Pro A - 3ème journée
07/10/2016 - 20:00
Le Chaudron, Le portel
 
81 75
Le Portel 17-17, 41-31, 64-52, 81-75 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , jeudi 6 octobre 2016 12:47

    Ce vendredi à 20 heures, les Manceaux défieront le promu en son Chaudron.

    Vainqueur surprise des playoffs d’accession de Pro B, Le Portel a gagné son billet pour la Pro A en compagnie de Hyères-Toulon. Pour Erman Kunter, le nom du Portel évoque une triste soirée de septembre 2014 quand le MSB, certes privé de Rodrigue Beaubois et Michal Ignerski, s’était incliné en 1/16 de finale de la Coupe de France (68-69). Cette saison, les Sarthois ont commencé leurs travaux par 2 victoires alors que les Portelois se sont nettement inclinés à 2 reprises. Si Pape-Philippe et ses partenaires semblent en mesure de réussir la passe de 3, ils se méfieront quand même d’une réaction des joueurs d’Eric Girard et de leurs bouillants supporters du Chaudron.

    Focus sur Le Portel :
    Le Portel est situé dans le département du Pas-de-Calais. Ville limitrophe de Boulogne-sur-Mer dont elle abrite d'ailleurs une partie du port, elle est peuplée d’à peine 10 000 habitants appelés les Portelois. C’est une station balnéaire au bord de la Manche et sa plage est une des plus belles de la Côte d’Opale. Par temps clair, on peut y apercevoir les falaises blanches des côtes anglaises au-delà de la mer.

    L’historique de l’ESSM :
    L'Étoile Sportive Saint-Michel a été créée en 1928, avec le basket-ball comme sport principal. Championne des Flandres en 1966, elle est montée en Nationale 2 en 1979 puis en Nationale 1 en 2003. En 2007, c’est l’accession en Pro B. Depuis 2010, les Portelois participent quasiment chaque année aux playoffs de Pro B. La saison 2014-2015 est marquée par un somptueux parcours en Coupe de France qui voit l’équipe bousculer la hiérarchie en éliminant des pensionnaires de Pro A (le MSB, Le Havre, l'ASVEL et Limoges) avant de perdre en finale contre Strasbourg (74-87). Battu en demi-finales des playoffs de Pro B 2015, Le Portel connaît le bonheur le 10 juin 2016 quand les Stellistes remportent le 2ème match de la finale face à Evreux (67-52) et s'assurent la montée en Pro A pour la présente saison. Les Verts évoluent depuis le 28 novembre 2015 dans une salle de 3500 places : Le Chaudron. Son nom n’est pas usurpé car le public portelois est sans doute le plus chaud de France. Il a même été reconnu  comme le meilleur de Nationale 1 en 2006 puis le meilleur de Pro B en 2010 et 2015.

    Le début de saison de l’ESSM et du MSB :  
    Après avoir remporté leur 1/32 de finale de la Coupe de France chez leurs voisins de Boulogne-sur-Mer (66-52), les Portelois ont créé une des surprises des 1/16 de finale en éliminant Gravelines-Dunkerque (86-82). Les premiers pas de l’ESSM en Pro A ont été des plus délicats. Lors de la journée inaugurale, Nanterre n’a pas fait de cadeau au promu qui était largement distancé à la mi-temps (32-50) avant de s’incliner largement (65-84). En déplacement à Dijon samedi dernier, l’équipe d’Eric Girard a tenu le coup pendant les 3 premiers quart-temps (58-59) avant de craquer dans le dernier (20-36) et de connaître une deuxième grosse défaite (78-95). Pour leur part, les Sarthois ont réalisé un sans-faute en ce début de saison en remportant leurs 3 premiers matchs à Antarès. Ils ont commencé par dominer Strasbourg (73-71) avant d’éliminer nettement Cholet (84-68) en 1/16 de finale de la Coupe de France. Samedi dernier, les joueurs d’Erman Kunter ont confirmé leurs bonnes dispositions en se jouant de Pau-Lacq-Orthez (92-78).

    L’effectif de l’ESSM :
    Meneurs : Benoît Mangin, Darrin Dorsey
    Extérieurs : Gary Chahuant, Shawn Huff, Jessie Bégarin, Mohamed Hachad
    Intérieurs : Jakim Donaldson, Lance Goulbourne, Frank Hassell, Eric Katenda
    Coach : Eric Girard

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gélabale, Lahaou Konate, Olivier Hanlan
    Intérieurs : Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Jonathan Jeanne, Mouphtaou Yarou, Ryan Pearson, Gerald Lee
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Nicolas Maestre, Stéphane Gueu et Maxime Boubert

    L’ESSM :
    6ème du précédent exercice en Pro B, l’ESSM n’a jamais eu l’avantage du terrain lors des playoffs d’accession à la Pro A. Pourtant, les Portelois ont éliminé Bourg-en-Bresse puis Fos-sur-Mer avant de se retrouver face à Evreux en finale. Ils ont alors causé la surprise en s’imposant d’abord en Normandie (92-83) avant de confirmer dans leur bouillant Chaudron (67-52). Tombée du ciel, l’accession n’était pas envisagée et encore moins préparée. Pris de court et sans grands moyens (17ème budget de Pro A), le coach, Eric Girard, a préféré bâtir une équipe avec de très bons joueurs de Pro B. Le meneur Benoît Mangin (1,88 m, 28 ans) est au Portel depuis 2011 bien qu’ayant le niveau pour évoluer plus haut. Il a choisi de rester à l’ESSM pour vivre avec elle l’aventure de la Pro A. Coach Girard, champion de France en 2005 avec Strasbourg, lui a associé Darrin Dorsey (1,88 m, 29 ans). Arrivé en septembre 2015 à Poitiers pour seulement 32 000 euros la saison, l’Américain s'est petit à petit imposé comme l'un des meilleurs postes 1 de Pro B au point d’en finir 3ème marqueur (16,9 points) et 2ème voleur de ballons (2,1 interceptions) tout en délivrant 4,4 passes.  Polyvalent et agressif sur le terrain, l’arrière Jessie Begarin (1,91 m, 28 ans) est aussi reconnu pour ses qualités défensives. A l’ESSM depuis l’an dernier, il vient de réaliser sa meilleure saison. Après deux saisons au Qatar, Mohamed Hachad (1,94 m, 33 ans) est de retour dans l'hexagone après avoir évolué à Rouen en Pro A de 2008 à 2010 puis à Fos en Pro B. Capable d'évoluer sur les trois postes extérieurs, le Marocain est aussi apprécié pour sa capacité à se mettre au service du collectif. Ailier de référence en Pro B, Gary Chathuant (1,93 m, 33 ans) a été champion de France de Pro B en 2005 avec Brest ce qui lui a permis de connaître la Pro A lors de la saison 2005-2006. Au Portel depuis 2013, il l’a retrouve. L’ailier finlandais Shawn Huff (1,98 m, 32 ans) est un rookie en Pro A. Fils d'un joueur américain ayant évolué durant 14 saisons en Finlande et d'une mère finlandaise (comme le Strasbourgeois Erik Murphy), il n’a jamais joué dans le championnat finlandais, lui préférant la Grèce, l’Italie et l’Allemagne où il jouait depuis trois ans sous les couleurs de Ludwigsbourg. Les spectateurs d’Antarès se souviennent de ses 21 points marqués l’an passé contre le MSB en Eurocup. Shawn Huff est surtout connu comme étant l'un des visages de la sélection finlandaise dont il est le capitaine. Ailier réputé pour son adresse extérieure (40,9% à 3 points en Eurocup la saison dernière), il doit apporter son expérience à l’escouade porteloise. Vendredi, il va retrouver dans l’équipe mancelle son partenaire de sélection finlandaise, Gerald Lee. Pour tenir la raquette, Eric Girard a réuni trois des quatre meilleurs intérieurs de la saison 2015-2016 de Pro B. Triple MVP de la 2ème division espagnole dont il a été champion en 2012, le pivot américain Jakim Donaldson (2,04 m, 33 ans) est le socle de l’ESSM où il évolue depuis 2014 et où il a prolongé jusqu’en 2018. Lors du dernier match de la finale face à Evreux, il a totalement dominé Joe Burton, pourtant MVP 2016 de Pro B. Il forme avec Frank Hassell (2,08 m, 27 ans) une raquette séduisante. Meilleur marqueur de Pro B en 2015-2016 (18,4 points) et deuxième meilleur rebondeur (10,1 prises par match) alors qu’il jouait pour Boulazac, Frank Hassel était même le joueur le plus productif de Pro B avec 22,9 d'évaluation en moins de 29 minutes. Eric Girard n’est pas allé loi pour trouver son troisième intérieur. En effet, Lance Goulbourne (2,03 m, 27 ans) évoluait chez les voisins de Boulogne-sur-Mer avec qui il a terminé 5ème de Pro B tant aux points (16,6 points) qu’à l’évaluation (19,1). Adroit (47,5%), il était aussi un vrai aspirateur à ballons (9,4 rebonds). Associé à ce trio, le Parisien Eric Katenda (2,05 m, 24 ans) est arrivé des Etats-Unis où il a vécu des moments difficiles. Au cours de l'été 2011, il a perdu l'usage de son oeil gauche après s'être pris la main de son adversaire dans la figure lors d’un match sur un playground de Washington. Son cursus universitaire a ensuite été perturbé par nombre d'autres blessures physiques, notamment au genou. Ainsi, il n'a pu disputer que 17 rencontres en trois saisons avec Notre Dame. Parti à North Texas la saison dernière, Eric Katenda a enfin pu jouer avec un certain bonheur (6,7 points à 56% et 3,6 rebonds).

    La pré-saison de l’ESSM (3 victoires, 1 nul et 1 défaite) :
    Le Portel – Nanterre 92-85
    Le Portel – Mons-Hainaut (Belgique) 84-72
    Cholet – Le Portel 75-75
    Le Portel – Nantes 69-67
    Bruxelles (Belgique) – Le Portel 73-72

    La Saison 2015-2016 de l’ESSM :
    Pro B : 6ème avec 19 victoires et 15 défaites
    Playoffs d’Accession : Victorieuse en finale d’Evreux (2-0)
    Leaders Cup : non qualifiée
    Coupe de France : Eliminée en 1/16 de finale par Le Havre (66-68)
    Coupe d’Europe : non qualifiée

    Le MSB :
    La saison 2015-2016 a été marquée par la victoire en Coupe de France, la 4ème de l’histoire du club. Pour le présent exercice, l’objectif avoué du MSB est une 21ème participation consécutive aux playoffs. Placée dans les 4 premiers dans les prédictions de début de saison, l’escouade du président Christophe Le Bouille peut viser a minima les demi-finales tout en jouant les autres compétitions avec l’ambition de remporter un nouveau trophée. Un meneur de petite taille comme on les aime au Mans a été engagé. Giordan Watson (1,75 m, 30 ans) a fait des misères au MSB lors de l’EuroChallenge 2014-2015 quand il jouait à Targu Jiu (Roumanie). Doté de bonnes jambes, c’est un fort défenseur et il va très vite en attaque. Il a été rejoint par le scoreur canadien Olivier Hanlan (1,93 m, 23 ans). Les San Antonio Spurs de Tony Parker viennent d’acquérir les droits sur ce québécois francophone en échange de Boris Diaw. C’est un signe. Après avoir débuté l’an dernier sa carrière professionnelle dans les rangs de Zalgiris Kaunas (Lituanie) en Euroleague, il semble avoir le profil idéal pour briller en Pro A. Finaliste du dernier championnat de Hongrie avec Alba Fehervar, Ryan Pearson (1,96m, 26 ans) avait marqué les esprits sarthois quand il avait croisé la route du MSB avec Anvers toujours en EuroChallenge 2014-2015 dont il a été le meilleur marqueur. Précédé d’une réputation de fort scoreur, ce gaucher peut évoluer sur les postes 3 et 4. Arrivé de Pau, Wilfried Yeguete (2,01 m, 24 ans), a été nommé Meilleure progression de la saison 2015-2016 devant Mouph Yarou. En l’absence de ce dernier, il ne devrait donc avoir aucun mal à pallier son absence. Erman Kunter pourra également toujours compter sur les vétérans Pape-Philippe Amagou, le capitaine et Mickaël Gelabale mais aussi sur Lahaou Konaté qui progresse saison après saison, Mouphtaou Yarou, le meilleur rebondeur de Pro A de la saison dernière et Petr Cornelie qui travaillera en vue d’intégrer la NBA. En raison de la double absence de Petr Cornelie et Mouph Yarou, l'international finlandais Gerald Lee (2,07 m, 28 ans) a signé. Intérieur de grande taille doté de bonnes mains, il est capable de s'écarter loin du cercle. Enfin, le géant Jonathan Jeanne saura se mettre en évidence si l’occasion lui en est donnée.

    La pré-saison du MSB (6 victoires et 3 défaites) :
    MSB – Poitiers 88-61
    MSB – Nantes 87-72
    MSB – Gravelines-Dunkerque 82-76
    Monaco – MSB 62-35
    Paris-Levallois – MSB 79-76
    MSB – Anvers 93-61
    MSB – Gravelines-Dunkerque 75-63
    Nanterre – MSB 86-66
    MSB – Cholet 80-76

    La Saison 2015-2016 du MSB :
    Pro A : 3ème avec 23 victoires et 11 défaites
    Playoffs : Eliminé en 1/2 finale par Strasbourg (0-3)
    Leaders Cup : Eliminé en 1/4 de finale par Chalon-sur-Saône (79-87)
    Coupe de France : Vainqueur de l’ASVEL en finale (88-75)
    Eurocup : 3 victoires et 7 défaites en Saison Régulière – Non qualifié pour le Last 32

  • Écrit par , vendredi 7 octobre 2016 21:07

    Les Manceaux ont subi la loi du Portel qui s’est offert sa première victoire en Pro A.

    Pour la premières fois de la saison, les absences de Mouph Yarou et Petr Cornelie se sont fait cruellement sentir. Face au trio d’intérieurs (Frank Hassell, Jakim Donaldson et Lance Goulbourne) mené de main de maître par Darrin Dorsey, Will Yeguete et les Sarthois ont logiquement souffert. Si les Portelois sont toujours aussi euphoriques et en réussite (53,0% aux tirs), ils viendront à bout de nombre d’autres équipes. Si ce n’est qu’ils ont perdu, Erman Kunter n’ont pas grand chose à se reprocher. En cette soirée, l’ESSM Le Portel était plus forte.    

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Le Portel : Darrin Dorsey, Mohamed Hachad, Shawn Huff, Frank Hassell et Jakim Donaldson

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 17-17
    Si Jakim Donaldson ouvrait le score, les Manceaux répliquaient avec autorité (7-2, 2ème). Les Portelois assénaient à leur tour un 7-0 (7-9, 3ème). Ils tentaient même une petite échappée (9-14, 6ème). Les hommes d’Erman Kunter tardaient à réagir (13-17, 10ème). Giordan Watson et Pape-Philippe Amagou faisaient pourtant la jonction avant la fin du 1er acte (17-17).

    2ème quart-temps : 14-24
    Captain Pape donnait l’avantage aux siens (19-17, 11ème). Les Portelois enflammaient alors le Chaudron d’un brûlant 11-0 (19-28, 14ème). Mike Gelabale calmait la tempête depuis l’arc (22-28, 14ème) aussitôt imité par Mohamed Hachad (22-31, 15ème). Darrin Dorsey poussait l’avantage portelois à 13 unités (22-35, 18ème). Malgré les réussites de son trio américain, l’escouade sarthoise accusait un retard de 10 points à la mi-temps (31-41).

    3ème quart-temps : 21-23
    Frank Hassell et Mohamed Hachad frappaient dès le retour des vestiaires (31-45, 21ème). Malgré les efforts de Lahaou Konaté, Giordan Watson et Will Yeguete, Frank Hassell portait l’avantage maximal du Portel à 16 points (38-54, 24ème). Frank Hassell (24 points) continuait de se régaler (41-56, 26ème). Giordan Watson sonnait la révolte mancelle qui prenait la forme d’un 9-2 (50-58, 29ème). Nullement impressionnés Jakim Donaldson et Lance Goulbourne reléguaient les Sarthois à 12 longueurs à 10 minutes du terme (52-64).

    4ème quart-temps : 23-17
    Olivier Hanlan secouait le cocotier en inscrivant les 10 premiers points sarthois de l’ultime période (62-66, 34ème). L’espoir grandissait encore grâce à Ryan Pearson (64-66, 34ème). Hélas, au sortir d’un temps-mort demandé par Eric Girard, Darrin Dorsey décochait 2 flèches assassines (64-72, 35ème). Avec l’aide d’Olivier Hanlan, Ryan Pearson revenait à la charge (71-74, 38ème). Après 2 paniers intérieurs de Lance Goulbourne, l’affaire était entendue (72-79, 40ème). Le dernier panier primé d’Olivier Hanlan (21 points) n’y changeait rien d’autant plus que Frank Hassell (24 points et 9 rebonds) en rajoutait un (75-81).

    Le Manceau du match :
    Face au trio magique d’intérieurs portelois, Will Yeguete a fait le job proprement. Certes, il n’a marqué que 7 points mais sans trop de déchets (2/5 aux tirs) et avec un impeccable 3/3 aux lancers-francs. Comme par ailleurs, il a pris 8 rebonds dont 4 offensifs et délivré 5 passes, il a vu son évaluation monter à 18 en 28 minutes.
     
