Pro A - 9ème journée
11/11/2017 - 19:30
Palais des Sports, Toulon
 
88 62
HTV 21-20, 42-37, 58-52, 88-62 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 10 novembre 2017 09:10

    Ce samedi à 19 heures 30, les Manceaux seront en danger au Palais des Sports de Toulon.

    Depuis le début de la saison, le HTV gagne s’il marque 70 points, sinon il perd. Meilleure défense du championnat avec 68,0 points encaissés, le MSB pourrait alors partir en position de favori. Que nenni. Tout d’abord parce que le basket n’est pas qu’un sport de chiffres mais surtout parce que les Varois sont invincibles à domicile. Nanterre vient d’en faire les frais. De plus, les Sarthois ont perdu de leur superbe après un départ en trombe et ils viennent même de sortir de la route mardi dernier à Gravelines en Coupe de France. Nul doute qu’ils en auront tiré les leçons. Et puis, après tout, un match, ça se joue. Il y a forcément un coup à jouer.  
     
    Le contexte :
    Plus petit budget et plus faible masse salariale, le Hyères-Toulon Var Basket ne manquait pas d’inquiéter certains experts. Pillé à l’inter-saison, le HTV n’a, en effet, conservé que la paire d’intérieurs Alexandre Chassang et Ferdinand Prénom. Par la force des choses, le nouveau coach, Emmanuel Schmitt et les dirigeants ont joué la carte jeune avec 4 joueurs français de moins de 23 ans auxquels ils ont associé des Américains guère référencés en France mais avides de se révéler sous le soleil varois.
    En ce début de saison, la mayonnaise semble avoir pris dans l’équipe de guerriers réunis par Manu Schmitt puisque avec 5 succès pour 3 revers, les Varois occupent la 3ème place du classement de Pro A en compagnie de la meute composée de Bourg-en-Bresse, Dijon, Lyon-Villeurbanne, Nanterre et Pau-Lacq-Orthez quand le MSB est leader avec 7 victoires et 1 défaite.
    En difficulté en déplacement (1 succès à Cholet puis 3 défaites à Pau, Strasbourg et Le Portel), les Varois sont intraitables à domicile. Chez eux, ils ont successivement dominé Boulazac (70-63), Limoges (85-70), Levallois (78-72) avant Nanterre samedi dernier (90-86). Face aux Franciliens, 5 joueurs ont scoré 12 points ou plus. Ainsi Robert Arnold en a marqué 19, Jordan Tolbert 17, Raymond Cowels et Ferdinand Prénom 15 chacun et Terry Smith 12.
    Pour leur part, les Manceaux se sont imposés à Levallois dimanche (87-76) dans le sillage de D.J.Stephens (19 points) bien soutenu par Romeo Travis (15 points) et le revenant Chis Lofton (12 points) alors que Youss Fall frôlait le double-double (12 points et 9 rebonds).
    Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 6ème rang avec 79,3 points marqués et ont la meilleure défense (68,0 points encaissés). Pour leur part, les Varois ont la 15ème attaque (72,5) et la 8ème défense (76,6).
    Engagées cette semaine en 1/32 de finale de la Coupe de France, les deux formations ont connu des fortunes contraires. Ainsi, le HTV a sorti l’équipe Espoirs de Limoges (80-50) alors que le MSB chutait à Gravelines (69-73).

