Pro A - 12ème journée
10/12/2016 - 20:00
Antares, Le mans
 
85 70
Le Mans 23-14, 44-31, 66-44, 85-70 Nancy
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 9 décembre 2016 11:43

    De retour à Antarès, les Manceaux vont être confrontés au SLUC ce samedi à 20 heures.

    Avec s’être promenés à Orléans (72-46) face à une équipe en souffrance, les Sarthois vont en accueillir une autre, Nancy. Lanterne rouge de Pro A, le SLUC accumule les pépins avec le départ anticipé de Gregory Vargas, les sautes d’humeur de Dominique Sutton ou les blessures de Ebi Ere et Dario Hunt. Alain Weisz a servi de fusible mais son successeur, Grégor Beugnot, n’a pas été verni pour son premier match, perdu face à Antibes (67-70) alors que le SLUC l’avait en mains. Quel sera le visage de la formation nancéienne ce samedi ? On ne le saura qu’au moment du coup d’envoi. Pour leur retour à Antarès après 4 matchs en déplacement, les Sarthois devront d’abord se concentrer sur leur jeu même s’il partiront avec les faveurs du pronostic.

    La tendance :  
    Comme les Sarthois, les Lorrains sont toujours en course en Coupe de France. Après avoir sorti 2 équipes de Nationale 1, Souffelweyersheim en 1/32 (111-72) et Orchies en 1/16 (80-64), ils iront défier Nanterre en 1/8 de finale le 28 janvier 2017. Dans le même temps, les Manceaux seront à Lille (Pro B). En Pro A, le MSB occupe la 5ème place avec 6 victoires et 5 défaites tout comme Paris-Levallois et Lyon-Villeurbanne. Avec 2 succès et 9 revers, Nancy pointe au 18ème rang. Paradoxalement, les Lorrains ont décroché leurs 2 victoires aux dépens des 2 premiers de Pro A. Ainsi, ils ont gagné à Chalon-sur-Saône (69-59) puis chez eux face à Monaco (76-71). Samedi dernier, les Lorrains se sont inclinés dans leur salle face à Antibes (67-70). Ils menaient pourtant de 9 points à 2 minutes 42 secondes de la fin avant de s’effondrer. Les efforts de Thaddeus McFadden (21 points) n’ont pas suffi ni ceux de Benjamin Sene et Marc Trasolini (14 chacun). Dans le même temps, les Sarthois se sont facilement imposés à Orléans (72-46) contre une autre équipe handicapée par les blessures. Avec 15 points à son compteur, Ryan Pearson a fait un retour de blessure gagnant et Giordan Watson en a ajouté 13. 10ème attaque de Pro A avec 75,5 points marqués, l’équipe de Nancy est plus performante que celle du  MSB qui a la 13ème (73,2). Par contre, dans le domaine de la défense, les Lorrains sont moins bien placés (16èmes, 80,9 points encaissés) que les Sarthois (5èmes, 72,5). Seuls engagés sur la scène européenne, les Manceaux partagent la 1ère place du Groupe B de la Ligue des Champions après leur défaite à Venise mardi dernier (62-74).

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 13,6 points, Ebi Ere est le meilleur marqueur lorrain alors que Marc Trasolini est performant tant à la marque (13,5 points) qu’au rebond (6,5 prises). Si Thaddeus McFadden apporte 13,0 points), Dominique Sutton compile 12,0 points et 6,5 rebonds. Pour sa part, Benjamin Sene est avec 3,0 passes, le meilleur nancéien dans ce domaine. Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson culmine à 12,6 points, suivi par Olivier Hanlan (12,2). Avec 9,8 points et 8,4 rebonds, Will Yeguete détient la meilleure évaluation (16,2) alors que Giordan Watson ajoute 4,1 passes à ses 9,0 points.

