LOUM
  • 0
  • 2
  • 3
  • 5

C. SIMON
  • 27
  • 2
  • 0
  • 26

H. VANWIJN
  • 11
  • 8
  • 3
  • 13

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 4

 

TOTAL
  • 86
  • 34
  • 20
  • 96

Elric Delord
Quand on voit le scenario du match, on ne peut être que déçu. On méritait de gagner cette rencontre, mais il nous a manqué quelques détails. Le groupe est tout comme moi déçu.
On voit que notre groupe est le plus touché en matière d’absences sur la saison, mais malgré tout, on est là. Quand il y a des blessures, tu tires sur certains  et les autres ne peuvent pas s’entraîner et reviennent directement sur les matchs.
Sur le match, Kenny continue sa progression. C’était notre stratégie de l’avoir avec Terry sur les meneurs. En revanche, j’ai du mal à comprendre les 31 lancers francs en faveur de Dijon.
Concernant Ovie, on enlève ses points de suture lundi, il ne pourra probablement pas jouer lundi contre Cholet.
Kaza s’est blessé au genou ce soir. Quant à Iggy, il ne peut pas être sur le banc, il a un protocole à suivre pour son dos.
Mais ce soir, les joueurs méritaient d’être récompensés.

Antoine Eïto
Cette défaite fait un peu mal car on a maîtrisé le match en première mi-temps, puis ils sont revenus, et on a mené de 7 points au 4e quart temps et ils sont revenus encore à la fin.
On avait une stratégie qui a fonctionné longtemps, mais ils ont eu de bons shoots et nous on a fait des erreurs qu’on aurait pu éviter.
Cette défaite est très rageante, on a eu un manque de contrôle et à un moment des coups de sifflet très sévères, mais on arrive à refaire un écart à + 7 points.. Mais ils finissent à 86 points, c’est trop. Nous sommes déçus bien évidemment.
Je souhaite que cette saison se termine bien pour tout le monde. Quand il manque un gars ou 2, on doit élever notre niveau. Ce n’est pas toujours facile quand les mecs qui manquent sont bons, je ne peux pas faire la différence à moi tout seul. Il y a  une vraie cohésion dans l’équipe qu’on perde ou qu’on gagne, on est ensemble. Il ne faut pas oublier qu’on n’a pas Ovie dans l’équipe même si ce n’est pas une excuse. Mais on a un staff qui bosse beaucoup et les joueurs sont impliqués.
On doit se retrouver à Cholet car c’est un match très important. L’ASVEL et Dijon étaient des équipes au-dessus, mais on a nos propres objectifs.
Après, on joue à domicile contre Monaco avec le retour du public, cela me fait plaisir.
Quant à moi, je serai absent à compter du 21 mai et de retour le 31 mai, c’est extraordinaire de jouer la qualification pour les JO 3x3.


Laurent Legname (Entraineur Dijon)
Une fois de plus, c’est la preuve tout simplement de l’état d’esprit qui règne dans ce groupe. On ne lâche jamais rien, on savait qu’on allait jouer contre une bonne équipe.
En première mi-temps, on n’arrivait pas à jouer notre jeu habituel, on a eu jusqu’à moins 19 mais on revient à -13 à la mi-temps.
Il fallait faire des efforts et se retrouver défensivement, ce que les joueurs ont fait malgré l’absence de David (Holston) en deuxième mi-temps, on a prouvé que les joueurs ont un cœur énorme. En seconde période, notre jeu collectif offensif a permis de retrouver l’adresse qu’on avait perdu en 1ère mi-temps.
Après Monaco, je suis très fier de cette équipe. Tout le monde a apporté sa pierre à l’édifice. On a pu s’appuyer sur un collectif et on espère avoir David dès lundi contre Orléans qui a eu une semaine pour préparer ce match et qui reste sur 5 victoires de suite.

Axel Julien (Meneur Dijon)
Quand on se relâche, c’est compliqué pour nous et à Monaco, cela nous a fait le même effet. Les joueurs du Mans se sont baladés et ont été très adroits au début du match où ils ont excellé. On a commencé le match de la mauvaise façon puis on a retrouvé l’état d’esprit qui fait notre force, on est alors revenu petit à petit avec de la concentration et des choses simples. Cela s’est joué à pas grand-chose, ils n’allaient pas se laisser faire. C’est une bonne équipe, c’était important de rester dans le match et ne pas les laisser partir très loin.
Je suis vraiment content car c’est un match qu’on aurait pu perdre, on a confirmé notre victoire bonus contre Monaco.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr