Pro A - 2ème journée
01/10/2016 - 20:00
Antares, Le mans
 
92 78
Le Mans 24-19, 36-42, 62-59, 92-78 Pau
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 30 septembre 2016 12:35

    Ce samedi à 20 heures, les Manceaux vont disputer leur 3ème match à Antarès en une semaine.

    Victorieux avec peine de Strasbourg en championnat puis plus facilement de Cholet en Coupe de France, les Sarthois vont tenter la passe de trois à l’occasion de la venue de l’Elan Béarnais Pau-Lacq-Orthez. Si elle n’a pas le lustre de ses lointaines devancières, l’équipe d’Eric Bartecheky est une candidate déclarée aux playoffs de mai 2017. De plus, les équipes sont encore en rodage et la hiérarchie n’est pas établie en ce début de saison. Voilà de bonnes raisons pour Erman Kunter et ses ouailles de se méfier des grands hommes verts.

    Le début de saison de l’Elan Béarnais et du MSB :  
    Lors de la 1ère journée de championnat, les deux équipes se sont fait des frayeurs. Menant de 10 points à l’entame du dernier quart-temps, les Béarnais ont vu Cholet revenir à égalité avant que D.J. Cooper n’arrache la victoire en réussissant 2 lancers-francs à 15 secondes du terme (81-79). Pour leur part, les Sarthois ont été proches de la correctionnelle. Ayant compté 17 points d’avance (29-12, 14ème), ils ont vu les Alsaciens remonter et même passer devant (64-68, 38ème). Les hommes d’Erman Kunter ont été suffisamment lucides pour s’imposer dans le final (73-71). Pour le compte des 1/16 de finale de la Coupe de France, les Béarnais se sont aisément défaits des Franciliens de Rueil-Malmaison, pensionnaires de Nationale 1 (104-69) alors que les Manceaux dominaient Cholet (84-68).

    L’effectif de l’Elan Béarnais :
    Meneurs : D.J. Cooper, Elie Okobo
    Extérieurs : Yannick Bokolo, Ron Lewis, Jean-Michel Mipoka, Léopold Cavalière
    Intérieurs : J.K. Edwards, Antywane Robinson, Alain Koffi, Vitalis Chikoko
    Coach : Eric Bartecheky

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gélabale, Lahaou Konate, Olivier Hanlan
    Intérieurs : Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Jonathan Jeanne, Mouphtaou Yarou, Ryan Pearson, Gerald Lee
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Joseph Bissang, Valentin Oliot et Michaël Milliot

    L’Elan Béarnais :
    7ème du précédent exercice, l’Elan Béarnais a goûté de nouveau au playoffs  et va faire son retour en FIBA Europe Cup après 4 ans d’absence sur la scène européenne. Les dirigeants en ont été reconnaissants à Eric Bartecheky (44 ans) puisqu’ils ont prolongé le contrat de leur coach jusqu’en juin 2018. Le technicien peut encore compter sur J.K. Edwards (2,02 m, 32 ans). L’intérieur américain est un vétéran de l’Hexagone (11 saisons). Son métier est aussi important que son rayonnement sur le terrain ou dans le vestiaire. Bien connu au Mans où il a commencé sa carrière professionnelle et passé 5 ans, Yannick Bokolo (1,88 m, 31 ans) entame sa 3ème saison dans le Béarn. Malheureusement, Coach Bartecheky doit se priver de son énergie communicative et de sa rigueur défensive durant les 6 premières journées en raison d’une blessure à une cuisse. Pour pallier à sa défection, appel a été fait à Sek Henry (1,93 m, 29 ans). Ce Californien évoluait en Espagne la saison passée (Saragose) avec un rôle de rotation qui sera le même avec l’Elan. Il sera ainsi amené à relayer l’ancien Monégasque D.J. Cooper (1,86 m, 25 ans) à la mène. Ce créateur est plutôt un passeur destiné à avoir de grosses responsabilités au sein de l’équipe. Pour le 1er match, il a arraché la victoire face à Cholet en réussissant ses 2 lancers-francs dans les dernières secondes. Eric Bartecheky a également recueilli 3 anciens Rouennais venus sur les bords de l’Adour pour se remettre de leur délicate saison passée. L’extérieur américain Ron Lewis (1,93 m, 32 ans) tournait à 15,5 points en Normandie et il représente un réel danger derrière l’arc. L’ailier Jean-Michel Mipoka (1,98 m, 31 ans) avait des responsabilités au sein de la formation rouennaise puisqu’il en était le capitaine. Bon finisseur, dangereux à 3 points, défenseur impliqué, il vient de réaliser sa meilleure saison (12 points et 3,1 rebonds). S’il s’est refait une santé à Rouen après son départ du Mans en 2016, Alain Koffi (2,07 m, 32 ans) a, lui aussi, mal vécu sa dernière saison en Normandie même s’il a surnagé (11,1 points et 5,4 rebonds). Désormais vieux briscard de la Pro A, il entame sa 14ème saison en championnat de France. Antywane Robinson (2,03 m, 32 ans) en est un autre lui qui porte pour la 3ème fois la tunique de l’Elan Béarnais après les exercices 2007-2008 et 2014-2015. Ce poste 4 qui peut ouvrir le jeu par son tir extérieur a également joué à Cholet pendant 3 saisons (2008-2011). Il y a ainsi été champion de France en 2010 sous les ordres d’Erman Kunter et en compagnie de Mike Gelabale. Seul visage inconnu de Pro A, l’international zimbabwéen Vitalis Chikoko (2,08 m, 25 ans) évoluait au Bayern Munich l’an passé. Au contraire de J.K. Edwards, c’est un intérieur vertical, très athlétique et disposant d'une sacrée envergure qui permet à l’Elan Béarnais de densifier sa raquette. Enfin les champions de France Espoirs en titre, Elie Okobo (1,85m, 18 ans), Léopold Cavalière (2,02 m, 20 ans) et Corentin Carné (1,95 m, 20 ans) sont amenés à goûter au niveau professionnel.

    La pré-saison de l’Elan Béarnais (7 victoires et 1 défaite) :
    Pau-Lacq-Orthez – Boulazac (Pro B) 79-71
    Pau-Lacq-Orthez – Tarbes-Lourdes (NM1) 72-47
    Pau-Lacq-Orthez – Orléans 95-63
    Pau-Lacq-Orthez – Limoges 75-71
    Pau-Lacq-Orthez – Boulazac (Pro B) 86-74
    Pau-Lacq-Orthez – San Sebastian (Espagne) 89-49
    Orléans – Pau-Lacq-Orthez 71-64
    Pau-Lacq-Orthez – Nancy 86-70

    La saison 2015-2016 de l’Elan Béarnais :
    Pro A : 7ème avec 21 victoires et 13 défaites
    Playoffs : Eliminé en 1/4 de finale par Strasbourg (0-2)
    Leaders Cup : non qualifié
    Coupe de France : Eliminée en 1/8 de finale par Lyon-Villeurbanne (58-87)
    Coupe d’Europe : non qualifié

    Le MSB :
    La saison 2015-2016 a été marquée par la victoire en Coupe de France, la 4ème de l’histoire du club. Pour le présent exercice, l’objectif avoué du MSB est une 21ème participation consécutive aux playoffs. Placée dans les 4 premiers dans les prédictions de début de saison, l’escouade du président Christophe Le Bouille peut viser a minima les demi-finales tout en jouant les autres compétitions avec l’ambition de remporter un nouveau trophée. Un meneur de petite taille comme on les aime au Mans a été engagé. Giordan Watson (1,75 m, 30 ans) a fait des misères au MSB lors de l’EuroChallenge 2014-2015 quand il jouait à Targu Jiu (Roumanie). Doté de bonnes jambes, c’est un fort défenseur et il va très vite en attaque. Il a été rejoint par le scoreur canadien Olivier Hanlan (1,93 m, 23 ans). Les San Antonio Spurs de Tony Parker viennent d’acquérir les droits sur ce québécois francophone en échange de Boris Diaw. C’est un signe. Après avoir débuté l’an dernier sa carrière professionnelle dans les rangs de Zalgiris Kaunas (Lituanie) en Euroleague, il semble avoir le profil idéal pour briller en Pro A. Finaliste du dernier championnat de Hongrie avec Alba Fehervar, Ryan Pearson (1,96m, 26 ans) avait marqué les esprits sarthois quand il avait croisé la route du MSB avec Anvers toujours en EuroChallenge 2014-2015 dont il a été le meilleur marqueur. Précédé d’une réputation de fort scoreur, ce gaucher peut évoluer sur les postes 3 et 4. Arrivé de Pau, Wilfried Yeguete (2,01 m, 24 ans), a été nommé Meilleure progression de la saison 2015-2016 devant Mouph Yarou. En l’absence de ce dernier, il ne devrait donc avoir aucun mal à pallier son absence. Erman Kunter pourra également toujours compter sur les vétérans Pape-Philippe Amagou, le capitaine et Mickaël Gelabale mais aussi sur Lahaou Konaté qui progresse saison après saison, Mouphtaou Yarou, le meilleur rebondeur de Pro A de la saison dernière et Petr Cornelie qui travaillera en vue d’intégrer la NBA. En raison de la double absence de Petr Cornelie et Mouph Yarou, l'international finlandais Gerald Lee (2,07 m, 28 ans) a signé. Intérieur de grande taille doté de bonnes mains, il est capable de s'écarter loin du cercle. Enfin, le géant Jonathan Jeanne saura se mettre en évidence si l’occasion lui en est donnée.

    La pré-saison du MSB (6 victoires et 3 défaites) :
    MSB – Poitiers 88-61
    MSB – Nantes 87-72
    MSB – Gravelines-Dunkerque 82-76
    Monaco – MSB 62-35
    Paris-Levallois – MSB 79-76
    MSB – Anvers 93-61
    MSB – Gravelines-Dunkerque 75-63
    Nanterre – MSB 86-66
    MSB – Cholet 80-76

    La saison 2015-2016 du MSB :
    Pro A : 3ème avec 23 victoires et 11 défaites
    Playoffs : Eliminé en 1/2 finale par Strasbourg (0-3)
    Leaders Cup : Eliminé en 1/4 de finale par Chalon-sur-Saône (79-87)
    Coupe de France : Vainqueur de l’ASVEL en finale (88-75)
    Eurocup : 3 victoires et 7 défaites en Saison Régulière – Non qualifié pour le Last 32

  • Écrit par , samedi 1 octobre 2016 22:23

    Les Manceaux ont attendu les dernières minutes pour prendre la mesure des Béarnais.

    Jamais 2 sans 3, les Sarthois l’ont vérifié en remportant leur 3ème match en une semaine. Cerise sur le gâteau, la manière a enthousiasmé le public qui a apprécié le jeu rapide proposé par Erman Kunter et ses joueurs. En effet, face à Pau-Lacq-Orthez en passe de retrouver son lustre d’antan, les Manceaux ont couru (17 points sur contre-attaque) et fait preuve d’une belle adresse (31/64 aux tirs dont 12/23 à 3 points). Il fallait bien ça pour terrasser l’ours béarnais emmené par le duo D.J. Cooper (19 points et 14 passes)-Alain Koffi (21 points et 8 rebonds). La machine est lancée. Confirmation est attendue vendredi prochain au Portel, un promu qui avait sorti le MSB en Coupe de France en 2014.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Pau-Lacq-Orthez : D.J. Cooper, Ron Lewis, Jean-Michel Mipoka, Antiwayne Robinson et Alain Koffi

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 24-19
    Depuis l’arc, Olivier Hanlan ouvrait le score et Alain Koffi lui répliquait au dunk (3-2, 2ème). Les Manceaux se dégageaient rapidement (10-4, 3ème). Ryan Pearson (7 des 14 premiers points sarthois) poussait l’avantage à 8 unités (14-6, 6ème). Aux lancers-francs, Pape-Philippe Amagou l’entretenait (18-10, 8ème). L’Elan se faisait dangereux (20-17, 10ème). Le MSB reprenait pourtant ses distances sur un panier primé de Lahaou Konaté (24-17, 10ème) qui précédait une dernière réalisation de D.J. Cooper dans ce premier acte (24-19).

    2ème quart-temps : 12-23
    Suite à un dunk de Vitalis Chikoko (24-21, 12ème), Gerald Lee initiait un 8-0 que Giordan Watson et Mike Gelabale enrichissaient d’un triple chacun (32-21, 14ème). Piqués au vif, les Béarnais répliquaient par un brutal 14-0 et s’emparaient des commandes (32-35, 18ème). Malgré les efforts d’Olivier Hanlan, le MSB accusait un retard de 6 points au repos (36-42).

    3ème quart-temps : 26-17
    Après la pause, Will Yeguete et Olivier Hanlan rétablissaient l’équilibre (46-46, 24ème). Alain Koffi (21 points et 8 rebonds au final) donnait aux siens un avantage maximal de 7 points (46-53, 26ème). Ryan Pearson enquillait un panier à longue distance (49-53, 26ème). Il récidivait quelques instants plus tard et Mike Gelabale l’imitait pour égaliser (57-57, 29ème). Un concours de lancers-francs à l’avantage des Manceaux clôturait la 3ème période (62-59).

    4ème quart-temps : 30-17
    Après un lancer-franc de Gerald Lee (63-59, 31ème), les Béarnais se faisaient encore dangereux après un panier primé d’Antywane Robinson (63-62, 32ème). Avec l’aide de Gerald Lee, Pape-Philippe Amagou donnait enfin de l’air à Antarès (71-64, 34ème). Aux 6,75 m, Captain Pape répondait à D.J. Cooper (74-67, 35ème). L’Elan était encore dans le match grâce à Jean-Michel Mipoka (76-71, 37ème). Un 9-0 sarthois l’en sortait alors (85-71, 38ème). Les triples d’Antywane Robinson et Henry Sek faisaient à peine trembler le public d’Antarès (85-77, 39ème). Ryan Pearson finissait de le combler (90-78, 40ème). Will Yeguete fermait le banc puisque le dernier panier de Sek Henry était invalidé après que Joseph Bissang ait visionné la vidéo (92-78).

    L’Homme du match :
    Ryan Pearson est arrivé au MSB précédé d’une réputation de scoreur. Il n’a pas tardé à la justifier. Face à l’Elan Béarnais, Erman Kunter l’a laissé faire le show pendant 36 minutes. L’homme à la mèche orange en a profité pour s’offrir une somptueuse évaluation de 32 avec un consistant double-double à la clé (27 points et 13 rebonds). Réussisant 8 de ses 14 tirs dont 4/6 à 3 points, il a été impeccable aux lancers-francs (7/7). Pour compléter le tableau, il a aussi délivré 2 passes et fait 2 interceptions. Son nom est Pearson et il fait vraiment tout pour devenir le chouchou d’Antarès.
     
    Le Chiffre du match :
    25. Giordan Watson et D.J. Cooper ont peut-être établi un record en totalisant 25 passes décisives à eux deux. Il n’est pas si fréquent qu’un joueur dépasse 10 passes dans un match et encore moins que les 2 meneurs le fassent. Le Manceau en a délivré 11 alors que le Béarnais culminait à 14. Il en était même à 15 avant que le dernier panier de l’Elan ne soit annulé et donc la passe qui allait avec.

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 33 7 1/10 10 1/5 0/5 4/4 2 3 2 2 0 1 11 12
       KONATÉ L 24 3 1/4 25 1/2 0/2 0/0 2 2 5 1 0 1 3 8
       YEGUETE W 25 14 7/12 58 0/1 7/11 0/0 4 1 8 1 0 3 2 17
       GELABALE M 22 10 3/5 60 3/4 0/1 1/2 0 3 2 0 0 0 0 9
       AMAGOU P 20 9 2/5 40 2/3 0/2 3/4 3 4 2 0 0 1 1 7
       LEE G 15 10 4/6 67 0/0 4/6 2/4 3 2 6 0 0 1 2 13
       HANLAN O 24 12 5/8 63 1/2 4/6 1/2 5 4 2 1 0 1 3 13
       PEARSON R 37 27 8/14 57 4/6 4/8 7/7 2 5 13 2 0 4 2 34
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 0 0 1
       TOTAL 200 92 31/64 48 12/23 19/41 18/23 21 24 41 7 0 12 24 114

     PAU-LACQ-ORTHEZ Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       OKOBO E 2 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 1 0 1 0 0 0 0 0
       COOPER D 39 19 5/13 38 3/8 2/5 6/6 3 5 5 2 0 4 15 29
       CAVALIERE L 2 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 0
       ROBINSON A 23 8 3/12 25 2/4 1/8 0/0 2 1 5 0 0 1 1 4
       LEWIS R 30 7 2/9 22 1/6 1/3 2/4 3 5 1 1 0 0 3 3
       HENRY S 21 11 4/10 40 2/5 2/5 1/2 4 2 1 0 0 3 1 3
       CHIKOKO V 15 6 3/4 75 0/0 3/4 0/1 1 2 5 1 1 0 0 11
       EDWARDS J 17 2 1/2 50 0/0 1/2 0/0 5 2 5 0 2 0 0 8
       MIPOKA J 26 4 2/6 33 0/2 2/4 0/0 3 0 4 0 0 2 1 3
       KOFFI A 25 21 9/13 69 0/0 9/13 3/5 2 4 8 3 0 2 2 26
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 4 0 0 0 0 4
       TOTAL 200 78 29/70 41 8/25 21/45 12/18 24 21 39 7 3 12 23 91
  • Écrit par , samedi 1 octobre 2016 22:26

    A Koffi (Pau)

    20161001 220016-800x600

    On rate le début de match au départ. Après, on fait pas mal d’efforts pour revenir dans le match et ça nous coûte beaucoup d’énergie. Le moment clé c’est le passage en zone où on n’arrive pas à trouver de solution. La balle ne circule pas, on reste en périphérie et la balle ne va plus du tout à l’intérieur. En plus les gars n’ont pas été adroits ce soir, ce qui est une nouveauté par rapport à ce qu’on a connu en présaison.

    R Pearson (MSB)

    20161001 215739-800x600

    Super match, les deux équipes ont joué avec intensité. On se prend un éclat parce qu’on arrête de jouer ensemble. On s’est tous dit qu’il fallait qu’on revienne, d’abord en défendant et ensuite en jouant ensemble. On se devait de gagner à domicile, on le devait pour les fans qui nous poussent et qui amènent cette électricité dans la salle. Me concernant, j’avais la main chaude ce soir, mais ça peut être la soirée de n’importe qui d’autre de l’équipe au prochain match, ça n’a pas d’importance, du moment qu’on gagne.

    E Barthecheky (Pau)

    20161001 220543-800x600

    On prend beaucoup trop de points. Le Mans shoote à 52% à 3 points parce qu’on leur laisse des tirs ouverts. On finit aussi complètement cuits. Ils ont cette capacité à pouvoir mettre une grosse pression défensive tout terrain, d’être intenses, qui te fait déjouer. C’est ce qui s’est passé pour nous, même si c’est un peu différent parce que c’est une défense de zone qui nous fait d’abord déjouer. Mais ça reste une équipe qui a la capacité de te mettre sous pression et si tu te mets à faire n’importe quoi, comme nous ce soir par moments, et bien ça ne pardonne pas.

    E Kunter (MSB)

    20161001 221430-800x600

    3 matchs, 3 victoires, c’est bien, je ne vais pas me plaindre. Maintenant tout n’est pas parfait, mais c’est normal en début de saison. il faut que l’on travaille encore pour que notre collectif devienne une habitude de jeu. La clé c’est d’être capable de corriger ses erreurs en matchs. La zone fait complètement changer le match en coupant le rythme des Palois. On a réussi à gagner lors de nos trois matchs à domicile, il faut maintenant voir ce que ça va donner à l’extérieur, on a deux matchs qui nous attendent dans ce contexte.

    Pièce(s) jointe(s):
    Télécharger ce fichier (A Koffi (Pau).MP3)A Koffi (Pau).MP36620 Kb
    Télécharger ce fichier (E Barthecheky (Pau).mp3)E Barthecheky (Pau).mp35919 Kb
    Télécharger ce fichier (E Kunter (MSB).mp3)E Kunter (MSB).mp36865 Kb
    Télécharger ce fichier (R Pearson (MSB).MP3)R Pearson (MSB).MP33801 Kb

Equipes

Compétitions