• Kataja    61 - 76    Khimik
    Karsiyaka Izmir    78 - 65    Avtodor
    MACCABI RAND MEDIA    79 - 61    Umana Reyer
Basketball Champions League - 11ème journée
04/01/2017 - 18:30  
 
60 79
ORADEA Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , mardi 3 janvier 2017 14:49

    Ce mercredi à 18 heures 30, les Manceaux seront dans leurs petits souliers au moment d’affronter l’équipe roumaine chez elle devant les téléspectateurs de Canal+ Sport.

    Les Sarthois ont toutes les raisons de craindre ce déplacement. Tout d’abord, leurs défaites face à Kataja et Chalon ont laissé un goût amer. Ensuite, les joueurs d’Erman Kunter ont eu bien du mal à se jouer d’Oradea à l’aller et l’écart final avait paru flatteur (+11). Tout comme Coach Kunter, Mouph Yarou et Petr Cornelie se souviennent aussi qu’ils avaient pris cher en Roumanie lors de leur campagne d’EuroChallenge 2014-2015, s’inclinant par 2 fois à Targu Jiu (60-84 puis 64-79). Pour espérer un résultat positif, les Manceaux devront s’affirmer d’entrée et surtout ne pas se laisser prendre par le faux-rythme imposé par Oradea, spécialiste des matchs fermés.

    Le contexte :
    Avec 7 victoires et 3 défaites, le MSB partage la 1ère place du Groupe B de la Basketball Champions League avec Venise qu’il devance à la faveur d’un point-average favorable. Oradea occupe la 5ème place avec 5 succès pour 5 revers. Avec 68,4 points marqués, les Roumains ont la 37ème attaque (sur 40) de la Ligue des Champions. Ils restent sur 2 courtes victoires face à Rishon LeZion (69-64) et à Saratov (65-59). En Russie, ils se sont reposés sur Martin Zeno, auteur de 28 points. Pour leur part, à l’occasion de la dernière journée, les Sarthois ont concédé leur 1ère défaite à domicile en Ligue des Champions face à Joensuun Kataja (57-74) malgré les 15 points de Mouph Yarou ou les 14 de Ryan Pearson. Sur la scène nationale, les futurs adversaires du MSB occupent le 5ème rang de la Liga Nationala avec 7 succès et 6 revers. Après 4 défaites consécutives, ils ont renoué avec la victoire vendredi dernier face à Sibiu (66-63). Martin Zeno et Sean Denison ont inscrit la moitié des points d’Oradea, 21 pour le premier et 12 pour le second. De leur côté, les Sarthois ont connu la défaite le lendemain de Noël face à Chalon-sur-Saône (65-74) malgré les efforts de Giordan Watson (17 points), Mike Gelabale (11) et Lahaou Konaté (10). Avec 8 victoires et 7 défaites, ils sont dorénavant 5èmes en compagnie de Paris-Levallois, l’ASVEL et Strasbourg.

    Le match aller :
    A l’issue d’une 1ère mi-temps très serrée, les Sarthois avaient un tout petit point de retard (32-33). Le 3ème acte était tout aussi haletant mais encore à l’avantage des Roumains (49-51). Ceux -ci étaient toujours aux commandes alors que la fin de match approchait (57-59, 37ème). Les Manceaux assénaient alors un 10-0 décisif (67-59, 39ème) avant de donner de l’ampleur à leur victoire (72-61). Ayant notamment marqué 2 paniers primés dans la série finale, Giordan Watson a totalisé 24 points à 10/14 aux tirs dont 4/7 à 3 points alors que Olivier Hanlan ajoutait 17 unités. Pour Oradea, Martin Zeno et Andrei Mandache inscrivaient 12 points chacun alors que Sean Barnette frôlait le double-double (9 points et 10 rebonds).

