Pro A - 13ème journée
17/12/2016 - 20:00
Antares, Le mans
 
71 77
Le Mans 12-27, 32-41, 46-54, 71-77 Limoges
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 16 décembre 2016 09:12

    Ce samedi à 20 heures, les Manceaux seront vigilants au moment d’affronter le CSP.

    Lors des 3 dernières saisons, le CSP est reparti victorieux d’Antarès. A chaque fois le MSB a pris cher (-26, -15 et -15). Le moment est venu d’arrêter cette sombre série. Après s’être joués d’Orléans et Nancy, deux équipes en souffrance, les Sarthois vont être confrontés à une formation limougeaude qui reste sur deux défaites dont une à domicile face au Portel (69-72). Ils devront donc se méfier de la réaction d’une bête blessée qui n’a plus grand chose à voir avec ses devancières, championnes de France en 2014 et 2015. Surfant en tête de leur groupe de Ligue des Champions, Erman Kunter et ses hommes visent aussi une participation à la Leaders Cup. Pour cela, ils doivent encore engranger des succès. A commencer par samedi.   

    La tendance :  
    Comme les Sarthois, les Limougeauds sont toujours en course en Coupe de France. Après avoir sorti 1 équipe de Nationale 1, Blois en 1/32 (73-66) puis 1 de Pro B, Saint-Chamond en 1/16 (70-65), ils recevront Chalon-sur-Saône en 1/8 de finale le 28 janvier 2017. Dans le même temps, les Manceaux seront à Lille (Pro B). En Pro A, le MSB occupe la 5ème place avec 7 victoires et 5 défaites tout comme Paris-Levallois et Strasbourg. Avec 5 succès et 7 revers, Limoges partage le 10ème rang avec Le Portel, Châlons-Reims, Cholet et Hyères-Toulon. Les joueurs de la Haute-Vienne n’ont gagné qu’un match en déplacement (à Nancy, 100-94) alors qu’ils se sont inclinés 5 fois en dehors de Beaublanc. Samedi dernier, les Lorrains se sont inclinés dans leur salle face au Portel (69-72). Les efforts de DaShaun Wood (17 points, 6 rebonds et 4 passes) n’ont pas suffi ni ceux de William Buford et Klemen Prepelic (13 points chacun) ou de Ousmane Camara (12 points). Dans le même temps, les Sarthois se sont facilement imposés à Nancy (85-70). Pas moins de 6 Sarthois ont scoré à 2 chiffres. Ainsi, Olivier Hanlan a totalisé 10 points pendant que Will Yeguete signait un consistant double-double (13 points et 13 rebonds). Giordan Watson a ajouté 12 points alors que Pape-Philippe Amagou cumulait 11 points et 5 passes. Pour leur part, Mike Gelabale et Ryan Pearson ont inscrit 10 points chacun. Au niveau des attaques, Limoges (12ème avec 74,6 points marqués) devance d’un rien le MSB (13ème, 74,2). Par contre, dans le domaine de la défense, les Sarthois (4èmes avec 72,3 points encaissés) sont moins permissifs que les Limougeauds (11èmes, 76,4). Avec 8,8 prises, Will Yeguete est le 3ème rebondeur de Pro A derrière le Francilien Vincent Poirier (9,1) et le Chalonnais Moustapha Fall (9,0). Seuls engagés sur la scène européenne, les Manceaux occupent seuls la 1ère place du Groupe B de la Ligue des Champions après leur promenade ukrainienne à Youjne mercredi dernier (82-59).

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 15,8 points, Klemen Prepelic est le meilleur marqueur limougeaud. William Buford compile 14,8 points et 4,0 passes alors que Ousmane Camara marque 12,3 points et prend 6,3 rebonds quand C.J. Fair inscrit 12,2 points. Dans les rangs sarthois, Olivier Hanlan et Ryan Pearson culminent à 12,3 points chacun. Avec 10,1 points et 8,8 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (17,0) tandis que Giordan Watson ajoute 4,0 passes à ses 9,3 points.

