Pro A - 29ème journée
25/04/2017 - 20:00
Antares, Le mans
 
66 77
Le Mans 15-26, 30-45, 54-58, 66-77 Le Portel
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 24 avril 2017 12:04

    De retour à Antarès, les Manceaux s’attendent à souffrir face au Portel qu’ils vont recevoir ce mardi à 20 heures.

    Trois jours après avoir subi la loi de Nanterre en finale de la Coupe de France, Alexandre Ménard et ses joueurs vont se coltiner Le Portel. De surprenants promus, les Maritimes sont passés au rang de candidats aux playoffs. Si les Sarthois s’en sont éloignés, ils n’en sont pas éliminés mathématiquement. Pour y parvenir, une succession de bons résultats est cependant nécessaire, à commencer par ce mardi à Antarès. Ne serait-ce que pour remercier les fidèles spectateurs quelque peu privés de victoires.

    Le contexte :  
    Avec 14 victoires et 14 défaites, Le Portel partage la 8ème place de Pro A avec Limoges et Lyon-Villeurbanne. Par contre, avec 11 succès pour 17 revers, le MSB pointe au 11ème rang. Lors de la dernière journée, les Portelois se sont inclinés à Chalon-sur-Saône (76-83) malgré les 16 points, 6 rebonds et 8 passes de Jakim Donaldson bien aidé par Benoît Mangin (14 points et 7 passes), Gary Chathuant et Darrin Dorsey (11 points chacun) et Frank Hassel (10 points). De leur côté, les Manceaux se sont inclinés à Limoges (68-79) malgré les efforts de Ryan Pearson et Giordan Watson (15 points chacun) et Shannon Shorter (12). 15ème attaque de Pro A avec 72,8 points marqués, Le Portel a la 5ème défense avec 74,1 points encaissés. Pour sa part, le MSB a la 18ème attaque (70,5) et la 6ème défense (74,5). Les Portelois sont 13èmes au classement des évaluations (80,9) quand les Sarthois ont la dernière (73,2).

    Les leaders de chaque équipe :
    Darrin Dorsey est le meilleur du Portel tant à la marque (14,4 points) qu’aux passes (4,3). Auteur de 13,4 points, Frank Hassel est le plus complet avec une évaluation de 15,8. Jakim Donaldson compile 11,0 points et 7,5 rebonds. Dans les rangs sarthois, Shannon Shorter culmine à 11,5 points, suivi par Ryan Pearson (11,3). Giordan Watson ajoute 3,3 passes à ses 8,7 points. Avec 8,1 points et 6,9 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (12,4).

    Les joueurs de base du Portel :
    Tombée du ciel, l’accession du printemps 2016 n’était pas envisagée et encore moins préparée. Pris de court et sans grands moyens (17ème budget de Pro A), le coach, Eric Girard, a préféré bâtir une équipe avec de très bons joueurs de Pro B. Le meneur Darrin Dorsey (1,88 m, 29 ans) y était un des meilleurs postes 1 avec Poitiers. Il s’est facilement adapté au niveau supérieur. Ses 14,4 points et 4,3 passes sont là pour le confirmer. Depuis 9 matchs, il a toujours scoré à 2 chiffres avec une pointe à 25 à Hyères. Pareilles performances lui ont valu d’être nommé Joueur du mois de mars. Au Portel depuis 2011, Benoît Mangin (1,88 m, 28 ans) a été décalé à l’arrière depuis le début de la phase retour avec une certaine efficacité (5,9 points et 4,1 passes). Ailier de référence en Pro B, Gary Chathuant (1,93 m, 33 ans) a été champion de France de Pro B en 2005 avec Brest ce qui lui a permis de connaître la Pro A lors de la saison 2005-2006. Au Portel depuis 2013, il l’a retrouvée avec bonheur (6,5 points). Triple MVP de la 2ème division espagnole dont il a été champion en 2012, l’intérieur américain Jakim Donaldson (2,04 m, 33 ans) est le socle de l’ESSM où il évolue depuis 2014 et où il a prolongé jusqu’en 2018. La montée en Pro A ne lui a pas causé de problèmes (11,0 points et 7,4 passes). Il forme avec Frank Hassell (2,08 m, 28 ans) une raquette séduisante. Meilleur marqueur de Pro B en 2015-2016 (18,4 points) et deuxième meilleur rebondeur (10,1 prises par match) alors qu’il jouait pour Boulazac, Frank Hassel est une des pièces maîtresses du dispositif de coach Girard même si sa production est moindre (13,4 points et 7,0 rebonds). Pour compenser les blessures de Mohamed Hachad et Arizona Reid, les dirigeants maritimes ont engagé, fin février, l’arrière belge Elias Lasisi (1,92 m, 25 ans) qui apporte sa pierre à l’édifice (7,9 points) et qui semble plus à l’aise à l’extérieur. Le 3ème intérieur, Lance Goulbourne (2,03 m, 28 ans) est un efficace relais (7,3 points et 4,1 rebonds).