    Les joueurs de base du HTV :
    L’équipe d’Emmanuel Schmitt est fortement hiérarchisée avec un Cinq de départ quasiment immuable. A la mène, si Terry Smith (1,85 m, 31 ans) ne brille pas par son adresse à 2 points (21,7%), il représente un vrai danger derrière l’arc des 6,75 m d’où il déclenche 60% des ses tirs avec un réel bonheur (40,5%). Honnête dans tous les domaines (8,0 points, 4,0 rebonds et 3,8 passes), il a totalisé 16 points face à Levallois. L’arrière Raymond Cowels (1,92 m, 26 ans) est l’artilleur de l’équipe. En effet, il prend un quart des tirs du HTV (15 sur 60) et en est logiquement le meilleur marqueur (18,5 points et 3,4 rebonds). Euphorique à Cholet, il y a réussi 32 points, 2ème performance de l’année en Pro A. Handicapé par une adresse suspecte (37,9%), l’ailier Robert Arnold (1,98 m, 28 ans) plafonne à 8,0 dévaluation alors qu’il tourne à 13,1 points, 4,0 rebonds et 1,5 passe. A l’aise devant le public varois, il s’est fendu de 18 points face à Boulazac et reste sur des marques de 19 tant face à Levallois qu’à Nanterre. Formé à l’ASVEL, l’ailier fort Alexandre Chassang (2,04 m, 22 ans) se développe dans le Var où il réalise la meilleure saison de sa jeune carrière (5,9 points, 4,9 rebonds et 2,4 passes). Au pivot, Jordan Tolbert (2,01 m, 25 ans) a les miettes laissées par les extérieurs. Il en fait bon usage en tirant à 60,8% pour 9,0 points. Il s’occupe également de la récupération sous les panneaux (6,5 rebonds). Du coup, il affiche la meilleure évaluation du HTV (13,8). Seul joueur sortant du banc à avoir un réel impact (10,0 points et 3,9 rebonds), le pivot Ferdinand Prénom (2,01 m, 26 ans) confirme qu’il se sent à l’aise sur les bords de la Grande Bleue. Sous la tunique du HTV, il réalise ses meilleures saisons en Pro A. Ses 15 points et 6 rebonds ont grandement contribué au succès varois du week-end dernier face à Nanterre (90-86). Précis dans la peinture (65,2%), il ne lui déplaît pas de s’en éloigner avec un réel bonheur (4/7). L’ailier Vafessa Fofana (1,98 m, 25 ans) a eu les honneurs de commencer un seul match (à Cholet où il a été formé). Même s’il joue 21 minutes, il n’a guère de tickets de tirs (4,1) et forcément ses statistiques s’en ressentent (3,4 points et 1,9 rebond), son rôle étant plutôt de neutraliser l’ailier adverse.

    L’effectif du MSB :
    1 Mykal Riley (1,98 m, 32 ans, ailier, Américain)
    3 Justin Cobbs (1,91 m, 26 ans, meneur, Américain)
    4 Chris Lofton (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain)
    8 Antoine Eïto (1,86 m, 29 ans, meneur)
    10 Mel Esso Essis (1,99 m, 19 ans, ailier)
    11 Terry Tarpey (1,96 m, 23 ans, arrière)
    15 Wilfried Yeguete (2,01 m, 26 ans, intérieur)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière) blessé
    19 Youssoupha Fall (2,21 m, 22 ans, pivot)
    20 D.J. Stephens (1,98 m, 26 ans, ailier, Américain)
    24 Romeo Travis (2,01 m, 32 ans, ailier fort, Américain)
    30 Mathieu Nzita (1,84 m, 18 ans, meneur)
    34 Michel Doumbé (2,05 m, 20 ans, pivot, Camerounais)
    Coach : Eric Bartecheky
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    L’Effectif du HTV :
    0 Wilfried Gantswa-Babami (1,82 m, 20 ans, meneur)
    1 Jordan Tolbert (2,01 m, 25 ans, pivot, Américain)
    5 Luka Asceric (2,01 m, 20 ans, meneur-arrière, Autrichien)
    6 Terry Smith (1,85 m, 31 ans, meneur, Américain)
    9 Robert Arnold (1,98 m, 28 ans, arrière-ailier, Américain)
    11 Alexandre Chassang (2,04 m, 22 ans, ailier fort)
    12 Vafessa Fofana (1,98 m, 25 ans, ailier)
    17 Corenton Lopez (1,93 m, 20 ans, arrière)
    19 Raymond Cowels (1,92 m, 26 ans, arrière, Américain)
    35 Digué Diawara (2,07 m, 19 ans, ailier)
    75 Ferdinand Prénom (2,01 m, 26 ans, pivot)
    Coach : Emmanuel Schmitt
    Assistant : Sébastien Devos

    Les arbitres de la rencontre :
    Joseph Bissang, Grégory Dubois et Jean-Michel Tartare

    La saison 2016-2017 du MSB :
    Pro A : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
    Meilleur marqueur : Ryan Pearson 12,2 points
    Meilleur rebondeur : Will Yeguete 6,9 rebonds
    Meilleur passeur : Giordan Watson 3,4 passes
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Non qualifié
    Coupe de France : Battu en finale par Nanterre (79-96)
    Basketball Champions League : 1er du Groupe B de saison régulière (9 victoires et 5 défaites) – Eliminé en 1/8 de finale par Sassari (63-79 puis 66-68)

