Pro A - 31ème journée
06/05/2017 - 20:00
Antares, Le mans
 
72 80
Le Mans 24-17, 40-42, 55-52, 72-80 Antibes
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 5 mai 2017 07:13

    En recevant Antibes ce samedi à 20 heures, les Manceaux tenteront d’offrir une victoire à leur public.

    Victorieux à Dijon, les Sarthois ont validé le maintien du MSB parmi l’élite. Désormais, les joueurs d’Alexandre Ménard vont pouvoir jouer sans pression. Face aux Sharks d’Antibes en ballottage favorable pour conserver leur place en Pro A, ils devront quand même s’employer. Ils auront aussi à cœur de bien faire devant leurs supporters quelque peu privés cette saison de spectacle et de succès à Antarès.  

    Le contexte :  
    Avec 10 victoires et 20 défaites, Antibes partage la 13ème place de Pro A avec Dijon, Châlons-Reims et Hyères-Toulon alors que le MSB pointe au 11ème rang avec 12 succès pour 18 revers. Mardi dernier, les Azuréens se sont imposés à domicile face à Nancy (86-77) grâce aux 20 points de Chris Otulé, aux double-doubles de Jerel Blassingame (15 points et 11 passes) et Tim Blue (13 points et 11 rebonds) et à l’apport de Max Kouguéré (19 points) et Isaia Cordinier (14). De leur côté, les Manceaux se sont imposés à Dijon (74-66) dans le sillage de Giordan Watson (16 points) bien aidé par Olivier Hanlan (12), Ryan Pearson (11) et Will Yeguete (13 rebonds). 15ème attaque de Pro A avec 71,8 points marqués, Antibes a la 12ème défense avec 76,6 points encaissés. Pour sa part, le MSB a la 17ème attaque (70,4) et la 6ème défense (74,3). Les Azuréens sont 14èmes au classement des évaluations (78,2) quand les Sarthois ont la 17ème (75,2).

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec une évaluation de 20,6, Jerel Blassingame est le joueur le plus complet des Sharks dont il est le meilleur tant à la marque (16,8 points) qu’aux passes (7,2). Tim Blue compile 13,9 points et 6,4 rebonds alors que Chris Otulé totalise 13,6. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 11,5 points. Giordan Watson ajoute 3,3 passes à ses 8,7 points. Avec 8,0 points et 7,1 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (12,4).

    Les joueurs de base d’Antibes :
    Fidéle au banc d’Antibes, Julien Espinosa a bâti une équipe associant trentenaires et jeunes talents. Pour mener le jeu, il a fait appel à l’expérimenté Jerel Blassingame (1,75 m, 35 ans) début avril. Champion de Pologne en 2012, il a conduit les Sharks à 3 succès en 5 matchs au cours desquels il a compilé 16,8 points, 4,4 rebonds et 7,2 passes. Jouant au large, il prend presque 8 tirs par match derrière l’arc des 6,75 m. Sa doublure est le vétéran Will Solomon (1,87 m, 38 ans) qui effectue sa 4ème campagne sous le maillot d’Antibes avec une certaine efficacité (8,9 points et 3,1 passes). Formé à Antibes, l’arrière Isaia Cordinier (1,96 m, 20 ans) a été drafté par les Atlanta Hawks en juin dernier (2ème tour, 44ème choix). S’il n’affiche que 6,6 points après avoir mis du temps à s’affirmer, il tourne à 12,2 sur les 9 dernières journées avec un record LNB de 19 face à Strasbourg. Après avoir pallié à la défection de Isaia Cordinier et Tre Simmons en début de saison, Max Kouguéré (1,98 m, 30 ans) a vu son contrat prolongé jusqu’à la fin. Ses 8,0 points et 4,6 rebonds plaident pour lui. L’ailier fort Tim Blue (2,05 m, 32 ans) dispute sa 5ème saison avec Antibes. Le Requin Bleu a même signé jusqu’en 2018. Habile de loin (28/79 à 3 points), il excelle au rebond (6,4 prises) tout en produisant 13,9 points. Avec 67,5% de réussite aux tirs, le pivot nigérian Chris Otulé (2,11 m, 27 ans) est le 3ème joueur de plus adroit du championnat. A 6 reprises, il a marqué 20 points ou plus avec une pointe à 26 à Monaco et encore 20 dernièrement tant face à Châlons-Reims qu’à Nancy. Antibois le plus complet si on excepte Jerel Blassingame, il compile 13,3 points et 6,0 rebonds.

    L'effectif des Sharks :
    1 Isaia Cordinier (1,96 m, 20 ans, arrière)
    3 Thomas Durand (1,88 m, 20 ans, arrière)
    4 Tim Blue (2,05 m, 32 ans, intérieur)
    5 Will Solomon (1,87 m, 38 ans, meneur)
    8 Frédéric Bourdillon (1,93 m, 26 ans, meneur)
    10 Jerel Blassingame (1,75 m, 35 ans, meneur)
    11 Charles Gaillou (2,02 m, 21 ans, ailier)
    12 Kenny Gaines (1,91 m, 23 ans, arrière)
    14 Jonathan Tornato (2,10 m, 27 ans, pivot)
    18 Nianta Diarra (2,03 m, 23 ans, ailier fort)
    22 Max Kouguéré (1,98 m, 30 ans, ailier)
    42 Chris Otulé (2,11 m, 27 ans, pivot)
    Entraîneur : Julien Espinosa
    Assistant : Marc Berjoan

    L’effectif du MSB :
    2 Shannon Shorter (1,93, 27 ans, arrière)
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 20 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 24 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 27 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Nicolas Maestre, Paul Antiphon et Maxime Boubert

    Antibes - MSB 54-58 au match aller :
    Après l’ouverture des débats par Will Yeguete (4-0, 4ème), les Sharks tentaient une échappée (8-13, 10ème) avant un triple de Pape-Philippe Amagou en fin de 1er acte (11-13). Si les Antibois faisaient un temps un mini-break (17-21, 16ème), le 2ème quart-temps était marqué par nombre d’égalités comme à la mi-temps (28-28). Au retour des vestiaires, les Sarthois s’octroyaient un avantage maximal de 6 points (36-30, 23ème) avant d’en conserver 4 tandis que la 3ème période s’achevait (43-39). A la faveur d’un 7-0, les Azuréens reprenaient les commandes (45-46, 33ème). Les deux équipes se livraient ensuite à un bras de fer jusqu’à l’entame de la dernière minute (55-54, 39ème). Petr Cornelie et Ryan Pearson consolidaient alors la victoire mancelle (58-54). Pour les Sarthois, Ryan Pearson était le meilleur marqueur du match avec 14 points et Giordan Watson en ajoutait 10. Chez les Antibois, Tim Blue et Chris Otule en inscrivaient 13 chacun.

    Les oppositions au Mans :
    En raison du long séjour d'Antibes en Pro B, le MSB n'a reçu Antibes que 11 fois à Antarès et s'y est imposé à 7 reprises. La dernière victoire azuréenne remonte au 6 mars 1999 quand l’équipe d’Alain Weisz s’était inclinée 89-93. La saison dernière, les hommes d’Erman Kunter s’était imposés 74-67 dans le sillage d’un épatant Mouph Yarou, auteur d’un consistant double-double (15 points et 17 rebonds) et bien aidé par Ty McKee (18 points), Petr Cornelie (14) et Romeo Travis (12).

  • Écrit par , samedi 6 mai 2017 21:09

    Les Manceaux ont renoué avec la défaite face aux Sharks.

    Après avoir assuré l’essentiel à Dijon, les joueurs d’Alexandre Ménard ont rechuté. Ils ont ainsi permis aux Sharks de valider leur maintien en Pro A. L’affaire paraissait pourtant bien engagée quand ils menaient de 12 points dans le 2ème quart-temps (31-19, 13ème). Les Azuréens ont alors réagi sans grande résistance de la part des Sarthois. Il est quand même regrettable que ceux-ci n’aient pas trouvé l’énergie pour offrir une nouvelle victoire au club et à ses supporters. Puissent-ils le faire samedi prochain pour le dernier match à domicile face à Châlons-Reims.      

