Jeep ELITE - 2019/2020 - 22ème journée
samedi 08 février - 20:00

Le Mans

109

       

80




36 - 20  |  28 - 24  |  22 - 21  |  23 - 15

Le Portel

Face à Nanterre (79-85) et à Chalon-sur-Saône (83-84), le coup n’est pas passé loin mais en chaque occasion Elric Delord et ses ouailles sont rentrés aux vestiaires après avoir connu la défaite. Il est à craindre que ces deux échecs pèseront lourd au soir de la 34ème journée de la saison régulière. Ils se doivent donc de profiter de la venue de la lanterne rouge pour se rassurer et repartir de l’avant. Échaudés en Bourgogne, il est peu probable qu’ils se laisseront aller à relancer les Pas-de-Calaisiens.

Le contexte :
Avec 3 victoires et 18 défaites, Le Portel pointe au 18ème rang tandis qu’avec un bilan de 10 succès pour 11 revers, le MSB partage la 8ème place avec Limoges. Samedi dernier, les Portelois se sont inclinés face à Cholet au Chaudron (71-78) malgré l’apport de D’Angelo Harrison (15 points), Jonathan Tabu (13) et Kwan Cheatham Jr (12). Dans le même temps, les Manceaux ont chuté à Chalon-sur-Saône (83-84) en dépit de la production de Valentin Bigote (20 points), Obi Emegano (18), Jacques Alingué (11) et Brandon Taylor (10).

L’effectif de l’ESSM Le Portel :
#5 Ousman Krubally (2,02 m, 31 ans, ailier, Gambien) : 8,9 points, 6,4 rebonds et 0,9 passe
#6 Benoît Mangin (1,88 m, 31 ans, meneur) : 10,3 points, 2,4 rebonds et 5,9 passes
#7 D’Angelo Harrison (1,93 m, 26 ans, arrière, Américain) : 15,7 points, 4,9 rebonds et 2,9 passes
#8 Antonio Ballard (1,94 m, 31 ans, arrière-ailier, Américain) : 5,8 points, 3,7 rebonds et 1,0 passe
#9 Jonathan Tabu (1,89 m, 34 ans, meneur, Belge) : 10,2 points, 1,9 rebond et 3,3 passes
#11 Edgaras Zelionis (2,07 m, 30 ans, ailier fort, Lituanien) : 13,3 points, 4,7 rebonds et 0,7 passe
#26 Cyrille Eliezer-Vanerot (2,03 m, 23 ans, ailier) : 3,9 points, 1,4 rebond et 1,1 passe
#33 Thomas Smallwood (2,13 m, 24 ans, intérieur) : 2,4 points, 1,8 rebond et 0,3 passe
#55 Kwan Cheatman Jr (2,08 m, 24 ans, ailier fort, Américain) : 16,5 points, 7,3 rebonds et 1,0 passe
#72 Pierre-Étienne Drouault (1,96 m, 29 ans, arrière) : 3,8 points, 2,9 rebonds et 1,3 passe
Entraîneur : Christian Monschau

Les arbitres de la rencontre :
Eddie Viator, Alexandre Maret et Ahmed Aït Bari

Soir de match :
Pour suivre le match comme à Antarès, le programme officiel du match est téléchargeable ici.

85-76 pour le MSB au match aller :
Le MSB se déplaçait au Portel le 12 octobre 2019 au titre de la 4ème journée. Les Sarthois étaient au contact au coeur du 1er acte (6-7, 5ème) et ils le restaient à l’issue des 10 premières minutes (14-17). Ils se rapprochaient encore (28-29, 15ème) avant d’atteindre la pause à égalité avec les Portelois (38-38). Après la pause, les Manceaux prenaient les commandes (49-47, 25ème) avant de faire un mini-break en fin de 3ème quart-temps (58-52). Poursuivant sur leur lancée, ils reléguaient les Maritimes à 10 longueurs (73-63, 35ème). Ils s’octroyaient même un avantage maximal de 13 points (83-70, 38ème) pour en conserver 9 au final (85-76). Avec 16 points chacun, Cliff Alexander et Valentin Bigote ont conduit le MSB vers la victoire avec le concours de Jacques Alingué (14) alors que Terry Tarpey et Brandon Taylor en ont ajouté 12 chacun.