    L'effectif du Portel :
    5 Lance Goulbourne (2,03 m, 28 ans, ailier fort)
    6 Benoît Mangin (1,88 m, 28 ans, meneur)
    7 Jakim Donaldson (2,04 m, 33 ans, intérieur)
    9 Gary Chathuant (1,93 m, 33 ans, ailier)
    10 Darrin Dorsey (1,88 m, 29 ans, meneur)
    14 Mohamed Hachad (1,94 m, 33 ans, arrière)
    15 Eric Katenda (2,06 m, 24 ans, pivot)
    21 Frank Hassel (2,05 m, 28 ans, pivot)
    22 Jessie Begarin (1,91 m, 28 ans, arrière)
    25 Alex Barraud (1,90 m, 19 ans, arrière)
    32 Arizona Reid (1,96 m, 31 ans, ailier)
    33 Elias Lasisi (1,92 m, 25 ans, arrière)
    Entraîneur : Eric Girard
    Assistant : Jacky Périgois

    L’effectif du MSB :
    2 Shannon Shorter (1,93, 27 ans, arrière)
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 20 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 24 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 27 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Yohan Rosso, Thomas Kerisit et Thomas Bissuel

    Le Portel - MSB 81-75 au match aller :
    Si les Manceaux dégainaient les premiers (7-2, 2ème), les Portelois répliquaient avec vigueur (9-14, 6ème). Les hommes d’Erman Kunter réagissaient et faisaient la jonction en fin de 1er acte (17-17). Un 11-0 maritime mettait le feu au Chaudron (19-28, 14ème). Les Sarthois accusaient même un retard de 13 unités (22-35, 18ème) avant de le réduire à 10 à la mi-temps (31-41). Après la pause, Frank Hassel donnait au Portel un avantage maximal de 16 points (38-54, 24ème). Malgré une légère révolte (50-58, 29ème), les Manceaux naviguaient à 12 longueurs à 10 minutes du terme (52-64). Olivier Hanlan secouait le cocotier en inscrivant les 10 premiers points sarthois de l’ultime période (62-66, 34ème). L’espoir grandissait encore grâce à Ryan Pearson (64-66, 34ème). Il était douché par 2 flèches assassines de Darrin Dorsey (64-72, 35ème). Avec l’aide d’Olivier Hanlan, Ryan Pearson revenait à la charge (71-74, 38ème). Après 2 paniers intérieurs de Lance Goulbourne, l’affaire était entendue (72-79, 40ème). Le MSB rendait les armes (75-81). Pour les Sarthois, Olivier Hanlan totalisait 21 points. Ryan Pearson en ajoutait 13 et Giordan Watson 11. Chez les Portelois, Frank Hassell était le meilleur marqueur du match (24 points) bien aidé par Darrin Dorsey (16), Jakim Donaldson (14) et Lance Goulbourne (13).

    Les oppositions en Sarthe :
    Jamais le MSB n’a accueilli Le Portel à Antarès. Et pour cause, l’Etoile Sportive Saint-Michel, créée en 1928, n’est montée en Pro B qu’en 2007 puis en Pro A cette saison après avoir remporté les playoffs d’accession au printemps 2016.

  • Écrit par , mardi 25 avril 2017 21:19

    Les Manceaux ont subi la loi du Portel en raison d’une adresse une nouvelle fois défaillante.

    Pris à la gorge d’entrée, les joueurs d’Alexandre Ménard ont constamment été à la traîne. Pire, ils ont même été relégués à 17 longueurs dans le 2ème quart-temps (17-34, 13ème) avant de se réveiller et de revenir à 2 points dans le 3ème (54-56, 30ème). Malheureusement, le duo Darrin Dorsey er Frank Hassell (45 points à eux deux) leur a ôté tout espoir. Avec cette 18ème défaite, les playoffs se sont définitivement envolés. Il reste à présent à assurer le maintien au plus tôt.    

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Pape-Philippe Amagou, Lahaou Konaté, Will Yeguete et Mouph Yarou
    Le Portel : Darrin Dorsey, Benoît Mangin, Gary Chathuant, Frank Hassell et Jakim Donaldson

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 15-26
    Les Portelois entamaient les hostilités (0-4, 2ème). Lahaou Konaté tentait, en vain, de s’opposer à leur envol (7-17, 7ème). Pape-Philippe Amagou lançait un concours à 3 points (10-17, 8ème). Darrin Dorsey et Lance Goulbourne y rentraient pour reléguer le MSB à 11 longueurs (12-23, 9ème). Captain Pape remettait ça aussitôt imité par Emias Lasisi en fin de 1ère période (15-26).

    2ème quart-temps : 15-19
    Ryan Pearson faisait illusion (17-26, 11ème). Les Stellistes enquillaient un 8-0 pour se donner un avantage maximal de 17 points (17-34, 13ème). Après une réussite de Shannon Shorter, Frank Hassel l’entretenait (19-36, 15ème). Ryan Pearson et Olivier Hanlan n’avaient pas plus de succès (23-40, 17ème). Un 6-0 sarthois faisait illusion (29-40, 19ème). Les Maritimes le contraient si bien que les Manceaux accusaient un retard de 15 points au repos (30-45).

    3ème quart-temps : 24-13
    Les joueurs d’Alexandre Ménard revenaient des vestiaires le couteau entre les denys. Lahaou Konaté et Pape-Philippe Amagou s’offraient un panier primé chacun (36-45, 22ème). Benoît Mangin et Darrin Dorsey leur rendaient la pareille (36-51, 23ème). Will Yeguete et Ryan Pearson rentraient dans la bataille (45-54, 27ème). Après 2 lancers-francs de Jessie Begarin (45-56, 28ème), les Manceaux réussissaient un 9-0 pour revenir sur les talons des Portelois (54-56, 30ème). Jakim Donaldson stoppait la série au moment d’en terminer avec le 3ème acte (54-58).

    4ème quart-temps : 12-19
    Grâce à Ryan Pearson, le MSB restait au contact (56-60, 32ème). Le Portel s’échappait alors à la faveur d’un 9-0 (56-69, 36ème). Esseulé, Lahaou Konaté peinait à résister (61-71, 38ème). L’écart remontait bientôt à 14 unités (61-75, 39ème) avant de se fixer à 11 (66-77).

    Les Sarthois du match :
    Ryan Pearson et Lahaou Konaté ont fait le job proprement. Auteurs de 18 points chacun, ils ont terminé la partie avec la même évaluation : 16. L’Américain a converti 7 de ses 14 tirs alors que le Français en a mis 7 sur 15. Si Lahaou Konaté s’est fendu d’un appréciable 4/7 à 3 points, Ryan Pearson a capté 4 rebonds.
     
    Le Chiffre du match :
    9. Les Sarthois ont enquillé 9 paniers primés sur 26 tentatives, soit une réussite de 34,6% derrière l’arc ce qui n’est pas si mal. Par contre, ils ont pêché dans la peinture avec une faible adresse de 36,4%. Ils ont ainsi marqué 24 points dans la raquette quand les Portelois s’y régalaient de 32 avec une somptueuse réussite de 72,7% (16/22). Les paniers tout-cuits loupés sous le cercle témoignent d’une confiance envolée.

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       SHORTER S 11 4 2/7 29 0/3 2/4 0/0 0 2 0 1 0 1 0 -1
       WATSON G 22 2 1/5 20 0/2 1/3 0/0 3 1 1 2 0 2 6 5
       KONATÉ L 27 18 7/15 47 4/7 3/8 0/0 2 0 5 1 0 1 1 16
       YEGUETE W 22 4 2/3 67 0/0 2/3 0/1 4 2 5 1 0 0 1 9
       CORNELIE P 11 0 0/2 0 0/0 0/2 0/0 1 0 3 0 0 0 1 2
       YAROU M 14 2 0/3 0 0/0 0/3 2/4 1 2 5 0 0 0 1 3
       GELABALE M 17 0 0/4 0 0/2 0/2 0/0 1 0 2 1 0 0 1 0
       AMAGOU P 27 12 4/10 40 4/8 0/2 0/1 3 2 1 1 0 1 2 8
       HANLAN O 17 6 2/8 25 0/2 2/6 2/2 3 2 5 0 0 1 1 5
       PEARSON R 32 18 7/14 50 1/2 6/12 3/4 2 5 1 0 0 0 5 16
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 4 0 0 1 0 3
       TOTAL 200 66 25/71 35 9/26 16/45 7/12 20 16 32 7 0 7 19 66

