Pro A - 21ème journée
04/03/2017 - 20:00
Antares, Le mans
 
71 64
Le Mans 12-19, 33-40, 47-57, 71-64 Orléans
Composition   Composition
  • Écrit par , jeudi 2 mars 2017 21:07

    Les Manceaux tenteront de renouer avec la victoire à l’occasion de la réception de l’OLB ce samedi à 20 heures.

    Depuis le 13 janvier, le MSB n’a gagné que 2 matchs (de Coupe de France) sur 9. Le remplacement d’Erman Kunter par Alexandre Ménard n’a pas encore produit l’effet escompté. A la décharge de l’intéressé, il convient de remarquer que les Manceaux ont chuté contre des équipes a priori hors de portée. Leur comportement face à Orléans sera riche d’enseignement d’autant plus que la formation du Loiret est avant-dernière de Pro A et amoindrie par les blessures. Rien d’autre qu’un succès ne sera donc accepté et qui plus est avec la manière. C’est une double condition pour que la confiance revienne.

    La tendance :  
    A l’inverse des Manceaux qui recevront Chalon-sur-Saône le 14 mars en demi-finales de la Coupe de France, les Orléanais ont été éliminés dès les 1/16 de finale après leur défaite à Roanne, pensionnaire de Pro B (59-83). En Pro A, le MSB occupe la 9ème place avec 9 victoires et 11 défaites tout comme Limoges et Hyères-Toulon. Par contre, avec 6 succès et 14 revers, Orléans est à la peine au 17ème rang. Samedi dernier, les joueurs du Loiret ont perdu un match crucial à domicile face à Antibes (78-87) malgré les efforts de Marcellus Sommerville (18 points), soutenu par Antoine Mendy (14), Antoine Eito (13) et Kyle McAlarney (10). En déplacement à Monaco, le leader, les Sarthois se sont logiquement inclinés (77-88) même si Giordan Watson s’est fendu de 20 points alors que Mike Gelabale en ajoutait 16 et Will Yeguete 11. Si l’OLB a la dernière attaque de Pro A avec 68,4 points marqués, le MSB n’est guère plus efficace (72,2, 14ème). Dans le domaine de la défense, les Sarthois (7èmes, 74,2 points encaissés) sont un peu moins permissifs que les Orléanais (14èmes, 77,7 points). Seuls engagés sur la scène européenne, les Manceaux se sont mis en difficulté après s’être lourdement inclinés mercredi lors du match aller des 1/8 de finale de la Ligue des Champions (63-79).

    Les leaders de chaque équipe :
    Leader de l’OLB à la marque (15,3 points), Marcellus Sommerville l’est également à l’évaluation (14,8). Micah Downs, blessé, suit avec 13,2 unités et Kyle Mc Alarney et Verdell Jones avec 11,6 chacun. Pour sa part, Antoine Eito compile 7,6 points et 4,1 passes. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 11,6 points, suivi par Olivier Hanlan (11,0). Will Yeguete (8,5 points et 7,3 rebonds) détient la meilleure évaluation (13,0) alors que Giordan Watson ajoute 3,7 passes à ses 9,9 points.

    Les joueurs de base de l’OLB :
    Pierre Vincent a été remercié début janvier avec un bilan de 5 victoires pour 10 défaites. Il a été remplacé par son assistant, Thomas Drouot qui en est à 1 succès pour 4 revers. A la mène, Antoine Eito (1,86 m, 28 ans) a été privé de terrain entre les 7ème et 17ème journées en raison d’une fracture à un pied. Il a démarré dans le cinq de départ les 9 matchs qu’il a disputés. Toujours concerné et hyper-actif, il compile 7,6 points malgré une adresse suspecte (33,3%), 3,4 rebonds et 4,1 passes. Il vient quand même de marquer 13 points face à Antibes, établissant au passage son record de la saison. En raison d’une pubalgie, l’arrière Kyle McAlarney (1,83 m, 29 ans) a été confiné au banc de touche entre les 10ème et 18ème journées. Ses 11,6 points ont alors fait défaut d’autant plus qu’il est toujours capable de prendre feu (23 points face à Pau et 19 face au Portel à 5/7 à 3 points à chaque fois). En son absence, l’international suisse Jonathan Kazadi (1,95 m, 25 ans), seul joueur à avoir participé aux 20 matchs, a su prendre ses responsabilités puisqu’il tourne à 7,0 points et 2,4 passes. L’ailier Micah Downs (2,03 m, 30 ans) n’a pas joué contre Antibes en raison d’une blessure aux abdominaux. Il pourrait ne plus revenir de la saison. Autant dire que ses 13,2 points, 4,9 rebonds et 2,6 passes vont être difficiles à combler par Antoine Mendy (1,98 m, 33 ans) qui plafonne à 4,8 points et 2,4 rebonds malgré une implication sans faille. Ses 14 points face à Antibes sont cependant encourageants. Autre ailier, Verdell Jones (1,95 m, 27 ans) est arrivé pour la 12ème journée. Avec 11,6 points, 3,1 rebonds et 1,8  passe, il est une vraie satisfaction. Un peu effacé à domicile, il est très à l’aise en déplacement (15 points à Cholet, 16 à Dijon et 17 à Toulon). Après avoir été champion de France avec Cholet en 2010, l’ailier fort Marcellus Sommerville (2,00 m, 34 ans) a également disputé la finale de 2012 avec le MSB. Il s’est installé à Orléans l’an passé avec un certain bonheur (15,1 points et 5,7 rebonds). Cette saison, il affiche une des meilleures évaluations de sa longue carrière LNB (8ème exercice). Avec 15,3 points (8ème marqueur de Pro A) et 5,9 rebonds, il est noté à 14,8. En raison d’un claquage à un mollet, il a loupé 5 matchs entre mi-décembre et début janvier. Par contre, il a démarré les 15 matchs auxquels il a participé. S’il se rapproche du cercle et ne prend plus que 3,7 tirs derrière l’arc, il n’a fini que 2 matchs à moins de 10 points (9 face à Hyères-Toulon et Pau-Lacq-Orthez). Il est aussi toujours capable d’accès de fièvre (24 points face à Strasbourg et Le Portel et 20 face à Châlons-Reims). Le pivot seychellois Abdel Kader Sylla (2,05 m, 26 ans) est également sur le flanc après s’être gravement blessé à un genou face à Antibes. Voilà qui est handicapant puisqu’il confirmait ses progrès (6,7 points, 2,8 rebonds et 2,1 passes). En son absence, le vétéran Georgi Joseph (1,97 m, 34 ans) va encore être mis à contribution d’autant plus qu’il fait plutôt bien le job (5,2 points et 6,0 rebonds). Pour sa part, Ahmad Nivins (2,06 m, 30 ans) peine à revenir (4,2 points et 2,2 rebonds) après une année blanche.

    L’effectif d’Orléans Loiret Basket :
    1 Micah Downs (2,03 m, 30 ans, ailier), blessé
    2 Jonathan Kazadi (1,95 m, 25 ans, meneur)
    3 Verdell Jones (1,95 m, 27 ans, arrière)
    4 Thomas Vincent (1,86 m, 19 ans, meneur)
    5 Mouhamed Diagne (1,98 m, 19 ans, ailier)
    6 Kyle McAlarney (1,83 m, 29 ans, arrière)
    8 Antoine Mendy (1,98 m, 33 ans, ailier)
    13 Abdel Kader Sylla (2,05 m, 26 ans, pivot), blessé
    14 Georgi Joseph (1,97 m, 34 ans, pivot)
    15 Marcellus Sommerville (2,00 m, 35 ans, ailier fort)
    16 Antoine Eito (1,86 m, 28 ans, meneur)
    19 Kevin Dinal (2,02 m, 23 ans, ailier fort)
    20 Luc Loubaki (1,91 m, 20 ans, arrière)
    34 Ahmad Nivins (2,06 m, 30 ans, pivot)
    Entraîneur : Thomas Drouot
    Assistant : Stéphane Paty

    L’effectif du MSB :
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 20 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 24 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 27 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Jean-Charles Collin, Paul Antiphon et Cariole Delauné David

    Le match aller :
    En début de match, les Orléanais contraient un 8-0 des Sarthois (8-8, 5ème). Ceux-ci remettaient les gaz en leur infligeant un 11-0 pour compter 9 points d’avance après le 1er quart-temps (19-10). Si le 2ème était plus équilibré, le MSB avait une avance de 10 unités à la mi-temps. Au retour des vestiaires, les joueurs de Pierre Vincent avaient un sursaut (36-32, 24ème). Le rouleau-compresseur manceau se reprenait sa route si bien que l’écart était de 17 points à 10 minutes du terme (54-37). Les joueurs du Loiret lâchaient l’affaire dans le dernier acte, permettant ainsi aux Manceaux de s’octroyer un avantage maximal de 28 points en fin de match (72-44, 39ème) avant de l’emporter de 26 (72-46). Du côté sarthois, Ryan Pearson totalisait 15 points alors que Giordan Watson en ajoutait 13. Chez les Orléanais, Marcellus Sommerville 11 points.

    Les oppositions à Antarès :
    A ce jour, 12 matchs ont eu lieu au Mans entre le MSB et Orléans. Toutes compétitions confondues, le bilan est en défaveur des Sarthois avec 5 victoires mancelles pour 7 défaites. En saison régulière, le club manceau s'est imposé à 4 reprises et a subi 6 revers. Si le MSB a remporté le match retour des demi-finales des playoffs en 2009, il s'est incliné au titre des 1/16 de finale de la Coupe de France en 2013. La saison dernière, les Sarthois ont baissé pavillon (65-69) malgré les efforts de Chris Lofton (16 points) conjugués à ceux de Robert Dozier (12 points et 10 rebonds).

     

  • Écrit par , samedi 4 mars 2017 21:43

    Les Manceaux sont finalement sortis vainqueurs d’un match longtemps mené par les Orléanais.

    Encore distancés en début de dernier acte (50-59, 32ème), les joueurs d’Alexandre Ménard ont uni leurs efforts pour placer un 21-5 victorieux. Avec un faible 34,9% de réussite aux tirs, ils ont ramé pour remporter une rencontre pendant laquelle ils se sont fait peur. Récemment, ils s’étaient inclinés dans les derniers instants des matchs perdus. Contre l’OLB, ils ont démontré que c’était à la sonnerie finale qu’il fallait être devant. Le bel état d’esprit de l’escouade sarthoise est encourageant. Dinamo Sassari sera à Antarès mardi à 18 heures 30 et Paris-Levallois samedi. Voilà un beau programme pour espérer assister à la confirmation de la renaissance du MSB.    

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Petr Cornelie et Mouph Yarou
    Orléans : Antoine Eito, Kyle McAlarney, Antoine Mendy, Marcellus Sommerville et Georgi Joseph

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 12-19
    Les Sarthois rentraient bien dans le match (7-2, 3ème). Les Orléanais les suivaient (9-6, 4ème). Après une réussite d’Olivier Hanlan, les joueurs du Loiret s’offraient un 8-0 pour prendre les commandes (11-14, 8ème). Le lancer-franc de Will Yeguete était bien insuffisant pour contrecarrer la marche en avant de l’OLB qui avait 7 longueurs d’avance à l’issue de la 1ère période (12-19).

    2ème quart-temps : 21-21
    Les visiteurs achevaient un 10-0 à cheval sur les 2 premiers actes (12-24 13ème). Malgré 2 paniers de Mouph Yarou, l’écart ne cessait de croître pour atteindre les 15 unités (16-31, 15ème). Au fond du trou, les Ménard Boys réagissaient en équipe pour revenir à 6 unités (29-35, 19ème). Ils étaient alors stoppés dans leur remontée et accusaient encore un retard de 7 points à la mi-temps (33-40).

    3ème quart-temps : 14-17
    Au retour des vestiaires, Will Yeguete et Lahaou Konaté esquissaient un rapprochement (37-40, 21ème). Les joueurs de Thomas Drouot répliquaient brutalement d’un 9-0 pour se reconstituer un matelas épais de 12 points (37-49, 23ème). Jonathan Kazadi s’opposait aux tentatives mancelles de le dégonfler (43-53, 28ème). L’écart ne variait pas et le retard du MSB était toujours de 10 unités à 10 minutes du terme (47-57).

    4ème quart-temps : 24-7
    Les Manceaux haussaient le ton mais Verdell Jones les perturbaient (55-61, 34ème). Mouph Yarou initiait alors un 10-0 qui changeait la donne et le leader (65-61, 39ème). Le triple d’Antoine Eito tempérait un temps l’ardeur d’un public admirable et aux anges (65-64, 40ème). Ryan Pearson, Mike Gelabale et Lahaou Konaté bénéficiaient de 2 lancers-francs chacun. Ils ne tremblaient pas et donnaient de l’ampleur au succès sarthois (71-64).

    L’Homme du match :
    Chahuté tout au long des 23 minutes qu’il a passées sur le parquet, Mouph Yarou a su rester dans le match. Avec une évaluation de 19, il a été le joueur le plus complet de la partie. Auteur de 12 points à 4/8 aux tirs et un impeccable 4/4 aux lancers-francs, il s’est offert son 2ème double-double de la saison en prenant 12 rebonds dont 6 offensifs.
     
    Le Chiffre du match :
    18. Les Manceaux ont montré leur implication en prenant 18 rebonds offensifs. Fébriles, ils ont été handicapés par une maladresse (34,9%) qui aurait pu avoir des conséquences fâcheuses. Appliqués à récupérer le ballon (18 rebonds offensifs et 5 interceptions), les hommes d’Alexandre Ménard se sont ainsi procuré 9 tirs de plus que les Orléanais (63 contre 54), d’autant plus qu’ils ont mieux maîtrisé le ballon (6 balles perdues contre 11).

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 29 5 1/5 20 0/1 1/4 3/4 1 2 2 0 0 1 6 7
       KONATÉ L 26 15 5/12 42 0/5 5/7 5/5 1 3 3 0 0 1 3 13
       YEGUETE W 17 7 2/4 50 0/0 2/4 3/4 2 3 4 1 0 0 0 9
       CORNELIE P 8 0 0/2 0 0/1 0/1 0/0 2 0 3 0 0 0 0 1
       YAROU M 23 12 4/8 50 0/0 4/8 4/4 2 2 12 0 0 1 0 19
       GELABALE M 28 8 2/7 29 1/2 1/5 3/4 2 3 7 0 2 0 2 13
       AMAGOU P 17 2 1/6 17 0/1 1/5 0/1 3 1 1 1 0 0 0 -2
       HANLAN O 26 12 4/8 50 2/5 2/3 2/6 3 3 3 0 0 1 0 6
       PEARSON R 26 10 3/11 27 0/2 3/9 4/7 1 7 4 3 0 1 0 5
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 5 0 0 1 0 4
       TOTAL 200 71 22/63 35 3/17 19/46 24/35 17 24 44 5 2 6 11 75

     ORLéANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       KAZADI J 19 6 3/3 100 0/0 3/3 0/0 1 0 1 0 1 1 0 7
       JONES V 21 9 3/8 38 0/1 3/7 3/4 3 4 4 0 0 1 4 10
       MCALARNEY K 24 5 2/4 50 1/3 1/1 0/0 3 0 1 0 0 1 1 4
       MENDY A 23 9 4/7 57 0/2 4/5 1/2 4 3 8 0 0 0 1 14
       JOSEPH G 24 7 2/7 29 0/1 2/6 3/3 4 2 4 0 1 0 0 7
       SOMMERVILLE M 30 10 3/8 38 1/3 2/5 3/6 3 5 8 0 0 1 1 10
       EITO A 33 9 4/10 40 1/5 3/5 0/1 3 2 1 2 0 2 6 9
       DINAL K 11 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 2 0 1 0 0 0 1 1
       NIVINS A 15 9 4/6 67 0/0 4/6 1/2 2 1 3 0 1 3 0 7
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 4 0 0 3 0 1
       TOTAL 200 64 25/54 46 3/15 22/39 11/18 25 17 35 2 3 12 14 70
  • Écrit par , samedi 4 mars 2017 22:54

    T Drouot (Orléans)

    20170304 223712-800x600

    Je suis hyper frustré par cette défaite, je n’ai pas grand-chose à reprocher à mes joueurs. Durant les 7 dernières minutes, on n’a pas trouvé nos leaders, on a eu peur, c’est le seul regret que j’ai. Mes joueurs ont été remarquables dans l’investissement. On a fait avec les joueurs qu’on a, avec les blessures. Cela fait deux défaites hyper frustrantes et quand on voit notre classement, il y a de la panique car on veut rester en Pro A. On doit intégrer vite deux nouveaux joueurs et j’espère que cela va être le déclic. On voulait résister aux rebonds du Mans ce soir mais avec la fatigue et les blessures, c’était difficile en deuxième mi-temps. L’absence de nos joueurs nous fait mail et on a payé sur la durée du match le physique du Mans.

    A Eito (Orléans)

    20170304 222308-800x600

    C’est frustrant de prendre un 24 à 7 dans le dernier quart temps. C’est rageant car on a un excellent état d’esprit mais on ne lâche rien. C’est dans le rythme du jeu du basket qu’on pêche. On va récupérer deux joueurs semaine prochaine, ce sera mieux pour les entraînements. Ce soir on n’est pas loin, on a provoqué du déchet dans le jeu du Mans.

    A Menard (MSB)

    20170304 223314-800x600

    Ce soir J’ai vu des hommes et pas des juniors, surtout à la fin du match. J’étais content pour eux car ils ne savaient plus comment gagner des matchs, et content car le public nous a bien soutenus.
    Il faut aussi donner du crédit à l’équipe d’Orléans, qui était encore diminuée, mais qui a bataillé ferme. Notre voyage à Sassari a dû jouer également un peu en début du match. On a enchaîné des matchs difficiles et sans victoires ces dernières semaines. Là où je suis très satisfait c’est sur notre application en fin de match, c’est ce qu’on avait travaillé. Dans les têtes, on a décidé ce qu’on voulait faire en fin de rencontre et on s’y est tenu. On les limite à 24 points en deuxième mi-temps. C’est remarquable. On sait que notre identité est d’être une équipe dure physiquement qui se bagarre en défense. Je pense que ce soir on peut dire que notre équipe a montré qu’elle avait du caractère. Et j’espère qu’elle va encore le montrer.

    M Yarou (MSB)

     20170304 222614-800x600

    C’est une victoire qui nous fait du bien. Depuis 3 ans que je suis au MSB c’est la première fois que je gagne à domicile face à Orléans. J’espère que ça va booster la confiance de l’équipe. A un moment donné, on parlait trop aux arbitres, on devait plus se concentrer sur les consignes du coach. Il faut respecter les arbitres, les coéquipiers, et personnellement, je dois garder mon sang froid car quand je suis chaud c’est difficile. C’est très bien d’avoir Dounia Issa dans le staff, il m’a parlé, ça fait du bien. C’est la première fois que je reviens d’une blessure dans une saison, je me mets trop de pression et je dois reconnaître que je ne suis pas au niveau physique de l’an passé. Maintenant ce qui change, c’est que quand tout va mal, on se parle entre coéquipiers et je suis sûr que cela va continuer.

    Pièce(s) jointe(s):
    Télécharger ce fichier (A Eito (Orléans).MP3)A Eito (Orléans).MP32184 Kb
    Télécharger ce fichier (A Menard (MSB).MP3)A Menard (MSB).MP35096 Kb
    Télécharger ce fichier (M Yarou (MSB).MP3)M Yarou (MSB).MP36483 Kb
    Télécharger ce fichier (T Drouot (Orléans) .MP3)T Drouot (Orléans) .MP37375 Kb

Equipes

Compétitions