Pro A - 12ème journée
11/12/2017 - 20:45  
Antares, Le mans
 
83 87
Le Mans 20-19, 39-45, 56-68, 83-87 Nanterre
Composition   Composition
  • Écrit par , samedi 9 décembre 2017 12:21

    Devant les caméras de SFR Sport 2 ce lundi à 20 heures 45, les Manceaux vont tout faire pour dominer les Franciliens à Antarès.

    Dans un championnat dense où 2 victoires seulement séparent le 1er du 10ème, le duel entre Manceaux et Nanterriens s’annonce prometteur et indécis. Le 22 avril dernier, Nanterre avait battu le MSB en finale de la Coupe de France (96-79). Depuis, Lahaou Konaté a changé de tunique à l’inter-saison. Nul doute qu’il aura envie de se rappeler au bon souvenir des supporters sarthois. Il est aussi à craindre que Alade Aminu, Erik Murphy et Terran Petteway, montrés du doigt par leur coach, Pascal Donnadieu, essaient de remonter dans son estime. De plus, chacune des deux équipes reste sur une défaite en Pro A, le MSB à Villeurbanne (71-79) et Nanterre face à Limoges (73-75). Après celle de mercredi sur le parquet de Besiktas Istanbul (74-79), il n’est donc pas question pour les Franciliens de subir un 3ème revers d’affilée. De même, pour les Sarthois qui viennent de perdre 4 de leurs 6 derniers matchs, il serait bon de reprendre des couleurs. A 2 semaines de Noël, il vaudrait mieux se dispenser de faire un cadeau aux Nanterriens devant le public d’Antarès.
     
    Le contexte :
    3ème de la dernière saison régulière mais éliminé dès les quarts de finale des playoffs par Paris-Levallois, Nanterre 92 s’est fait piquer une grande partie de ceux qui avaient également remporté la FIBA Europe Cup et la Coupe de France. Avec un budget toujours étriqué, Pascal Donnadieu est constamment obligé de tenter des coups en matière de recrutement. Année après année, il débusque, lance ou relance des méconnus ou des revanchards. Il en est ainsi de Alade Aminu, Johan Passave-Ducteil ou Jamal Shuler qui ont des choses à prouver. Terren Petteway et Nic Moore, jeunes pros, devaient franchir un palier mais le second a déjà été remercié. L’éclatement d’Erik Murphy était attendu alors que Lahaou Konaté a rejoint la banlieue parisienne pour continuer sa progression. Même s’il y a des petits ratés, la mayonnaise semble prendre puisque Nanterre est 2ème de son groupe en Ligue des Champions alors qu’avec un bilan de 6 succès et 5 revers, les joueurs de Pascal Donnadieu partagent la 5ème place du classement de Pro A avec Bourg-en-Bresse, Dijon, Gravelines-Dunkerque, Hyères-Toulon et Strasbourg. Pour sa part, le MSB occupe le fauteuil de leader en compagnie de Monaco avec 8 matchs gagnés sur 11.
    Les 2 premiers déplacements de Nanterre se sont soldés par des défaites de 14 points à Pau et au Portel. Depuis que Heiko Schffartzik est en charge de la mène, le club du 92 n’a pris qu’un éclat. C’était à domicile face à Gravelines-Dunkerque (67-89) avant un court revers à Toulon (86-90). Lors de la dernière journée, les Franciliens comptaient 16 points de retard au cœur du 3ème quart-temps face à Limoges. Ils se sont alors lancés dans une vaine remontée (73-75) même si Heiko Schaffartzik a totalisé 18 points et Hugo Invernizzi en ajouté 11.
    De leur côté, les Manceaux ont trébuché à Villeurbanne (71-79)  malgré les efforts du duo Justin Cobbs (19 points) - Mykal Riley (18) et de Terry Tarpey (11).
    Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 12ème rang avec 76,7 points marqués et ont la meilleure défense (70,4 points encaissés). Quant aux Nanterriens, ils ont la 2ème attaque (84,0) et la 16ème défense (83,1).