    La Saison 2016-2017 du HTV :
    Pro A : 15ème avec 11 victoires et 23 défaites
    Meilleur marqueur : Trevis Simpson 10,3 points
    Meilleur rebondeur : Ryan Evans 5,4 rebonds
    Meilleur passeur : David Michineau 2,9 passes
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Non qualifié
    Coupe de France : Eliminé en 1/4 de finale par Le Mans (57-72)
    Coupe d’Europe :  Non qualifié

    Les oppositions dans le Var :
    Entre le premier bail de Hyères-Toulon en Pro A entre 2001 et 2012 et son retour en 2016, 12 matchs (tous en saison régulière) ont eu lieu dans le Var. Le MSB en a perdu 2 dont le dernier le 28 octobre 2016 par l’équipe d’Erman Kunter (60-76) malgré le double-double de Will Yeguete (12 points et 10 rebonds) alors que Lahaou Konaté totalisait 13 points et Giordan Watson 12.

  • Écrit par , samedi 11 novembre 2017 21:26

    Les Manceaux ont coulé dans le dernier-quart-temps à Toulon.

    Face aux guerriers varois invincibles à domicile, les joueurs d’Eric Bartecheky ont perdu les 4 quart-temps et leur attaque s’est éteinte au fur et à mesure que la partie avançait puisqu’ils ont successivement marqué 20, 17, 15 et 10 points dans chacune des périodes. Pour finir, et alors qu’ils pointaient à 6 longueurs à 10 minutes du terme, la défense a lâché pour prendre un vilain 30-10. Après ce couac, il reste une semaine aux Sarthois pour se refaire une santé avant de recevoir Le Portel samedi prochain à 20 heures.       

    Les Cinq de départ :
    MSB : Justin Cobbs, Antoine Eïto, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
    Hyères-Toulon : Terry Smith, Raymond Cowels, Robert Arnold, Alexandre Chassang et Jordan Tolbert

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 20-21
    Romeo Travis et Youss Fall mettaient le feu aux poudres (4-0, 1ère). Le futur international entretenait l’écart (6-2, 3ème). Les Varois assénaient alors un sec 10-0 (6-12, 6ème). A lui seul, Youss Fall tenait la baraque (17-19, 10ème) puis un triple de Chris Lofton ramenait les Manceaux au contact après le 1er quart-temps (20-21).

    2ème quart-temps : 17-21
    Grâce à Romeo Travis, ceux-ci s’emparaient une dernière fois des commandes (22-21, 11ème). Les joueurs de Manu Schmitt les reprenaient avec autorité (22-27, 13ème). Justin Cobbs et Youss Fall ne lâchaient pas l’affaire (28-29, 14ème). Pourtant, les Toulonnais regonflaient leur matelas (30-35, 17ème). Malgré les efforts de Will Yeguete et Youss Fall, les Sarthois accusaient un retard de 5 points à la mi-temps (37-42).

    3ème quart-temps : 15-16
    Tout de suite après le retour des vestiaires, ils étaient relégués à 11 unités (37-48, 23ème). 2 flèches tirées derrière l’arc par Mykal Riley et 1 par Antoine Eïto trouvaient alors la cible de même que 2 paniers intérieurs de Romeo Travis et Youss Fall qui ponctuaient un encourageant 10-2 (50-53, 26ème). Les Varois s’échappaient de nouveau (50-58, 29ème) même si Romeo Travis résistait encore en fin de 3ème acte (52-58).

    4ème quart-temps : 10-30
    Un 2+1 de Will Yeguete constituait le chant du cygne des Manceaux (55-58, 31ème). Les improbables Vafessa Fofana (14 points) et Ferdinand Prénom (15) tuaient le match (57-70, 35ème). Pire, au terme d’un cruel 16-0, les Varois s’offraient un avantage maximal de 27 points (59-86, 39ème) que Will Yeguete ramenait à 26 au final (62-88).

    Le Sarthois du match :
    Comme à Gravelines, le capitaine Romeo Travis a tenté en vain de maintenir le navire manceau à flot. Ainsi, en 32 minutes, il a marqué 14 points à 6/12 aux tirs et 2/2 aux lancers-francs, pris 7 rebonds dont 1 offensif et délivré 5 passes pour établir la meilleure évaluation sarthoise (19).
     
