Pro A - 4ème journée
15/10/2016 - 18:30  
Palais des Sports Maurice Thorez, Nanterre
 
90 70
Nanterre 24-18, 46-39, 65-50, 90-70 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 14 octobre 2016 13:06

    Ce samedi à 18 heures 30, les Manceaux défieront le co-leader de Pro A dans son antre et devant les caméras de SFR Sport 2.

    Après leur défaite inattendue au Portel (75-81), les hommes d’Erman Kunter ont une revanche à prendre. Invaincu depuis le début de la saison, Nanterre 92 n’est peut-être pas l’adversaire idéal pour se relancer. Les Franciliens avaient, eux, largement gagné dans le Pas-de-Calais (+19). Les Sarthois se souviennent aussi qu’ils avaient été laminés par des Nanterriens euphoriques à 3 points en pré-saison (66-86). Les clignotants sont donc au rouge pour les Manceaux. Est-ce une raison pour ne pas y croire ?  

    La tendance :  
    En déplacement au Havre (Pro B) pour le compte des 1/16 de finale de la Coupe de France, les Franciliens se sont qualifiés petitement (87-84). Par contre, ils ont démarré le présent championnat sur les chapeaux de roue en s’imposant nettement au Portel, un des promus (84-65). Les joueurs de Pascal Donnadieu ont ensuite confirmé en broyant Orléans au Palais des Sports Maurice-Thorez (86-62). Enfin, en déplacement dans le Var vendredi dernier, ils ont peiné pour venir à bout du HTV, l’autre promu (79-76). Pour leur part, les Sarthois ont réalisé un sans-faute à domicile en remportant leurs 3 premiers matchs à Antarès. Ils ont commencé par dominer Strasbourg (73-71) avant d’éliminer brillamment Cholet (84-68) en 1/16 de finale de la Coupe de France. Les joueurs d’Erman Kunter ont enchaîné avec netteté face à Pau-Lacq-Orthez (92-78). Par contre, ils ont mal négocié leur premier déplacement puisqu’ils se sont inclinés au Portel (75-81). Au classement, Nanterre, invaincu, occupe la 1ère place en compagnie de Monaco alors qu’avec 2 victoires et 1 défaite, le MSB est 3ème avec Paris-Levallois, Chalon-sur-Saône, Antibes, Pau-Lacq-Orthez et Limoges. Les Franciliens ont la 4ème attaque (83,0 points marqués) alors que les Sarthois ont la 9ème (80,0). La défense Altoséquanaise est la 3ème (67,7 points encaissés) quand la Mancelle est 7ème (76,7). Les Manceaux sont aussi les plus adroits de Pro à 3 points (51,2%).

    Les Nanterriens en forme :
    Avec 19,7 points et 8,0 passes, le petit meneur Chris Warren est le leader attendu de l’équipe alors que le pivot nigérian Talib Zanna confirme tout le bien qu’on pensait de lui (15,3 points et 6,7 rebonds).

    Les joueurs de base de Nanterre 92 :
    A l’inter-saison, Pascal Donnadieu a vu notamment les Américains T.J. Campbell et Gerald Robinson émigrer vers d’autres cieux alors que Jérémy Nzeulie a pris la direction de Chalon-sur-Saône et Mouhammadou Jaiteh celle de Strasbourg. Seuls Mikal Riley et Hugo Invernizzi sont restés. Coach Donnadieu a encore réussi quelques coups avec les arrivées des jeunes Mathias Lessort et Bathiste Tchouaffé, le retour de Chris Warren (champion de France en 2013 avec la JSF) ou la signature de Heiko Schaffartzik. L’ailier Mykal Riley (1,98 m, 31 ans), qui entame sa sixième saison à Nanterre, fait figure d'ancien dans le club et reste le leader incontournable de l'équipe. Recruté en 2009 par Nanterre, alors en Pro B, l’ailier avait régalé les spectateurs du Palais des Sports Maurice-Thorez durant trois ans, offrant au passage la montée dans l'élite en 2011 avant de s'exiler au Venezuela, puis en Bourgogne à Dijon et de revenir dans son club de cœur en 2014. Cet extérieur est l'un des plus talentueux du championnat. Chouchou des supporters et disposant de la confiance des dirigeants, il est lié au club jusqu'en 2019. Ancien leader du Centre Fédéral et passé par Strasbourg et Le Havre, Hugo Invernizzi fait partie de l’Equipe de France A' dont le coach n’est autre que Pascal Donnadieu. Celui-ci a choisi de faire revenir Chris Warren (1,78 m, 27 ans), champion de France avec le club en 2013. Le petit meneur scoreur avait notamment été décisif dans la conquête du titre. Il partage le poste 1 avec un autre meneur shooteur, Heiko Schaffartzik (1,83 m, 32 ans). Après une saison difficile à Limoges, le capitaine de la sélection allemande a rejoint le club des Hauts-de-Seine. Son tir à 3 points pourrait encore faire des dégâts. En provenance de Gravelines-Dunkerque, Jean-Frédéric Morency (1,99 m, 27 ans) a fait le chemin inverse de Fernando Raposo. Lui aussi fait partie de l’Equipe de France A’. Pascal Donnadieu apprécie, entre autres, son énergie et son enthousiasme mais surtout son jeu qui est parfaitement adapté à celui de Nanterre 92. L’intérieur Mathias Lessort (2,05 m, 21 ans) évoluait à Chalon-sur-Saône où il a été formé et où l’ancien Nanterrien Jérémy Nzeulie a signé. Utilisé en rotation de Devin Booker, MVP de Pro A, le jeune Martiniquais a véritablement pris ses marques la saison dernière. Son évaluation de 42 face à Monaco avait notamment marqué les esprits. Courtisé par Nanterre, il avait alors repoussé une proposition faite par les dirigeants chalonnais. Fin recruteur, Pascal Donnadieu est allé dénicher un pivot nigérian pour compléter sa raquette. Talib Zanna (2,06 m, 26 ans) vit à Nanterre sa première expérience de joueur professionnel en Europe puisqu’il arrive des Oklahoma City Thunder, équipe de D-League américaine. Intérieur athlétique, ce poste 4 aux Etats-Unis a été reconverti en poste 5 par Pascal Donnadieu qui espère beaucoup de ce gros rebondeur et bon finisseur.

    L’effectif de Nanterre 92 :
    Meneurs : Chris Warren, Heiko Schaffartzik
    Extérieurs : Mikal Riley, Hugo Invernizzi, Spencer Butterfield, Brian Conklin, Bathiste Tchouaffé
    Intérieurs : Talib Zanna, Jean-Frédéric Morency, Mathias Lessort
    Coach : Pascal Donnadieu

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Grégory Bengaber
    Extérieurs : Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gélabale, Lahaou Konate, Olivier Hanlan
    Intérieurs : Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Jonathan Jeanne, Mouphtaou Yarou, Ryan Pearson
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Jean-Charles Collin, Freddy Lepercq et Alexandre Deman

    Nanterre – MSB 86-66 en pré-saison :
    Le 15 septembre à Angers, les Sarthois affrontaient Nanterre dans le cadre du Pro Stars Pays de la Loire. Victorieux la veille de Gravelines-Dunkerque (75-63), les joueurs d’Erman Kunter rentraient bien dans le match puisqu’ils menaient de 4 points à l’issue du 1er quart-temps (22-18). Continuant sur leur lancée, ils laissaient même les Franciliens à 9 longueurs au repos (40-31). La physionomie du match changeait du tout au tout au retour des vestiaires. Les hommes de Pascal Donnadieu inversaient complètement la tendance jusqu’à se constituer un matelas de 7 unités à 10 minutes du terme (58-65). Face à la déferlante banlieusarde (18/29 à 3 points), les Manceaux lâchaient alors totalement prise et concédaient une ample défaite (66-86). Les efforts de Ryan Pearson (17 points) avaient été vains même si Lahaou Konaté et Mike Gelabale l’avaient aidé (12 chacun) ainsi que Pape-Philippe Amagou (10).

  • Écrit par , samedi 15 octobre 2016 19:27

    Les Manceaux ont été bousculés tout au long du match par des Nanterriens euphoriques.

