Jeep ELITE - 2020/2021 - 6ème journée
samedi 24 octobre - 20:00

Le Mans

84

       

87




25 - 17  |  23 - 27  |  6 - 22  |  30 - 21

Châlons-Reims

Leur dernier match remontant au 3 octobre, il est à craindre que les Manceaux manquent de rythme ce samedi. Au contraire, les Champenois ont disputé 3 rencontres pendant ce temps-là. En matière de résultats, les Sarthois sont invaincus ainsi que Boulogne-Levallois, Bourg-en-Bresse et Dijon alors que les Marnais n’ont pas encore goûté à la victoire tout comme Boulazac. Puisse l’avantage de la salle, faire pencher la balance en faveur des joueurs d’Elric Delord.

Le contexte :
Si les Sarthois ont remporté les deux matches qu’ils ont disputés, les Marnais ont enregistré 4 défaites en autant de rencontres. Mercredi dernier, les Champenois ont baissé pavillon au Portel (76-78) en dépit des efforts de Jalen Adams (28 points), Dominique Archie (17) et Travis Leslie (16). Pour le compte de la 3ème journée, les hommes d’Elric Delord avaient dominé Gravelines-Dunkerque (69-64) grâce aux 16 points de Ovie Soko, bien aidé par Scott Bamforth et Kaza Kajami-Keane (11 chacun).

L’effectif du Champagne Basket Châlons-Reims :
#1 Arnas Velicka (1,92 m, 20 ans, meneur, Lituanien) : 10,8 points, 4,0 rebonds et 4,8 passes
#2 Dominique Archie (2,01 m, 33 ans, ailier, Américain) : 8,3 points, 5,5 rebonds et 2,3 passes
#3 Matthieu Gauzin (1,91 m, 19 ans, meneur) : 8,5 points, 2,0 rebonds et 1,3 passe
#4 Jalen Adams (1,90 m, 24 ans, arrière, Américain) : 23,8 points, 3,8 rebonds et 3,0 passes
#6 Travis Leslie (1,93 m, 30 ans, ailier, Américain) : 16,0 points, 8,0 rebonds et 1,0 passe
#10 Jimmie Taylor (2,08 m, 25 ans, intérieur, Américain) : 5,0 points, 4,8 rebonds et 0,3 passe
#14 Junior Mbida (2,06 m, 30 ans, intérieur, Camerounais) : 3,5 points, 1,8 rebond et 0,3 passe
#24 Jessie Bégarin (1,90 m, 32 ans, arrière) : 6,8 points, 2,3 rebonds et 2,5 passes
#25 Ekene Ibekwe (2,06 m, 35 ans, intérieur, Nigérian) : 6,7 points, 3,7 rebonds et 1,3 passe
Entraineur : Cédric Heitz

L’effectif du MSB :
#0 Ovie Soko (2,01 m, 29 ans, intérieur, Anglais) : 16,5 points, 5,5 rebonds et 4,0 passes
#4 Scott Bamforth (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain-Kosovar) : 17,5 points, 3,0 rebonds et 3,5 passes
#7 Alain Koffi (2,07 m, 36 ans, intérieur)
#8 Antoine Eïto (1,86 m, 32 ans, arrière) : 3,0 points, 0,0 rebonds et 6,0 passes
#10 Valentin Bigote (1,96 m, 28 ans, ailier) : 8,0 points, 3,0 rebonds et 1,0 passe
#11 Terry Tarpey (1,95 m, 26 ans, ailier) : 9,0 points, 7,0 rebonds et 2,0 passes
#12 Jacques Eyoum (1,94 m, 20 ans, intérieur)
#32 Kaza Kajami-Keane (1,88 m, 26 ans, meneur, Canadien) : 10,5 points, 0,5 rebond et 4,0 passes
#33 Vitto Brown (2,03 m, 25 ans, intérieur, Américain) : 7,0 points, 2,0 rebonds et 0,5 passe
#39 Kenny Baptiste (2,04 m, 20 ans, ailier) : 1,0 point, 1,0 rebond et 0,5 passe
#44 Williams Narace (2,02 m, 23 ans, ailier) : 10,0 points, 3,5 rebonds et 2,0 passes
#55 Egidijus Mockevicius (2,08 m, 28 ans, pivot, Lituanien) : 2,0 points, 3,0 rebonds et 1,0 passe
Entraineur : Elric Delord

Les arbitres de la rencontre :
Mathieu Hosselet, Fabrice Canet et Audrey Secci

La saison 2019-2020 du Châlons-Reims Champagne Basket :
Jeep ÉLITE : 14ème avec 9 victoires et 16 défaites
Meilleur marqueur : Yannis Morin (13,4 points)
Meilleur rebondeur : Yannis Morin (7,3 rebonds)
Meilleur passeur : Jean-Baptiste Maille (6,8 passes)
Meilleure évaluation : Yannis Morin (16,0)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Qualifié pour les 1/4 de finale face à Dijon
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2019-2020 du MSB :
Jeep ÉLITE : 9ème avec 11 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Brandon Taylor (15,2 points)
Meilleur rebondeur : Terry Tarpey (4,8 rebonds)
Meilleur passeur : Brandon Taylor (7,1 passes)
Meilleure évaluation : Brandon Taylor (17,8)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au tour préliminaire par Monaco (78-87)
Coupe d’Europe : Non qualifié

Les oppositions dans la Sarthe :
Le match de ce samedi sera le 7ème duel entre le CCRB et le MSB, tous en saison régulière de Pro A. Si les 2 premiers ont vu des défaites mancelles, les 3 suivants se sont soldés par des succès avant la défaite de la saison dernière. Avant l'union de l'ESPE et du RCB en 2010, 7 matchs de saison régulière de Pro A ont eu lieu dans la Sarthe. Les 3 rencontres face à Châlons-en-Champagne se sont toutes soldées par des victoires sarthoises de même que les 4 face à Reims. La saison dernière, l’équipe d’Elric Delord s’est inclinée le 28 septembre 2019 pour le compte de la 2ème journée (63-72) en dépit des efforts de Valentin Bigote (18 points) et Obi Emegano (14).

Le Mans

#0. Ovie SOKO

29 ans, 201 cm, Intérieur

#4. Scott BAMFORTH

30 ans, 188 cm, Arrière-meneur

#7. Alain KOFFI

37 ans, 207 cm, Intérieur

#8. Antoine EÏTO

32 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

29 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

26 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#30. Dahaba MAGASSA

18 ans, 192 cm, Arrière-meneur

#32. Kaza KAJAMI-KEANE

26 ans, 188 cm, Meneur

#33. Vitto BROWN

25 ans, 203 cm, Intérieur

#34. Mathias VAN DEN BEEMT

19 ans, 213 cm, Pivot

#39. Kenny BAPTISTE

20 ans, 204 cm, Ailier

#44. Williams NARACE

23 ans, 202 cm, Ailier

#55. Iggy MOCKEVICIUS

28 ans, 208 cm, Pivot

#99. AlaaEddine BOUTAYEB

19 ans, 214 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Après avoir loupé leur entame de match (0-8, 2ème), les Sarthois y entraient enfin (6-12, 5ème). Ils plaçaient ensuite un fulgurant 12-0 pour s’emparer des commandes avant de faire un mini-break (18-12, 7ème). Sur leur lancée, ils atteignaient la fin du 1err acte nantis d’une confortable avance (25-17). Antoine Eïto et ses partenaires ne parvenaient pas à donner de l’ampleur à l’écart (33-27, 15ème). Au contraire, les Champenois revenaient petit à petit au score si bien qu’ils étaient à 4 longueurs des Manceaux au repos (48-44). Au retour des vestiaires, les Marnais se faisaient plus dangereux au point de faire la jonction au coeur du 3ème acte (52-52, 25ème). Au terme d’un 19-0 au goût amer, les joueurs d’Elric Delord accusaient un retard de 14 unités (52-66, 30ème) ramené à 12 à 10 minutes de la fin (54-66). Malgré leurs efforts, ils ne grignotaient pas grand-chose (66-74, 35ème). Ils plafonnaient même (73-86 à 1’30’’ de la fin). Ils se lançaient alors dans un rallye pour venir mourir à 3 petits points des Marnais (84-87). Meilleurs marqueurs manceaux avec 18 points chacun, Scott Bamforth et Valentin Bigote n’ont pas permis au MSB de l’emporter même si Ovie Soko en a ajouté 16 et Vitto Brown Brown 14.