    Le Chiffre du match :
    6. Les Sarthois se sont inclinés de 6 points sans avoir à rougir de leur adresse (50,0%). Ils ont eu la malchance de tomber sur une équipe porteloise euphorique qui a tiré avec 53,0% de réussite. Comme ils n’ont tenté que 48 tirs contre 66 aux Pas-de-Calaisiens, ils auraient pu s’en sortir aux lancers-francs. Ils en ont loupé 6 (21/27) tout comme les Maritimes (5/11). C’est donc dans la maîtrise du ballon qu’ils ont failli en prenant 6 rebonds offensifs de moins que les hommes d’Eric Girard (5 contre 11) et perdant 6 balles de plus qu’eux (13 contre 7).

  •  LE PORTEL Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       MANGIN B 24 5 2/3 67 0/1 2/2 1/2 4 2 0 0 0 0 5 8
       GOULBOURNE L 21 13 6/10 60 1/2 5/8 0/0 3 0 2 1 0 0 1 13
       DONALDSON J 26 14 7/14 50 0/0 7/14 0/2 3 3 7 0 0 2 1 11
       CHATHUANT G 20 0 0/5 0 0/3 0/2 0/0 1 0 5 0 0 1 3 2
       DORSEY D 33 16 5/8 63 4/7 1/1 2/3 4 1 2 1 0 0 6 21
       HACHAD M 31 9 4/7 57 1/2 3/5 0/0 3 1 3 1 0 1 4 13
       HASSELL F 33 24 11/17 65 0/0 11/17 2/4 1 4 9 1 1 1 2 28
       BEGARIN J 7 0 0/2 0 0/1 0/1 0/0 2 2 0 2 0 2 0 -2
       HUFF S 5 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 4 0 0 0 0 0 0 0
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 2 0 0
       TOTAL 200 81 35/66 53 6/16 29/50 5/11 25 13 30 6 1 9 22 94

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 28 11 2/5 40 0/1 2/4 7/8 1 5 2 0 0 5 1 5
       KONATÉ L 24 7 1/3 33 1/1 0/2 4/4 3 4 1 1 0 1 1 7
       YEGUETE W 28 7 2/5 40 0/0 2/5 3/3 3 3 8 1 0 0 5 18
       GELABALE M 24 9 4/6 67 1/1 3/5 0/0 2 1 0 0 0 0 1 8
       AMAGOU P 19 7 2/5 40 0/0 2/5 3/4 1 3 0 0 0 0 1 4
       LEE G 13 0 0/2 0 0/0 0/2 0/0 1 2 2 0 0 2 0 -2
       HANLAN O 32 21 8/12 67 4/6 4/6 1/4 2 3 3 1 0 4 1 15
       PEARSON R 32 13 5/10 50 0/0 5/10 3/4 2 3 5 0 0 1 2 13
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 1 0 2
       TOTAL 200 75 24/48 50 6/9 18/39 21/27 15 24 24 3 0 14 12 70
  • Écrit par , mardi 11 octobre 2016 21:01

    Erman Kunter : « Il suffit de regarder le ratio entre nos balles perdues et nos passes décisives et celui du Portel. Aves 14 balles perdues et 12 passes décisives, tu ne peux pas espérer grand-chose. Si tu perds trop facilement le ballon, si tu ne défends pas et que tu penses que tu peux concéder 10 points de retard et espérer revenir, on se trompe. À l'extérieur, c'est difficile. La clef, on la connaît, c'est notre agressivité et quand elle n'est pas présente cela devient de suite compliqué. »

    Will Yegueté : « On a réagi trop tardivement dans un match qui était un test pour nous à l'extérieur. Le Portel a su nous poser des problèmes même si en 2e mi-temps, je pense que l'on a présenté un meilleur visage. Défensivement, ils ont été en mesure de nous gêner et leurs intérieurs ont fait la loi. C'était surtout un match très différent de ce que l'on avait connu jusqu'à maintenant. »

    Eric Girard (coach du Portel) : Jusqu'à présent, il nous avait manqué l'intensité; je crois que l'on a fourni la meilleure des réponses. On a su partager la balle et faire jeu égal avec le Mans. Ce qui me réjouit, c'est de voir que l'on approche du match référence dès la 3e journée de Pro A. C'est encourageant pour la suite. »

    Source Ouest France

Equipes

Compétitions