    Les hommes d’Erman Kunter ont perdu les 4 quart-temps (18-24, 21-22, 11-19, 21-25), preuve qu’il y avait des grains de sable dans les rouages de la machine sarthoise. Après le match, Pascal Donnadieu, le coach de Nanterre, avouait avoir mis en place un plan anti-Ryan Pearson. De ce fait, le leader offensif du MSB a été complètement neutralisé et s’est contenté de 7 points, tous marqués d’affilée en début de 2ème mi-temps. Déstabilisés, les Manceaux ont manqué de confiance et n’ont tiré qu’avec 41,0% de réussite alors que les Franciliens étaient sur un nuage (52,4%). A Nanterre, Coach Kunter a pu compter sur les retours timides de Petr Cornelie et Mouph Yarou. Il en aura bien besoin pour les réceptions de Venise, mercredi en Basketball Champions League, puis de Monaco, samedi en championnat.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Pape-Philippe Amagou, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Nanterre : Chris Warren, Heiko Schaffartzik, Mykal Riley, Jean-Frédéric Morency et Mathias Lessort

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 18-24
    Après l’ouverture du score par Mathias Lessort, Lahaou Konaté plantait un triple (3-2, 2ème). Giordan Warson l’imitait bientôt (6-3, 2ème). Les Nanterriens se mettaient alors en branle et infligeaient un inquiétant 10-0 (6-13, 4ème). Avec l’aide de Will Yeguete, Lahaou Konaté revenait au contact (11-13, 5ème). Les Franciliens remettaient alors les gaz (11-18, 6ème). Un 7-0 sarthois rétablissait l’équilibre (18-18, 8ème) mais les Donnadieu boys se dégageaient encore en fin de 1er acte (18-24).

    2ème quart-temps : 21-22
    Olivier Hanlan ne suffisait pas pour entraver la marche en avant des banlieusards parisiens (20-30, 12ème). L’écart enflait rapidement (23-38, 15ème). Il atteignait même les 17 unités (27-44, 16ème). Ce n’était pas du gôut de Lahaou Konaté, Olivier Hanlan et Mike Gelabale qui alimentaient un 12-2 rendant plus acceptable la différence au repos (39-46).

    3ème quart-temps : 11-19
    Après une réussite de Heiko Schaffartzik, Ryan Pearson s’offrait un 7-0 (46-48, 24ème). 2 triples de Chris Warren et une réussite de Talib Zanna douchaient l’espoir (46-56, 26ème). Le panier de Will Yeguete et les 2 lancers-francs d’Olivier Hanlan étaient bien insuffisants pour endiguer une nouvelle vague nanterrienne (50-65).

    4ème quart-temps : 20-25
    Malgré Pape-Philippe Amagou et Lahaou Konaté, le retard manceau devenait abyssal (-26, 57-83, 35ème). Captain Pape se démenait pourtant encore (64-83, 37ème). Les jeunes Bathiste Tchouaffé (pour Nanterre) et Jonathan Jeanne étaient invités à gambader en fin de match. Le Sarthois s’offrait un dunk et Petr Cornelie l’imitait pour clôturer la partie (70-90).

    Le Manceau du match :
    Meilleur marqueur et joueur le plus complet de l’escouade mancelle, Lahaou Konaté a surnagé dans la délicate soirée de la troupe d’Erman Kunter. Il a totalisé 17 points en réussissant un coquet 6/10 aux tirs dont 3/3 à 3 points et 2/3 aux lancers-francs. Ayant également capté 3 rebonds, il a fait culminer son évaluation à 15 en 29 minutes.
     
    Le Chiffre du match :
    2. Après 2 victoires en 2 réceptions, les Sarthois ont enchaîné avec 2 défaites en 2 déplacements. A Nanterre, seuls 2 Sarthois ont scoré e à 2 chiffres : Lahaou Konaté (17) et Pape-Philippe Amagou (12). De même, ils n’ont été que 2 à atteindre les 10 à l’évaluation : Lahaou Konaté (15) et Ryan Pearson (10).