    Les joueurs de base du SLUC :
    Greg Beugnot, le coach est arrivé en Lorraine pour remplacer Alain Weisz, remercié après 10 journées. Autant dire qu’il va faire avec les moyens du bord.  Benjamin Sene (1,88 m, 22 ans) est bien seul à la mène depuis le départ pour raisons familiales du Vénézuélien Gregory Vargas après 8 matchs (9,1 points, 3,3 rebonds et 5,5 passes). Installé dans le Cinq de départ depuis 5 matchs, Benjamin Sene a su prendre ses responsabilités et il est en progression constante. S’il n’affiche que 6,7 points et 3,0 passes, il tourne à 12,3 points et 4,3 passes sur les 3 dernières rencontres sans Gregory Vargas. Il vient même de compiler 14 points, 6 rebonds et 5 passes pour une évaluation de 15 face à Antibes, établissant au passage ses records en saison dans les 4 catégories. Il peut être suppléé par instant par Thaddeus McFadden (1,88 m, 29 ans). Ce combo guard, MVP du dernier championnat de Chypre, a connu un trou noir entre les 3ème et 6ème journées qui plombe sa moyenne de points (13,0 points). Un temps menacé, ce pur shooteur est monté en puissance depuis 5 matchs avec 16,8 points de moyenne à la clé. Pour le premier match de Greg Beugnot, il s’est même fendu de 21 points, 6 rebonds et 5 passes. L’ailier espagnol Alex Urtasun (1,95 m, 32 ans) a souhaité tenter sa chance à l’étranger après une bonne saison à Fuenlabrada (10,8 points). Handicapé par une adresse suspecte (35,1%), il plafonne à 8,8 points même s’il a été capable de prendre feu face à Cholet quand il a inscrit 21 points à 7/11 aux tirs dont 4/5 à 3 points. Pouvant évoluer aux deux postes intérieurs, le Canadien au passeport italien Marc Trasolini (2,06 m, 26 ans) est le seul nancéien à avoir commencé les 11 matchs du SLUC dans le Cinq de départ. Solide, il représente une vraie assurance dans la peinture (13,4 points et 6,5 rebonds). Handicapé par une entorse à une cheville, le pivot Dario Hunt (2,06 m, 27 ans) n’a pas joué n’a pas vraiment pu tenir sa place samedi dernier face à Antibes. Avant cette rencontre, il tournait à 10,1 points et 8,1 rebonds. Greg Beugnot aurait vraiment besoin de lui à Antarès. En son absence, Gary Florimont (2,03 m, 27 ans) a fait de son mieux (6 points et 9 rebonds). Solide physiquement, le Guadeloupéen est venu en Lorraine après avoir bien progressé à Châlons-Reims (8,5 points et 4,9 rebonds). Il n’y est pas encore avec le SLUC (4,6 points et 4,6 rebonds). Les ailiers Dominique Sutton (1,98 m, 30 ans) et Ebi Ere (1,93 m, 35 ans) sont des énigmes. Le premier est arrivé pour suppléer Gregory Vargas et ses 2 premiers matchs ont été encourageants (12,0 points et 6,5 rebonds). Pourtant, il a refusé de sortir contre Strasbourg puis d’entrer contre Antibes, prétextant une blessure à la cuisse. Vu à Pau en 2014-2015, Ebi Ere est un vétéran américain au passeport nigérian. Leader offensif du SLUC avec 13,6 points, il s’est fait une élongation au mollet droit en fin de match contre Le Portel et a été forfait contre Strasbourg et Antibes.