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Pape-Philippe Amagou, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Antibes : Jerel Blassingame, Kenny Gaines, Max Kouguere, Tim Blue et Chris Otule

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 24-17
    Les Manceaux étaient pris à la gorge d’entrée (0-7, 2ème). Ils réagissaient vigoureusement et prenaient les commandes (10-9, 4ème). Après un nouveau panier de Chris Otulé, ils s’échappaient même à la faveur d’un 9-0 (19-11, 8ème). Petr Cornelie maintenait l’écart à 8 points (21-13, 8ème). Derrière l’arc, Mike Gelabale sévissait avant la fin du 1er acte (24-17).

    2ème quart-temps : 16-25
    Rapidement, Olivier Hanlan donnait au MSB un avantage maximal de 12 points  (31-19, 13ème). Nullement impressionnés, les Azuréens réagissaient malgré les réussites de Giordan Watson et Ryan Pearson pour revenir à égalité (36-36, 19ème). Aux lancers-francs, Olivier Hanlan et Lahaou Konaté maintenait le MSB devant (40-39, 20ème) mais Max Kouguere en mettait 3 avant la pause (40-42).

    3ème quart-temps : 15-10
    Au retour des vestiaires, Isaia Cordinier répondait à Ryan Pearson (43-44, 22ème). Les Sarthois se dégageaient quelque peu (49-44, 24ème). Ryan Pearson retardait le retour des Antibois (52-50, 29ème). Après le panier égalisateur de Chris Otulé (52-52, 29ème), Pape-Philippe Amagou et Petr Cornelie faisait un mini-break à 10 minutes du terme (55-52, 30ème).

    4ème quart-temps : 17-28
    Petr Cornelie donnait de l’ampleur à la différence (57-52, 31ème). 3 flèches tirées depuis l’arc s’abattaient alors sur les Manceaux (57-61, 34ème). Retenant la leçon, Olivier Hanlan plantait 2 paniers primés (63-63, 35ème). Will Yeguete arrachait une dernière égalité (65-65, 36ème). Max Kouguere lançait l’échappée finale des Azuréens (65-67, 36ème). Jerel Blassingame doublait l’écart (66-70, 36ème). Ryan Pearson se contentait de 2 lancers-francs avant un triple de Tim Blue (70-75, 39ème). Pour finir, Olivier Hanlan n’empêchait pas les Sharks de pousser leur avantage à 8 unités au final (72-80).

    Le Sarthois du match :
    Olivier Hanlan a terminé la partie avec une évaluation de 20, à égalité avec l’Antibois Jerel Blassingame. Par contre, le Québécois a fini meilleur marqueur avec 21 points. En 26 minutes, il a réussi 7 paniers sur 11 tirs (2/3 à 3 points) et un parfait 5/5 aux lancers-francs, pris 4 rebonds et délivré 1 passe.
     
    Le Chiffre du match :
    8. Les Manceaux se sont inclinés de 8 points, soit la valeur de 4 paniers. Justement, ils en ont réussi 4 de moins que les Antibois (25 contre 29). Avec une réussite similaire à celle de leurs adversaires (43,9%), les Sarthois se sont mis en danger en ne tentant leur chance que 57 fois contre 66 pour les Sharks. Ils auraient pu compenser par ailleurs. Il n’en a rien été puisqu’ils les ont imités tant derrière l’arc (8 paniers primés) que sur la ligne de réparation (14 lancers-francs).

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       SHORTER S 8 0 0/4 0 0/1 0/3 0/0 0 0 0 1 0 1 0 -4
       WATSON G 26 11 4/8 50 2/4 2/4 1/2 2 3 0 1 0 3 4 8
       KONATÉ L 28 5 1/6 17 1/3 0/3 2/2 1 2 7 0 1 0 5 13
       YEGUETE W 26 8 3/5 60 0/0 3/5 2/2 5 1 6 3 1 2 1 15
       CORNELIE P 14 6 3/5 60 0/1 3/4 0/0 2 1 1 0 1 2 0 4
       YAROU M 3 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       GELABALE M 16 3 1/2 50 1/2 0/0 0/0 0 2 0 0 0 0 0 2
       AMAGOU P 25 4 1/4 25 1/3 0/1 1/2 4 4 3 0 0 1 1 3
       HANLAN O 26 21 7/11 64 2/3 5/8 5/5 3 5 4 0 0 1 0 20
       PEARSON R 28 14 5/12 42 1/3 4/9 3/6 1 4 6 1 0 2 2 11
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 5 0 0 0 0 5
       TOTAL 200 72 25/57 44 8/20 17/37 14/19 18 22 32 6 3 12 13 77

