• Karsiyaka Izmir    99 - 59    Umana Reyer
    Kataja    97 - 86    Avtodor
    CSM CSU ORADEA    69 - 64    MACCABI RAND MEDIA
Basketball Champions League - 9ème journée
14/12/2016 - 18:00
 
59 82
Khimik Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , mardi 13 décembre 2016 15:04

    Ce mercredi à 18 heures, les Manceaux auront les faveurs du pronostic en Ukraine dans une rencontre diffusée en direct sur Foot+ (Canal 257).

    Battus à Venise, les joueurs d'Erman Kunter auront l’occasion de reprendre leur marche en avant à l’occasion de leur visite à la lanterne rouge du groupe. Après leur promenade face à Nancy, les Sarthois semblent en mesure de passer l’obstacle ukrainien. Si la défaite à Venise n’était en rien honteuse, un faux-pas sur le parquet de Khimik constituerait une désagréable surprise. Aussi, les Manceaux se doivent d’aborder la rencontre en respectant leurs adversaires et en développant leur jeu, double condition pour ne pas être inquiétés.

    Le contexte :
    Le MSB est 1er du Groupe B de la Basketball Champions League avec 6 victoires pour 2 défaites. Les Manceaux partagent leur 1ère place avec Venise où ils se sont inclinés lors de la précédente journée mais ils devancent les Italiens au point-average. Par contre, Khimki Youjne occupe la 8ème et dernière place avec 1 succès pour 7 revers. Avec 65,9 points marqués, les Ukrainiens ne figurent qu’au 37ème rang des attaques de la Ligue des Champions. Leur seule victoire a été obtenue de justesse face à Venise (65-64). La semaine dernière, ils ont chuté à Saratov (80-93) malgré les 22 points et 7 points de Jaime Smith alors que Volodymyr Koniev ajoutait 12 points, Viacheslav Petrov 11 et Jason Rove 10. Khimki Youjne ne rencontre pas la même opposition en Superleague ukrainienne puisque les futurs adversaires du MSB sont leaders avec 13 victoires et 2 défaites. Pourtant, ils se sont lourdement inclinés dimanche dernier à domicile face à Budivelnyk Kiev (49-70), Jaime Smith étant le seul à surnager avec 15 points même si Jason Love a compilé 9 points et 7 rebonds. De leur côté, les Sarthois ont largement gagné face à Nancy samedi dernier (85-70). Avec 7 victoires et 5 défaites, ils sont dorénavant 5èmes en compagnie de Paris-Levallois et Strasbourg.

    Le match aller :
    Les Manceaux faisaient le trou dès le 1er quart-temps (20-10). Ils punissaient les Unkrainiens revenus à 4 longueurs (24-20, 15ème) d’un 10-0 avant la pause (34-20). Les joueurs d’Erman Kunter tuaient le match en fin de 3ème acte en assénant un 12-0 pour reléguer Khimki à 23 longueurs (57-34). Après avoir poussé leur avantage à 24 unités (68-44, 39ème), ils relâchaient leur pression dans les dernières secondes (68-49). Avec 20 points, Ryan Pearson terminait meilleur marqueur avec Jaime Smith alors que Giordan Watson en ajoutait 11 et Will Yaguete prenait 12 rebonds. Symbole de l’aisance mancelle, les 11 joueurs inscrits sur la feuille de marque étaient tous rentrés en jeu.

    L'effectif de Khimik Youjne :
    A l’exception de 3 Américains, l’effectif coaché par Vitali Stepanovski, est intégralement ukrainien. Le meneur Oleksandr Riabchuck (1,84 m, 27 ans) est plus organisateur que producteur (3,6 points et 2,0 passes). Par contre, l’arrière américain Jaime Smith (1,90 m, 27 ans) est la star de l’équipe. 2ème marqueur de la BCL (19,0 points), il ajoute 3,8 points et 4,6 passes. L’ailier Oleksandr Antypov (2,03 m, 21 ans) est également un des éléments essentiels de Khimik puisqu’il affiche 9,9 points et 5,0 rebonds. Au poste 4, Volodymyr Koniev (2,03 m, 27 ans) apporte aussi du danger (9,3 points et 3,8 rebonds). Pour son premier match, l’ailier fort américain Jason Love (2,06 m, 29 ans) a compilé 10 points et 4 rebonds à Saratov en sortant du banc. A ses côtés, le pivot Viacheslav Petrov (2,04 m, 22 ans) est solide comme en témoignent ses 11,6 points et 7,0 rebonds. Les autres joueurs sont loin d’avoir un réel impact. Après avoir débuté la saison avec Chalon-sur-Saône, Thomas Gipson (2,01 m, 23 ans) devra faire mieux qu’en Bourgogne (3,5 points et 5,8 rebonds en FIBA Europe Cup).

    Les arbitres de la rencontre :
    Murat Biricik (Turquie), Marek Maliszewski (Pologne) et Markos Elias Michaelides (Suisse)

    Les autres matchs du groupe :
    Mardi 13 :
    à 18h00 : Karsiyaka (Turquie) – Venise (Italie)
    Mercredi 14 :
    à 18h00 : Joensuu (Finlande) – Saratov (Russie)
    à 18h30 : Oradea (Roumanie) – Rishon LeZion (Israël)

    Un peu de culture :
    Youjne est la transcription du nom de la ville en ukrainien alors qu’elle était auparavant Youjnу, qui signifie « au sud » en russe. En anglais, elle est appelée Yuzhny. Située à 28 km au nord-est d'Odessa, c’est une ville portuaire d’un peu plus de 32 000 habitants dont la création a été décidée en 1973 par le Conseil des ministres de l'URSS qui prévoyait surtout une zone industrielle et portuaire en bordure de la Mer Noire. Se trouvant à 5 km à l'est du port, Youjne est devenue une ville satellite d'Odessa et fait partie de son agglomération. Son économie repose d'abord sur l'activité portuaire. Disposant d'installations spécialisées pour le charbon, le minerai de fer, le pétrole et les produits chimiques, le port de Youjne est le deuxième d'Ukraine après celui d'Odessa.

    L'historique de Khimik Youjne :
    Fondé en 2001 sous le nom de BC Khimik, le club a été champion de 2ème division dès sa première année d’existence. Khimik s’est rapidement installé en haut de la hiérarchie ukrainienne en étant demi-finaliste des playoffs de 2005 à 2009. Le club a ensuite connu deux années délicates (10ème en 2010 et 12ème en 2011) avant de revenir dans le carré de tête à l’issue de la saison 2011-2012 pendant laquelle l’ancien Manceau Reyshawn Terry évoluait sous le maillot vert de Khimik. Durant l’exercice 2013-2014, Romeo Travis et l’actuel Monégasque Jamal Shuler faisaient partie de l’équipe qui a terminé en tête de la saison régulière mais a été battue en finale des playoffs par Budyvelnyk Kiev (1-3). L’année suivante, Khimik a remporté son premier titre national en étant invaincu tout au long de la saison avec un parfait 30–0 en saison régulière avant 6 victoires en autant de matchs de playoffs. La saison dernière, Khimik et huit autres clubs ont quitté la Super-League d’Ukraine pour fonder la Super-Liha Favorit Sport avec le soutien de la Fédération ukrainienne. 1er de la saison régulière, Khimik a remporté son 2ème titre de champion d’Ukraine et réalisé le doublé avec la coupe d’Ukraine gagnée pour la première fois. Son titre de champion de la SL Favorit Sport a valu à Khimik Youjne son billet pour la Basketball Champions League.

    Youjne et l'Europe :
    A ce jour, Khimik Youjne a disputé 145 matchs de Coupe d’Europe depuis 2002 et sa participation à la FIBA Europe Regional Challenge Cup. Le plus souvent engagé dans les compétitions de la FIBA, le club a connu son heure de gloire en 2006 quand il a atteint la finale de l'EuroCup Challenge remporté par les Russes de Ural Great Perm. En 2008, Khimik n’a cédé qu’en 1/4 de finale de la FIBA EuroCup face aux Chypriotes de Limassol. L’exercice 2013-2014 en Eurocup s’est soldé par 2 victoires dans le Last 32. L’an dernier, Khimik est allé jusqu’en 1/4 de finale de la FIBA Europe Cup mais a été éliminé par Chalon-sur-Saône qui s’est imposé tant en Bourgogne (115-94) qu’en Ukraine (83-79).

    Les oppositions :
    Le match aller a été le premier de l’histoire du MSB contre Youjne. A ce jour, Le Mans (SCM puis MSB) a disputé 6 matchs de coupes européennes face à des clubs ukrainiens. Le bilan est parfaitement équilibré avec 3 victoires pour 3 défaites. Après 3 revers, le club sarthois a remporté les 3 dernières rencontres. Les 4 premiers matchs avaient opposé les Manceaux à Budyvelnyk Kiev puis à Azovmash Mariupol. Le suivant, contre Donetsk, a eu lieu dans le cadre du Tour Qualificatif à l’Euroleague en 2012. Pour sa part, Khimik a remporté 9 de ses 13 matchs contre des clubs français mais a perdu les 3 derniers.