    Les joueurs de base de Oradea :
    Au club depuis 2010, Christian Achim est l’entraîneur d’une escouade où figurent 3 joueurs ayant évolué en Pro B. Le meneur serbe au passeport bulgare Branko Mirkovic (1,85 m, 34 ans) est un parfait chef d’orchestre (9,3 points et 5,1 passes). Vu à Denain en 2013-2014, l’arrière américain Martin Zeno (1,96 m, 31 ans) a pris feu à Saratov lors de la dernière journée (28 points et 6 rebonds). Arrêté en début de saison en raison d’une côte cassée, il a fait défaut à l’équipe lors des 3 premiers matchs alors qu’il tourne à 13,3 points, 5,5 rebonds et 3,5 passes, qualifications comprises. Passé par Saint-Vallier en 2008-2009 et Lille en 2010-2011, l’ailier Sean Barnette (1,97 m, 30 ans) n’a pas joué en décembre. Il reste pourtant le meilleur marqueur de l’équipe avec 14,0 points et il participe activement à la récupération du ballon (6,5 rebonds). Le Bosniaque Muhamed Pasalic (1,92 m, 29 ans) a su saisir sa chance (9,6 points) grâce à une coquette adresse (68,4%). Ce solide extérieur international a joué à Châlons-Reims en 2013-2014 et a rencontré la France à Montpellier lors de l’Euro 2015 (défaite bosniaque 54-81) sans marquer le moindre point. Fin novembre, le Serbe Uros Lucic (2,07 m, 33 ans) s’est installé au poste 4 avec un certain bonheur (9,3 points et 4,0 rebonds). Le local Titus Nicoara (2,03 m, 28 ans) a fait les frais de cette arrivée même s’il tourne à 7,3 points et 5,3 rebonds. Le Canadien Sean Denison (2,10 m, 31 ans) est solide au pivot où il produit 10,4 points et 6,6 rebonds. Autre roumain, l’ailier Andrei Mandache (1,90 m, 29 ans) sort du banc pour apporter 6,8 points.

    Les arbitres de la rencontre :
    Murat Biricik (Turquie), Luka Kardum (Croatie) et Petar Obradovic (Bosnie-Herzégovine)

    Les autres matchs du groupe :
    Mardi 3 à 18h00 : Joensuu (Finlande) – Youjne (Ukraine)
    Mercredi 4 :
    à 18h00 : Karsiyaka (Turquie) – Saratov (Russie)
    à 18h30 : Rishon LeZion (Israël) – Venise (Italie)

    Un peu de culture :
    Oradea est une ville de la région de Transylvanie au nord-ouest de la Roumanie. Elle se trouve à 256 kilomètres à l'est de Budapest, la capitale de la Hongrie et à 594 kilomètres au nord-ouest de la capitale roumaine, Bucarest. Si la ville est peuplée de 220 000 habitants, la région métropolitaine d'Oradea en compte 250 000. Les 2/3 de la population d’Oradea parlent roumain et le hongrois est la langue de 25% des habitants. La ville a toujours été l'une des plus prospères de la Roumanie et l'un des centres économiques les plus importants, en grande partie en raison de sa proximité de la frontière avec la Hongrie (13 km), devenant ainsi une passerelle vers l'Ouest. Dénommée Várad en hongrois, elle a fait partie du royaume de Hongrie du XIe au XVIIe siècle. Prise par les Turcs en 1660, la ville intègre l'Empire ottoman jusqu’en 1692 où elle est reprise par les Habsbourg. Ce n'est qu'au XVIIIe  siècle, sous le régime autrichien, que la ville commence à s'étendre alors qu’une communauté juive voit le jour. Cette communauté ne cessera de grandir pour devenir au début du XXe siècle l'une des plus actives culturellement et économiquement d'Autriche-Hongrie. En 1918, Oradea est rattachée à la Roumanie mais la Hongrie la convoite et la reprend de 1940 à 1945. Au printemps 1944, les nazis et leurs collaborateurs hongrois installent le ghetto de Oradea dans la ville et y enferment les juifs dans des conditions très difficiles. Le ghetto est liquidé de mai à juin 1944 quand 27 215 juifs sont envoyés au camp d'extermination d'Auschwitz.