     ANTIBES Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       CORDINIER I 24 4 1/6 17 0/1 1/5 2/2 4 3 3 1 0 0 1 4
       BLUE T 33 17 7/17 41 3/6 4/11 0/0 4 1 8 1 0 5 2 13
       BOURDILLON F 9 2 1/2 50 0/0 1/2 0/0 1 1 1 0 0 0 0 2
       BLASSINGAME J 33 19 5/15 33 3/6 2/9 6/7 4 6 2 2 0 2 10 20
       GALLIOU C 1 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       GAINES K 19 11 4/7 57 1/4 3/3 2/2 1 2 1 2 0 1 0 10
       TORNATO J 9 0 0/3 0 0/0 0/3 0/0 2 0 3 0 0 0 0 0
       DIARRA N 10 0 0/2 0 0/2 0/0 0/0 3 0 2 0 0 0 1 1
       KOUGUERE M 36 11 3/5 60 1/2 2/3 4/5 3 2 6 1 0 0 1 16
       OTULE C 26 16 8/9 89 0/0 8/9 0/0 0 3 11 0 1 1 0 26
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 2 0 1
       TOTAL 200 80 29/66 44 8/21 21/45 14/16 22 18 40 7 1 11 15 93
  • Écrit par , samedi 6 mai 2017 22:31

    Alexandre Menard

    2017050603

    J'ai un sentiment de déception. On pensait entrevoir la lumière après le match contre Dijon. On devait stopper l'impact de Blassingame et Blue, cela n'a pas été le cas. On voulait emballer le match, mettre du rythme, du spectacle, du dynamisme mais on est retombé vite dans nos travers.
    Je suis déçu de certains joueurs qui sont déjà en vacances. C'est irrespectueux. On voit bien qui est là et qui n'est pas là. Un joueur doit être efficace pour l'équipe. Il doit y avoir de la confiance dans le jeu et cela m'agace quand je vois qu'on a fait 7 balles décisives dans le 1er quart temps et après Blassingame a fait ce qu'il a voulu, il est responsable de plus de la moitié des points de son équipe. Depuis qu'il est là, Antibes n'est plus la même équipe.
    On avait pourtant préparé le match en restant sur la confiance qu'il y avait à Dijon. On a cherché une doublette qui pouvait amener les bons rythmes. Je suis très déçu du rendement de certains joueurs qui étaient censés dynamiser l'équipe.
    J'ai une fierté, on a envie de gagner les matchs face à des équipes supposées moins fortes que nous.

    Olivier Hanlan

    2017050603

    On commence bien le match, on partage la balle mais après, on n'est plus consistant. Le coach et le staff font un bon travail, c'est n'est pas de leur faute, c'est la faute de nous les joueurs. On ne suit pas le plan d'Alexandre qui nous dit de jouer ensemble pendant 40 minutes. On doit jouer comme des professionnels durant 40 minutes, être constant en défense et en attaque et partager la balle.
    On est tous des pro, on doit se préparer pour les matchs à venir.

    Julien Espinosa

    2017050603

    On a su éviter que nos baisses de tension ne durent pas trop longtemps. On a su casser cette spirale pour s'appuyer sur d'autres joueurs que Tim Blue qui a d'ailleurs pris ses responsabilités dans le 4e quart temps et nous remet dans le rythme.
    C'est une vraie victoire, cela fait un moment qu'on est près de prendre plusieurs équipes. On veut terminer la saison en montrant le vrai niveau de cette équipe-là. On a eu cette saison des joueurs blessés, d'autres qui sont partis, Soliman n'est pas là ce soir. Les joueurs que j'ai maintenant valent mieux que le classement actuel.

    Max Kouguere

    2017050603

    On ne veut pas faire de calcul. On veut remonter au classement pour ne pas douter. L'arrivée du meneur a tout changé. On a trouvé notre rythme ce soir en alternant intérieur et extérieur grâce à Blassingame. Il a changé le visage de l'équipe, il donne les passes, il peut scorer contrairement aux meneurs précédents qui étaient plus organisateurs.

Equipes

Compétitions