Pro A - 17ème journée
21/01/2017 - 20:00
Antares, Le mans
 
71 81
Le Mans 14-19, 33-40, 43-58, 71-81 Gravelines-Dk
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 20 janvier 2017 13:34

    Ce samedi à 20 heures, les Manceaux tenteront de décrocher leur qualification pour la Leaders Cup.

    Le dernier duel à Antarès entre le MSB et le BCM avait pour enjeu la qualification pour les demi-finales des playoffs 2016. Cette fois, ils vont ferrailler pour récupérer une invitation pour Disneyland Paris. Pourtant, si le vainqueur aura son billet pour la Leaders Cup de février prochain, le vaincu ne sera par forcément hors-jeu mais il devra compter avec une défaite de l’ASVEL à Orléans. Défaits sans conséquence fâcheuse en Israël, les joueurs d’Erman Kunter auront à cœur de renouer avec la victoire. Pour y parvenir, il leur faudra mettre à mal la puissance de feu nordiste.

    La tendance :  
    Avec 9 victoires et 7 défaites, le MSB et le BCM sont à égalité à la 5ème place qu’ils partagent avec Paris-Levallois et l’ASVEL. Lors de la dernière journée, les Maritimes ont battu Le Portel (89-71) dans le sillage de ses artilleurs Kyle Gibson (28 points) et Justin Cobbs (21) efficacement soutenus par Sek Henry (15) et Richard Solomon (10). De leur côté, les Sarthois sont revenus d’Antibes avec une courte victoire (58-54) grâce aux efforts conjugués de Ryan Pearson (14 points) et Giordan Watson (10). Au niveau des attaques, les Nordistes (3èmes avec 80,0 points marqués) produisent beaucoup plus que les Sarthois (13èmes, 72,3). Par contre, dans le domaine de la défense, les Manceaux (4èmes avec 71,1 points encaissés) sont bien moins permissifs que les Maritimes (14èmes, 77,7). Kyle Gibson est le meilleur marqueur de Pro A (19,5 points). Justin Cobbs en est le 7ème (15,8) tout en étant le 5ème passeur (5,6 caviars). Avec 8,1 prises, Will Yeguete est le 3ème rebondeur de Pro A derrière le Chalonnais Moustapha Fall (8,8) et le Francilien Vincent Poirier (8,6). Sur la scène européenne, les Sarthois occupent seuls la 1ère place du Groupe B de la Ligue des Champions malgré leur défaite à Rishon LeZion (65-73) mercredi dernier et ils joueront les playoffs. Pour sa part, le BCM ne disputera pas les phases finales de la FIBA Europe Cup malgré son succès aux dépens des Belges d’Anvers également ce mercredi (87-74). A l’inverse des Sarthois, les Maritimes ne sont plus en course en Coupe de France après avoir trébuché au Portel (82-86) dès leur entrée en lice en 1/16 de finale. Par contre, les Manceaux disputeront à Lille (Pro B) les 1/8 de finale le 28 janvier prochain.

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 19,5 points, Kyle Gibson est le meilleur marqueur du BCM. Justin Cobbs a l’évaluation maritime la plus élevée (16,8) en compilant 15,8 points et 5,6 passes. Sek Henry contribue à la marque à hauteur de 13,0 points alors que Myles Hesson en ajoute 11,8 points. Pour sa part, Richard Solomon prend 6,5 rebonds en plus de marquer 7,6 points. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 12,5 points, suivi par Olivier Hanlan (10,8) et Giordan Watson (10,0) également auteur de 3,9 passes. Avec 8,9 points et 8,1 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (14,9).

    Les joueurs de base du BCM :
    Alors qu’il coachait Le Havre, Christian Monschau a été nommé Entraîneur de l'année en 2008. Quelques semaines plus tard, il s’engageait avec le Basket Club Maritime Gravelines Dunkerque Grand Littoral qu'il n'a plus quitté depuis. Il a conduit le BCM à la 1ère place de la saison régulière en 2012 et 2013 mais surtout à la conquête des trophées de la Semaine des As en 2011 et de la Leaders Cup en 2013, année où il a été de nouveau distingué comme Entraîneur de l'année. Dans sa 9ème saison sur le banc des Nordistes, il s’appuie sur un Cinq totalement anglophone puisque composé de 4 Américains et 1 Britannique. Arrivé du Bayern Munich pour mener le jeu des Maritimes, Justin Cobbs (1,91 m, 25 ans) ne s’est loupé qu’une seule fois en attaque (2 points face à Orléans). Sinon il n’a jamais fini un autre match à moins de 10 points. Il a même atteint la barre des 20 points à 4 reprises et il en a marqué 21 lors des 2 dernières journées. En plus de ses 15,5 points par match, il délivre 5,7 passes ce qui en fait le 5ème passeur de Pro A. Avec une réussite de 90,0%, il est aussi le 4ème joueur le plus adroit aux lancers-francs. L’arrière Sek Henry (1,93 m, 29 ans) a commencé sa saison en étant remplaçant médical de Yannick Bokolo à Pau avec qui il a joué 5 matchs (11,2 points, 2,2 rebonds et 2,8 passes). Arrivé au BCM début novembre, il est monté d’un cran puisqu’il compile 13,0 points, 3,8 rebonds et 2,5 passes. A son aise dans le jeu offensif nordiste, il s’est permis une pointe à 26 points à Cholet. Avec une moyenne de 19,5 points marqués par match, l’ailier Kyle Gibson (1,96 m, 29 ans) est le meilleur marqueur du championnat. 19,9 3,3 2,0 . Depuis la 10ème journée, il a toujours dépassé les 20 points. Lundi dernier, il a même établi son nouveau record LNB en marquant 28 points contre Le Portel. Après 1 saison à Dijon, l’ailier fort Myles Hesson (1,98 m, 26 ans) a rejoint le BCM. International britannique, il a participé à l’Eurobasket en 2013. En passant de la Bourgogne au Nord, il a franchi un palier et tourne à 12,2 points et 4,5 rebonds. Début janvier, il a été un des grands artisans de la victoire du BCM contre Nanterre (91-81) en compilant 29 points et 7 rebonds. Ancien partenaire de Justin Cobbs à l’université de Californie à Berkeley, Richard Solomon (2,08 m, 24 ans) sévit au pivot. Avec ses compatriotes scoreurs, il n’a pas la responsabilité de la marque mais il apporte quand même 7,4 points. Par contre, il s’occupe de la récupération du ballon et prend 6,6 rebonds. Les Français ont tous un rôle de doublure y compris l’ex-international Florent Piétrus (2,02 m, 36 ans) qui joue presque 20 minutes tout comme l’expérimenté pivot Fernando Raposo (2,06 m, 27 ans). Leur apport est limité à 4,4 points et 3,9 rebonds pour le premier et 4,5 points et 5,5 rebonds pour le second.

    L’effectif du BCM :
    Meneurs : Justin Cobbs, Mathis Keita
    Extérieurs : Sek Henry, Adam Mokoka, Kyle Gibson, Rudy Jomby, Jimmy Djimrabaye
    Intérieurs : Myles Hesson, Florent Piétrus, Richard Solomon, Fernando Raposo, Aaron Cel (blessé)
    Coach : Christian Monschau

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Olivier Hanlan , Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale, Lahaou Konaté
    Intérieurs : Ryan Pearson, Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Mouphtaou Yarou
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Abdel Hamzaoui, Freddy Lepercq et Bertrand Peyridieu

    Les Oppositions dans la Sarthe :
    Le MSB a reçu le BCM à 29 reprises. Le bilan est largement favorable aux Manceaux qui ont enregistré 23 victoires pour 6 défaites. Ainsi, les Sarthois ont remporté 18 des 23 matchs de saison régulière. Ils ont également dominé les Nordistes 4 fois sur 5 en playoffs. Enfin, ils ont gagné l’unique duel de Coupe de France. Depuis la cruelle défaite lors de la belle des demi-finales des playoffs en 2004, le MSB n'a essuyé qu'un revers en 14 matchs à Antarès, la seule victoire nordiste remontant au 23 avril 2011 (60-67). La saison dernière, l’équipe d’Erman Kunter s’est imposée tant en saison régulière (73-69) qu’en 1/4 de finale des playoffs (76-67 puis 83-77).

  • Écrit par , samedi 21 janvier 2017 21:06

    Menés de bout en bout, les Manceaux ont subi la loi des Nordistes.

    Les Maritimes voulaient vraiment se qualifier pour la Leaders Cup. Ils sont ainsi rentrés à fond dans le match si bien que le MSB était mené de 13 points dès la 8ème minute (6-19). Le 12-0 manceau qui a suivi a été un feu de paille. Peu en jambes en défense, les Sarthois ne l’étaient pas plus en attaque (0 point en contre-attaque). Ils n’ont donc jamais vraiment inquiété les Nordistes qui ont exploité les faiblesses mancelles. Erman Kunter et ses joueurs vont devoir mettre à profit la réception de Saratov en Ligue des Champions et le déplacement à Lille en Coupe de France pour se refaire une santé.       

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Gravelines-Dunkerque : Justin Cobbs, Sek Henry, Kyle Gibson, Myles Hesson et Richard Solomon

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 14-19
    Les Nordistes déclenchaient les hostilités (0-4, 2ème). Will Yeguete s’y mettait (4-8, 4ème). Les visiteurs doublaient la mise (4-12, 5ème). Après un panier de Giordan Watson, ils assénaient un 7-0 pour porter le retard sarthois à 13 unités (6-19, 8ème). Petr Cornelie sonnait alors la révolte avec le soutien de Mike Gelabale en fin de 1er acte (14-19).

    2ème quart-temps : 19-21
    Mouph Yarou et Petr Cornelie poursuivait le 12-0 manceau pour revenir sur les talons des Nordistes (18-19, 12ème). Sentant le danger, les joueurs de Christian Monschau se dégageaient (18-26, 14ème). Malgré Petr Cornelie, le MSB se retrouvait à 9 longueurs (22-31, 16ème). Derrière l’arc, Lahaou Konaté sévissait et Mouph Yarou lui emboîtait le pas (27-31, 17ème). Les Sarthois restaient au contact (31-35, 19ème). Ils cédaient sur un triple de Kyle Gibson (31-38, 19ème). Le même répondait à Lahaou Konaté avant la pause (33-40).

    3ème quart-temps : 10-18
    Olivier Hanlan ouvrait la 2ème mi-temps (35-40, 21ème). Les Maritimes le punissaient d’un violent 11-0 (35-51, 24ème). Lahaou Konaté et Mike Gelabale s’en relevaient (42-53, 27ème). Will Yeguete ramenait les siens à 10 longueurs (43-53, 29ème). Sek Henry et Justin Cobbs ne l’entendaient pas ainsi et le MSB se retrouvait mené de 15 points à 10 minutes du terme (43-58).

    4ème quart-temps : 28-23
    Fernando Raposo donnait au BCM son avantage maximal de 17 unités (43-60, 31ème). Petr Cornelie et Giordan Watson réagissaient (48-60, 33ème) mais Kyle Gibson et Sek Henry les renvoyaient dans leur camp (48-65, 34ème Henry). L’espoir renaissait après un 7-0 manceau (55-65, 35ème). Aux lancers-francs, Olivier Hanlan l’entretenait (58-69, 37ème). Fernando Raposo et Sek Henry le douchaient (58-73, 38ème). Les Nordistes maintenaient l’écart sur la ligne de réparation (64-79, 39ème). Un dernier baroud d’honneur des joueurs d’Erman Kunter les ramenait à 11 longueurs (69-80, 40ème). Kyle Gibson parachevait la victoire gravelinoise (69-81, 40ème) avant un ultime panier de Mouph Yarou (71-81).

    Le Sarthois du match :
    Meilleur du MSB tant aux points (15) qu’aux passes (5), Petr Cornelie a logiquement terminé la partie avec la meilleure évaluation mancelle (19). Impeccable à 2 points (5/5), il a été moins heureux derrière l’arc (1/5) comme aux lancers-francs (2/4). De plus, il a efficacement participé à la récupération du ballon en prenant 6 rebonds dont 3 offensifs.
     
    Le Chiffre du match :
    11. Si les Manceaux ont perdu le match de 10 points, ils ont tenu tête aux Nordistes dans le jeu. Par contre, ils ont réussi 11 lancers-francs de moins que leurs adversaires (9 contre 20). Ils en ont ont également tenté 11 de moins qu’eux (13 contre 24). Comme les deux équipes ont commis quasiment autant de fautes (21 pour les Sarthois et 20 pour les Maritimes), les joueurs d’Erman Kunter ont pêché par manque d’agressivité offensive contrairement à ceux de Christian Monschau qui ont provoqué nombre de fautes les envoyant sur la ligne de réparation.

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 19 5 2/4 50 1/2 1/2 0/0 3 3 3 0 0 1 3 8
       KONATÉ L 26 9 3/11 27 1/5 2/6 2/2 4 4 1 4 0 3 4 7
       YEGUETE W 19 7 3/6 50 0/0 3/6 1/2 0 4 5 1 0 1 0 8
       CORNELIE P 29 15 6/10 60 1/5 5/5 2/4 2 4 6 1 0 2 5 19
       YAROU M 22 8 4/7 57 0/0 4/7 0/0 2 1 10 2 0 1 1 17
       GELABALE M 26 13 5/10 50 3/4 2/6 0/0 3 0 2 0 1 3 1 9
       AMAGOU P 8 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 4 4
       HANLAN O 34 11 4/8 50 0/4 4/4 3/4 4 3 6 2 0 2 1 13
       PEARSON R 17 3 1/7 14 0/2 1/5 1/1 3 1 0 0 0 5 1 -7
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 2 0 -1
       TOTAL 200 71 28/63 44 6/22 22/41 9/13 21 20 34 10 1 20 20 77

