MSB - Rouen : Présentation

Écrit par Pascal le .

Les Manceaux seront vigilants au moment d'affronter les Normands ce samedi à 20 heures.

Lors de leur dernier match à Antarès, les Sarthois avaient laminé Le Havre (98-58). Deux semaines après, ils vont accueillir Rouen, l'autre équipe de Seine-Maritime. Entre-temps, ils ont remporté une nette victoire à Strasbourg, le futur finaliste de l'Eurocup (82-66). Les Rouennais restent sur 9 défaites d'affilée et une 10ème à Antarès les précipiterait en Pro B. Sans faire injure aux Normands, qui comprendrait que les joueurs d'Erman Kunter n'engrangent pas un 5ème succès consécutif après Nanterre, Cholet, Le Havre et Strasbourg ? Les fidèles supporters du MSB auront aussi plaisir à revoir ensemble sur le parquet Alain Koffi et Pape-Philippe Amagou. Les deux hommes, formés en Sarthe, n'avaient-il pas ouvert ensemble leur palmarès en 2004 en remportant la Coupe de France dont les Manceaux vont jouer la finale le 1er mai prochain face à l'ASVEL de JD Jackson.

L'Adversaire :
L'an dernier, le SPO Rouen était remonté en Pro A à la faveur d'une invitation. Il avait brillé en première partie de saison avant de connaître une seconde plus délicate en raison de nombreuses blessures et de terminer au 15ème rangs. Devenu le Rouen Métropole Basket, un nouvel entraîneur, Rémy Valin, est arrivé d'Evreux en Pro B où il coachait le Manceau Lahaou Konaté. Alain Koffi, Abdoulaye Mbaye et Jean-Michel Mipoka sont restés sur les bords de la Seine. Hormis pour Guerschon Yabusele (2,01 m, 20 ans), la belle surprise et l'Américain Ron Lewis (1,93 m, 31 ans), les recrues n'ont pas répondu aux attentes et les bons résultats ne sont jamais arrivés. On constate souvent qu'un promu en Pro A connaît parfois une première saison euphorique dans la dynamique de son accession mais que la deuxième est plus compliquée. Le RMB l'a vérifié à ses dépens et son maintien en Pro A tiendrait du miracle.   

Le Contexte :
Avec 5 victoires et 23 défaites, Rouen occupe la 17ème place du classement. A 6 journées de la fin, les Normands ont 4 victoires de retard sur Nancy, le premier non-relégable et un point-average défavorable. Pour sa part, le MSB est en 2ème position en compagnie de Strasbourg (19 succès et 9 revers). Lors de la précédente journée, les Manceaux se sont nettement imposés à Strasbourg (82-66) alors que les Normands se sont inclinés à domicile face à Châlons-Reims (80-98). Les joueurs n'ont gagné que 2 matchs en déplacement (à Paris-Levallois et au Havre) et ils ont perdu à 12 reprises sur la route. De leur côté, les Sarthois affichent un bilan de 9 victoires et 5 défaites à Antarès. 16ème attaque de Pro A avec 73,0 points marqués quand le MSB est la 7ème (77,4), le RMB a une défense bien plus permissive (83,6 points encaissés, 17ème) que l'équipe mancelle (72,9, 5ème).

Le Match aller :
Au titre de la 4ème journée, le MSB se déplaçait à Rouen le 16 octobre. Accrochés à la mi-temps (33-32), les Manceaux l'étaient encore à l'issue du 3ème quart-temps (54-52). Ils se dégageaient enfin dans le dernier (25-9) pour obtenir un net succès (79-61). Dans les rangs sarthois, Ty McKee (21 points) menait son équipe à la victoire avec le soutien de Petr Cornelie (13) et Mike Gelabale (10). Chez les Normands, les efforts d'Alain Koffi (13 points) restaient vains tout comme ceux de Devin Searcy (12), Ron Lewis (11) et Guerschon Yabusele et Jean-Michel Mipoka (10 chacun).

Le Joueur en forme :
Comme nombre d'Américains, Ron Lewis (1,93 m, 31 ans) aime voir du pays. Depuis sa sortie de la fac d'Ohio State, il a fait l'essentiel de sa carrière en Europe avec le printemps à Portoe Rico. Avant de débarquer à Rouen, il a bourlingué en Belgique (Louvain et Mons-Hainaut), Israël (Nahariya et Holon), République Tchèque (Nymburk) et Italie (Brindisi et Turin). L'an dernier, il a contribué à la conquête du titre de Serie A2 (la Pro B italienne) par Manital Turin. Rémy Valin peut se réjouir de sa trouvaille puisque Ron Lewis est le 4ème marqueur de Pro A (15,8 points). Loin de se laisser aller, il vient d'établir son total le plus élevé face à Gravelines (27 points) entamant au passage une série de 3 matchs à 20,0 points de moyenne. Si son adresse n'est que de 40,3%, c'est dû au fait qu'il tente plus de la moitié de ses tirs au-delà des 6,75 m à 37,8%, ce qui devient intéressant.

Le Duel à suivre :
Alain Koffi – Mouph Yarou. Formé au MSB, Alain Koffi y a fait l'essentiel de sa carrière hormis une infidélité d'une saison à Badalone (Espagne) en 2009-2010. Il a été ainsi de tous les titres remportés à ce jour par le club sarthois. Parti sur les bords de la Seine durant l'été 2014, il a été un des artisans de la belle saison du SPOR (12,0 points et 6,9 rebonds). A l'image de son équipe, il est un soupçon en-deçà cette saison (10,6 points et 5,5 rebonds) sans pour autant avoir perdu ses bonnes mains (51,8%). Régulier sur les 5 dernières rencontres (14,2 points), il a même inscrit 17 points face à Gravelines et réussi 2 double-doubles (17 points et 10 rebonds face au BCM puis 14 points et 10 rebonds face au CCRB). Il trouvera en Mouph Yarou (2,04 m, 25 ans) le spécialiste dans le domaine. Ainsi, le Béninois en a compilés 14 sur les 27 matchs qu'il a disputés. Lui-aussi est adroit (53,0%) et ses 10,3 points sont appréciés mais c'est surtout à la récupération de la balle sous les panneaux qu'il excelle. Ainsi, il est le meilleur rebondeur de Pro A avec 11,2 prises.

Les Oppositions à Antarès :
Le MSB a accueilli Rouen à 5 reprises. Les Manceaux sont venus à bout des Normands lors des 3 premiers matchs de Pro A ainsi qu'en Coupe de France. Par contre, ils se sont inclinés lors de la dernière confrontation en Sarthe. Ainsi, en ouverture de la saison 2014-2015, les hommes d'Erman Kunter ont été surpris (61-63) malgré les 15 points de Michal Ignerski alors que Shy Ely en avait ajouté 14 et Romero Osby 10.

Les Arbitres de la rencontre :
Mathieu Hosselet, Sébastien Lubienski et Frédérick Pierre

Equipes

Compétitions