Basketball Champions League - 1/8 de finale Retour
07/03/2017 - 18:30  
 
66 68
Le Mans Sassari
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 6 mars 2017 07:51

    Les Manceaux vont accueillir les Italiens ce mardi à 18 heures 30 en match retour des 1/8 de finale de la BCL.

    Les Sarthois ont démontré face à Orléans qu’ils avaient du cœur. Il leur en faudra beaucoup face à Dinamo Sassari pour remonter leur handicap de 16 points né de leur défaite en Sardaigne à l’aller (63-79). Il n’est cependant pas sûr que le cœur soit suffisant pour renverser les Italiens. Certes, les Sardes ont perdu de 21 points à l’extérieur après avoir gagné chez eux de 22 au tour précédent, mais l’histoire ne repasse pas souvent les plats. Il faudra donc aux joueurs d’Alexandre Ménard un maximum de combativité et d’application pour renverser la situation. On veut y croire surtout s’ils sont soutenus par le public, admirable contre Orléans.  

    Le contexte :
    Le MSB a terminé leader du Groupe B avec 9 victoire et 5 défaites, le moins bon bilan des premiers de la saison régulière. Sa place lui a quand même valu d’être dispensé du 1er tour des playoffs. Pour sa part, Dinamo Sassari a fini à la 5ème du groupe E avec un bilan équilibré de 7 succès et 7 revers. Pour parvenir en 1/8 de finale, il a dû en passer par un duel contre la formation tchèque de Nymburk. Victorieux à domicile de 22 points (94-72), les Sardes ont frôlé la correctionnelle au retour en s’inclinant de 21 unités (63-84). En Serie A, Dinamo Sassari pointe en 4ème position en compagnie de Trente et Capo D’Orlando, chaque équipe affichant 12 victoires et 9 défaites. Dimanche dernier, Dinamo s’est imposé face à Pistoia (81-75) dans le sillage de Trevor Lacey (20 points) bien aidé par Dusko Savanovic (12) et David Bell et Rok Stipcevic (11 chacun). David Lighty a ajouté 10 unités tout comme Gani Lawal qui a également pris 10 rebonds. En Pro A, le MSB occupe la 9ème place (10-11) en compagnie de Limoges après son succès de samedi aux dépens d’Orléans (71-64).

    Le match aller :
    Menés d’un petit point à l’issue du 1er quart-temps (14-16), les Manceaux ne cédaient pas un pouce de terrain avant la pause (32-36). Au retour des vestiaires, les hommes d’Alexandre Ménard ne se contentaient pas de revenir au score (43-43, 25ème), ils s’octroyaient un avantage de 5 points (51-46, 29ème). Les Italiens répliquaient alors pour repasser devant en fin de 3ème acte (51-52). Petr Cornelie s’offrait un panier primé pour un dernier passage du MSB aux commandes (54-52, 31ème). Un premier 6-0 lançait les Sardes (54-58, 33ème). Plus tard, un fatal et décisif 10-0 anéantissait les Sarthois (58-74, 38ème). Relégués ensuite à 18 longueurs (60-78, 39ème), ils concédaient une défaite de 16 points (63-79). Avec 15 points, Olivier Hanlan était le meilleur réalisateur sarthois alors que Ryan Pearson en ajoutait 10. Pour Dinamo Sassari, 4 joueurs scoraient à 2 chiffres avec Gani Lawal en leader (19 unités) bien soutenu par Dusko Savanovic (13), David Bell (11) et Rok Stipcevic (10).

    L’effectif de Dinamo Sassari :
    24 Rok Stipvevic (1,85 m, 30 ans, meneur) 11,9 points, 1,5 rebond et 3,9 passes
    5 David Bell (1,88 m, 35 ans, meneur) 13,2 points, 3,3 rebonds et 2,2 passes
    7 Trevor Lacey (1,90 m, 25 ans, arrière) 9,8 points, 4,5 rebonds et 3,2 passes
    10 Lorenzo D’Ercole (1,90 m, 29 ans, arrière) 3,2 points, 1,0 rebond et 1,2 passe
    35 David Lighty (1,95 m, 28 ans, arrière) 6,0 points, 2,0 rebonds et 3,0 passes
    23 Josh Carter (2,00 m, 28 ans, ailier) 9,8 points, 2,2 rebonds et 1,4 passe
    14 Brian Sachetti (2,00 m, 30 ans, ailier) 4,6 points, 3,1 rebonds et 1,3 passe
    8 Giacomo DeVecchi (1,96 m, 31 ans, ailier) 1,9 point, 1,2 rebond et 0,9 passe
    20 Dusko Savanovic (2,04 m, 33 ans, ailier fort) 11,0 points, 2,9 rebonds et 1,8 passe
    31 Gani Lawal (2,05 m, 28 ans, intérieur) 10,1 points, 4,1 rebonds et 0,3 passe
    16 Tautvydas Lydeka (2,08 m, 33 ans, pivot) 6,8 points, 4,2 rebonds et 0,6 passe
    25 Gabriel Olanesi (2,11 m, 25 ans, pivot) 6,0 points, 3,9 rebonds et 0,3 passe
    Entraîneur : Federico Pasquini

    Les arbitres de la rencontre :
    Srdan Dozai (Croatie), Apostolos Kalpakas (Suède) et Boris Krejic (Slovénie)

    Les autres matchs retour des 1/8 de finale :
    Mardi 7 mars :
    à 18h00 : Banvit (Turquie) – Oldenburg (Allemagne) (aller 82-82)
    à 20h30 : Lyon-Villeurbanne – Aris Salonique (Grèce) (67-67)
    Mercredi 8 mars :
    à 18h00 : Klaipeda (Lituanie) – Ludwigsburg (Allemagne) (61-73)
    à 18h00 : Besiktas Istanbul (Turquie) – Karsiyaka (Turquie) (70-75)
    à 20h30 : Monaco – AEK Athènes (Grèce) (68-69)
    à 20h30 : Tenerife (Espagne) – PAOK Salonique (Grèce) (63-66)
    à 20h30 : Avellino (Italie) – Venise (Italie) (49-53)

    Un peu de culture :
    Peuplée de 130 000 Sassaresi, Sassari est la deuxième ville de Sardaigne. Située à 17 km au sud-est de Porto Torres d’où partent les bâteaux à destination de Marseille, elle fait partie de la Province de Sassari qui donne au nord et à l’ouest sur la mer de Sardaigne. Sassari est la ville la plus importante du nord de la Sardaigne, aussi bien pour son histoire que pour les activités économiques et culturelles qui s’y concentrent. Elle a été habitée dès l’Antiquité, comme en témoignent de nombreux vestiges. La vieille ville abrite en revanche de magnifiques édifices religieux.

    L'historique de Dinamo Sassari :
    Le club Dinamo Basket Sassari a été fondé en 1960 par des étudiants. Sa lente ascension l’a conduit en Legadue en 2003. Vainqueur à 3 reprises de la coupe de la division, le club sarde a fait son apparition en Serie A, l’élite italienne, en 2010. Dès sa 1ère saison, Dinamo Sassari a participé aux playoffs qu’il a toujours atteints depuis. Il s’est même couvert de gloire de 2013 à 2015. Il a ainsi remporté la Coupe d’Italie en 2014 et 2015 et la Supercoupe d’Italie en 2014. Mieux, il a remporté le titre de Champion d’Italie en 2015. La saison dernière a été moins brillante avec une 7ème place de la saison régulière et une élimination en 1/4 de finale des playoffs. Le nom complet de l’équipe est Dinamo Banco di Sardegna Sassari du nom de son fidèle sponsor qui accompagne le club depuis 1992.

    Dinamo Sassari et l'Europe :
    A ce jour, Sassari a disputé 73 matchs de Coupe d’Europe depuis 2012 et sa participation à l’Eurocup. Ne dépassant pas la phase de groupes lors de la 1ère saison, Dinamo Sassari est allé jusqu’en 1/8 de finale dès l’exercice suivant. De 2014 à 2016, le club sarde a participé à la saison régulière de l’Euroleague, prenant à chaque fois la 6ème place de son groupe avant d’être reversé en Eurocup pour y terminer 3ème de son groupe tant en 2015 qu’en 2016. Le bilan est largement déficitaire en Euroleague (1 victoire pour 19 défaites) alors qu’il est presque équilibré en Eurocup (17 succès et 19 revers).

    Les oppositions :
    Avant le match aller, le MSB n'avait jamais joué contre Sassari par le passé. Avant la rencontre retour, Le Mans (SCM puis MSB) a disputé 36 matchs de coupes européennes face à des clubs italiens. Le bilan est largement en faveur des Transalpins avec 14 victoires sarthoises pour 22 défaites. Si Le Mans est sorti vainqueur de 10 des 18 rencontres disputées dans la Sarthe, il a essuyé la plus lourde défaite de son histoire européenne à Antarès face à une équipe italienne. Ainsi, disputant la Coupe Saporta, la dernière de l’histoire, le MSB d'Alain Weisz a sombré le 11 décembre 2001 face à Montepaschi Sienne (46-94, -48). En phase de groupes de la présente Ligue des Champions, l’équipe d’Erman Kunter a battu Venise à Antarès (68-49) avant de perdre en Italie (62-74). Dinamo Sassari a rencontré 3 équipes françaises lors de ses 2 années en Eurocup et le bilan est parfaitement équilibré avec 3 succès italiens et autant de revers. Ainsi, en 2012-2013, les Sardes avaient perdu les 2 matchs contre Orléans. La saison suivante, ils s’étaient défaits de Chalon-sur-Saône par 2 fois avant de connaître 1 victoire et 1 défaite face à Gravelines-Dunkerque.

  • Écrit par , mardi 7 mars 2017 19:37

    Les Manceaux se sont inclinés face aux Italiens lors du match retour des 1/8 de finale de la Ligue des Champions.

    Les Sarthois n’ont pas réalisé le miracle espéré. La bouchée était trop grosse. Pourtant l’espoir naissait alors qu'ils avaient remonté la moitié de leur handicap dès le 1er quart-temps (19-11, 8ème). Rapidement, les Sardes revenaient à hauteur (21-18, 10ème). L’illusion s’était envolée. Pire, les joueurs d’Alexandre Ménard ne parvenaient pas à vaincre pour leur dernière rencontre européenne de la saison. Ils vont maintenant recentrer leurs efforts sur les compétitions nationales avec les réceptions de Paris-Levallois en championnat samedi à 20 heures puis de Chalon-sur-Saône en Coupe de France mardi à 20 heures 45.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Petr Cornelie et Mouph Yarou
    Sassari : David Bell, Trevor Lacey, Brian Sachetti, Jack DeVecchi et Tau Lydeka

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 21-18
    Les Sarthois prenaient un bon départ (5-0, 1ère). Les Italiens tentaient de répliquer (7-5, 3ème). Un triple de Olivier Hanlan les éloignait (10-5, 4ème). Un autre de Ryan Pearson donnait un avantage maximal de 8 points au MSB (19-11, 8ème). L’Américain l’entretenait aux lancers-francs (21-13, 10ème). Les Sardes l’entamaient avant la fin de la 1ère période (21-18).

    2ème quart-temps : 14-12
    Giordan Watson redonnait un peu d’air (24-18, 11ème). Rok Stpicevic et David Lighty montraient les crocs (24-22, 13ème). Ryan Pearson et Lahaou Konaté remettaient les gaz (29-22, 14ème). Les Italiens les coupaient (31-29, 17ème). 2 lancers-francs de Giordan Watson et un panier permettaient au MSB d’atteindre la mi-temps avec une avance de 5 points (35-30).

    3ème quart-temps : 19-17
    Au retour des vestiaires, Olivier Hanlan sévissait le premier (37-30, 21ème). Un 8-0 de Dinamo Sassari ponctué par un panier primé de Dusko Savanovic inversait la tendance (37-38, 23ème). Le Serbe en enquillait 2 autres (43-44, 26ème). Toujours derrière l’arc, Will Yeguete initiait un 9-0 permettant au MSB d’atteindre la fin du 3ème acte avec une avance de 7 points (54-47).

    4ème quart-temps : 12-21
    Les Sardes frappaient fort dans la première moitié de la dernière période en plaçant un 11-1 (55-58, 36ème). Un missile longue portée de Ryan Pearson trouvait la cible (58-58, 37ème). Dinamo se dégageait à la faveur d’un 2+1 de David Lighty (58-61, 37ème). Giordan Watson donnait l’avantage aux siens (62-61, 38ème). Ryan Pearson répliquait encore à Dusko Savanovic (64-63, 39ème). Les Yougos Rok Stipcevic et Dusko Savanovic faisaient la décision (64-68, 40ème). L’ultime panier de Lahaou Konaté ne changeait rien à l’affaire (66-68).

    Le Sarthois du match :
    S’il a laissé à Giordan Watson et Dusko Savanovic le soin d’être les meilleurs marqueurs de la partie avec 16 points, Ryan Pearson en a quand même inscrit 12 en 19 minutes. Pour cela, il a converti 4 de ses 5 tirs dont un parfait 2/2 à 3 points et un non moins impeccable 2/2 aux lancers-francs. Il a également pris 4 rebonds, délivré 2 passes et volé 1 ballon.

    Le Chiffre du match :
    3. Les Manceaux ont réussi 3 paniers à 2 points de plus que les Italiens (17 contre 14). Par contre, ils ont marqué 3 paniers à 3 points de moins que leurs adversaires (7 contre 10). Mathématiquement, ils ont donc accusé un différentiel de 3 unités que les lancers-francs n’ont pas compensé (11 pour les Sarthois et 10 pour les Sardes).

     

  • Écrit par , mardi 7 mars 2017 21:01

    Alexandre Menard
    On a eu un manque de confiance. Les joueurs ont raté des paniers faciles. On pensait que ce serait possible en jouant bien en défense. La qualification se perd chez eux. S’il n’y avait pas eu autant de différences de points à rattraper, le match aurait été totalement différent. C’est une bonne équipe de Sassari qui nous a battus ce soir.

    Olivier Halan
    On a bien commencé le match mais Sassari est une bonne équipe, ils ont très bien joué ce soir. Aujourd’hui, cela a été un meilleur match de basket qu’au match aller, notamment en défense et en jeu de transition. On a peut-être manqué de fraîcheur en manquant quelques points faciles qui auraient pu faire la différence.

    Federico Pasquini
    Nous sommes maintenant dans les 8 meilleures équipes de cette compétition. Je voulais remercier le club et les propriétaires pour les facilités de déplacement qu’ils nous octroient pour nous aider à récupérer, compte tenu du nombre important de matchs à jouer. Je veux remercier mon staff qui travaille dur tous les jours pour donner aux joueurs et à moi-même les possibilités de travailler dans des conditions parfaites et aussi remercier les joueurs qui ce soir n’ont jamais rien lâché. C’était un match dur face à une équipe athlétique.
    Ce qui est important dans ce type de match, c’est de ne pas regarder le score, sinon ça peut nous tuer, on gamberge alors qu’on doit jouer toutes les balles comme la dernière. Pour gagner, il ne fallait pas paniquer même quand Le Mans a mené dans la rencontre.

    David Lighty
    On savait que ce serait possible pour nous de gagner ici. On a confiance dans l’équipe et dans le coach. Tous les joueurs ont apporté dans leur compartiment de jeu et on a fait un excellent 4e quart temps. On avait un matelas de sécurité, mais on en a fait abstraction, on n’a jamais paniqué. On va maintenant essayer de poursuivre ce championnat avec les mêmes dispositions.

Equipes

Compétitions