La saison 2019-2020 du Portel :
Jeep ÉLITE : 18ème avec 3 victoires et 18 défaites
Meilleur marqueur : D’Angelo Harrison (15,7 points) – 8ème
Meilleur rebondeur : Ousman Krubally (6,4 rebonds) – 7ème
Meilleur passeur : Benoît Mangin (5,9 passes) – 9ème
Meilleure évaluation : D’Angelo Harrison (14,6) – 20ème
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Châlons-Reims (72-81)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2019-2020 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 10 victoires et 11 défaites
Meilleur marqueur : Brandon Taylor (15,5 points) – 9ème
Meilleur rebondeur : Jacques Alingué (5,3 rebonds) – 17ème
Meilleur passeur : Brandon Taylor (6,8 passes) – 3ème
Meilleure évaluation : Brandon Taylor (18,4) – 4ème
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé au Tour Préliminaire par Monaco (78-87)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du Portel :
Jeep ÉLITE : 16ème avec 10 victoires et 24 défaites
Meilleur marqueur : Darrell Williams (13,3 points)
Meilleur rebondeur : O.D. Anosike (8,6 rebonds)
Meilleur passeur : Brandyn Curry (3,9 passes)
Meilleure évaluation : O.D. Anosike (15,6)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Éliminé en 1/16 de finale par Antibes (72-79)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Les oppositions en Sarthe :
L’Etoile Sportive Saint-Michel, créée en 1928, n’est montée en Pro A qu’en 2016. De ce fait, elle ne s’est produite que 3 fois à Antarès. Après une défaite lors du premier match, le MSB a remporté les deux suivants. La saison dernière, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est imposée le 6 octobre 2018 pour le compte de la 4ème journée (102-82), grâce à Demitrius Conger (24 points), Cameron Clark (16), Valentin Bigote (13) et Juice Thompson (12) alors qu’Antoine Eïto compilait 9 points et 10 passes.

Le Mans

#0. Taurean GREEN

34 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

26 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

20 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

18 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

31 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

28 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

20 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

38 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

26 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

20 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

29 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

24 ans, 203 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Entraineur

Pendant les 5 premières minutes, les deux équipes évoluaient les yeux dans les yeux (12-12, 5ème). Au cours des 5 suivantes, les Sarthois étaient en état de grâce et enquillaient 9 paniers sur 10 tirs avec un parfait 8/8 à 3 points pour tuer le match (36-20). Même si les Portelois faisaient à nouveau jeu égal, les Manceaux atteignaient déjà les 50 points après 15 minutes de jeu (50-31, 15ème). Poursuivant leur festival offensif, ils arrivaient à la mi-temps nantis d’une avance de 20 points (64-44). Après la pause, les hommes d’Elric Delord faisaient face à des Maritimes appliqués, haussant leur niveau de jeu (76-52, 25ème) et s’évertuant à réduire le matelas sarthois à 21 unités à l’issue du 3ème acte (86-65). Dans le dernier, les Manceaux accéléraient et poussaient les Portelois à lâcher l’affaire. Ainsi, au terme d’un saignant 19-3, Antoine Eïto et ses partenaires s’octroyaient un avantage maximal de 37 points (105-68, 34ème). La cause étant entendue, ils se contentaient de 4 points dans les 6 dernières minutes pendant lesquelles les Pas-de-Calaisiens ramenaient l’écart final à 29 unités (109-80). Meilleur marqueur du match avec 19 points marqués, Cliff Alexander a conduit son équipe au succès avec le soutien de D.J. Stephens (16), Brandon Taylor (15 points et 11 passes), Obi Emegano (14), Antoine Eïto (11) et Valentin Bigote (10).



