Pro A - 19ème journée
11/02/2017 - 18:45  
Antares, Le mans
 
75 85
Le Mans 12-29, 37-42, 54-63, 75-85 Nanterre
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 10 février 2017 13:51

    Ce samedi à 18 heures 45, les Manceaux tenteront de rassurer dirigeants et supporters en direct sur SFR Sport 2.

    Le MSB s’est incliné de 20 points lors de chacune des rencontres qu’il a disputées contre Nanterre cette saison. Après le 66-86 dans le cadre du Pro Stars Pays de la Loire d’Angers, les Manceaux sont tombés au match aller avec un même écart (70-90). La tâche des hommes d’Alexandre Ménard sera donc ardue d’autant plus qu’ils n’étaient pas au mieux ces derniers temps. Plusieurs questions se posent avant de défier Nanterre 92. Quelle sera la réaction des Sarthois inexistants à Strasbourg ? Le remplacement d’Erman Kunter par son assistant aura-t-il un effet positif immédiat ? Des éléments de réponse sont attendus avec impatience mais aussi bon espoir en fin d’après-midi ce samedi.

    La tendance :  
    Avec 12 victoires et 6 défaites, Nanterre occupe la 4ème place du classement. Lors de la dernière journée, les Franciliens ont nettement vaincu l’ASVEL à l’Astroballe (88-74) avec 5 joueurs à plus de 10 points : Spencer Butterfield (20), Hugo Invernizzi et Mykal Riley (15 chacun), Heiko Schaffartzik (13) et Mathias Lessort (11). De leur côté, les Sarthois ont touché le fond à Strasbourg (63-92) malgré les efforts de Olivier Hanlan (14 points) et Pape-Philippe Amagou (10). Avec 9 succès pour 9 revers, le MSB partage désormais la 9ème place avec Hyères-Toulon. Au niveau des attaques, les Nanterriens (3èmes avec 80,8 points marqués) produisent beaucoup plus que les Sarthois (14èmes, 71,7). Par contre, dans le domaine de la défense, les Manceaux (4èmes avec 72,8 points encaissés) sont moins permissifs que les Franciliens (11èmes, 75,7). Nanterre est la 2ème équipe la plus adroite à 2 points (53,3%) quand le MSB est la 17ème (48,0%). Sur la scène européenne, les Sarthois sont directement qualifiés pour les 1/8 de finale de la Ligue des Champions, probablement face aux Italiens de Sassari. Engagés en FIBA Europe Cup, les Franciliens disputeront à Nanterre leur 1/8 de finale retour le 22 février face aux Belges de Charleroi chez qui ils se sont inclinés de peu ce mercredi (84-85). En Coupe de France, les deux équipes sont toujours en lice. Ainsi, au titre des 1/4 de finale, les Sarthois recevront Hyères-Toulon mardi 14 février à 19 heures alors que 30 minutes plus tôt les Nanterriens accueilleront Dijon.

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 13,6 points, Chris Warren est le meilleur marqueur de Nanterre 92 alors Spencer Butterfield en est à la fois le 2ème (13,0) et le joueur le plus complet avec une évaluation de 14,2. Altruiste (4,1 passes), Heiko Schaffartizik inscrit 10,5 points et Mathias Lessort compile 10,4 points et 6,9 rebonds. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 11,5 points, suivi par Olivier Hanlan (11,0). Giordan Watson ajoute 3,7 passes à ses 9,3 points. Avec 8,7 points et 7,6 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (13,8).

    Les joueurs de base de Nanterre 92 :
    A l’inter-saison, Pascal Donnadieu a dû reconstruire puisque seuls Mykal Riley et Hugo Invernizzi sont restés. Le coach emblématique a encore montré qu’il était un fin dénicheur de talents adaptés au jeu de la formation francilienne. Il ne peut ainsi que se féliciter d’avoir fait revenir Chris Warren (1,73 m, 28 ans) pour mener le jeu. Champion de France avec la JSF en 2013, le petit américain est encore plus performant cette saison puisqu’il est le meilleur marqueur francilien (13,6 points contre 11,6 en 2012-2013) sans oublier de servir ses partenaires (4,0 contre 2,3). Il n’est pas trop gourmand de tirs même s’il en prend presque 11 par match dont la moitié derrière l’arc. Dans un grand soir, il est capable de prendre feu comme face à Strasbourg (26 points) ou au Portel et à Dijon (25 à chaque fois). Chris Warren a en Heiko Schaffartzik (1,83 m, 32 ans), une doublure de luxe. Il partage le poste 1 avec un autre meneur shooteur, Heiko Schaffartzik (1,83 m, 33 ans). Après une saison difficile à Limoges, le capitaine de la sélection allemande a endossé de nouvelles responsabilités dans les Hauts-de-Seine comme en témoignent ses 10,5 points et 4,1 passes. Spécialiste du tir à 3 points, il est capable de faire des dégâts aux 6,75 m comme face à Orléans (6/6) ou à Gravelines (6/12). L’arrière Spencer Butterfield (1,91 m, 29 ans) a été une des belles trouvailles de Pascal Donnadieu. Capable de cartons, il a terminé 4 matchs à 20 points ou plus avec une pointe à 31 face à l’ASVEL. Autant de performances qui lui ont valu une sélection au All-Star Game. Il ne se contente pas de ses 13,0 points mais il apporte aussi 4,8 rebonds et 2,4 passes. Chouchou des supporters et disposant de la confiance des dirigeants, l’ailier Mykal Riley (1,98 m, 31 ans) est lié au club jusqu'en 2019. Faisant figure d'ancien, il dispute sa sixième saison à Nanterre et reste le leader incontournable de l'équipe même si sa production est bien moindre que les saisons passées (7,6 points, 5,1 rebonds et 2,3 passes). L’intérieur Mathias Lessort (2,05 m, 21 ans) est arrivé de Chalon-sur-Saône pour s’inclure dans le projet jeunes de Nanterre 92. Il n’a pas tardé à exploser dans la raquette au point de démarrer 17 des 18 matchs dans le Cinq de départ. Responsabilisé et en confiance, il représente un formidable retour sur investissement pour le club en étant très complet (10,4 points et 6,9 rebonds pour une évaluation de 14,1). Le Nigérian Talib Zanna (2,06 m, 26 ans) vit à Nanterre sa première expérience de joueur professionnel en Europe. Pascal Donnadieu espérait beaucoup de ce gros rebondeur et bon finisseur. Il n’est pas déçu puisque son pivot optimise ses 18 minutes en compilant 9,8 points et 4,3 rebonds. En plus de son énergie et de son enthousiasme, Jean-Frédéric Morency (1,99 m, 27 ans) fait apprécier son jeu qui est parfaitement adapté à celui de Nanterre 92 même s’il se contente de 6,5 points et 3,0 rebonds, soit dans ses standards de carrière. Barré à l’extérieur par des partenaires autrement plus performants, Hugo Invernizzi (1,98 m, 24 ans) n’affiche que 5,0 points et 1,7 rebonds. Ces chiffres ne traduisent pas sa forme actuelle car il tourne sur les 5 dernières sorties à 10,6 points avec une réussite de 61,3%. Incorporé dans le Cinq de départ lors des 3 derniers matchs et servi par une coquette adresse de 63,6%, il a même établi 2 de ses records de la saison : 15 points et 21 d’évaluation face à Cholet et encore 15 points à Villeurbanne la semaine passée.  

    L'effectif de Nanterre 92 :
    1 Chris Warren (1,78 m, 28 ans, meneur)
    5 Talib Zanna (2,06 m, 26 ans, pivot)
    8 Heiko Schaffartzik (1,83 m, 33 ans, meneur)
    10 Mykal Riley (1,98 m, 31 ans, ailier)
    11 Hugo Invernizzi (1,98 m, 24 ans, ailier)
    14 Brian Conklin (1,98 m, 27 ans, ailier) BLESSE
    20 Jean-Frédéric Morency (1,99 m, 27 ans, ailier fort)
    21 Spencer Butterfield (1,91 m, 24 ans, arrière)
    26 Mathias Lessort (2,05 m, 21 ans, pivot)
    Entraîneur : Pascal Donnadieu
    Assistant : Franck Le Goff

    L’effectif du MSB :
    3 Grégory Bengaber (1,86 m, 19 ans, meneur)
    4 Giordan Watson (1,75 m, 31 ans, meneur)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 25 ans, ailier)
    6 Wilfied Yeguete (2,00 m, 25 ans, pivot)
    12 Petr Cornelie (2,11 m, 21 ans, ailier fort)
    13 Mouphtaou Yarou (2,04 m, 26 ans, pivot)
    15 Mickaël Gelabale (2,02 m, 33 ans, ailier)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 31 ans, arrière-meneur)
    21 Olivier Hanlan (1,93 m, 23 ans, arrière-meneur)
    22 Earvine Bassoumba (2,05 m, 21 ans, pivot)
    24 Ryan Pearson (1,96 m, 26 ans, ailier fort)
    Entraîneur : Alexandre Ménard
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    Les arbitres de la rencontre :
    Johann Jeanneau, David Mortz et Florent Acheen

    Le match aller :
    Après un bon départ, les Manceaux encaissaient un inquiétant 10-0 (6-13, 4ème). Ils répondaient par un 7-0 qui rétablissait l’équilibre (18-18, 8ème). Les Franciliens repartaient ensuite de plus belle reléguant les Sarthois à 17 longueurs (27-44, 16ème). Les joueurs d’Erman Kunter réagissaient encore pour rendre plus acceptable la différence au repos (39-46). Revenus sur les talons des Nanterriens après la pause (46-48, 24ème), les Manceaux essuyaient alors une nouvelle vague francilienne (50-65 après 30 minutes). Au cœur du dernier acte, le retard sarthois devenait abyssal (-26, 57-83, 35ème) et il n’était qu’à peine réduit au final (70-90).
    Du côté sarthois, Ryan Pearson totalisait 17 points alors que Lahaou Konaté et Olivier Hanlan en ajoutaient 13 chacun. Pour sa part, Will Yeguete s’offrait un double-double avec 10 points et 12 rebonds. Chez les Nanterrien, Erving Walker cumulait 15 points et 7 passes et A.J. Slaughter marquait 13 points quand Paul Lacombe et Erik Murphy en mettaient 10 chacun.

    Les Oppositions à Antarès :
    Nanterre n'est apparu en Pro A qu'en 2011. Aussi, seulement 5 matchs de championnat ont eu lieu à Antarès où les Franciliens ont vaincu à 2 reprises alors que les Sarthois ont gagné 3 matchs. La saison dernière, les joueurs d'Erman Kunter se sont imposés de justesse (84-82) grâce aux efforts de Chris Lofton (21 points), bien aidé par Ty McKee (19), Mouph Yarou (14 points et 12 rebonds) et Mike Gelabale (13 points). Enfin, le gain du match du Last 16 de l'EuroChallenge 2015 est revenu aux Manceaux.

  • Écrit par , samedi 11 février 2017 20:08

    Les Nanterriens étaient trop forts pour les Manceaux qui ont subi un revers malgré tout encourageant.

    Encore convalescents, les Manceaux ont complètement loupé leur début de match. Face aux artilleurs franciliens (12 paniers à 3 points en tout), ils se sont ainsi trouvés menés de 22 points (12-34, 12ème). Leur handicap était dès lors trop lourd et pourtant les joueurs d’Alexandre Ménard sont revenus à 3 longueurs (60-63, 31ème). Malheureusement, ils manquaient de gaz pour faire mieux. Malgré la défaite, les attitudes et la combativité sarthoises ont été appréciées. Il conviendra de confirmer la renaissance dès mardi à 19 heures face à Hyères-Toulon en Coupe de France.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Ryan Pearson et Mouph Yarou
    Nanterre : Chris Warren, Heiko Schaffartzik, Mykal Riley, Hugo Invernizzi et Mathias Lessort

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 12-29
    D’entrée, les Nanterriens déclenchaient 2 flèches derrière l’arc (2-6, 2ème). Egalement à longue distance, Mykal Riley initiait un douloureux 9-0 (5-15, 5ème). Malgré 2 paniers de Ryan Pearson, les Franciliens creusaient le trou (9-23, 7ème). Pape-Philippe Amagou et Giordan Watson réagissaient (12-23, 9ème). Nullement impressionnés, Spencer Butterfield et Jean-Frédéric Morency enquillaient alors un triple chacun pour en finir avec le 1er acte (12-29).

    2ème quart-temps : 25-13
    Les Franciliens s’octroyaient un avantage maximal de 22 unités (12-34, 12ème). Vexés, les Manceaux assénaient un 7-0 (19-34, 14ème). Ils temporisaient un temps (23-37, 16ème). Ryan Pearson entrait alors en action en inscrivant les 9 points sarthois suivants (32-40, 19ème). Lahaou Konaté prenait le relais derrière l’arc (35-40, 19ème) avant d’entretenir l’écart de –5 grâce à 2 lancers-francs avant la pause (37-42).

    3ème quart-temps : 17-21
    Au retour des vestiaires, les Sarthois poursuivaient leur remontée (46-49, 24ème). 2 paniers primés nanterriens les fauchaient en plein élan (48-55, 26ème). Celui de Olivier Hanlan était aussitôt compensé (51-58, 27ème). Heiko Schaffartzik en rajoutait une couche (52-61, 29ème) et le MSB se retrouvait à -9 à 10 minutes du terme (54-63).

    4ème quart-temps : 21-22
    Mike Gelabale et Pape-Philippe Amagou revenaient à la charge (60-63, 31ème). Les Franciliens ne le toléraient pas et ils reprenaient leurs distances (61-71, 33ème). Olivier Hanlan, Ryan Pearson et Lahaou Konaté convertissaient leurs lancers-francs pour se rapprocher (67-71, 35ème). Les joueurs de Pascal Donnadieu s’échappaient définitivement et les Manceaux étaient relégués à 10 longueurs (68-78, 38ème). Enfin, les deux équipes se répondaient jusqu’au final (75-85).

    Le Manceau du match :
    Ryan Pearson a été le vrai symbole de la renaissance sarthoise. Traînant son âme en peine depuis quelques temps, il a retrouvé du plaisir en même temps qu’une certaine liberté de s’exprimer. En 25 minutes, il a totalisé 16 points à 6/12 aux tirs en mettant son seul tir lointain et convertissant 3 de ses 4 lancers-francs. Il s’est aussi offert un double-double en prenant 10 rebonds 3 offensifs. De plus, il a délivré 2 passes pour finir avec la meilleure évaluation mancelle (21).
     
    Le Chiffre du match :
    12. Si les Sarthois ont quasiment fait jeu égal aux tirs réussis (24 contre 25), ils ont souffert de la comparaison derrière l’arc. Ils ont ainsi tenté 12 tirs à longue distance de moins que les Nanterriens (15 contre 27). Comme ceux-ci en ont rentré 12, contre 7 pour les Manceaux pourtant pas maladroits dans cet exercice (46,7%), chaque panier primé francilien creusait l’écart. En faisant un 8/11 derrière les 6,75 m en début de match, les Franciliens se sont constitué un confortable matelas (+22) qui leur a rendu le match plus facile, les Sarthois ne pouvant jamais les inquiéter réellement.

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 26 10 3/7 43 1/3 2/4 3/3 5 3 2 0 0 2 2 8
       KONATÉ L 21 8 1/2 50 1/1 0/1 5/6 1 3 3 0 0 2 2 9
       YEGUETE W 15 2 1/4 25 0/0 1/4 0/0 2 1 2 1 0 2 0 0
       CORNELIE P 19 0 0/3 0 0/3 0/0 0/0 2 0 5 1 0 0 2 5
       YAROU M 21 8 3/6 50 0/0 3/6 2/6 2 4 6 0 0 0 0 7
       GELABALE M 20 8 3/5 60 0/0 3/5 2/3 3 2 5 0 0 1 1 10
       AMAGOU P 25 10 3/8 38 1/1 2/7 3/6 4 6 0 0 0 2 4 4
       HANLAN O 28 13 4/8 50 3/6 1/2 2/2 2 3 2 1 0 5 1 8
       PEARSON R 25 16 6/12 50 1/1 5/11 3/4 3 2 10 0 0 0 2 21
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 6 0 0 1 0 5
       TOTAL 200 75 24/55 44 7/15 17/40 20/30 24 24 41 3 0 15 14 77

     NANTERRE Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WARREN C 38 29 8/13 62 3/5 5/8 10/11 1 7 2 1 0 1 8 33
       ZANNA T 18 5 1/2 50 0/0 1/2 3/5 4 4 0 1 0 1 0 2
       SCHAFFARTZIK H 22 5 2/7 29 1/5 1/2 0/0 3 2 2 0 0 1 2 3
       RILEY M 29 13 4/12 33 3/7 1/5 2/2 1 1 5 0 0 0 0 10
       INVERNIZZI H 18 8 3/6 50 1/3 2/3 1/2 2 1 4 1 0 1 4 12
       TCHOUAFFE B 4 2 1/1 100 0/0 1/1 0/0 1 0 0 0 0 0 0 2
       MORENCY J 22 9 2/2 100 2/2 0/0 3/6 5 3 4 2 0 2 1 11
       BUTTERFIELD S 26 10 3/9 33 2/5 1/4 2/2 3 2 6 0 0 1 2 11
       LESSORT M 23 4 1/5 20 0/0 1/5 2/6 4 4 6 0 1 0 0 3
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 0 0 2
       TOTAL 200 85 25/57 44 12/27 13/30 23/34 24 24 31 5 1 7 17 89
  • Écrit par , samedi 11 février 2017 21:02

    Chris Warren (Nanterre)

    20170211 204636-800x600

    On nous a demandés d’être agressifs et il a fallu une étincelle à la fin pour remporter ce match. On a suivi les consignes du coach. Je n’ai pas été inquiet quand ils sont revenus dans le match, car le basket est un sport avec des séries. Les joueurs du Mans ont fait des efforts mais ils ont manqué de jus sur la fin.

    Pascal Donnadieu (Nanterre)

    20170211 204828-800x600

    Je craignais ce match avec ce qui c’était passé cette semaine au Mans. J’ai demandé aux joueurs de mettre beaucoup d’agressivité. Les joueurs sont bien rentrés dans le match mais on n’a pas réussi à le faire sur la durée. On se trouve avec difficulté mais on n’a pas paniqué et avons trouvé des solutions en fin de match. Mykal Riley a mis l’équipe sur orbite et Chris Warren a fait un travail phénoménal, il y a une cohésion qui se voit en dehors et sur le terrain.  Le Mans était 9e du championnat, c’était important pour nous de gagner, je sais qu’ils vont remonter au classement mais nous on a fait un break avec 4 matchs d’avance et le goal average. Sur le terrain, je n’ai pas vu de joueurs du Mans qui démissionnaient.  Ils ont mis du temps à entrer dans le match, mais une fois la crispation passée, ils étaient dedans. Je suis certain que Le Mans relèvera la tête et j’apprécie beaucoup Alexandre Menard. Je lui souhaite du fond du cœur bonne chance. J’ai trouvé dans cette équipe du Mans plus de mouvements qu’avant, le collectif offensif est en nette amélioration, il leur reste à trouver les automatismes.

    Ryan Pearson

    20170211 205547-800x600

    Les choses ont changé cette semaine. On n’a pas fait un bon début de match mais on va s’améliorer. Chacun est déçu par cette défaite mais en dehors de la mauvaise entame du match, on a mis beaucoup d’énergie et on a fourni beaucoup d’effort. On va devenir meilleur. On se fait confiance, on va travailler beaucoup pour progresser.

    Alexandre Menard

    20170211 205830-800x600

    Pour une première, cela a été un bon baptême du feu. On a mal démarré le match mais j’ai beaucoup aimé l’énergie déployée. On fait un très bon deuxième quart temps. A des moments clés, on rate des lancers francs qui nous font manquer le match. Il faut saluer la performance de Nanterre. On a été un peu hésitant. Parfois, on a manqué de discipline sur Chris Warren, qui a beaucoup pesé avec 8 passes et 29 points. Je regrette aussi nos 10 pertes de balles en 2e mi-temps. Les joueurs n’ont pas encore assez d’habitude pour réciter les systèmes, mais on sait que la mise en place de l’attaque met du temps. On prend 85 points, ce n’est pas notre identité. On devrait être plus dur et moins naïf. Il va falloir aussi progresser en défense. La défaite va me miner un petit moment mais j’aimerais que les joueurs réagissent plus facilement. J’aimerais bien qu’on valide cela par une victoire face à Hyères Toulon et que les joueurs soient récompensés pour leurs efforts car après on a 10 jours pour travailler. On fera d'ailleurs un match amical contre Rouen à huit clos pendant cette période. Je ne vais pas me pliadre. Tout ce que j’ai fait avant, c’est pour vivre ces situations, j’adore bosser, j’adore le club du Mans.

Equipes

Compétitions