A la rencontre de Justin

Écrit par La Direction le .

Après Mykal, Terry et DJ, le MSB vous propose de mieux faire connaissance cette fois avec... Justin Cobbs

Peux-tu te présenter ?
Je m'appelle Justin Cobbs. Je viens de Los Angeles en Californie. Je joue au poste de meneur de jeu et voilà...

Tu es aussi le cousin de quelqu'un de très connu dans la basket...
Oui, Russel Westbrook, un grand joueur. Il joue dans une très bonne équipe (Oklahoma City Thunder, ndlr). C'est un joueur extraordinaire, avec des qualités athlétiques exceptionnelles. C'est l'un des meilleurs joueurs de la NBA.

Est-ce que tu n'en as pas marre d'avoir toujours une question sur ton cousin dans une interview ?
(Rires) Oui ! Mais c'est normal aussi. Il fait quelque chose de si exceptionnel et donc c'est positif d'être associé à lui. Mais, pour être honnête c'est vrai que parfois c'est un peu lassant d'avoir toujours une question sur mon cousin.

Justin en match en orange

Si tu n'avais pas été joueur de basket, tu aurais fait quoi ?
J'ai fait aussi du football américain mais, en dehors du sport, j'ai suivi des études en psychologie. C'est quelque chose qui m'intéresse beaucoup, le fonctionnement du comportement humain et du cerveau, comment les gens réagissent en fonction des circonstances, de l'environnement. J'aurais sans doute fait quelque chose dans ce domaine. Probablement une spécialisation pour aider les jeunes, surtout ceux ayant évolué dans un environnement difficile. Il y a beaucoup de jeunes qui se retrouvent dans une situation dans laquelle ils ne savent pas comment faire pour s'en sortir et je pense que j'aurais pu les guider à ce niveau, les aider à voir au-delà de leur situation et à pouvoir se projeter plus loin. Les aider à grandir et leur donner les moyens de pouvoir s'en sortir.

Comment te décrirais-tu comme joueur ?
Je suis un leader, agressif, toujours à 100%. Je suis quelqu'un qui veut porter son équipe vers le haut, qui veut prouver et me prouver que je peux gagner et faire gagner l'équipe dans laquelle je joue.

L'année dernière, à Gravelines, on avait tendance à dire que tu étais trop individualiste, ce que tu as montré que tu n'étais pas au MSB, comment tu l'expliques ?
Je ne voudrais surtout pas dénigrer mes anciens coéquipiers, mais l'équipe du MSB de cette année a plus de qualités. L'équipe de Gravelines était bonne, j'ai adoré joué là-bas avec de super coéquipiers, mais cette année mes coéquipiers sont juste meilleurs. Dès lors, c'est plus facile de jouer avec des joueurs qui ont des qualités supérieures. Je n'ai plus besoin de forcer parce que le jeu d'attaque ne repose plus que sur moi.

Justin en match en blanc

Quel est ton meilleur souvenir sportif ?
Il y a beaucoup de matchs où j'ai mis beaucoup de points mais je dirais plutôt l'année dernière avec le BCM contre Chalon où on était mené de 12 points à 3 minutes de la fin et on a réussi à remonter et à gagner le match. Il y a aussi le Final 4 que j'ai fait avec Francfort, ça aussi c'était sympa... Mais en fait je pense que mon meilleur souvenir est à venir : je veux gagner un championnat, ou au moins une coupe, et là je pourrais dire que j'ai un vrai meilleur souvenir.

Et le pire ?
Toutes les fois où j'ai été coupé. Pas en NBA parce que le niveau est tellement élevé que c'est presque normal, mais avec Riga en Lettonie et en Turquie.

Ta principale qualité ?
Leader. Je veux toujours gagner et être performant. Ça me pousse en avant. Que ce soit dans le basket ou dans la vie, je veux toujours m'améliorer. Il arrive souvent dans la vie des situations où tu dois faire un choix qui s'avèrera au final une bonne ou une mauvaise décision et j'aime bien y repenser pour ne pas refaire les mauvais choix. Je pense que je dois remercier mes parents pour ça. Ils m'ont appris que la première chose dans la vie c'est d'être en accord avec soi-même et qu'à partir de là tu pourras faire les bons choix.