    Les joueurs de base de Nanterre :
    Aucun coach n’a son nom autant associé à un club que Pascal Donnadieu qui est l’entraîneur de Nanterre depuis 1987. En 24 ans, il a conduit la JSF de l'anonymat de la 1ère série départementale aux fastes de la Pro A après le titre de champion de France Pro B en 2011. Depuis, et en seulement 6 saisons, Nanterre a remporté le championnat de France Pro A en 2013, la Coupe de France en 2014 et 2017, le Match des Champions en 2014 et 2017, l’EuroChallenge en 2015 et la FIBA Europe Cup en 2017. Respect.
    Dans une équipe sans joueur vedette, les 7 éléments de base marquent entre 7,4 et 10,6 points. Le coach peut ainsi pianoter sans craindre qu’un de ses joueurs soit la cible de la défense adverse.
    Après une saison à Limoges, le meneur Heiko Schaffartzik (1,83 m, 33 ans) a réalisé un exercice 2016-2017 consistant avec Nanterre (10,2 points et 3,9 passes). Ayant décidé de poursuivre l’aventure avec le club des Hauts-de-Seine, il a rapidement pris le relais du contesté Nic Moore (10,8 points et 3,3 passes). Dès la 6ème journée, Pascal Donnadieu lui a donné un important temps de jeu (32 minutes de moyenne contre 19 auparavant) avec des responsabilités accrues que l’ancien capitaine de l’équipe d’Allemagne assume parfaitement (9,3 points, 1,7 rebond et 3,2 passes). Toujours capable d’enflammer les parquets français, il a totalisé 18 points tant à Toulon que face à Limoges.
    Après le départ de Nic Moore, Pascal Donnadieu a engagé Jamar Wilson (1,85 m, 33 ans) qui a posé ses bagages en banlieue parisienne, il y a un mois. Appelé à partager la mène avec Heiko Schaffartzik, le Finlandais a déjà prouvé en 3 matchs ses aptitudes à se fondre dans le collectif nanterrien (9,7 points, 2,3 rebonds et 2,3 passes).
    Poussé vers la sortie par Monaco au printemps dernier, Jamal Shuler (1,91 m, 31 ans) a renoué avec Nanterre avec qui il avait remporté l’EuroChallenge en 2015. En raison d’une adresse devenue suspecte (36,4%), il n’est cependant plus une redoutable force de frappe offensive (9,6 points, 1,9 rebonds et 4,1 passes) même s’il a successivement inscrit 14 points face à Strasbourg puis 16 à Toulon.
    Faut-il présenter Lahaou Konaté (1,96 m, 26 ans) aux supporters sarthois ? En progression dans sa 2ème année mancelle (6,7 points et 2,8 rebonds), il a encore franchi un palier cette saison avec Nanterre (8,5 points et 3,2 rebonds).
    Capable de prendre feu à tout moment, Terran Petteway (1,98 m, 25 ans) était attendu dans le rôle que pouvait avoir Mykal Riley. Bien qu’il ait été nommé MVP de la 5ème journée par BeBasket puis DLSIème homme de la 7ème journée, il ne donne pas entière satisfaction (10,6 points, 4,3 rebonds et 2,4 passes).
    Dans sa troisième saison à Nanterre, Hugo Invernizzi (1,98 m, 24 ans) joue le meilleur basket de sa carrière. Ayant énormément progressé au niveau de la confiance et du mental, il a quasiment doublé ses moyennes en Pro A cette saison (9,8 points à 51,5%, 2,8 rebonds et 11,3 d’évaluation). Ailier fort étirant les défenses, il s’est offert une pointe à 26 points face à Antibes.
    Vu à Strasbourg sur la saison passée, Erik Murphy (2,08 m, 27 ans) est un fort shooteur extérieur mais ses qualités défensives sont souvent critiquées. Aux dires de Pascal Donnadieu, l’Américain au passeport finlandais est bien en deçà de ce qu’on attendait de lui (8,1 points et 2,3 rebonds). Il a pourtant réalisé une performance de choix face à la SIG pour son meilleur match de la saison (19 points et 4 rebonds pour une évaluation de 23).
    Intérieur grand et mobile, Alade Aminu (2,07 m, 30 ans) est connu en France pour avoir été un des pivots de l'Elan Chalon lors du triplé bourguignon en 2012. Lui aussi est actuellement montré du doigt par son coach (9,9 points et 3,3 rebonds).
    Joueur symbole de la progression de la JSF Nanterre, Johan Passave-Ducteil (2,00 m, 32 ans) s’est gravement blessé au genou droit lors de la dernière journée de la saison régulière le 16 mai 2015. Il n’a renoué avec le terrain qu’au printemps 2016 avec Bourg-en-Bresse en Pro B avant de revenir en Pro A lors du dernier exercice sous les couleurs de Dijon. A la grande satisfaction de son coach, il semble avoir retrouvé son niveau d’antan (7,4 points et 3,8 rebonds). Il s’est même permis de compiler 21 points et 6 rebonds à Cholet