  • Écrit par , mercredi 14 décembre 2016 18:59

    Les Manceaux sont venus largement à bout des Ukrainiens.

    Alors qu’ils avaient connaissance de la sévère défaite de Venise à Karsiyaka (49-99), les hommes d’Erman Kunter ont été sérieux tout au long de la partie. Accrochés pendant le 1er acte (19-15), ils ont ensuite pris la mesure des joueurs de Youjne. A la mi-temps, la cause était entendue (43-29). Les partenaires de Pape-Philippe Amagou ont ensuite déroulé sans rien lâcher. Ils ont même compté jusqu’à 28 points (80-52, 38ème) pour en conserver 23 au final (82-59). Dans le sillage de Mouph Yarou (16 points et 6 rebonds), Lahaou Konaté a compilé 15 points et 5 rebonds alors que Ryan Pearson ajoutait 13 points. Pour leur part, Will Yeguete a confirmé qu’il était un des meilleurs rebondeurs de la Ligue des Champions avec 9 prises et Olivier Hanlan s’est mis au service de ses partenaires avec 7 passes.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Youjne : Jaime Smith, Daniel Bejerano, Volodymyr Koniev, Sergiy Pavlov et Viacheslav Petrov

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 19-15
    Après un début de partie équilibré (4-4, 3ème), Mike Gelabale signait un panier primé (7-4, 4ème). Ryan Pearson répondait à Viacheslav Petrov (9-6, 4ème). Les Ukrainiens infligeaient un sévère 9-0 (9-15, 7ème). Les Sarthois répondaient alors par un cinglant 10-0 pour en finir avec le 1er acte (19-15).

    2ème quart-temps : 24-14
    Les joueurs de Youjne s’en remettaient jusqu’à reprendre les commandes (21-23, 12ème). A ce moment, le rouleau-compresseur manceau se mettait en marche (28-23, 14ème). Viacheslav Petrov et Oleksandr Riabchuck tentaient de s’y opposer (32-29, 17ème). Titillés, les Sarthois assénaient un 11-0 initié par Ryan Pearson et ponctué par Olivier Hanlan avant la mi-temps atteinte sur un écart de 14 points en faveur des Sarthois (43-29).

    3ème quart-temps : 17-14
    Après la pause, les Ukrainiens avaient un timide sursaut (46-36, 24ème). Ils se rapprochaient même à moins de 10 points (47-38, 26ème). Will Yeguete et Ryan Pearson tempéraient leurs ardeurs (55-38, 29ème). Un triple d’Olivier Hanlan les mettaient à 18 longueurs (58-40, 30ème). En réponse à un panier également primé de Jaime Smith, Mouph Yarou mettait un terme à la 3ème période (60-43).

    4ème quart-temps : 22-16
    Après quelques minutes équilibrées (66-49, 33ème), l’écart atteignait les 20 unités suite à un panier à longue distance de Ryan Pearson (69-49, 34ème). Jaime Smith en mettait un également (73-52, 35ème). Avec l’aide de Mouph Yarou et Petr Cornelie, Lahaou Konaté donnait un avantage maximal de 28 points aux siens (80-52, 38ème). Il mettait encore un panier pendant que les Ukrainiens réduisaient quelque peu l’écart avant la sonnerie finale (82-59).

    L’Homme du match :
    Si Viacheslav Petrov a terminé avec la meilleure évaluation du match (21), Mouph Yarou a fait grimper la sienne à 17 en seulement 22 minutes. Pour cela, il a marqué 16 points à 6/8 aux tirs et 4/5 aux lancers-francs et pris 6 rebonds. Alors qu’il ne restait que 10 secondes à jouer, il s’est même autorisé un tir à 3 points - son premier en BCL - qu’il a manqué.

    Le Chiffre du match :
    42. 42 des 82 points sarthois ont été inscrits par des joueurs qui ont commencé la partie sur le banc. En comparaison, les remplaçants ukrainiens n’ont apporté que 11 points. Erman Kunter n’a donc pas eu besoin de tirer sur les joueurs de base pour faire la différence. Ainsi, seul Olivier Hanlan a joué plus de 30 minutes (31) et Gregory Bengaber a même eu droit à 3 minutes. Parmi les joueurs venus du banc, Mouph Yarou a inscrit 16 points. Lahaou Konaté en a ajouté 15, Pape-Philippe Amagou 6 et Petr Cornelie 5.

     


  • Écrit par , mercredi 14 décembre 2016 19:54

     

Equipes

Compétitions