    L’effectif du SLUC :
    Meneur : Benjamin Sene
    Extérieurs : Thaddeus McFadden, Alex Urtasun, Williams Narace, Ebi Ere (retour de blessure?), Lenny Charles-Catherine (blessé)
    Intérieurs : Marc Trasolini, Gary Florimont, Dario Hunt (retour de blessure?), Melvin Govindy (blessé)
    Coach : Grégor Beugnot

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Olivier Hanlan , Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale, Lahaou Konaté
    Intérieurs : Ryan Pearson, Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Mouphtaou Yarou, Jonathan Jeanne
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Nicolas Maestre, Mathieu Bayot et Florent Acheen

    Les oppositions à Antarès :
    A ce jour, 31 matchs ont eu lieu au Mans entre le MSB et le SLUC. Toutes compétitions confondues, le bilan est de 20 victoires mancelles pour 11 défaites. En saison régulière, le club sarthois a gagné à 16 reprises et a subi 6 revers. En playoffs, Le Mans mène également 4 succès à 2. Par contre, Nancy a gagné les 3 matchs de Coupe de France ayant eu lieu en Sarthe. La saison dernière, les joueurs d'Erman Kunter se sont imposés (81-64) dans le sillage de Petr Cornelie (17 points et 10 rebonds) et Mouph Yarou (10 points et 10 rebonds) alors que Mike Gelabale et Romeo Travis marquaient 12 points chacun. Pour sa part, Ty McKee compilait 10 points, 7 rebonds et 6 passes. Par contre, lors de l'exercice 2014-2015, les Sarthois ont sombré tant en championnat (56-77) qu'en Coupe de France (49-59).

  • Écrit par , samedi 10 décembre 2016 21:02

    Les Manceaux se sont imposés sans grosse frayeur face aux Lorrains.

    Entre deux déplacements en Ligue des Champions, les joueurs d’Erman Kunter ont fait le job contre le SLUC. Accrochés en début de match par les Lorrains (8-12, 6ème), ils ont inversé la tendance à la faveur d’un 10-0. Dès lors, ils se sont détachés petit à petit jusqu’à compter 27 points d’avance (83-56, 37ème). Will Yeguete a justifié sa sélection pour le All-Star Game et sa nomination comme joueur du mois de Novembre en compilant 13 points et 13 rebonds. Samedi prochain, la tâche des Sarthois sera plus ardue avec la réception de Limoges.   

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Mike Gelabale, Petr Cornelie et Mouph Yarou
    Nancy : Benjamin Sene, Alex Urtasun, Dominique Sutton, Marc Trasolini et Gary Florimont

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 23-14
    D’entrée, les Nancéiens prenaient le match à leur compte (4,7, 3ème). Dario Hunte poussait même leur avantage à 4 unités (8-12, 6ème). Mike Gelabale sonnait le réveil des Manceaux qui plaçaient un 10-0 pour s’installer aux commandes qu’ils ne lâcheront plus (18-12, 10ème). Un triple de Will Yeguete à la sonnerie ponctuait le 1er acte (23-14).

    2ème quart-temps : 21-17
    L’avance sarthois atteignait les 10 points grâce à Pape-Philippe Amagou (25-15, 11ème). Les Lorrains se rebellaient timidement (27-21, 15ème). Revenu à 10 unités, l’avance mancelle croissait petit à petit (40-26, 19ème). Avec l’aide d’Olivier Hanlan, Lahaou Konaté donnait 18 longueurs d’avance aux siens (44-26, 20ème). A lui seul, Thaddeus McFadden la réduisait sensiblement avant la pause (44-31).

    3ème quart-temps : 22-13
    Malgré Ryan Pearson (46-31, 21ème), les joueurs de Greg Beugnot repartaient de l’avant au retour des vestiaires (46-38, 22ème). Un 14-0 sarthois douchait leur espoirs (60-38, 25ème). Dès lors, les hommes en blanc s’évertuaient à maintenir l’écart à 22 points, d’abord par Mouph Yarou (62-40, 27ème) puis par Will Yeguete et Olivier Hanlan juste avant la fin de la 3ème période (66-44).

    4ème quart-temps : 19-26
    Les Manceaux ne relâchaient pas leur pression (68-46, 31ème). Après un 2+1 de Giordan Watson et une réussite de Will Yeguete, le matelas sarthois était de 26 points. Depuis l’arc, Pape-Philippe Amagou le faisait gonfler à 27 unités, avantage maximal du MSB (83-56, 37ème). Captain Pape fixait le score manceau (85-61, 39ème). Le 9-0 final du SLUC rendait sa défaite plus acceptable sans avoir de conséquence fâcheuse pour les Sarthois (85-70).

    L’Homme du match :
    En à peine 19 minutes, Will Yeguete a marqué 13 points en étant impeccable aux tirs (6/6 dont 1/1 à 3 points). Il y a ajouté 13 rebonds dont 5 offensifs pour un nouveau double-double consistant. Ayant, par ailleurs délivré 2 passes et volé 1 ballon, il a établi une évaluation de 26, de loin la plus élevée de la rencontre.
     
    Le Chiffre du match :
    11. Les 11 joueurs manceaux inscrits sur la feuille de match ont tous participé à la rencontre. Aucun d’entre eux n’a joué plus de 30 minutes. Les Espoirs Gregory Bengaber et Jonathan Jeanne sont même rentrés à respectivement 4 et 3 minutes du terme. Au final, 6 Kunter Boys ont totalisé 10 points ou plus, ce qui leur a valu une évaluation à 2 chiffres. Pour sa part, Mouph Yarou s’est contenté de 6 points mais il a fait grimper son évaluation à 17 après avoir pris 14 rebonds. Autre symbole de sérénité, les Sarthois ont converti les 11 lancers-francs qu’ils ont eu à tenter.

     

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       BENGABER G 4 0 0/2 0 0/1 0/1 0/0 0 0 0 0 0 1 1 -2
       WATSON G 29 12 5/10 50 0/2 5/8 2/2 0 3 5 1 0 3 3 13
       KONATÉ L 21 4 2/5 40 0/1 2/4 0/0 3 0 0 1 0 0 2 4
       YEGUETE W 19 13 6/6 100 1/1 5/5 0/0 2 1 13 1 0 3 2 26
       CORNELIE P 24 5 2/7 29 0/4 2/3 1/1 2 1 4 0 3 1 0 6
       YAROU M 21 6 3/8 38 0/0 3/8 0/0 0 2 14 0 1 0 1 17
       GELABALE M 19 10 4/6 67 2/3 2/3 0/0 1 0 4 0 0 0 2 14
       AMAGOU P 17 11 3/7 43 1/2 2/5 4/4 0 4 0 0 0 0 5 12
       HANLAN O 29 14 6/14 43 2/6 4/8 0/0 2 2 1 2 0 1 2 10
       JEANNE J 3 0 0/3 0 0/0 0/3 0/0 1 0 1 0 0 0 0 -2
       PEARSON R 14 10 3/4 75 0/1 3/3 4/4 3 2 1 2 0 0 1 13
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 1 0 1
       TOTAL 200 85 34/72 47 6/21 28/51 11/11 14 15 45 7 4 10 19 112

     NANCY Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       URTASUN A 30 13 4/13 31 2/7 2/6 3/4 2 2 2 3 0 3 1 6
       HUNT D 24 9 4/10 40 0/0 4/10 1/5 4 3 13 1 0 3 0 10
       SENE B 35 9 3/5 60 1/2 2/3 2/2 2 1 3 1 0 2 8 17
       MCFADDEN T 33 22 7/14 50 3/7 4/7 5/6 1 5 4 0 0 1 1 18
       TRASOLINI M 23 1 0/3 0 0/0 0/3 1/2 1 1 3 0 0 0 2 2
       SUTTON D 28 14 6/16 38 1/4 5/12 1/2 3 2 5 0 0 2 2 8
       NARACE W 4 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 0 0 1 0 0 0 0 0
       FLORIMONT G 23 2 1/3 33 0/0 1/3 0/0 2 0 5 0 0 1 0 4
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 2 0 0 0 0 2
       TOTAL 200 70 25/65 38 7/20 18/45 13/21 15 14 38 5 0 12 14 67
  • Écrit par , samedi 10 décembre 2016 22:07

    Christophe Lebouille

    On a décidé de prêter Jonathan Jeanne à l'équipe de Nancy. On attendait qu'il n'y ait plus de blessés au Mans. Il n'aurait pas eu de temps de jeu cette année avec les 4 intérieurs dont on dispose. Il en aura avec Nancy et Grégor Beugnot compte sur lui. Le règlement le permet avant la fin des matchs allers. Il y avait d'autres pistes en pro B notamment. On a opté pour Nancy car il aura une place dans l'effectif, et on voulait un club structuré qui s'occupe de Jonathan au quotidien et pas seulement les soirs de match.

    Erman Kunter

    20161210 220626-800x600

    Si on parle du match de ce soir, on a bien géré la situation sur chaque quart temps. On a été bons. On a pu baisser le temps de jeu de certains joueurs qui jouent habituellement beaucoup. C'est bien de gagner. On a eu jusqu'à 26 points d'avance, tout en respectant l'adversaire, c'est de bon augure. Sur l'ensemble du match, on n'a pas perdu trop de ballons (hormis le money-time), notre agressivité n'était pas mauvaise, on a eu des rebonds, on a poussé le ballon et récolté des tirs faciles. On n'a pas trop tiré sur Wilfried Yeguete, il progresse, ce n'est pas pour rien qu'il est à 26 d'évaluation en 18 minutes de jeu. Quant à Mouphtaou Yarou, il a fait un bon boulot.
    Maintenant Jonathan part, il a besoin de temps de jeu, j'espère qu'il va progresser, il aura un très bon coach qui va lui donner le temps de jeu nécessaire.

    Mickaël Gelabale

    20161210 214341-800x600

    On a bien commencé la rencontre même si on n'a pas fait de stops tout de suite. Après, on s'est regroupés, et on a pu dérouler notre basket. Il ne fallait pas oublier que Nancy avait battu Monaco, le coach nous avait prévenus. On a réussi à mettre la machine en route. Wilfried fait un bon match, il est inépuisable, c'est le genre de coéquipier avec qui tu aimes jouer. Il est en mission, il commence une très bonne saison. J'espère que Nancy va relever la tête, avec M. Beugnot qui est un grand coach.

    Gregor Beugnot

    20161210 215518-800x600

    C'est agaçant de ne pas avoir pu utiliser ce match face au Mans pour travailler mais les joueurs ont fait n'importe quoi, ils sont ridicules sur le terrain. On se devait de se rassurer, de mettre en application ce qu'on essaie de travailler à l'entraînement. On le fait pendant 5 ou 10 minutes et après on repart dans nos travers. Il n'y a plus de lucidité, plus de cohésion, pas d'identité de jeu. On ne peut changer l'équipe. Le secteur intérieur est très en difficulté. Il faut maintenant que ces échecs et ces bévues soient vite analysés par les joueurs. Ce n'est pas grave de ne pas rivaliser contre Le Mans mais il faut jouer face aux équipes concurrentes. Les joueurs n'ont pas de solutions individuellement, mais ils doivent être ensembles avec un style de jeu pour masquer toutes leurs faiblesses. On ne peut être satisfait du contenu du jeu ce soir. Je remercie l'équipe du Mans par rapport au geste qu'ils viennent de faire avec le prêt de Jonathan. Notre secteur intérieur est très limité. On a un encadrement de la masse salariale, il nous faut trouver des français. Avec Jonathan, j'aurai un complément dans la raquette donc une possibilité supplémentaire notamment sur les rebonds, la dissuasion. Ce prêt a été décidé avant-hier et il part avec nous demain.

    Benjamin Sene

    20161210 215306-800x600

    On savait que ce serait compliqué. Au premier quart temps, on a respecté ce qui avait été demandé. Dès qu'on a arrêté les efforts, qu'on ne défendait plus, ils ont pris confiance et c'était difficile de revenir dans le match. C'est dommage car au début de la rencontre, on pensait que cela était possible. C'est décevant la manière dont on a joué. On revient en fin de match, mais c'était plié.

Equipes

Compétitions