    Les joueurs de base du CSP :
    Arrivé en janvier 2016 pour remplacer Philippe Hervé, Dusko Vujosevic n’a pu arracher les playoffs. Cette saison, le Serbe a défini une hiérarchie avec 5 joueurs majeurs. Apprécié au MSB en 2013-2014, le meneur DaShaun Wood (1,85 m, 31 ans) aurait dû signer au CSP en cours de saison dernière. L’affaire ne s’est pas faite et il a contribué au redressement de Cholet. Ses 9,3 points et 3,8 passes avec le CSP sont un tantinet inférieurs à ses 14,1 points et 4,1 passes avec le MSB et même ses 12,7 points et 4,8 passes avec Cholet. S’il a totalisé 27 points 1 fois avec le MSB et 1 fois avec CB, il n’est monté qu’à 17 avec le CSP. Attention, il monte en puissance puisqu’il a justement mis 17 points lors des 2 derniers matchs. Meilleur marqueur du CSP avec 15,8 points, l’international slovène Klemen Prepelic (1,91 m, 24 ans) est difficile à défendre puisqu’il prend près des 2/3 de ses tirs derrière l’arc avec un certain bonheur (34,6%). Ainsi, il a atteint les 20 points à 3 reprises. L’ailier américain William Buford (1,96 m, 26 ans) est le seul joueur à avoir démarré les 12 matchs dans le Cinq de base. S’il a récemment connu un trou noir pendant 4 matchs, il s’est réveillé lors des 2 derniers avec notamment 22 points à Villeurbanne. Il avait fait mieux lors de la réception de Cholet contre qui il a totalisé 30 points. Après 2 saisons en D-League, l’ailier fort C.J. Fair (2,03 m, 25 ans) fait ses premiers pas en Europe. Attiré par le large, il tourne quand même à 12,2 points et 6,2 rebonds. Lors de la 10ème journée, il a cumulé 25points et 10 rebonds face à Hyères-Toulon avant de marquer le pas même s’il a compilé 8 points et 10 rebonds face au Portel samedi dernier. Le MVP de la finale 2015, Ousmane Camara (2,02 m, 26 ans) produit quasiment dans les mêmes eaux que C.J. Fair (12,3 points et 6,4 rebonds). Impeccable face à Châlons-Reims (18 points à 8/1 aux tirs), il s’est loupé à Villeurbanne (1 point). Sinon il assure un minimum de 8 unités.

    L’effectif du CSP :
    Meneurs : DaShaun Wood, Zamal Nixon, Vincent Fauché
    Extérieurs : Klemen Prepelic, William Buford, Mathieu Wijciechowski
    Intérieurs : Ernest Scott, C.J. Fair, Ousmane Camara, Fréjus Zerbo, Romain Duport
    Coach : Dusko Vujosevic

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Olivier Hanlan , Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale, Lahaou Konaté
    Intérieurs : Ryan Pearson, Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Mouphtaou Yarou, Jonathan Jeanne
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Mathieu Hosselet, Gilles Bretagne et Matthieu Roux

    Les oppositions au Mans :
    Depuis la naissance du MSB, Sarthois et Limougeauds se sont opposés à 16 reprises au Mans. Le bilan en saison régulière est de 8 victoires mancelles pour  7 défaites. Les deux équipes se sont rencontrées une seule fois en Sarthe pour les playoffs. C'était le 26 avril 2000 en demi-finales. Les Manceaux avait gagné (65-60) avant de s'incliner à Beaublanc face au CSP sur la route de son éblouissant triplé. La dernière victoire mancelle remonte au 23 mars 2013 quand l’équipe de J.D. Jackson s’était imposée (77-69) dans le sillage de Darius Washington (19 points), bien aidé par Cuthbert Victor (12), Marko Keslj et Cam Long (11 chacun) ainsi que Dounia Issa (10). Lors de la 3ème journée de la saison dernière, le MSB s'est lourdement incliné (65-80) malgré les 13 points de Mike Gelabale et le double-double de Mouph Yarou (10 points et 12 rebonds). Dans l'histoire, Limoges est l'équipe française qui a concédé le moins de points sur un match de championnat au Mans puisque le 19 octobre 1993 les joueurs de Philippe Desnos avaient sombré à la Rotonde (53-79).

  • Écrit par , samedi 17 décembre 2016 21:20

    Les Manceaux ont subi la loi des Limougeauds qui ont bien joué le coup.

    Le CSP était vraiment d’un tout autre calibre que les équipes que le MSB avait vaincu dernièrement. Face à des Limougeauds qui avaient bien préparé leur affaire, le réveil a été dur pour les joueurs d’Erman Kunter qui ont toujours été à la traîne. Menés de 15 points après 10 minutes de jeu (12-27), ils n’ont jamais été en mesure d’inverser la tendance. Antarès y a pourtant cru quand les Sarthois sont revenus à -3 (65-68, 39ème) dans le sillage de Mike Gelabale, auteur de 11 points dans le dernier quart-temps. Une réaction est attendue dès mardi avec la réception des Finlandais de Kataja.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Ryan Pearson et Will Yeguete
    Limoges : DaShaun Wood, Klemen Prelevic, William Buford, C.J. Fair et Ousmane Camara

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 12-27
    D’entrée de jeu, les Manceaux répondaient aux Limougeauds (4-4, 2ème). Ceux-ci les surprenaient d’un 10-0 dévastateur (4-14, 5ème). Les Sarthois rentraient dans le match et les débats s’équilibraient (8-18, 8ème). Will Yeguete et Pape-Philippe Amagou résistaient encore à la progression du CSP (12-23, 9ème). Pourtant, le MSB était relégué à 15 longueurs après 2 réussites de William Buford en fin de 1ère période (12-27).