Le Mans

VS

Le Portel

109

points

80

36/61

adresse

29/64

15/25

3 points

4/17

21/36

2 points

25/47

22/26

lancers-francs

18/19

29

rebonds (off/déf)

31

30

passes décisives

17

135

évaluation

85





Pendant les 5 premières minutes, les deux équipes évoluaient les yeux dans les yeux (12-12, 5ème). Au cours des 5 suivantes, les Sarthois étaient en état de grâce et enquillaient 9 paniers sur 10 tirs avec un parfait 8/8 à 3 points pour tuer le match (36-20). Même si les Portelois faisaient à nouveau jeu égal, les Manceaux atteignaient déjà les 50 points après 15 minutes de jeu (50-31, 15ème). Poursuivant leur festival offensif, ils arrivaient à la mi-temps nantis d’une avance de 20 points (64-44). Après la pause, les hommes d’Elric Delord faisaient face à des Maritimes appliqués, haussant leur niveau de jeu (76-52, 25ème) et s’évertuant à réduire le matelas sarthois à 21 unités à l’issue du 3ème acte (86-65). Dans le dernier, les Manceaux accéléraient et poussaient les Portelois à lâcher l’affaire. Ainsi, au terme d’un saignant 19-3, Antoine Eïto et ses partenaires s’octroyaient un avantage maximal de 37 points (105-68, 34ème). La cause étant entendue, ils se contentaient de 4 points dans les 6 dernières minutes pendant lesquelles les Pas-de-Calaisiens ramenaient l’écart final à 29 unités (109-80). Meilleur marqueur du match avec 19 points marqués, Cliff Alexander a conduit son équipe au succès avec le soutien de D.J. Stephens (16), Brandon Taylor (15 points et 11 passes), Obi Emegano (14), Antoine Eïto (11) et Valentin Bigote (10).

Les Cinq de départ :
MSB : Brandon Taylor, Obi Emegano, Valentin Bigote, Terry Tarpey et Cliff Alexander
Le Portel : Benoît Mangin, D’Angelo Harrison, Cyrille Eliezer-Vannerot, Kwan Cheatham et Ousman Krubally

Le Fil du match :
1er quart-temps : 36-20
(36-20).

2ème quart-temps : 28-24
(64-44).

3ème quart-temps : 22-21
(86-65).

4ème quart-temps : 23-15
(109-80).

L’Homme du match :
En 22 minutes, Brandon Taylor a marqué 15 points à 3/4 aux tirs dont 1/1 à 3 points et 8/9 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 2 rebonds, 11 passes et 2 interceptions pour établir la meilleure évaluation du match (26).

Le Chiffre du match :
6. 6 Sarthois ont terminé la partie avec une évaluation à 2 chiffres. Outre Brandon Taylor (15 points et 11 passes) qui a fini avec une évaluation de 26, Antoine Eïto (11 points et 7 passes) et D.J. Stephens (16 points) ont fait grimper la leur à 20 chacun. La note de Cliff Alexander (19 points) est montée jusqu’à 17 alors que Terry Tarpey (9 points, 4 rebonds et 4 passes) a poussé la sienne à 15 et Obi Emegano (14 points) à 13.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 19
  • 4
  • 1
  • 17