    L'historique de CSM Oradea :
    Né en 2003 sous le nom de CSM (Clubul Sportiv Municipal) Leonardo Oradea, le club est devenu CSM CSU (Clubul Sportiv Universitar) Oradea en 2009. 1er de Division B en 2005, il a gagné sa place dans l’élite qu’il n’a plus quittée. 5ème de la saison régulière dès la première année, Oradea a ensuite connu 5 exercices plus laborieux avant finir de nouveau 5ème en 2012, saison qui a vu l’équipes allér en demi-finales de la Coupe de Roumanie. 2ème en 2013, Oradea a remporté le match pour la 3ème place des playoffs en même temps qu’un billet pour l’EuroChallenge. Encore 2ème en 2014, Oradea a disputé, sans succès, la finale de la Coupe de Roumanie et celle de la Liga Nationala. 2014-2015 s’est terminé par une modeste 7ème place. Par contre, après avoir fini 2ème en 2016, Oradea a gagné son 1er titre de Champion de Roumanie en 2016 grâce à sa victoire contre Targu Mures en finale.

    Oradea et l'Europe :
    Avant la création du CSM Oradea, Dinamo Oradea était le club de la ville. Dinamo a ainsi participé à la Coupe Korac en 1991-1992 en étant éliminé dès le 1er tour. Dans ses rangs figurait Antonio Alexe qui s’est tué dans un accident de voiture un soir de janvier 2005 et qui a donné son nom à la salle de 2500 places où joue Oradea : l’Arena Antonio Alexe. Lors des saisons 2013-2014 et 2014-2015, le club a disputé l’EuroChallenge sans dépasser les phases de groupes de la Saison Régulière. Engagé cette année en BCL, Oradea a dû en passer par les Tours de Qualification. A ce jour, CSM Oradea a disputé 26 matchs de Coupe d’Europe avec un bilan de 11 victoires et 15 défaites.

    Les oppositions :
    Le match aller a été le premier de l’histoire du Mans contre Oradea. Seul le MSB est allé en Roumanie, à Targu Jiu plus précisément. En 1/4 de finale de l’EuroChallenge 2014-2015, les joueurs d’Erman Kunter s’étaient d’abord inclinés en Roumanie (60-84) avant de gagner à Antarès (79-68) puis de perdre le match 3 à Targu Jiu (64-79). Pour sa part, Oradea n’a jamais été confronté à un club français.

  • Écrit par , mercredi 4 janvier 2017 19:26

    Les Manceaux ont entamé 2017 en s’imposant avec la manière en Roumanie.

    Après un premier quart-temps équilibré (21-19), les Sarthois se sont détachés dans le 2ème (41-31). Les Roumains sont ensuite quasiment revenus à égalité à 10 minutes de la fin (51-48). Les joueurs d’Erman Kunter ont finalement accéléré dans la dernière période qu’ils ont remporté (28-12) pour s’imposer nettement. Avec cette victoire, ils ont assuré leur participation pour les playoffs de la BCL. Ils vont maintenant s’atteler à finir à la 1ère place du Groupe B pour être dispensés du 1er tour. Pour cela, ils devront d’abord se défaire de Karsiyaka qu’ils avaient vaincu à l’aller (79-66). Rendez-vous est donc pris avec les Turcs qui seront à Antarès mardi prochain à 20 heures 30.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale, Ryan Pearson et Wilfried Yeguete
    Oradea : Branko Mirkovic, Martin Zeno, Muhamed Pasalic, Uros Lucic et Sean Denison

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 21-19
    Les Manceaux démarraient bien (5-2, 1ère) avant 2 paniers primés de Branko Mirkovic (5-8, 4ème). Ils étaient ensuite relégués à 4 longueurs après un panier de Muhamed Pasalic (7-11, 5ème). Ryan Pearson livrait un duel à Uros Lucic pour placer le MSB devant (14-13, 8ème). Les Roumains revenaient à égalité (17-17, 9ème) et y restaient (19-19, 10ème) avant une réussite de Petr Cornelie à la fin du 1er acte (21-19).

    2ème quart-temps : 20-12
    Giordan Watson créait un écart de 4 points (23-19, 11ème). Martin Zeno et Sean Denison le comblaient (23-23, 12ème). Avec l’aide de Olivier Hanlan, Giordan faisait le trou (32-27, 15ème). Mouph Yarou et Petr Cornelie prenaient le relais (36-27, 17ème). Ce dernier ajoutait 5 points pour donner une avance de 10 points en faveur des Manceaux à la mi-temps (41-31).