     GRAVELINES-DK Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       COBBS J 21 16 4/8 50 0/1 4/7 8/8 4 7 2 3 0 4 3 16
       SOLOMON R 15 9 4/5 80 0/0 4/5 1/2 2 1 5 2 0 0 2 16
       MOKOKA A 10 2 1/3 33 0/1 1/2 0/0 0 0 0 0 0 1 0 -1
       HENRY S 38 17 6/10 60 1/5 5/5 4/4 1 2 5 2 0 4 2 18
       PIETRUS F 15 0 0/2 0 0/1 0/1 0/0 5 1 2 0 0 0 1 1
       HESSON M 26 16 6/9 67 0/0 6/9 4/6 4 5 8 2 0 0 1 22
       JOMBY R 15 2 1/4 25 0/2 1/2 0/0 0 1 1 2 0 2 0 0
       GIBSON K 36 15 5/12 42 2/8 3/4 3/4 1 4 1 0 0 6 6 8
       DJIMRABAYE J 1 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 0 0 0 0 0 0 0 -1
       RAPOSO F 23 4 2/3 67 0/0 2/3 0/0 3 0 4 4 0 0 1 12
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 0 0 1
       TOTAL 200 81 29/57 51 3/18 26/39 20/24 20 21 29 15 0 17 16 92
  • Écrit par , samedi 21 janvier 2017 22:29

    Erman Kunter

    20170121 221242-800x600
    On a débuté la rencontre sur un faux rythme. Ensuite, on a trouvé le rythme sur certaines séquences de jeu mais on a encaissé trop de points suite à des ballons perdus. On perd ces ballons facilement, on ne trouve pas de solutions et on est obligés de prendre des tirs. Le repli défensif a été difficile et on a encaissé 20 points sur les pertes de balles. En attaque, on n'a pas été très lucide mais on marque quand même 71 points.
    Ne pas participer à la Leaders Cup serait un échec, c'est décevant. On aura un calendrier plus léger sur février. Sur le bilan de la première partie du championnat, on joue mieux à l'extérieur, on doit s'imposer plus à domicile. Les joueurs ont besoin de temps pour travailler, on a eu des déplacements un peu longs qui nous ont fait mal. On ne trouve pas toujours de solutions dans le money time. On aurait du avoir 11 victoires. Maintenant, il reste 17 matchs à jouer, la coupe de France et la coupe d'Europe qui sera plus difficile. Il faut gagner minimum 11 matchs en championnat pour faire les play-offs. On aura un peu plus de temps pour travailler.

    Mickael Gelabale

    20170121 220453-800x600
    On a essayé de revenir dans le match, mais on a trop mal débuté. On a perdu beaucoup de ballons et on n'a jamais pu revenir. Ils nous ont très bien scootés, ils ont produit leur jeu. On n'a pas réussi à faire ce qu'on avait préparé, on a couru après le score, et on n'a pas réagi. On. On s'est mis la pression nous-mêmes, les joueurs de Gravelines ont mis tout ce qu'ils avaient. Si on ne se qualifie pas pour la Leaders Cup, on considèrera cela comme un échec. On est obligés d'attendre le résultat de lundi soir.

    Christian Monschau

    20170121 215839-800x600
    Toutes les équipes qui s'étaient bien placées en début de championnat sont restées fortes. C'est donc une satisfaction d'avoir réussi à se qualifier pour la Leaders Cup. Les joueurs sont contents d'y aller. Le match de ce soir a été plein du début à la fin même quand l'équipe du Mans a changé de stratégie défensive. On a fait un bon travail collectif en défense et en attaque, on se trouvait bien avec des bonnes situations à l'intérieur.

    Florent Pietrus

    20170121 215057-800x600
    Cela a été un vrai match du début à la fin. Ce n'est jamais facile de jouer avec de l'avance. La qualification pour la Leaders Cup est méritée, ce n'était pas évident de jouer contre une équipe qui joue bien à domicile. On revient de loin, on voit qu'on a des ressources et qu'il faudra compter sur nous. On est contents et fiers d'avoir gagné cette rencontre, on était tous motivés. L'équipe a été renouvelée à 100 %, elle est en forme avec des blessés qui reviennent ce qui a pour conséquence d'enchaîner les victoires.

    Pièce(s) jointe(s):
    Télécharger ce fichier (C Monschau (BCM).mp3)C Monschau (BCM).mp35772 Kb
    Télécharger ce fichier (E Kunter (MSB).mp3)E Kunter (MSB).mp36099 Kb
    Télécharger ce fichier (F Pietrus (BCM).MP3)F Pietrus (BCM).MP37520 Kb
    Télécharger ce fichier (M Gelabale (MSB).MP3)M Gelabale (MSB).MP35310 Kb

Equipes

Compétitions