J. ALINGUE
  • 6
  • 2
  • 0
  • 6

V. BIGOTE
  • 10
  • 2
  • 1
  • 7

B. DOHOU
  • 2
  • 0
  • 0
  • 1

A. EITO
  • 11
  • 4
  • 7
  • 20

O. EMEGANO
  • 14
  • 1
  • 0
  • 13

J. EYOUM
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

M. GAUZIN
  • 0
  • 1
  • 0
  • -1

T. GREEN
  • 7
  • 1
  • 5
  • 9

D. STEPHENS
  • 16
  • 4
  • 1
  • 20

T. TARPEY
  • 9
  • 4
  • 4
  • 15

B. TAYLOR
  • 15
  • 2
  • 11
  • 26

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 109
  • 29
  • 30
  • 135


  • Le PortelLe Portel
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

A. BALLARD
  • 2
  • 3
  • 0
  • 0

K. CHEATHAM
  • 15
  • 2
  • 1
  • 14

C. ELIEZER-VANEROT
  • 2
  • 3
  • 0
  • 1

D. HARRISON
  • 18
  • 3
  • 3
  • 16

O. KRUBALLY
  • 16
  • 10
  • 1
  • 25

B. MANGIN
  • 12
  • 1
  • 6
  • 14

T. SMALLWOOD
  • 2
  • 3
  • 1
  • 6

J. TABU
  • 4
  • 0
  • 5
  • -4

E. ZELIONIS
  • 9
  • 1
  • 0
  • 8

 

EQUIPE
  • 0
  • 5
  • 0
  • 5

 

TOTAL
  • 80
  • 31
  • 17
  • 85

Elric Delord
C’était le message quand on avait travaillé la vidéo en début de semaine. Je leur ai montré à quel point on peut bien jouer. On est dans la continuité de ce qu’on a fait en première mi-temps contre Chalon.
Tout le monde a bien apporté ce soir et cela fait plaisir. On a été sérieux sur les 40 minutes c’est ce qui m’a plu. On n’a jamais lâché. Quand on a eu des difficultés, on s’est ajusté rapidement. On était vraiment concentré sur ce qu’on devait faire. On se rappelait qu’on était à + 18 contre Chalon et on sait qu’il ne faut jamais lâcher.
Le temps de jeu a été bien réparti. On a fait jouer un peu plus Obi car Terry était pénalisé par les fautes.
Quant à Cliff, quand il joue sur ses qualités et son agressivité, c’est un sacré pivot mais il faut qu’il soit constant.
Mardi, ce sera à Beaublanc à Limoges, c’est une équipe vraiment solide. Mehdy Mary a changé beaucoup de choses, cela s’annonce compliqué là-bas mais on a travaillé pour cela.
Le calendrier qui arrive, c’est le plus dur que j’ai jamais vu. On sait qu’on est capable de dominer des équipes. A nous de rester ensemble.

DJ Stephens
On a perdu nos deux derniers matchs et ce soir on a joué avec énergie. J’ai joué dur défensivement et j’ai eu des tirs ouverts. J’ai eu le même rôle qu’il y a deux ans. On a joué comme une équipe avec des extra pass et on a partagé la balle.

Christian Monschau
L’équipe du MSB a été très adroite à 3 points mais on est responsable. Tous les paramètres n’ont pas été bons. On a essayé de ramener l’écart sous les 20 points mais il y a eu beaucoup de balles perdues. Le Mans avec ou sans Alexander, ce n’est pas la même équipe. C’est un vrai point de fixation avec des joueurs qui drive offensivement. On a trouvé des bonnes solutions en attaque puisqu’on a marqué 44 points en première mi-temps. En deuxième mi-temps, on a été privé de Benoit et Jonathan avait pris des fautes.
Le Mans avait le jeu de relance, l’impact d’Alexander et l’adresse à 3 points (4 pour nous contre 15 en face).
Toutes les équipes enchainent et on a un match lundi. On devra être plus dans l’agressivité et l’intensité.

Benoit Mangin
En attaque, on y est mais pas en défense et ce, dès la première minute. Ils ont eu de la réussite dans le premier quart temps.
On a été mieux à la fin du match quand on a appliqué les consignes, on sait défendre. C’est ce qui nous a fait défaut en début de match.
Les joueurs du Mans avaient à cœur de se racheter. On les a mis en confiance dans le premier quart-temps et cela se voit sur le résultat au final.
C’est difficile sachant que dans 48 heures, on joue le derby contre Gravelines. On est des professionnels et on doit être prêts mardi.
On avait fait une bonne semaine à l’entraînement et ce soir, il n’y a plus rien, on oublie tout ce qu’on a travaillé, sur certaines séquences, on ne partage pas le ballon.
C’est dur pour le moral mais il faut garder la tête haute car il y a un club et des supporters et je sais qu’ils vont être là dans 48 heures.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr