Pro A - 30ème journée
02/05/2017 - 20:30
Palais des Sports J.M. Geoffroy, Dijon
 
66 74
Dijon 18-13, 32-29, 44-54, 66-74 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 1 mai 2017 14:31

    Les Manceaux seront attendus de pied ferme en Bourgogne ce mardi à 20 heures 30.

    Ce n’est rien de dire que le duel à venir va opposer deux équipes qui ne sont pas au mieux. La JDA Dijon reste sur 4 défaites et le MSB sur 6 si on inclut la Coupe de France. La mauvaise série va donc s’arrêter pour une des deux. Si les deux formations ne sont plus concernées par les playoffs, les Bourguignons ont l’occasion d’assurer le maintien de la Jeanne et de revenir à hauteur des Sarthois. Ceux-ci seraient pourtant bien inspirés de se mettre définitivement à l’abri au plus tôt. Pourquoi pas à Dijon ?  

    Le contexte :  
    Avec 10 victoires et 19 défaites, Dijon partage la 13ème place de Pro A avec Hyères-Toulon. Les Bourguignons talonne le MSB qui pointe au 11ème rang en compagnie de Cholet avec 11 succès pour 18 revers. Vendredi dernier, les Dijonnais ont été battus chez eux par Chalon-sur-Saône (70-84) malgré les 24 points de Isaiah Miles pourtant bien aidé par David Holston (15 points et 9 passes) et Jacques Alingué et Axel Julien (10 points chacun). De leur côté, les Manceaux se sont également inclinés face au Portel (66-77) même si Lahaou Konaté et Ryan Pearson ont inscrit 18 points chacun et Pape-Philippe Amagou en a ajouté 12. 15ème attaque de Pro A avec 72,8 points marqués, Dijon a la 8ème défense avec 74,9 points encaissés. Pour sa part, le MSB a la 15ème attaque (72,8) et la 6ème défense (74,5). Les Bourguignons sont 15èmes au classement des évaluations (76,2) quand les Sarthois ont la dernière (72,8).

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec une évaluation de 14,4, David Holston est le joueur le plus complet de la JDA dont il est le meilleur tant à la marque (12,9 points) qu’aux passes (6,2). Isaiah Miles totalise 12,3 points alors que Brandon Peterson compile 9,0 points et 5,6 rebonds. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson  culmine à 11,5 points, suivi par Shannon Shorter (10,4). Giordan Watson ajoute 3,4 passes à ses 8,5 points. Avec 8,0 points et 6,9 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (12,2).

    Les joueurs de base de Dijon :
    En place depuis 2 saisons, Laurent Legname, l’ancien coach de Hyères-Toulon, s’appuie sur 4 Américains et un Varois. Petit, le meneur David Holston (1,73 m, 31 ans) est difficile à défendre. Après des débuts difficiles avec la JDA la saison dernière, il est monté crescendo pour finir en trombe (9,1 points et 5,1 passes). Il a lagrement fait mieux cette année (12,9 points et 6,2 passes). En grande forme actuellement, il a tourné à 20,3 points sur les 3 derniers matchs avec une pointe à 30 à Villeurbanne. Son début de saison comme efficace doublure de David Holston à la mène avait valu à Axel Julien (1,85 m, 24 ans) une sélection au All-Star Game. Après le départ de Keaton Grant, Laurent Legname l’a installé dans le Cinq de départ en le décalant au poste 2 avec un certain succès (8,5 points, 2,6 rebonds et 3,0 passes). Faire une impasse sur lui serait suicidaire car il a été capable de coups d’éclat au Portel (27 points à 10/12 aux tirs) et face à Hyères-Toulon (20 à 8/11). Tout comme David Holston, l’arrière Ryan Brooks (1,93 m, 29 ans) avait rempilé. Evoluant maintenant à l’aile, il joue un grand rôle dans le groupe de Laurent Legname qui apprécie ses qualités défensives, au-delà de ses 9,6 points. Petit bémol, il reste sur 4 matchs en chute libre (3 face à Chalon) après avoir été l’auteur de 25 points dans la victoire contre Limoges. L’inexpérimenté mais énergique rookie Isaiah Miles (2,01 m, 22 ans) a été une belle satisfaction pour la JDA. Alors qu’il compile 12,3 points et 4,9 rebonds, il a terminé 6 matchs à plus de 20 points dont 21 à l’aller à Antarès, 25 (son record) face à Limoges et encore 24 mardi dernier contre Chalon. Le pivot Brandon Peterson (2,04 m, 26 ans) est arrivé fin janvier pour densifier la raquette dijonnaise avec bonheur (9,0 points et 5,6 rebonds). Il s’est fendu de 2 double-doubles dont un (17 points et 10 rebonds) lors de l’avant-dernière journée à Villeurbanne où la JDA a échoué d’un rien (73-74). Après avoir connu une fin octobre de feu pendant laquelle il a marqué 14 points à Reims, Marc Judith (1,93 m, 30 ans) s’est quelque peu éteint (4,1 points et 1,9 rebonds). Féroce défenseur, il a malgré tout la confiance de Laurent Legname qui lui donne 19 minutes. Pour sa part, le solide intérieur Jacques Alingue (2,01 m, 29 ans) assure le rebond (5,1 prises) tout en contribuant à la marque (8,1 points). Comme Marc Judith, Johan Passave-Ducteil (2,00 m, 31 ans) a connu les riches heures de Nanterre. Il a subi un gros coup d’arrêt après une année blanche suite à une rupture des ligaments croisés d’un genou. Après un début de saison encourageant, il a ensuite baissé de pied (6,6 points et 2,0 rebonds).

    L'effectif de Dijon :
    1 Brandon Peterson (2,04 m, 26 ans, intérieur)
    2 Jacques Alingué (2,01 m, 29 ans, intérieur)
    5 Marc Judith (1,93 m, 30 ans, ailier)
    7 Ryan Brooks (1,93 m, 29 ans, arrière)
    9 Noah Burrell (1,90 m, 19 ans, arrière)
    10 Martin Imhoff (1,80 m, 18 ans, meneur)
    11 David Holston (1,73 m, 31 ans, meneur)
    12 Jean-Philippe Dally (1,99 m, 21 ans, arrière)
    13 Johan Passave-Ducteil (2,00 m, 31 ans, pivot)
    15 Isaiah Miles (2,01 m, 22 ans, ailier fort)
    17 Goran Gajovic (1,99 m, 29 ans, ailier)
    83 Axel Julien (1,85 m, 24 ans, meneur)
    Entraîneur : Laurent Legname
    Assistant : Frédéric Wiscart-Goetz

    L’effectif du MSB :
    2 Shannon Shorter (1,93, 27 ans, arrière)
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 20 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 24 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 27 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Régis Bardera, Fabrice Canet et Morgan Murillon

    MSB – Dijon 65-60 au match aller :
    Les Manceaux s’échappaient rapidement (17-7, 7ème). Ils comptaient même un avantage maximal de 12 points (22-10, 8ème) que les Bourguignons réduisaient de moitié en fin de 1er acte (22-16). Après avoir reconstitué un confortable matelas (28-18, 14ème), ils essuyaient un rude 11-0 et se retrouvaient menés au score (28-29, 18ème). Les Dijonnais faisaient même un mini-break (30-35, 20ème). Au buzzer de la mi-temps, Giordan Watson l’entamait grâce à un panier bonifié (35-37). Après la pause, chacune des deux équipes avait son passage mais les débats étaient équilibrés si bien que l’écart n’avait pas varié après 30 minutes (51-53). Les Sarthois annihilaient ensuite une nouvelle tentative d’échappée bourguignonne (58-58, 35ème). Ils poursuivaient même sur un 9-0 décisif (63-58, 39ème). La cause étaient alors entendue (65-60). Pour les Sarthois, Olivier Hanlan totalisait 12 points. Giordan Watson 11 points Will Yeguete 11 points et 12 rebonds, Mike Gelabale 10 points. Chez les Dijonnais, Isaiah Miles était le meilleur marqueur du match (21 points) et Axel Julien 12.

    Les oppositions à Dijon :
    En 24 déplacements en Côte-d’Or, le MSB a enregistré 6 victoires et 16 défaites en saison régulière. Par contre, en quarts de finale des playoffs, les Sarthois ont gagné en 2004 et perdu en 2014. La saison dernière, les joueurs d'Erman Kunter se sont lourdement inclinés (58-76) même si Petr Cornelie avait inscrit 13 points et Pape-Philippe Amagou 11. C’est aussi à Dijon qu'une autre équipe mancelle a inscrit le plus petit total de points sur un match de l'histoire du MSB quand la formation d'Alain Weisz s'était inclinée 40-63.

  • Écrit par , mardi 2 mai 2017 21:37

    Les Manceaux ont remporté un succès crucial en Bourgogne.

     

    Menés de 10 points dans le 2ème acte (17-27, 13ème), les Sarthois sont revenus à hauteur à la mi-temps (29-32) avant de renverser la situation dans le 3ème (54-44). Ils l’ont ensuite maîtrisée dans le dernier. Alexandre Ménard et ses hommes ont non seulement battu les Dijonnais, ils ont également validé le maintien du MSB en Pro A en profitant par ailleurs de la défaite d’Orléans à Reims. Ils pourront donc accueillir Antibes samedi prochain à 20 heures l’esprit tranquille.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Pape-Philippe Amagou, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Dijon : David Holston, Ryan Brooks, Marc Judith, Isaiah Miles et Brandon Peterson

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 15-26
    Derrière l’arc, Ryan Pearson répliquait à Ryan Brooks (3-2, 1ère). Malgré Will Yeguete, les Dijonnais s’échappaient (5-12, 4ème). Sans s’affoler, les Sarthois revenaient au contact (13-14, 7ème). Les Bourguignons reprenaient leurs aises en fin de 1er acte (13-18).

    2ème quart-temps : 16-14
    A peine gênés par Mike Gelabale et à coup de paniers primés, les joueurs de Laurent Legname se constituaient un avantage maximal de 10 points (17-27, 13ème). Un 10-2, œuvre des arrières manceaux, ramenait le MSB sur les talons de la JDA (27-29, 18ème). Un nouveau triple de Ryan Brooks le repoussait (27-32, 18ème) alors qu’une réussite de Will Yeguete clôturait la 1ère mi-temps (29-32).

    3ème quart-temps : 25-12
    Les hommes d’Alexandre Ménard revenaient des vestiaires le couteau entre les dents. Ils ne tardaient pas à prendre les devants (35-34, 23ème). Au terme d’un bref échange, Ryan Brooks donnait une dernière fois les commandes aux Dijonnais (39-40, 25ème). Lahaou Konaté initiait alors un saignant 11-0 ponctué par Petr Cornelie (50-40, 29ème). Marc Judith résistait un temps (51-44, 30ème) mais un panier à longue distance de Olivier Hanlan donnait 10 points d’avance aux siens à 10 minutes du terme (54-44).

    4ème quart-temps : 20-22
    Pape-Philippe Amagou et Petr Cornelie enquillaient un 3 points chacun (60-46, 32ème). Les Bourguignons sévissaient également depuis l’arc (62-51, 34ème). Un triple et 3 lancers-francs de Giordan Watson précédaient un panier de Ryan Pearson pour donner 16 longueurs d’avance au MSB (70-54, 37ème). Le cœur des Dijonnais battait encore. Ils se faisaient même pressants au terme d’un 10-0 (70-64, 39ème). Giordan Watson assurait le succès sarthois sans trembler aux lancers-francs (74-66).

    L’Homme du match :
    S’il s’est contenté de 8 points à 4/6 aux tirs, Will Yeguete s’est goinfré de 13 rebonds dont 6 offensifs. Il a également délivré 1 passe et volé 1 ballon pour établir l’évaluation la plus élevée de l’escouade mancelle (18) en 26 minutes.
     
    Le Chiffre du match :
    11. Les Sarthois ont fait la différence aux lancers-francs. Ils en ont ainsi réussi 11 de plus que les Bourguignons (15 contre 4). Alors qu’ils ont provoqué 18 fautes (15 par les Dijonnais), ils ont bénéficié de 17 lancers-francs (4 pour la JDA). Leur belle adresse dans l’exercice (88,2%) a illustré leur confiance sur la ligne à l’image de l’impeccable 7/7 de Giordan Watson.

     

  •  DIJON Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       PETERSON B 23 4 1/2 50 0/0 1/2 2/2 3 2 3 0 0 0 3 9
       ALINGUE J 22 6 3/5 60 0/0 3/5 0/0 2 1 4 1 0 2 0 7
       JUDITH M 19 4 2/4 50 0/1 2/3 0/0 2 0 0 0 0 1 0 1
       BROOKS R 37 16 6/15 40 2/7 4/8 2/2 1 4 2 2 1 1 2 13
       HOLSTON D 38 20 8/16 50 4/9 4/7 0/0 5 1 6 4 0 5 8 25
       MILES I 35 10 4/10 40 2/6 2/4 0/0 3 0 5 1 0 0 0 10
       JULIEN A 26 6 2/10 20 2/6 0/4 0/0 2 7 4 0 0 2 3 3
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       TOTAL 200 66 26/62 42 10/29 16/33 4/4 18 15 24 8 1 11 16 68