    3ème quart-temps : 10-17
    Au retour des vestiaires, les Roumains l’amputaient de moitié (41-36, 21ème). Les Sarthois réagissaient et le reconstituaient en grande partie (45-38, 24ème). Sean Denison inscrivait alors 5 points consécutifs pour ramener Oradea à 3 petits points (47-44, 26ème). Mouph Yarou les repoussait quelque peu (51-46, 28ème) mais Sean Denison sévissait encore si bien que le MSB n’avait que 3 points d’avance à 10 minutes du terme (51-48).

    4ème quart-temps : 28-12
    Lahaou Konaté enquillait 2 paniers depuis l’arc pour lancer la marche en avant du MSB (57-48, 32ème). Martin Zeno entravait à peine la progression mancelle  (64-53, 35ème). Les hommes d’Erman Kunter assénaient un 8-0 pour s’octroyer un avantage maximal de 19 unités (72-53, 37ème). Mouph Yarou l’entretenait (74-55, 38ème). Les Roumains entamaient le matelas sarthois (74-60, 39ème). Pape-Philippe Amagou et Lahaou Konaté le regonflaient à l’identique pour finir (79-60).

    L’Homme du match :
    En plus d’avoir grandement contribué à décramponner les Roumains avant la mi-temps, Petr Cornelie a été reçu 20/20 à Oradea. En effet, il a fait grimper son évaluation à 20 en 20 minutes de jeu. Pour cela, il a frôlé le double-double en compilant 11 points à 5/7 aux tirs dont 1/2 à 3 points, 9 rebonds dont 3 offensifs et 2 passes.

    Le Chiffre du match :
    5. 5 joueurs manceaux ont totalisé plus de 10 points et ils se les ont répartis quasiment à égalité de 11 à 13. En effet, si Lahaou Konaté a été le meilleur marqueur sarthois avec 13 unités, Ryan Pearson, Giordan Watson et Mouph Yarou en ont inscrit 12 chacun et Petr Cornelie 11. Ce quintet s’est retrouvé dans un groupe de 5 avec une évaluation entre 12 et 20 dans lequel Mike Gelabale (6 points mais 13 d’évaluation) figurait à la place de Ryan Pearson (9 d’évaluation).

     

  • Écrit par , mercredi 4 janvier 2017 21:59

    Olivier Hanlan

    « Je n'étais pas en forme. J'ai eu des maux d'estomac au début. Je ne pouvais guère jouer plus de quinze minutes, mais l'essentiel est d'avoir gagné. Les gars ont vraiment fait du bon boulot, je trouve. Tout le monde s'est montré patient. On n'a pas forcé les choses, même quand ils sont revenus à quelques points. Une nouvelle belle victoire à l'extérieur qui nous donne beaucoup d'espoir pour conserver l'une des deux premières places. »

    Lahaou Konate

    « On a maîtrisé ce match du début à la fin. Il était important de s'imposer ici pour mieux se concentrer sur la prochaine réception de Karsiyaka. Cela fait du bien de retrouver un Giordan (Watson) comme ça. Même s'ils fermaient beaucoup sur lui, il a su trouver de bonnes passes pour des tirs ouverts. C'est plutôt cool pour nous. Un succès collectif. On a bien défendu pour les punir sur leurs petites erreurs. Une bonne reprise idéale pour la confiance. »

    Giordan Watson

    « Une victoire collective très importante. On s'est loupé sur quelques matches, mais on peut toujours croire à cette première place. En cela, tous les succès ont leur importance. J'avais de bonnes jambes. Parfois, je sens que le match n'est pas forcément pour moi. Là, j'avais de bonnes sensations. C'était forcément spécial pour moi de revenir jouer ici en Roumanie. J'y ai encore des amis. Je connaissais pas mal de mes adversaires. Un bon moment. »

    Erman Kunter

    « Pour moi, la qualification, c'est bon à 99,9%. Si on gagne encore deux matches, on sera assuré de la première place. On a été bons. On a très bien débuté 2017. Il faut continuer comme ça. »

    Propos recueillis par Ouest France

Equipes

Compétitions