    L’effectif du MSB :
    1 Mykal Riley (1,98 m, 32 ans, ailier, Américain)
    3 Justin Cobbs (1,91 m, 26 ans, meneur, Américain)
    4 Chris Lofton (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain)
    8 Antoine Eïto (1,86 m, 29 ans, meneur)
    10 Mel Esso Essis (1,99 m, 19 ans, ailier)
    11 Terry Tarpey (1,96 m, 23 ans, arrière)
    15 Wilfried Yeguete (2,01 m, 26 ans, intérieur)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière)
    19 Youssoupha Fall (2,21 m, 22 ans, pivot)
    20 D.J. Stephens (1,98 m, 26 ans, ailier, Américain)
    24 Romeo Travis (2,01 m, 33 ans, ailier fort, Américain)
    30 Mathieu Nzita (1,84 m, 18 ans, meneur)
    34 Michel Doumbé (2,05 m, 20 ans, pivot, Camerounais)
    Coach : Eric Bartecheky
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    L'effectif de Nanterre :
    1 Terran Petteway (1,98 m, 25 ans, ailier, Américain)
    2 Maxence Dadiet (1,92 m, 18 ans, meneur-arrière)
    3 Warren Racine (1,89 m, 22 ans, meneur-arrière)
    4 Alade Aminu (2,07 m, 30 ans, pivot, Nigérian)
    5 Lahaou Konaté (1,96 m, 26 ans, ailier)
    7 Jamal Shuler (1,91 m, 31 ans, arrière, Américain)
    8 Heiko Schaffartzik (1,83 m, 33 ans, meneur, Allemand)
    10 Hugo Invernizzi (1,98 m, 24 ans, ailier)
    13 Johan Passave-Ducteil (2,00 m, 32 ans, pivot)
    19 Bathiste Tchouaffé (1,96 m, 19 ans, arrière)
    27 Jean-Marc Pansa (2,08 m, 20 ans, pivot)
    31 Jamar Wilson (1,85 m, 33 ans, meneur, Finlandais)
    33 Erik Murphy (2,08 m, 27 ans, intérieur, Finlandais)
    Entraîneur : Pascal Donnadieu
    Assistant : Franck Le Goff

    Les arbitres de la rencontre :
    Hugues Thepenier, Paul Antiphon et Florent Acheen

    La saison 2016-2017 du MSB :
    Pro A : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
    Meilleur marqueur : Ryan Pearson 12,2 points
    Meilleur rebondeur : Will Yeguete 6,9 rebonds
    Meilleur passeur : Giordan Watson 3,4 passes
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Non qualifié
    Coupe de France : Battu en finale par Nanterre (79-96)
    Basketball Champions League : 1er du Groupe B de saison régulière (9 victoires et 5 défaites) – Eliminé en 1/8 de finale par Sassari (63-79 puis 66-68)

    La saison 2016-2017 de Nanterre :
    Pro A : 3ème avec 25 victoires et 9 défaites
    Meilleur marqueur : Chris Warren (14,6 points)
    Meilleur rebondeur : Mathias Lessort (7,2 rebonds)
    Meilleur passeur : Chris Warren (4,5 passes)
    Playoffs : Eliminé en 1/4 de finale par Paris-Levallois (0-2)
    Leaders Cup : Eliminé en 1/2 finale par Monaco (76-81)
    Coupe de France : Vainqueur du Mans en finale (96-79)
    FIBA Europe Cup : Vainqueur de Chalon-sur-Saône en finale (58-58 puis 82-79)

    Les oppositions en Sarthe :
    Nanterre n'est apparu en Pro A qu'en 2011. Aussi, seulement 6 rencontres de championnat ont eu lieu à Antarès avec un bilan équilibré de 3 victoires et 3 défaites. La saison dernière, à l’occasion du 1er match d’Alexandre Ménard en tant qu’entraîneur, les Sarthois se sont inclinés (75-85) malgré le double-double de Ryan Pearson (16 points et 10 rebonds) pourtant bien aidé par Olivier Hanlan (13 points) alors que Pape-Philippe Amagou et Giordan Watson ajoutaient 10 unités chacun. Enfin, le gain du match du Last 16 de l'EuroChallenge 2015 est revenu aux Manceaux.

  • Écrit par , lundi 11 décembre 2017 22:47

    Les Manceaux ont été dominés par l’artillerie francilienne.

    Le public d'Antarès a été le témoin de deux oppositions de style - jeu intérieur pour le MSB, contre jeu extérieur pour Nanterre. Les joueurs d’Eric Bartecheky ont ainsi essuyé 74 tirs nanterriens quand ils n’ont tenté leur chance qu’à 59 reprises. De plus, les banlieusards se sont offerts 15 paniers primés sur 38 tentatives derrière l’arc des 6,75 m. Du coup, les Sarthois étaient relégués à 14 longueurs à l’entame du dernier acte (56-70). Chris Lofton prenait alors les choses en main en inscrivant ses 16 points en 6 minutes. Revenus à égalité (81-81, 39ème), les Manceaux manquaient de gaz et finissaient par baisser pavillon.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
    Nanterre : Heiko Schaffartzik, Jamal Shuler, Lahaou Konaté, Hugo Invernizzi et Alade Aminu

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 20-19
     (20-19).

    2ème quart-temps : 19-26
     (39-45).

    3ème quart-temps : 17-23
     (56-68).

    4ème quart-temps : 27-19
     (83-87).

    Le Sarthois du match :
    Tout au long des 25 minutes qu’il a passées sur le parquet, Youss Fall a tellement régné dans les deux raquettes qu’il a produit un consistant double-double avec la meilleure évaluation du match à la clé (23). Ainsi, il a inscrit 20 points en convertissant 9 de ses 13 tirs auxquels il a ajouté 2 lancers-francs sur 8. Il a également pris 15 rebonds dont 8 offensifs.
     
    Le Chiffre du match :
    10. Les Sarthois ont réussi 10 paniers primés sur 22 tentatives. Au tir à l’arc, ils ont été plus adroits que les Nanterriens. Ainsi, dans cet exercice, les joueurs d’Eric Bartecheky affichaient un coquet pourcentage de réussite de 45,5% quand ceux de Pascal Donnadieu se contentaient de 38,5%. Cependant, sachant qu’ils étaient persona non grata dans la peinture, les Franciliens se concentraient avec bonheur sur leur point fort et déclenchaient 38 tirs à plus de 6,75 m pour 15 réussites. Par comparaison, ils ne tiraient que 36 fois plus près du cercle pour 14 paniers.

     
  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       RILEY M 28 5 1/5 20 0/4 1/1 3/3 2 1 3 0 0 4 3 3
       COBBS J 33 12 3/6 50 1/2 2/4 5/7 0 6 5 1 0 3 9 19
       LOFTON C 20 16 5/8 63 4/7 1/1 2/2 1 2 1 0 0 0 1 15
       EITO A 21 3 1/3 33 1/2 0/1 0/0 3 1 2 1 0 0 5 9
       TARPEY T 18 5 1/6 17 1/3 0/3 2/2 1 2 4 1 0 2 2 5
       YEGUETE W 15 5 2/4 50 0/0 2/4 1/1 3 4 2 0 0 1 3 7
       FALL Y 25 20 9/13 69 0/0 9/13 2/8 3 6 15 0 0 2 0 23
       STEPHENS D 18 11 3/4 75 3/4 0/0 2/2 2 1 1 0 0 1 0 10
       TRAVIS R 22 6 3/10 30 0/0 3/10 0/0 2 0 4 0 0 1 0 2
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 5 0 0 2 0 3
       TOTAL 200 83 28/59 47 10/22 18/37 17/25 17 23 42 3 0 16 23 96

     NANTERRE Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       AMINU A 13 1 0/3 0 0/0 0/3 1/4 2 2 2 0 0 1 2 -2
       INVERNIZZI H 27 5 2/6 33 1/5 1/1 0/0 2 1 3 0 0 0 1 5
       KONATÉ L 17 5 2/7 29 1/3 1/4 0/0 1 0 5 1 0 0 0 6
       MURPHY E 13 2 0/3 0 0/1 0/2 2/2 1 1 4 0 0 0 1 4
       PANSA J 13 10 5/7 71 0/0 5/7 0/0 3 2 3 0 2 1 1 13
       PASSAVE-DUCTEIL J 13 2 1/1 100 0/0 1/1 0/0 5 0 2 2 0 0 1 7
       PETTEWAY T 19 12 5/15 33 2/8 3/7 0/0 2 0 3 0 0 0 3 8
       SCHAFFARTZIK H 31 18 6/13 46 5/10 1/3 1/2 1 3 1 0 0 2 2 11
       SHULER J 26 17 3/12 25 3/8 0/4 8/10 1 6 4 1 0 1 5 15
       TCHOUAFFE B 7 3 1/1 100 1/1 0/0 0/0 1 0 1 0 0 0 1 5
       WILSON J 21 12 4/6 67 2/2 2/4 2/2 4 2 4 2 0 0 6 22
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 6 0 0 0 0 6
       TOTAL 200 87 29/74 39 15/38 14/36 14/20 23 17 38 6 2 5 23 100
  • Écrit par , mardi 12 décembre 2017 09:21

    Eric Bartecheky
    Ce soir, on perd à cause de la défense mais pas seulement. En attaque, on a perdu 7 balles à la mi-temps pour terminer à 16 balles perdues et eux, derrière, ils mettent les paniers. On fait des erreurs, on perd notre tête aussi bien offensivement que défensivement.
    Le seul mérite ce soir est d'être revenu dans le match mais on n'exécute pas ce que l'on demande. Chaque possession est importante on ne peut pas se permettre de perdre autant de balles à domicile alors qu'ils ont des joueurs en face qui marquent, on le paye cash.
    On force des shoots, on n'a pas fait preuve de maitrise en attaque, on démontre un domaine dans lequel on doit progresser tout comme le respect des consignes, le manque de concentration et donc la maîtrise sur l'ensemble du match. Chaque détail est important, il faut que l'on apprenne de cela, notamment des défaites contre l'ASVEL et ce soir contre Nanterre. Samedi, on joue à Limoges, ce ne sera pas simple mais c'est là qu'il faudra passer un palier.
    C'est la première fois qu'on subit deux défaites de suite en championnat, il faut stopper la série et apprendre de toutes nos erreurs.
    Dans le championnat tout le monde est près les uns des autres, il ne faut pas se préoccuper du classement mais avant tout se concentrer sur notre combativité.

    DJ Stephens
    Je suis déçu par cette défaite. Ce n'est pas acceptable. On a fait des erreurs en défense et eux ont mis beaucoup de paniers à 3 points. Notre défense n'était pas à la hauteur, on aurait dû être meilleur. Ils ont eu des tirs ouverts et ont capitalisé les paniers.
    Certes, on a pu revenir dans le match mais on aurait pu avoir des solutions plus faciles. Perdre nos deux derniers matchs, ce n'est pas acceptable. On va travailler dès demain car on doit se concentrer maintenant sur notre prochain match.

    Pascal Donnadieu
    C'est une vraie satisfaction de s'imposer chez les premiers alors qu'on venait de perdre à domicile. Le Mans a des joueurs de talent comme Lofton ce soir mais on a trouvé les solutions offensive et défensive. J'ai demandé beaucoup aux joueurs. C'est la première fois depuis que l'on joue la coupe d'Europe que l'on peut se préparer en travaillant et en se recalant.
    Le championnat est serré, on peut facilement passer du haut du championnat à la deuxième partie. Ce soir, c'est une double victoire, on peut regarder plus vers le haut et ne pas se faire peur. A noter la performance de Jean-Marc Pansa qui a mis le dernier panier du match.

    Lahaou Konaté
    Il y a eu beaucoup d'engagement de tous les gars, tout le monde a mis du cœur, c'est ce qui nous manquait. On s'est fait peur à la fin avec Lofton qui a mis un coup de chaud mais c'est une bonne chose d'avoir pu bien terminer. J'ai bien vécu ce retour au Mans où j'ai passé deux magnifiques saisons même si l'an passé, c'était difficile. C'est un plaisir de revoir le staff et jouer contre des anciens potes comme Wilfried Yeguete.

Equipes

Compétitions