Le Mans

VS

Châlons-Reims

84

points

87

29/64

adresse

28/65

10/25

3 points

9/26

19/39

2 points

19/39

16/21

lancers-francs

22/35

39

rebonds (off/déf)

41

21

passes décisives

24

94

évaluation

105





Après avoir loupé leur entame de match (0-8, 2ème), les Sarthois y entraient enfin (6-12, 5ème). Ils plaçaient ensuite un fulgurant 12-0 pour s’emparer des commandes avant de faire un mini-break (18-12, 7ème). Sur leur lancée, ils atteignaient la fin du 1err acte nantis d’une confortable avance (25-17). Antoine Eïto et ses partenaires ne parvenaient pas à donner de l’ampleur à l’écart (33-27, 15ème). Au contraire, les Champenois revenaient petit à petit au score si bien qu’ils étaient à 4 longueurs des Manceaux au repos (48-44). Au retour des vestiaires, les Marnais se faisaient plus dangereux au point de faire la jonction au coeur du 3ème acte (52-52, 25ème). Au terme d’un 19-0 au goût amer, les joueurs d’Elric Delord accusaient un retard de 14 unités (52-66, 30ème) ramené à 12 à 10 minutes de la fin (54-66). Malgré leurs efforts, ils ne grignotaient pas grand-chose (66-74, 35ème). Ils plafonnaient même (73-86 à 1’30’’ de la fin). Ils se lançaient alors dans un rallye pour venir mourir à 3 petits points des Marnais (84-87). Meilleurs marqueurs manceaux avec 18 points chacun, Scott Bamforth et Valentin Bigote n’ont pas permis au MSB de l’emporter même si Ovie Soko en a ajouté 16 et Vitto Brown Brown 14.

Highlights :





Les Cinq de départ :
MSB : Antoine Eïto, Scott Bamforth, Williams Narace, Vitto Brown et Ovie Soko
Châlons-Reims : Arnas Velicka, Jessie Bégarin, Travis Leslie, Dominique Archie et Jimmie Taylor

Le Fil du match :
1er quart-temps : 25-17
(25-17).

2ème quart-temps : 23-27
(48-44).

3ème quart-temps : 6-22
(54-66).

4ème quart-temps : 22-18
(84-87).

Le Sarthois du match :
En 27 minutes, Valentin Bigote a marqué 18 points à 5/9 aux tirs dont 3/6 à 3 points et 5/5 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 1 rebond, 7 passes et 1 interception pour terminer avec la meilleure évaluation du mancelle (22).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

S. BAMFORTH
  • 18
  • 5
  • 4
  • 16

K. BAPTISTE
  • 6
  • 0
  • 0
  • 1

V. BIGOTE
  • 18
  • 1
  • 7
  • 22

V. BROWN
  • 14
  • 6
  • 1
  • 15

A. EITO
  • 3
  • 3
  • 5
  • 8

A. KOFFI
  • 2
  • 1
  • 1
  • 4

W. NARACE
  • 7
  • 8
  • 1
  • 6

O. SOKO
  • 16
  • 11
  • 2
  • 19

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 84
  • 39
  • 21
  • 94


  • Châlons-ReimsChâlons-Reims
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

D. ARCHIE
  • 14
  • 5
  • 0
  • 12

J. BEGARIN
  • 7
  • 7
  • 5
  • 9

M. GAUZIN
  • 0
  • 0
  • 3
  • -1

E. IBEKWE
  • 7
  • 8
  • 0
  • 8

T. LESLIE
  • 23
  • 5
  • 4
  • 25

J. MBIDA
  • 2
  • 2
  • 2
  • 6

J. TAYLOR
  • 9
  • 7
  • 0
  • 18

A. VELICKA
  • 25
  • 5
  • 10
  • 27

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 87
  • 41
  • 24
  • 105

Elric Delord

Ce que je retiens c’est que l’équipe s’est battue jusqu’au bout avec les armes qu’on avait. Cela fait trois semaines qu’on est avec la moitié de l’effectif. Nous avons été beaucoup sanctionnés et le trou d’air dans le 3e quart temps n’est pas très étonnant. On rate 10 à 12 points en étant tout seul sous le panier. Quand on a un meneur avec deux entrainements et un qui n’est pas là, c’est compliqué. Les joueurs ont donné tout ce qu’il avaient. On n’a pas à rougir de cette défaite. J’ai trop utilisé Antoine Eito par rapport à ce qui était prévu, je prends un risque de blessure.

Le plus dur c’est d’avoir à enchaîner 4 matchs en 9 jours après ces trois semaines d’arrêt.

Ce soir, c’est dommage que l’effort des joueurs n’ait pas été récompensé, on est crevé. On a perdu sur la partie collective car le collectif cela s’entretient tous les jours, on a régressé par rapport à notre match d’il y a un mois.

Je n’ai pas de doute sur l’implication des joueurs, je suis convaincu qu’ils vont revenir mais pas en jouant 4 matchs en 10 jours.

Valentin Bigote

On a fait une bonne première mi-temps même si on a encaissé pas mal de points. Au 3e quart temps, on a perdu beaucoup de ballons et les joueurs adverses en ont profité pour mettre des paniers faciles. Cela nous a coûtés à ce moment-là, de plus, on n’a pas réussi à avoir des tirs. Le point positif, c’est qu’on a bien réagi à la fin du match mais c’était trop tard.

L’aspect physique a compté, on a manqué de lucidité, l’équipe adverse avait un joueur en moins et nous trois. C’est une défaite bête car cette équipe est à notre portée. On va voir mercredi comment on est mais il faudra du temps pour que les joueurs reviennent au niveau. On doit se reprendre, on a trois matchs à jouer en une semaine. On va continuer à travailler et voir ce qui n’a pas été ce soir.

Pendant trois semaines, il y a eu des entrainements individuels mais on a quand même montré ce soir en première mi-temps qu’on pouvait jouer. On a eu un gros trou en attaque. Le manque de rythme a pu jouer mais on ne va pas se donner des excuses. Quand on est au complet, c’est quand même différent.

C’est une bonne chose qu’on puisse avoir notre public qui nous soutient, cela nous pousse car dans certaines villes, les matchs se jouent à huis clos.

Cédric Heitz

Tout d’abord, je veux féliciter l’équipe du Mans car c’est difficile de reprendre la compétition après autant de semaines d’arrêt. Nous, nous sommes à fond dans la compétition mais pas toujours avec des fins heureuses. Aujourd’hui, ce n’était pas facile avec l’absence de Jalen Adams. On peut être satisfait de l’effort, de la cohésion en attaque, on a appris de nos erreurs passées. J’espère que cet aboutissement va nous donner confiance. Ce soir, on voit, pour une fois, que le plus grand nombre de balles perdues sont chez l’adversaire et on a mis un 19-0 ce qui est très rare, même si on a eu à subir cela aussi.

C’est quand même bien dans le contexte actuel d’avoir 3100 personnes dans une salle comme aujourd’hui. Le basket reste un sport nécessaire, on a besoin de cela malheureusement, ce n’est pas toujours facile de l’obtenir. On est dans une sorte d’iniquité complexe qui pose question.

Matthieu Gauzin

Nous sommes très soulagés avec cette première victoire et surtout à l’extérieur. On lance enfin notre saison de la meilleure manière. On a montré qu’on était assez compact en défense, cela a surpris Le Mans. A la fin on a eu très peur mais c’est passé. Les points ont été très bien répartis sur le 5 majeur.

C’est étrange de revenir au Mans pour jouer contre ses anciens coéquipiers et ancien coach, mais cela me fait plaisir de jouer ici.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr