Pro A - 20ème journée
25/02/2017 - 18:30  
Salle Gaston M
 
88 77
Monaco 16-15, 35-36, 60-57, 88-77 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 24 février 2017 08:11

    Ce samedi à 18 heures 30, les Manceaux défieront l’ogre monégasque sur son rocher en direct sur SFR Sport 2.

    Depuis le début de la saison, Monaco se présente comme un ouragan. Toutes compétitions confondues, l’escouade de la principauté n’a perdu que 5 matchs. De plus, la Roca Team est en tête de Pro A dans tous les domaines (classement général, attaques, défenses). Alexandre Ménard et ses hommes vont donc être confrontés à un défi de taille. Si l’effet Ménard a fonctionné en Coupe de France, il serait présomptueux d’attendre monts et merveilles du déplacement à Monaco mais un succès serait apprécié à sa juste valeur. Les Sarthois ne seront certes pas favoris mais un match, ça se joue.

    La tendance :  
    La semaine dernière, l’AS Monaco a remporté la Leaders Cup aux dépens de l’ASVEL (95-91). L’épreuve a été marquée par l’absence du MSB qui avait disputé 13 des 14 éditions précédentes (en comptant la Semaine des As). En Pro A, Monaco occupe la tête du classement avec 17 victoires et 2 défaites. Lors de la dernière journée, les Monégasques se sont imposés à Antibes (91-84) dans le sillage de Dee Bost (21 points et 8 passes) bien aidé par Jamal Shuler (14 points) et Brandon Davies (10). De leur côté, les Sarthois ont été dominés par Nanterre à Antarès (75-85) malgré le double-double de Ryan Pearson (16 points et 10 rebonds) ou les 13 points de Olivier Hanlan alors que Pape-Philippe Amagou et Giordan Watson en ajoutaient 10 chacun. Avec 9 succès pour 10 revers, le MSB partage désormais la 9ème place avec Hyères-Toulon et Limoges. Les Monégasques sont les plus complets de Pro A et ils sont à la fois les plus productifs en attaque (82,5 points marqués) et les moins permissifs en défense (68,8 points encaissés). Les Sarthois sont nettement moins performants avec la 14ème attaque (71,9) et le 6ème défense (73,4). Sur la scène européenne, Sarthois et Monégasques se sont directement qualifiés pour les 1/8 de finale de la Ligue des Champions en terminant premiers de leurs groupes respectifs. Le MSB sera opposé aux Italiens de Sassari. Le match aller aura lieu le 1er mars en Italie et le retour le 7 à Antarès. Monaco jouera contre l’AEK Athènes, l’aller ayant lieu en Grèce le 28 février et le retour en Principauté le 8 mars. En demi-finales de la Coupe de France, les Sarthois vont recevoir Chalon-sur-Saône à une date non déterminée. Pour en arriver là, ils ont successivement éliminé Cholet, Lille (Pro B) puis Hyères-Toulon (72-57). Pour sa part, l’équipe du Rocher a été sortie en 1/4 de finale par Antibes (80-85) alors qu’elle s’était défaite des pensionnaires de Pro B, Bourg-en-Bresse puis Saint-Quentin, aux tours précédents.

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 13,5 points, Jamal Shuler est le meilleur marqueur de Monaco alors Dee Bost en est le 2ème (12,9) mais aussi le plus altruiste (5,4 passes) et le plus complet (13,8 d’évaluation). Sergii Gladyr ajoute 10,5 points et Yakuba Ouattara 10,4. Niklas Caner-Medley est le plus efficace au rebond (5,5 prises). Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 11,8 points, suivi par Olivier Hanlan (11,1). Giordan Watson ajoute 3,6 passes à ses 9,4 points. Avec 8,3 points et 7,3 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (13,1).

    Les joueurs de base de l’AS Monaco :
    Sur le rocher depuis mars 2015, l’entraîneur monténégrin Zvezdan Mitrovic tire le maximum des pépites dont il dispose. L’Américain au passeport bulgare, Dee Bost (1,88 m, 27 ans) est un meneur athlétique. Sur les 3 matchs de la Leaders Cup, il a tourné à 11,0 points et 5,7 passes, soit dans ses standards en championnat (12,9 points et 5,4 passes). Il forme avec Zack Wright (1,86 m, 31 ans) un duo des plus solides. Ce dernier est resté dans les mémoires pour ses playoffs fabuleux avec le MSB en 2010. Depuis, il a participé au Championnat d’Europe avec l’Equipe de Bosnie-Herzégovine en 2013. Il a aussi été Champion de Grèce en 2012 et Champion de Croatie en 2014. Joueur complet et intense, il fait bénéficier l’ASM de sa grosse expérience tout en produisant 7,7 points et 4,1 passes. Bien connu des publics français, l’arrière Jamal Shuler (1,91 m, 30 ans) a notamment remporté l’Eurochallenge en 2015 avec Nanterre. Ce pur attaquant ne perd jamais confiance en son tir et il est capable de gros cartons. Meilleur réalisateur de la Roca Team avec 13,5 points marqués, il est présent dans tous les domaines (3,3 rebonds et 3,6 passes). Très puissant, Yakuba Ouattara (1,92 m, 24 ans) a explosé la saison dernière (3ème marqueur français avec 12,9 points). Blessé à un mollet durant les derniers playoffs, il n’est revenu qu’en cours de pré-saison. Sans être au même niveau que l’an passé, il n’en marque pas moins 10,4 points. L’international ukrainien Sergii Gladyr (1,96 m, 28 ans) entame sa 4ème saison en Pro A. Gros compétiteur et féroce défenseur, il est également capable de séries à 3 points comme l’ont démontré ses poussées de fièvre à la Leaders Cup face à Gravelines-Dunkerque (17 points dans le troisième quart-temps) puis face à l’ASVEL (17 points également dans le dernier quart). Grand artisan de la victoire monégasque, il a été logiquement nommé MVP de la compétition. Ses 10,5 points participent à la puissance monégasque en Pro A. Après avoir connu le fabuleux triplé de Chalon en 2012, Jordan Aboudou (2,01 m, 25 ans) a quelque peu stagné à Gravelines. Ce super athlète peut jouer aux deux postes d’ailier mais il peine à s’exprimer (3,6 points et 2,9 rebonds). Vétéran de l’équipe, l’ailier fort Amara Sy (2,02 m, 35 ans) a remporté la Coupe de France en 2004 avec le MSB. Cette figure de Pro A apporte son expérience et son intelligence de jeu en plus de ses 7,7 points et 3,8 rebonds. Physique et mobile au poste 4, l’Américain au passeport azerbaïdjanais Niklas Caner-Medley (2,03 m, 33 ans) a, lui-aussi du vécu. Référence en Espagne, il y a porté les couleurs de Séville, Estudiantes Madrid, Valence et Malaga. Ayant également joué au Maccabi Tel Aviv, il vient de passer deux ans à Astana (Kazakhstan). Zvezdan Mirovic apprécie ses 8,7 points et 5,5 rebonds. Mobile, intense et actif, le pivot Bangaly Fofana (2,13 m, 27 ans) est surtout un formidable défenseur qui produit quand même 5,1 points et 4,4 rebonds. Ancien Chalonnais comme Zack Wright, Yakuba Ouattara et Jordan Aboudou, Brandon Davies (2,08 m, 25 ans) s’est mis en évidence à la Leaders Cup (13,0 points et 4,0 rebonds). Au MSB, on se souvient de sa prestation au match aller à Antarès quand il y a établi sa meilleure marque de l’année (22 points).

    L'effectif de l’AS Monaco :
    0 Brandon Davies (2,08 m, 25 ans, pivot)
    1 Dee Bost (1,88 m, 27 ans, meneur)
    3 Zack Wright (1,86 m, 32 ans, meneur)
    5 Amara Sy (2,02 m, 35 ans, ailier)
    8 Sergii Gladyr (1,96 m, 28 ans, ailier)
    11 Jordan Aboudou (2,01 m, 26 ans, ailier fort)
    13 Paul Rigot (2,01 m, 22 ans, ailier)
    21 Bangaly Fofana (2,13 m, 27 ans, pivot)
    22 Niklas Caner-Medley (2,03 m, 33 ans, ailier)
    23 Jamal Shuler (1,91 m, 31 ans, arrière)
    24 Billy Yakuba Ouattara (1,92 m, 25 ans, arrière)
    Entraîneur : Zvezdan Mitrovic
    Assistant : Olivier Basset

    L’effectif du MSB :
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 19 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 31 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 23 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 26 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Mehdi Difallah, Fabrice Canet et Frédérick Pierre

    Le match aller :
    Les Manceaux prenaient un bon départ (10-4, 5ème) mais les Monégasques inversaient la tendance en fin de 1ère période (15-16). Ensuite, les Sarthois remettaient les gaz jusqu’à s’octroyer un avantage maximal de 13 points (34-21, 17ème) réduit à 7 unités à la mi-temps (39-32). Au retour des vestiaires, les joueurs d’Erman Kunter repoussaient les Monégasques à 10 longueurs (48-38, 23ème). Ceux-ci revenaient à la charge et se faisaient pressants (50-48, 26ème). Les Manceaux les maintenaient quand même à 3 points à l’issue du 3ème acte (58-55). Ils étaient encore souvent devant dans le dernier (66-64, 34ème) puis une dernière fois grâce à Olivier Hanlan (70-69, 38ème). Sergii Gladyr faisait alors la décision en faveur de la Roca Team (71-77, 39ème). Malgré leur retour, les Manceaux échouaient sur les talons du leader de Pro A (81-83). Du côté sarthois, Olivier Hanlan totalisait 14 points alors que Mike Gelabale en ajoutait 12, Giordan Watson 11 et Pape-Philippe Amagou 10. Chez les Monégasques, Brandon Davies cumulait 22 points et 7 rebonds quand Sergii Gladyr inscrivait 14 points et Jamal Shuler 13.

    Les oppositions à Monaco :
    Avant la saison passée, le MSB n'avait jamais rencontré Monaco puisque Le Mans Sarthe Basket est né en 1993 alors que Monaco a disparu de l'élite en 1991. Cette année-là, l'ASM avait terminé 16ème et dernière avec 3 victoires seulement. Pour sa part, le SCM finissait 13ème pour son retour en N1A. L’an dernier, l’équipe d’Erman Kunter est tombée après prolongation (74-79) malgré le double-double de Mouph Yarou (13 points et 16 rebonds) ou les 14 points de Chris Lofton, les 12 de Petr Cornelie et les 11 de Ty McKee.

  • Écrit par , samedi 25 février 2017 19:38

    Les Manceaux ont tenu 30 minutes avant de lâcher prise contre l’armada monégasque.

    Menant à la pause (36-35), les Sarthois pouvaient encore y croire à 10 minutes du terme (57-60). Relégués à 11 longueurs au coeur de la dernière période (61-72, 36ème), les joueurs d’Alexandre Ménard s’inclinaient finalement par le même écart. Ils avaient cédé sous les coups de boutoir à répétition de la Roca Team, trop puissante pour eux comme pour les autres équipes de Pro A. Après Nanterre et Monaco, le MSB va accueillir Orléans, une formation moins huppée, samedi prochain. D’ici là, le déplacement à Sassari mercredi en Ligue des Champions donnera une idée des possibilités actuelles des Manceaux.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Ryan Pearson et Mouph Yarou
    Monaco : Zack Wright, Jamal Shuler, Yakuba Ouattara, Amara Sy et Brandon Davies

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 15-16
    Mouph Yarou sévissait d’entrée (4-0, 2ème). Ryan Pearson entretenait l’écart (6-2, 3ème). A la faveur d’un 6-0, les Monégasques inversaient la tendance (6-8, 5ème). Jordan Aboudou imitait Mike Gelabale derrière l’arc (9-11, 6ème). Ryan Pearson et Will Yeguete reprenaient les commandes (13-11, 7ème). Petr Cornelie répondait bien à Zack Wright (15-13, 10ème) mais un 2+1 de Dee Bost donnait  l’avantage à l’ASM à l’issue du 1er quart-temps (15-16).

    2ème quart-temps : 21-19
    Dans les 10 minutes suivantes, aucune des deux formations ne parvenait à s’échapper. L’avance des joueurs de la Principauté ne dépassait pas 2 points (18-20, 12ème puis 20-22, 13ème). Il en était de même pour les Sarthois après des réussites de Giordan Watson (24-22, 14ème puis 27-25, 16ème). La période était naturellement ponctuée d’égalités (18-18, 20-20, 22-22, 25-25 puis 27-27, 16ème). Les Monégasques faisaient un mini-break (27-30, 17ème) compensé par un 2+1 de Ryan Pearson (32-32, 18ème). Après un lancer-franc de l’Américain, Dee Bost y allait, lui-aussi de son 2+1 (33-35, 20ème). Derrière l’arc, Giordan Watson donnait quand même l’avantage au MSB à la mi-temps (36-35).

    3ème quart-temps : 21-25
    Au retour des vestiaires, Olivier Hanlan et Giordan tentaient une échappée (41-35, 22ème). Ils étaient ausitôt repris (41-41, 24ème). Giordan Watson remettait ça (43-41, 25ème). Dee Bost lançait une succession de réussites à 3 points de part et d’autre (52-50, 26ème). Giordan Watson se contentait d’un panier simple (54-50, 28ème). Un funeste 10-0 s’abattait alors sur l’escouade mancelle reléguée à 6 longueurs (54-60, 30ème). Avant d’en finir avec le 3ème acte, Will Yeguete réduisait l’écart de moitié (57-60).

    4ème quart-temps : 20-28
    Le même ramenait les siens sur les talons des Monégasques (59-60, 31ème). Vexés, ceux-ci assénaient un décisif 13-2 établissant l’écart à -11 (61-72, 36ème). Avec l’aide de Giordan Watson, Mike Gelabale tentait un timide rapprochement à longue distance (71-79, 38ème). Les Sarthois restaient entre 8 et 10 points derrière les joueurs de la Principauté (73-81, 39ème puis 75-85, 40ème). Giordan Watson inscrivait 2 derniers lancers-francs avant un ultime triple de Jamal Shuler (77-88).

    Le Manceau du match :
    Avec 31 minutes, Mike Gelabale a bénéficié du temps de jeu le plus important de tous les acteurs. S’il a laissé à Giordan Watson l’oscar du meilleur marqueur sarthois (20 points), le Guadeloupéen a totalisé 16 unités à 4/7 aux tirs dont un sans-faute derrière l’arc (3/3) et un impeccable 5/5 aux lancers-francs. Impliqué dans la conquête du ballon (7 rebonds et 1 interception), il a également délivré une passe décisive pour finir avec l’évaluation mancelle la plus haute (20).
     
    Le Chiffre du match :
    5. Les Sarthois ont gagné la bataille du rebond en prenant 5 rebonds de plus que les Monégasques. Ils ont également contré 5 tirs de la Roca Team. Par contre, ils ont moins bien maîtrisé la balle puisqu’ils ont perdu 5 ballons de plus que leurs adversaires (11 contre 6). Surtout, pour alimenter la marque, les hommes d’Alexandre Ménard ont souffert de la comparaison au-delà des 6,75 m. Pourtant en réussite (53,8%), ils n’ont marqué que 7 paniers primés, soit 5 de moins que les leaders de Pro A (12).

  •  MONACO Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       DAVIES B 20 14 5/7 71 1/1 4/6 3/4 4 4 4 2 1 0 2 20
       BOST D 24 22 7/14 50 5/8 2/6 3/4 2 4 3 1 0 1 5 22
       WRIGHT Z 16 6 2/4 50 0/1 2/3 2/3 4 4 1 0 0 0 1 5
       SY A 21 8 2/9 22 0/1 2/8 4/6 1 4 7 1 1 3 4 9
       GLADYR S 22 3 1/3 33 1/1 0/2 0/0 1 1 4 0 0 0 1 6
       ABOUDOU J 14 5 2/5 40 1/1 1/4 0/0 1 0 3 0 1 0 0 6
       FOFANA B 19 2 1/2 50 0/0 1/2 0/2 1 1 2 0 3 1 1 4
       CANER-MEDLEY N 19 7 2/5 40 1/3 1/2 2/4 3 2 5 0 0 0 1 8
       SHULER J 29 17 6/15 40 3/10 3/5 2/4 1 2 7 0 0 0 5 18
       OUATTARA B 16 4 1/3 33 0/0 1/3 2/2 2 2 1 2 0 1 0 4
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 1 0 1
       TOTAL 200 88 29/67 43 12/26 17/41 18/29 20 24 39 6 6 7 20 103

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 29 20 8/13 62 2/3 6/10 2/3 4 5 1 1 0 2 5 19
       KONATÉ L 17 1 0/4 0 0/0 0/4 1/2 1 1 3 0 0 0 1 0
       YEGUETE W 14 11 5/10 50 0/0 5/10 1/2 2 1 7 0 0 1 1 12
       CORNELIE P 18 4 2/2 100 0/0 2/2 0/0 3 1 4 0 1 0 0 9
       YAROU M 26 8 3/9 33 0/0 3/9 2/3 3 5 12 0 0 2 1 12
       GELABALE M 31 16 4/7 57 3/3 1/4 5/5 1 3 7 1 0 2 1 20
       AMAGOU P 17 0 0/6 0 0/1 0/5 0/0 3 0 0 0 0 2 2 -6
       HANLAN O 27 8 3/9 33 2/5 1/4 0/0 3 1 3 1 0 1 1 6
       PEARSON R 21 9 3/8 38 0/1 3/7 3/5 4 3 5 1 0 1 1 8
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 4 0 0 0 0 4
       TOTAL 200 77 28/68 41 7/13 21/55 14/20 24 20 46 4 1 11 13 84
  • Écrit par , lundi 27 février 2017 22:38

    Zvezdan Mitrovic (Coach AS Monaco)
    "Je tiens en priorité à remercier les fans. Le public nous a vraiment aidé. Il y avait de la joie. Après un titre en Leaders Cup, ce n'est jamais facile de retrouver de l'énergie. Le Mans est une bonne équipe. On a fait beaucoup de "run and gun", ce n'est pas notre style habituel, mais ce soir ça a marché et c'était bon pour le spectacle. Ce sera un match très différent mardi à Athènes en Champions League."

    Dee Bost (Meneur de l’AS Monaco)
    "Les équipes se donnent à fond contre nous. On les a respectés et ils nous ont rendu le match compliqué. Le titre en Leaders Cup, c’est déjà derrière nous."

    Giordan Watson
    "On a joué en équipe, on a tout donné sur le parquet ce soir et l’on peut sortir la tête haute. On a réussi à contenir le rythme de Monaco durant deux quart-temps, mais pas sur la totalité. Mon tir du milieu de terrain au buzzer, avant la mi-temps ? C'est le genre de shoot où vous faites une petite prière !"

    Alexandre Menard
    "Malgré des pépins physiques, pour Konate et Amagou, les joueurs ont été héroïques. Il nous a manqué un peu de lucidité en seconde période mais on ne tombera pas tous les week-end sur un rouleau compresseur comme Monaco."

     

    Source: Site de l'ASM

     

Equipes

Compétitions