     LE PORTEL Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       MANGIN B 32 9 3/4 75 1/2 2/2 2/2 2 5 4 0 0 1 3 14
       GOULBOURNE L 21 3 1/3 33 1/3 0/0 0/0 3 0 9 0 0 4 1 7
       DONALDSON J 22 7 2/5 40 0/0 2/5 3/4 2 4 3 0 0 1 1 6
       CHATHUANT G 26 5 2/7 29 1/5 1/2 0/0 1 0 3 1 0 2 4 6
       DORSEY D 32 27 9/12 75 4/7 5/5 5/6 2 6 0 1 0 2 3 25
       KATENDA E 3 0 0/2 0 0/0 0/2 0/0 1 0 3 0 0 0 0 1
       HASSELL F 34 18 8/10 80 0/0 8/10 2/2 2 3 9 1 1 3 1 25
       BEGARIN J 11 2 0/1 0 0/1 0/0 2/2 1 1 2 0 0 1 1 3
       LASISI E 19 6 2/5 40 1/2 1/3 1/2 2 1 2 0 0 0 1 5
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 2 0 1
       TOTAL 200 77 27/49 55 8/20 19/29 15/18 16 20 38 3 1 16 15 93
  • Écrit par , mardi 25 avril 2017 22:30

    Alexandre Menard

    20170425 215913-1008x756

    J'ai beaucoup aimé le visage de cette équipe au 3e quart temps, mais j'aurais bien aimé jouer comme cela pendant 40 minutes. J'ai senti à ce moment-là qu'ils avaient de l'envie. Je félicite l'équipe du Portel qui a eu plus de temps pour préparer ce match, et qui n'avait pas notre déception de la coupe de France qui a engendré aussi de la fatigue mentale. On doit jouer tous les matchs comme le 3e quart temps. On doit combattre, donner de son corps et donner de son âme. S'il faut prendre une faute technique à chaque match pour déclencher cela je veux bien.
    On avait décidé de mettre Wilfried et Mouphtaou dès l'entame du match, mais cela n'a pas suffi. On voulait renvoyer un message en mettant un 5 de départ plus défensif, ce qu'on n'a pas bien réussi mais pour autant on a bien réagi. J'ai bien aimé Ryan ce soir. Il a fait beaucoup d'efforts, on veut voir ce Ryan-là.
    On sait que le groupe est en souffrance. Je ne veux pas que certains se sentent en vacances, il reste 5 matchs, donc 5 occasions de montrer ce qu'on sait faire. On va jouer des équipes classées derrière nous, mais rien n'est facile. C'est une saison très compliquée.

    Lahaou Konaté

    20170425 215502-1008x756

    D'habitude on fait un bon début de match et on se loupe au 3e quart temps. Ce soir, on a mal commencé et dans le 3e quart temps, on a eu un sursaut d'orgueil, mais on n'a pas réussi à se sortir de ce cauchemar. On n'arrive pas à retrouver le goût de la victoire. Il nous manque des stops. Si on arrive à jouer comme au 3e quart temps, on va arriver à se sortir de cette mauvaise passe.
    Il faudrait que tout le monde reprenne confiance car le basket est un sport d'adresse. Il faut s'appuyer sur les joueurs qui ont l'adresse à chaque match et se donner à 300 %.
    Il faut sortir de cette mauvaise passe, c'est notre seul but. J'ai confiance pour la suite mais on est dans une spirale négative avec beaucoup de défaites. Je n'ai pas connu cela auparavant. Faire couler un club, c'est une grosse responsabilité, ce serait la honte. Le club ne mérite pas cela. J'espère que tous les gars pensent comme moi et que le bateau ne va pas couler.

    Eric Girard

    20170425 215250-1008x756

    C'est un match abouti même si on a eu un moment de flottement en 2e mi-temps. Il ne faut pas oublier ce qu'est l'équipe du Mans même si il n'y a pas l'alchimie, il y a beaucoup de talents. Hormis les 7-8 minutes de flottement, on a été serein, en jouant pour les autres. On continue notre avancée vers le haut du tableau.

    Benoit Mangin

    20170425 215010-1008x756

    On a su rester soudé quand Le Mans est revenu dans le 3e quart temps. On a laissé passer l'orage et on est revenu pour bien terminer le match. Ce soir on a été très bien dans notre standard défensif. On encaisse moins de 17 points dans 3 quart temps. Tout est possible pour les play-offs, on se bat chaque semaine à l'entraînement et la défaite de Gravelines nous renforce mentalement.

Equipes

Compétitions