• Umana Reyer    75 - 61    Karsiyaka Izmir
    MACCABI RAND MEDIA    69 - 56    CSM CSU ORADEA
    Avtodor    113 - 84    Kataja
Basketball Champions League - 2ème journée
25/10/2016 - 20:30  
 
68 49
Le Mans Khimik
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 24 octobre 2016 09:22

    Pour leur deuxième match de Basketball Champions League, les Manceaux vont accueillir l'équipe ukrainienne ce mardi à 20 heures 30. Le match sera diffusé en différé à 23h05 sur Canal+ Sport.

    Tout comme pour Venise, le MSB n’a pas de repères concernant Youjne. Certes, les Ukrainiens ont été battus en ouverture de la BCL par Saratov mais les Russes figurent parmi les favoris du groupe et Khimik est leader invaincu de son championnat. Pour leur part, les Manceaux restent sur 3 défaites en championnat. Ils auront aussi laissé des forces dans le combat livré à Monaco samedi dernier. Même s’ils partiront avec les faveurs du pronostic, les joueurs d’Erman Kunter devront aborder la partie avec le sérieux nécessaire pour envisager un 2ème succès dans la compétition européenne.    

    Un peu de culture :
    Youjne est la transcription du nom de la ville en ukrainien alors qu’elle était auparavant Youjnу, qui signifie « au sud » en russe. En anglais, elle est appelée Yuzhny. Située à 28 km au nord-est d'Odessa, c’est une ville portuaire d’un peu plus de 32 000 habitants dont la création a été décidée en 1973 par le Conseil des ministres de l'URSS qui prévoyait surtout une zone industrielle et portuaire en bordure de la Mer Noire. Se trouvant à 5 km à l'est du port, Youjne est devenue une ville satellite d'Odessa et fait partie de son agglomération. Son économie repose d'abord sur l'activité portuaire. Disposant d'installations spécialisées pour le charbon, le minerai de fer, le pétrole et les produits chimiques, le port de Youjne est le deuxième d'Ukraine après celui d'Odessa.

    L'historique de Khimik Youjne :
    Fondé en 2001 sous le nom de BC Khimik, le club a été champion de 2ème division dès sa première année d’existence. Khimik s’est rapidement installé en haut de la hiérarchie ukrainienne en étant demi-finaliste des playoffs de 2005 à 2009. Le club a ensuite connu deux années délicates (10ème en 2010 et 12ème en 2011) avant de revenir dans le carré de tête à l’issue de la saison 2011-2012 pendant laquelle l’ancien Manceau Reyshawn Terry évoluait sous le maillot vert de Khimik. Durant l’exercice 2013-2014, Romeo Travis et l’actuel Monégasque Jamal Shuler faisaient partie de l’équipe qui a terminé en tête de la saison régulière mais a été battue en finale des playoffs par Budyvelnyk Kiev (1-3). L’année suivante, Khimik a remporté son premier titre national en étant invaincu tout au long de la saison avec un parfait 30–0 en saison régulière avant 6 victoires en autant de matchs de playoffs. La saison dernière, Khimik et huit autres clubs ont quitté la Super-League d’Ukraine pour fonder la Super-Liha Favorit Sport avec le soutien de la Fédération ukrainienne. 1er de la saison régulière, Khimik a remporté son 2ème titre de champion d’Ukraine et réalisé le doublé avec la coupe d’Ukraine gagnée pour la première fois. Son titre de champion de la SL Favorit Sport a valu à Khimik Youjne son billet pour la Basketball Champions League.

    Youjne et l'Europe :
    A ce jour, Khimik Youjne a disputé 134 matchs de Coupe d’Europe depuis 2002 et sa participation à la FIBA Europe Regional Challenge Cup. Le plus souvent engagé dans les compétitions de la FIBA, le club a connu son heure de gloire en 2006 quand il a atteint la finale de l'EuroCup Challenge remporté par les Russes de Ural Great Perm. En 2008, Khimik n’a cédé qu’en 1/4 de finale de la FIBA EuroCup face aux Chypriotes de Limassol. L’exercice 2013-2014 en Eurocup s’est soldé par 2 victoires dans le Last 32. L’an dernier, Khimik est allé jusqu’en 1/4 de finale de la FIBA Europe Cup mais a été éliminé par Chalon-sur-Saône qui s’est imposé tant en Bourgogne (115-94) qu’en Ukraine (83-79).

    Le contexte :
    Khimik Youjne est invaincu en 7 matchs de Superleague ukrainienne, les deux ligues ayant été réunies. Vendredi dernier, le futur adversaire du MSB s’est largement imposé dans sa salle aux dépens de Volin Lutsk (85-48). Comme souvent, le meneur américain Jaime Smith a été le leader de Khimik avec 14 points et 5 passes. Oleksandr Antypov a ajouté 13 points alors que Illya Sidorov et Oleksandre Prokopenko en ont inscrit 11 chacun quand Viacheslav Petrov compilait 6 points et 8 rebonds. Pour leur part, les Sarthois ont commencé par 3 victoires à Antarès aux dépens de Strasbourg (73-71), Cholet en Coupe (84-68) et Pau-Lacq-Orthez (92-78). Par contre, ils ont enchaîné par 3 défaites, d’abord au Portel (75-81) puis à Nanterre (70-90) avant de tomber avec les honneurs face à Monaco samedi dernier à Antarès (81-83). Lors de la 1ère journée de la Basketball Champions League, Khimik a été battu à domicile par les Russes de Saratov malgré les efforts de Jaime Smith (28 points, 3 rebonds et 3 passes), Viacheslav Petrov (14 points, 7 rebonds et 3 passes) et Illya Syrodov (11). De leur côté, les Manceaux ont entamé leur carrière européenne par une victoire face aux Italiens de Venise (68-49).

    L'effectif de Khimik Youjne :
    A l’exception de 2 Américains, l’effectif coaché par Vitali Stepanovski, est intégralement ukrainien. Le meneur américain Jaime Smith (1,90 m, 27 ans) est la star de l’équipe. Il a confirmé en BCL (28 points, 3 points et 3 passes) son statut de meilleur marqueur de la Superleague ukrainienne (19,0 points) et 5ème passeur (5,0). Les autres membres de l’équipe sont jeunes à commencer par l’arrière Oleksandr Belikov (2,01 m, 24 ans) qui tourne à 9,6 points et 5,3 rebonds en championnat et qui a compilé 8 points et 3 rebonds face à Saratov. L’ailier Oleksandr Antypov (2,03 m, 21 ans) est également un des éléments essentiels de Khimik puisqu’il affiche 10,9 points et 4,9 rebonds en Superleague et qu’il a totalisé 8 points et 3 rebonds en BCL. La jeunesse de Sergiy Pavlov (2,03 m, 19 ans) en fait un ailier fort un peu tendre qui produit à peine plus en Superleague (5,1 points et 3,4 rebonds) qu’en BCL (2 points, 2 rebonds et 2 passes). Par contre, le pivot Viacheslav Petrov (2,04 m, 22 ans) est solide. Ses 12,7 points et 7,7 rebonds en championnat ont été confirmés en ouverture de la BCL (14 points, 7 rebonds et 3 passes). Venant du banc, Illya Sidorov (1,84 m, 19 ans) est un meneur en devenir. Ses 6,1 points et 3,1 passes sur la scène ukrainienne sont encourageants. Ne vient-il pas de marquer 11 points tant face à Saratov que face à Volin. Autre élément d’impact dans le dispositif ukrainien, l’arrière Oleksandr Prokopenko (1,89 m, 24 ans) a produit 4 points, 5 rebonds et 3 passes contre Saratov alors qu’il affiche une moyenne de 5,6 points en championnat. A l’essai en tant qu’ailier fort, l’Américain Tavon Allen (1,99 m, 23 ans) n’a pas encore vraiment trouvé sa place. Il n’a pas marqué de point contre les Russes et il plafonne à 5,2 points en championnat.

    Les oppositions :
    Si Le Mans (SCM puis MSB) n'a jamais joué contre Youjne par le passé, le MSB a disputé 5 matchs de coupes européennes face à des clubs ukrainiens. Après 3 défaites, le club sarthois a remporté les 2 derniers matchs. Les 4 premières matchs avaient opposé les Manceaux à Budyvelnyk Kiev puis à Azovmash Mariupol. Le dernier, contre Donetsk, a eu lieu dans le cadre du Tour Qualificatif à l’Euroleague en 2012. Pour sa part, Khimik a remporté 9 de ses 12 matchs contre des clubs français mais a perdu ses 2 derniers.

    Les arbitres de la rencontre :
    Marek Cmikiewicz (Pologne), Milan Nedovic (Slovénie) et Christof Madinger (Allemagne)

    Les autres matchs du groupe :
    Mardi 25 :
    à 20h00 : Rishon Le Zion (Israël) – Oradea (Roumanie)
    à 20h30 : Venise (Italie) – Izmir (Turquie)
    Mercredi 26 :
    à 18h00 : Saratov (Russie) – Kataja (Finlande)

  • Écrit par , mardi 25 octobre 2016 21:34

    Les Manceaux ont remporté aisément leur deuxième match de BCL.

    Victorieux de Venise la semaine dernière (68-49), les Sarthois ont fait un copier-coller en s’imposant sur le même score. Ils ont encore limités leurs adversaires sous les 50 points. Après l’ouverture du score par Ryan Pearson, ils ont été constamment devant. Ayant déjà pris le large après 10 minutes de jeu (20-10), ils ont ensuite creusé l’écart petit à petit pour compter jusqu’à 24 points d’avance (68-44, 39ème). Erman Kunter a passé une soirée tranquille et s’est permis d’envoyer au feu les jeunes Grégory Bengaber et Jonathan Jeanne. Avec 20 points, Ryan Pearson a terminé meilleur marqueur de la partie à égalité avec l’Américain de Khimik Jaime Smith. Giordan Watson en a ajouté 11 alors que Will Yeguete a capté 12 rebonds.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Youjne : Jaime Smith, Oleksandr Riabchuck, Tavon Allen, Sergiy Pavlov et Oleksandr Antypov

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 20-10
    Après 37 secondes, Ryan Pearson ouvrait le score (2-0, 1ère). Olivier Hanlan, Giordan Watson et Will Yeguete lui emboîtaient le pas (7-0, 4ème). Les Ukrainiens entraient alors dans la danse (10-8, 6ème). Depuis l’arc, Pape-Philippe Amagou initiait un 8-0 ponctué de la même manière par Lahaou Konaté (18-8, 9ème). Chaque équipe inscrivait son panier pour en finir avec le 1er acte (20-10).

    2ème quart-temps : 14-10
    D’entrée, un 6-0 ukrainien entamait sérieusement l’avance mancelle (20-16, 13ème). Les visiteurs s’accrochaient (24-20, 15ème). Ils allaient ensuite rester muets jusqu’à la mi-temps au contraire des Sarthois qui passaient un 10-0 alimenté, entre autres, par Petr Cornelie et Mike Gelabale, auteurs d’un panier primé chacun (34-20).

    3ème quart-temps : 23-14
    Après la pause, Ryan Pearson et Giordan Watson débattaient avec Jaime Smith (38-26, 24ème). Le meneur sarthois enquillait un panier à longue distance puis Ryan Pearson et Will Yeguete enfonçaient le clou (45-26, 25ème). Sous la forme d’un 8-0, les Ukrainiens avaient un sursaut (45-34, 27ème). Les Manceaux leur ôtaient tout espoir en plaçant un 12-0 fatal pendant lequel Ryan Pearson se fendait de 9 points laissant à Mike Gelabale le soin de planter un panier à 3 points. A 10 minutes du terme, les hommes d’Erman Kunter menaient de 23 points (57-34).

    4ème quart-temps : 11-15
    Même distancés, les Ukrainiens ne lâchaient pas l’affaire et se rapprochaient à 17 longueurs (57-40, 33ème) et même à 16 (58-42, 35ème). Emmenés par Pape-Philippe Amagou, les Sarthois remettaient les gaz et Captain Pape leur donnait un avantage maximal de 24 unités (68-44, 39ème). Jaime Smith (20 points) le réduisait quelque peu avant la sonnerie finale (+19, 68-49).

    L’Homme du match :
    Sans être trop sollicité (à peine 25 minutes) en prévision du match à Toulon vendredi, Ryan Pearson a proprement fait le travail. Il a ainsi inscrit 20 points à 7/13 aux tirs dont 2/3 à 3 points, pris 2 rebonds, délivré 1 passe et chipé 1 ballon en ne perdant pas une seule balle. Il a ainsi terminé avec la meilleure évaluation (17) tout comme Jaime Smith.

    Le Chiffre du match :
    11. Les 11 Sarthois inscrits sur le feuille de marque sont tous rentrés en jeu. Guère inquiété par les Ukrainiens qui n’ont tiré qu’avec un modeste 33,3% de réussite, Erman Kunter a pu donner du temps de jeu à Grégory Bengaber et Jonathan Jeanne, d’habitude sagement assis au bout du banc à regarder leurs partenaires. Grégory Bengaber a même fait ses premiers pas sur le terrain pendant 4 minutes dans le 2ème quart-temps. Malheureusement, s’il a joué au total 5 minutes, il n’a pas contribué à la marque. Par contre, c’est le cas de Jonathan Jeanne. Entré en jeu vers la fin du match, il a trouvé l’ouverture pour inscrire 2 points en 4 minutes 30.

     

  • Écrit par , mardi 25 octobre 2016 23:22

Equipes

Compétitions