    Le Chiffre du match :
    19. Les Manceaux ont tiré à 54 reprises alors que les Varois ont tenté leur chance 73 fois, soit un différentiel de 19. Comme l’adresse mancelle était inférieure à la varoise (40,7% contre 43,8%), l’écart final ne pouvait être que conséquent. L’excès de balles perdues (17 contre 8) et le peu d’interceptions (2 contre 7), associés au déficit au rebond offensif (9 contre 13) expliquent, par les chiffres, les carences de l’attaque sarthoise.

  •  HYèRES-TOULON Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       ARNOLD R 36 18 6/13 46 3/5 3/8 3/4 1 6 8 1 1 2 5 23
       ASCERIC L 14 2 1/2 50 0/1 1/1 0/0 1 0 2 0 0 0 2 5
       CHASSANG A 26 8 2/8 25 2/6 0/2 2/2 3 3 7 0 0 1 4 12
       COWELS R 31 13 5/14 36 0/3 5/11 3/3 2 2 5 3 0 1 0 11
       DIAWARA D 1 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       FOFANA V 25 14 5/9 56 0/2 5/7 4/5 1 4 5 1 0 0 0 15
       PRENOM F 14 15 7/10 70 0/1 7/9 1/1 5 1 2 2 0 2 3 17
       SMITH T 33 7 1/7 14 1/6 0/1 4/5 3 3 3 0 1 2 3 5
       TOLBERT J 20 11 5/10 50 1/2 4/8 0/0 5 0 5 0 1 0 1 13
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 0 0 3
       TOTAL 200 88 32/73 44 7/26 25/47 17/20 21 19 40 7 3 8 18 104

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       ESSO E 1 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       RILEY M 36 6 2/8 25 2/5 0/3 0/0 3 3 9 1 0 4 3 9
       COBBS J 32 10 2/8 25 0/1 2/7 6/6 4 5 3 0 0 3 4 8
       LOFTON C 11 3 1/4 25 1/3 0/1 0/0 2 0 1 1 0 0 1 3
       EITO A 26 3 1/5 20 1/4 0/1 0/0 4 0 2 0 0 2 2 1
       YEGUETE W 19 11 3/6 50 0/0 3/6 5/8 2 6 7 0 0 2 0 10
       FALL Y 21 15 7/8 88 0/0 7/8 1/2 5 6 1 0 2 4 0 12
       STEPHENS D 22 0 0/3 0 0/2 0/1 0/0 1 0 6 0 0 1 0 2
       TRAVIS R 32 14 6/12 50 0/2 6/10 2/2 2 1 7 0 0 1 5 19
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 0 0 1
       TOTAL 200 62 22/54 41 4/17 18/37 14/18 23 21 37 2 2 17 15 65
  • Écrit par , dimanche 12 novembre 2017 13:03

    Ferdinand Prénom (Pivot du HTV) :

    "C'est une belle victoire ! On a réalisé un gros match collectif. Les rotations ont été bonnes et on est resté solidaires. Tout le monde a apporté. On gagne encore contre une grosse équipe, c'est super. On continue à prendre match par match et on verra bien..."

    Manu Schmitt (Coach du HTV) :

    "Même dans mes rêves je n'aurais pas imaginé un tel scénario... On a bien construit notre match, en respectant les priorités que l'on avait ciblées. Après, je ne vais pas m'euphoriser avec l'écart. On ne va pas se prendre pour d'autres parce qu'on a gagné de 26 points. Mon seul regret, c'est qu'il n'y a pas un peu plus de monde dans la salle. Cette équipe mérite d'avantage de soutien populaire."

    Romeo Travis :

    "On leur a donné ce match... En ne prenant pas quelques rebonds et en perdant trop de ballons (17). on ne s'est pas donné une chance de bien défendre. On a commis trop d'erreurs, avec le ballon, mais aussi en parlant avec les arbitres. Moi inclus."

    Eric Bartecheky :

    "On est dans une situation difficile depuis 10 jours. On a des blessés (Amagou et Tarpey). Au-delà de ça, le problème c'est l'attitude. Défensivement, on est rentré dans le match sans intensité. Dans l'engagement, c'est le jour et la nuit avec le HTV. Et quand ça devient difficile, on craque. Il y a eu un manque de concentration, d'intelligence... C'est peut-être une bonne chose de prendre une grosse claque pour changer des choses."

    Propos recueillis par Var Matin

Equipes

Compétitions