  •  NANTERRE Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WARREN C 30 14 5/12 42 4/9 1/3 0/0 1 5 1 0 0 2 4 10
       ZANNA T 18 14 5/6 83 0/0 5/6 4/5 2 4 7 0 0 1 0 18
       SCHAFFARTZIK H 32 13 5/12 42 3/9 2/3 0/0 2 4 1 1 0 0 7 15
       RILEY M 32 9 3/6 50 2/3 1/3 1/1 3 2 10 4 0 1 4 23
       INVERNIZZI H 2 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       CONKLIN B 19 4 2/4 50 0/0 2/4 0/2 2 2 3 0 0 1 0 2
       TCHOUAFFE B 4 1 0/0 0 0/0 0/0 1/2 1 1 0 0 0 0 0 0
       MORENCY J 19 6 2/5 40 1/2 1/3 1/2 3 1 3 1 0 1 0 5
       BUTTERFIELD S 22 15 6/12 50 3/6 3/6 0/0 1 0 5 0 0 1 4 17
       LESSORT M 22 14 5/6 83 0/0 5/6 4/5 3 3 9 0 0 3 2 20
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 6 0 0 1 0 5
       TOTAL 200 90 33/63 52 13/29 20/34 11/17 18 22 45 6 0 11 21 115

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       BENGABER G 1 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       WATSON G 25 6 2/7 29 2/2 0/5 0/0 4 1 1 2 0 0 3 7
       KONATÉ L 29 17 6/10 60 3/3 3/7 2/3 2 2 3 0 0 0 0 15
       YEGUETE W 27 7 2/5 40 0/0 2/5 3/7 3 6 8 0 0 1 2 9
       CORNELIE P 9 2 1/5 20 0/1 1/4 0/0 2 0 1 0 0 2 1 -2
       YAROU M 4 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 1 0 1 0 0 0 1 1
       GELABALE M 22 9 4/8 50 0/0 4/8 1/3 2 3 5 0 0 1 1 8
       AMAGOU P 30 12 4/6 67 3/4 1/2 1/2 5 2 0 0 0 1 1 9
       HANLAN O 24 8 2/9 22 0/3 2/6 4/4 0 2 2 0 0 3 2 2
       JEANNE J 2 2 1/1 100 0/0 1/1 0/0 0 0 2 0 0 0 1 5
       PEARSON R 27 7 3/9 33 1/2 2/7 0/0 3 2 6 1 0 0 2 10
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 1 0 0
       TOTAL 200 70 25/61 41 9/15 16/46 11/19 22 18 30 3 0 9 14 64
  • Écrit par , dimanche 16 octobre 2016 11:44

    Lahou KONATE
    Le match se joue surtout lorsque l'on revient à 2 points. Sur les 5 ou 6 possessions qui suivent, on perd notre collectif. Or si on veut avoir des résultats, il faut que l'on joue collectif. On manque aussi de concentration au rebond ce qui leur permet de refaire l'écart. C'est un peu dur de perdre comme ça devant sa famille et ses amis, mais il faut vite tourner la page et réagir contre Venise en Champions League. En tout cas, il vaut mieux que ce soit nous qui réagissions, sinon le coach le fera.

    Talib ZANNA
    Il faut donner beaucoup de crédit au coach et à l'équipe de scooting pour cette victoire. Nous avons juste eu à appliquer les consignes pour gagner ce match. Le coach avait beaucoup insisté sur l'importance du rebond et je suis donc content que l'on ait répondu présent à ce niveau.

    Erman KUNTER
    L'une des clés du match c'est lorsque l'on revient à -2. Les 5 possessions qui suivent, on ne sait pas ce que l'on fait et derrière on perd le momentum. Petr et Mouph ne sont pas encore à leur niveau. Petr est à 50% et Mouph encore moins. Avec le match contre Venise, qui a une grosse profondeur de banc, ça va être une période compliquée à gérer. Il y a aussi un souci dans la gestion du match à l'extérieur. Je ne sais pas l'expliquer mais il va falloir travailler là-dessus aussi.

    Pascal DONNADIEU
    On a un groupe d'une grande qualité au niveau de l'état d'esprit, que j'ai beaucoup de plaisir à coacher, et ça donne cette envie de se passer le ballon. Quand Le Mans est revenu à 2 points, j'étais forcément inquiet, mais il a suffi de faire quelques ajustements tactiques pour que le groupe réagisse. On fait aussi un grand match en défense, avec des joueurs de devoir comme Morency, qui a complètement éteint Pearson ce soir, et Conklin. Avec nos qualités offensives, si on limite nos adversaires à 70 points on a de bonnes chances de gagner. On craignait aussi d'être dominés au rebond, alors le fait qu'on ait dominé ce secteur prouve encore qu'on était bien concentrés.

Equipes

Compétitions