Justin avec arbitre

Et ton plus gros défaut ?
Je suis perfectionniste. Je veux être parfait. Le problème c'est que si je n'y arrive pas, si je fais un mauvais match par exemple, je peux être très énervé et désagréable. C'est après moi que j'en ai, mais ça peut me conduire à avoir des propos blessants, alors que c'est la dernière chose que je voudrais.

Tu aimes faire quoi de ton temps libre ?
Juste me détendre. J'aime regarder des films, des shows télévisés, parler avec des amis.

Tu as un film préféré ?
J'aime bien les films d'action, avec des poursuites, du suspense, des thrillers, des films de cambriolage... Après un film en particulier, non.

Si tu pouvais changer quelque chose chez toi, ce serait quoi ?
Rien.

Justin en studio en NB

Si tu étais un animal, ou quel est ton animal préféré ?
Un lion, le roi de la jungle. Je sais que c'est une réponse fréquente chez les basketteurs, mais je crois qu'en tant que compétiteur, c'est presque un choix normal : on veut être le chef, le taulier.

Un livre préféré peut-être ?
Un livre sur les joueurs qui ont réussi dans le basket et sur le succès en général, il faut je retrouve le titre.

Un plat préféré ?
La dinde, spécialement la dinde au curry.

Si tu pouvais discuter avec qui tu voulais, vivant ou mort, qui choisirais-tu ?
Malcom X ou Martin Luther King. J'aimerais savoir comment c'était de vivre à leur époque, comment ils ont fait pour traverser les épreuves qu'ils ont dû traverser et continuer à avancer.

Justin en match en orange2

Une équipe de basket préférée ?
Quand j'étais petit, c'était les Clippers de Los Angeles. Mais maintenant que Russel joue, c'est forcément Oklahoma City Thunder.

Si tu pouvais avoir un superpouvoir, ce serait quoi ?
La téléportation. Juste pour pouvoir aller aux États-Unis et revenir quand je veux.

Ton action préférée au basket ?
Pick'n roll. C'est une situation qui ouvre de nombreuses possibilités, qui implique tout le monde. C'est aussi un système très efficace, j'aime vraiment beaucoup.

Est-ce que tu as eu le temps de visiter un peu la ville ? Tu as vu des endroits qui te plaisent ?
Pas vraiment. Je reste beaucoup à la maison, je suis vraiment du genre casanier. Bon je suis quand-même un peu sorti dans le centre-ville, c'est plutôt sympa.

Quel est ton ambition pour cette saison ?
Je veux retrouver du plaisir à jouer et gagner quelque chose. Quand je regarderai ma carrière je voudrais voir que j'ai gagné des titres. Être un top scoreur ou un top passeur ne m'intéresse pas vraiment. Ce que je veux c'est gagner des championnats, des coupes, parce que ce sont des choses qui restent à jamais les titres que tu gagnes. Plus tard, tu pourras te dire : j'ai gagné ça.

Justin avec fans

Il y a de nouvelles règles en FIBA cette année, notamment sur le marcher et la faute antisportive sur jeu de transition. Tu penses quoi de ces nouvelles règles ?
La règle pour la faute antisportive est compliquée. Je pense que c'est parce qu'elle est récente en fait, mais il y a des situations où tu fais une petite faute sur un joueur en contre-attaque et on te siffle une antisportive et c'est difficile à comprendre parce que tu cherches juste à jouer normalement. Ce n'est pas facile pour les arbitres non plus parce que ça va très vite et que c'est parfois difficile de déterminer si on fait exprès de faire faute ou pas... pour la règle du marcher c'est vraiment très bien, surtout pour les Américains, d'avoir uniformisé la règle.

Est-ce que tu as un message pour les fans du MSB ?
J'adore être ici. J'adore les fans, ils sont supers depuis que je suis arrivé. Je voudrais juste leur dire de continuer à nous soutenir comme cela, à nous pousser à tout donner pour faire une grande saison.

Interview réalisée par Cyril Meteyer/ MSB.FR

Equipes

Compétitions