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       SHORTER S 14 4 1/4 25 0/2 1/2 2/2 0 1 3 0 1 1 0 4
       WATSON G 28 16 4/7 57 1/1 3/6 7/7 2 6 2 1 0 2 1 15
       KONATÉ L 25 6 2/6 33 0/2 2/4 2/2 1 1 4 4 1 1 3 13
       YEGUETE W 26 8 4/6 67 0/0 4/6 0/0 2 0 13 1 1 4 1 18
       CORNELIE P 14 6 2/7 29 1/1 1/6 1/2 2 1 5 0 1 1 0 5
       GELABALE M 18 6 2/3 67 0/1 2/2 2/2 0 2 2 1 0 2 1 7
       AMAGOU P 27 5 2/7 29 1/6 1/1 0/0 3 0 1 1 0 2 4 4
       HANLAN O 26 12 5/11 45 1/6 4/5 1/2 2 3 2 0 0 0 3 10
       PEARSON R 22 11 5/8 63 1/3 4/5 0/0 3 4 2 0 0 3 1 8
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 7 0 0 0 0 7
       TOTAL 200 74 27/59 46 5/22 22/37 15/17 15 18 41 8 4 16 14 91
  • Écrit par , mercredi 3 mai 2017 17:10

    Wilfried Yeguete
    « Cela fait du bien de gagner d'autant plus que ce n'était pas un match facile. Collectivement, on a fait un beau match. On a eu de petits hauts et de petits bas. Dijon avait décidé de beaucoup trapper sur le post-up. On a cherché à trouver des extérieurs à l'opposé, les joueurs qui étaient ouverts. De mon côté, je devais me concentrer au maximum sur les rebonds. En première mi-temps, on n'a pas eu de réussite à 3 points. Mais il fallait continuer à tirer malgré tout. Je crois surtout que notre défense au 3e quart-temps a fait la différence en nous offrant beaucoup de contre-attaques et de jeu rapide même si perd quelques ballons évitables. Lahaou était bien sur les lignes de passes, il finit avec quatre interceptions. Un point très positif pour nous. On essaie de gagner des matchs pour nous. Cela fait un bien fou de gagner à nouveau, surtout à l'extérieur. On va essayer de construire là-dessus et d'enchaîner. Histoire de finir cette saison difficile sur une bonne note pour nous, pour le coach, pour notre public. Histoire de s'assurer aussi qu'on finisse en Pro A. »

    Alexandre Ménard
    « C'est clairement un soulagement. Cela vient récompenser une fin de semaine d'entraînement vraiment intéressante. On s'est bien partagé la balle même si cela ne se traduit pas forcément sur notre nombre de passes décisives (14). On shoote à 5/22 à 3 points face à Dijon qui cadenasse vraiment la raquette. On était à 1/12 à la pause malgré un paquet de tirs ouverts, où il n'y a plus qu'à mettre la balle dans le panier. Le basket est un sport d'adresse. En deuxième mi-temps, on fait 4/10 et ça suffit pour faire la différence. Le fait de bien se partager la balle nous a aidés à trouver des tirs ouverts. Cela donne aussi plus de solidarité en défense. Tout le monde a apporté sa pierre à l'édifice alors qu'on jouait sans Mouph, notre poste 5 titulaire. Il ne s'est pas remis de son infiltration au pied. J'ai même quelques craintes sur son état de forme. Malgré tout, une victoire d'équipe. Certains sont sortis du lot statistiquement parlant mais d'autres ont beaucoup apporté dans la dissuasion mais aussi dans les aides. Je pense à Lahaou, décisif sur un paquet d'interceptions. Quand je compare les évaluations finales (68-91), on aurait pu se rendre le match plus facile plus tôt. Coup de chapeau aux gars. Ce n'est pas facile ce qu'on vit. J'espère que Dijon va se maintenir aussi. Un bon club avec un bon staff technique. J'aimerais vraiment les revoir la saison prochaine en Pro A. »

    Laurent Legname (entraîneur Dijon)
    « Plusieurs sentiments me traversent. On espérait gagner celui-là, à priori le plus abordable de notre calendrier final. On en revient au point de départ. Il faut encore gagner un match pour nous maintenir en Pro A. Dans le vestiaire, tout le monde était vraiment abattu, mais j'ai dit aux gars qu'il ne fallait pas abandonner. Une fois de plus, on a tout donné mais cela n'a pas suffi. Il reste quatre matchs, rien n'est fini. On a encore notre destin en mains. Je pense que onze victoires suffiront pour se maintenir. On a 15 jours pour se battre et sauver la saison. On n'est pas complètement stupide non plus. On sait qu'on va à Monaco, qu'on doit recevoir Paris-Levallois et Pau-Orthez et se déplacer à Orléans. Une saison, où on va lutter jusqu'au bout mais je le dis depuis début septembre. Il a suffi qu'on ne respecte plus notre plan défensif durant un quart-temps pour dilapider une bonne première mi-temps. »

    Propos recueillis par Ouest-France

Equipes

Compétitions