    2ème quart-temps : 20-14
    Malgré Mouph Yarou et Pape-Philippe Amagou, l’écart ne diminuait pas (16-31, 13ème). Le Béninois conduisait la révolte mancelle et ramenait les siens sous la barre des 10 points de retard (28-37, 19ème). Cependant, la remontée s’arrêtait là avant le repos (32-41).

    3ème quart-temps : 14-13
    Dès le retour des vestiaires, les Limougeauds reprenaient leurs aises (34-47, 24ème). Mike Gelabale montrait la voie (36-47, 25ème). Ryan Pearson suivait l’exemple pour ramener le MSB à -8 (43-51, 29ème). Cet écart sanctionnait le 3ème acte puisque, après un panier primé de William Buford, Giordan Watson lui avait répondu également derrière l’arc juste avant la sonnerie (46-54).

    4ème quart-temps : 25-23
    Les joueurs de Dusko Vujosevic se mettaient rapidement à l’abri (47-61, 32ème). Mouph Yarou n’abdiquait pas (51-61, 34ème). Mike Gelabale lui emboîtait le pas (56-61, 35ème). Les Sarthois y croyaient mais DaShaun Wood plombait l’ambiance (56-64, 35ème). Mike Gelabale revenait à la charge (63-68, 37ème). Giordan Watson ajoutait sa contribution (65-68, 39ème). A -3, les Manceaux essuyaient un repoussant 6-0 (65-74, 40ème). La suite n’était qu’anecdote (71-77).

    Le Manceau du match :
    Erman Kunter a économisé Mouph Yarou en ne le laissant s’échiner que 20 minutes. Elles ont été suffisantes pour que le Béninois totalise 14 points en étant impeccable aux tirs (6/6) auxquels il a ajouté 2 lancers-francs sur 4 tentatives. Il a aussi repris ses bonnes habitudes en réalisant un double-double avec 10 rebonds dont 2 offensifs. Ayant également délivré 1 passe, il a vu son évaluation grimper à 23, de loin la meilleure du clan sarthois.

    Le Chiffre du match :
    5. Seuls 5 Limougeauds ont participé au score. On savait que Dule Vujosevic d’appuyait sur un quintet de base. En cette soirée, le coach serbe aurait eu bien tort de s’en priver. L’osmose entre DaShaun Wood, Klemen Prepelic, William Buford, C.J. Fair et Ousmane Camara était parfaite. Ils ont notamment été beaucoup plus performants aux tirs (53,6%) que les Manceaux (41,2%). Certains de ces derniers n’avaient peut-être pas digéré la balade ukrainienne.

     

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 33 13 5/10 50 1/4 4/6 2/2 3 3 6 0 0 2 3 15
       KONATÉ L 23 4 1/4 25 1/2 0/2 1/2 2 2 1 1 1 0 1 4
       YEGUETE W 20 6 3/10 30 0/0 3/10 0/1 5 1 6 0 0 0 1 5
       CORNELIE P 9 2 1/7 14 0/1 1/6 0/0 0 0 5 0 2 0 0 3
       YAROU M 21 14 6/6 100 0/0 6/6 2/4 1 3 10 0 0 0 1 23
       GELABALE M 24 13 5/8 63 0/1 5/7 3/4 2 6 3 0 0 0 0 12
       AMAGOU P 24 6 2/3 67 0/0 2/3 2/3 3 4 0 0 0 3 4 5
       HANLAN O 25 6 3/11 27 0/2 3/9 0/0 4 2 1 0 0 2 3 0
       PEARSON R 21 7 2/9 22 0/2 2/7 3/4 1 2 4 0 0 1 0 2
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 0 0 3
       TOTAL 200 71 28/68 41 2/12 26/56 13/20 21 23 39 1 3 8 13 72

     LIMOGES Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       FAIR C 34 10 5/10 50 0/2 5/8 0/0 5 3 4 1 0 0 1 11
       WOOD D 34 19 8/11 73 3/3 5/8 0/0 2 1 4 2 0 1 5 26
       WOJCIECHOWSKI M 9 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 3 1 3 1 0 0 0 4
       PREPELIC K 34 14 3/9 33 1/6 2/3 7/10 2 9 4 1 0 1 7 16
       NIXON Z 7 0 0/1 0 0/1 0/0 0/0 0 0 1 1 0 0 0 1
       CAMARA O 31 14 6/10 60 0/0 6/10 2/4 3 3 4 1 0 0 2 15
       SCOTT E 5 0 0/2 0 0/2 0/0 0/0 2 2 1 0 1 0 0 0
       BUFORD W 37 20 8/16 50 2/4 6/12 2/2 3 2 9 0 0 1 2 22
       ZERBO F 9 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 3 0 1 0 0 2 0 -1
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 1 0 1
       TOTAL 200 77 30/59 51 6/18 24/41 11/16 23 21 33 7 1 6 17 95

Equipes

Compétitions