Pro A - 10ème journée
25/11/2016 - 20:00
Complexe Sportif Ren
 
98 89
Châlons-Reims 28-23, 51-46, 72-62, 98-89 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , jeudi 24 novembre 2016 12:41

    A Reims, les Manceaux se méfieront du CCRB qu’ils vont défier ce vendredi à 20 heures.

    Avec 6 victoires d’affilée, 3 en Pro A et 3 en Ligue des Champions, le MSB est dans une belle phase. Les Sarthois vont maintenant devoir prendre garde à ne pas tomber dans l’euphorie. Ainsi, ils seront attendus par des Champenois qui voudront mettre fin à la série. De plus, il ne déplairait pas à Nikola Antic, le coach emblématique du club, de vaincre le MSB qui n’a jamais perdu dans la Marne contre le CCRB ou à Reims. Certes, les Marnais ont pris l’eau à domicile face à Monaco (68-106) et dernièrement à Nanterre (84-104) mais ils n’ont qu’une victoire de moins que les Sarthois. Respect de l’adversaire et application seront donc de mise pour la bande à Erman Kunter pour espérer l’emporter.

    La tendance :  
    Comme les Sarthois, les Marnais sont toujours en course en Coupe de France. Après avoir éliminé Gries-Oberhoffen (NM1) puis Denain (Pro B), ils défieront Hyères-Toulon dans le Var le 28 janvier 2017 au titre des 1/8 de finale alors que les Manceaux iront à Lille (Pro B) le même jour. En Pro A, le MSB occupe la 5èmes avec 5 victoires et 4 défaites à égalité avec Paris-Levallois alors que le CCRB suit avec 4 succès et 5 revers avec Strasbourg, Gravelines-Dunkerque, Hyères-Toulon, Dijon, Lyon-Villeurbanne et Limoges. Lors de la dernière journée, les Marnais se sont inclinés à Nanterre (84-104) malgré les efforts de Steven Smith (16 points), Tyler Cain (15) et Nicolas De Jong (13). Pour leur part, les Sarthois ont disposé de Dijon à Antarès (65-60) dans le sillage de Olivier Hanlan (12 points), Will Yeguete (11 points et 12 rebonds), Giordan Watson (11 points) et Mike Gelabale (10 points). Si le CCRB a une attaque plus percutante (5ème, avec 78,6 points marqués) que celle du MSB (14ème, 71,6), la défense champenoise est la plus perméable de Pro A quand la mancelle figure au 6ème rang (72,7). Avec 9,2 prises, Will Yeguete est le 2ème rebondeur du championnat, seulement précédé par le Francilien Vincent Poirier (10,1). Seuls engagés sur la scène européenne, les Sarthois viennent de confirmer leur 1ère place du Groupe B de la Ligue des Champions en dominant Rishon LeZion mardi (80-72).

    Les leaders de chaque équipe :
    Avec 15,9 points, Steven Smith est le leader offensif du CCRB. Mark Payne le soutient à hauteur de 11,9 unités et Nicolas De Jong en apporte 11,2. Tyler Cain est le meilleur rebondeur avec 7,2 prises alors que Jermaine Anderson est le top-passeur (3,8). Dans les rangs sarthois, Ryan Pearson, blessé, culmine à 12,3 points, suivi par Olivier Hanlan (11,3) et Will Yeguete (10,0 points et 9,2 rebonds pour la meilleure évaluation mancelle (17,0) alors que Giordan Watson ajoute 4,2 passes à ses 9,0 points.

    Les joueurs de base du CCRB :
    Nikola Antic est l’homme du CCRB. Arrivé en 2010 au moment de la fusion entre Châlons et Reims, il a connu 4 saisons en Pro B avant d’accompagner le club invité en Pro A. Si aucun joueur n’a démarré les 9 rencontres de ce début de saison, Coach Antic se repose quand même sur 5 joueurs à qui il accorde plus de 20 minutes par match. L’international canadien Jermaine Anderson (1,88 m, 33 ans) est un meneur-gestionnaire qui est là pour mettre en valeur les autres à défaut de briller lui-même (3,9 points et 3,8 passes). Méconnaissable avec Limoges la saison dernière, Mark Payne (2,03 m, 28 ans) n’avait laissé que de bons souvenirs lors de son passage au club en 2014-2015 tant il était étincelant sur le terrain et apprécié en dehors. Bon dans tous les domaines, il produit 11,9 points, 4,4 rebonds et 3,1 passes en étant capable de scorer 20 points à 6/8 face à Nancy puis de plafonner à 8 points à 3/8 la semaine suivante à Nanterre. L’ailier Alex Young (1,98 m, 27 ans) est le seul joueur d’impact da l’exercice passé qui ait rempilé durant. Meilleur marqueur du CCRB en 2015-2016 (14,4 points), il n’a plus à assumer les mêmes responsabilités dans le secteur extérieur (9,7 points). Venu de Pau, Steven Smith (2,03 m, 33 ans) est une assurance tous-risques pour Nikola Antic. Non seulement, il compile 15,9 points et 5,7 rebonds mais après un premier match à 9 points, il a ensuite toujours scoré à 2 chiffres. Face à Monaco, il a même marqué 25 points, soit plus du tiers de ceux du CCRB essoré par la Roca Team (68-106). Il forme avec Tyler Cain (2,03 m, 28 ans) une raquette détonante. L’ancien Palois et Dijonnais est dans ses standards passés en apportant 9,8 points et 7,2 rebonds. Champion de France 2016 avec l’ASVEL, Edouard Choquet (1,87 m, 28 ans) est venu dans la Marne pour franchir un palier. Partageant la mène avec Jermaine Anderson, il a doublé sa production par rapport à l’an passé (7,6 points et 3,3 passes contre 3,3 points et 1,6 passe). Bon shooteur à 3 points et défenseur actif, l’ailier slovène Miha Vasl (1,92 m, 24 ans) permet aux titulaires de souffler (6,8 points). Vu au dernier Eurobasket avec la sélection néerlandaise, Nicolas De Jong (2,10 m, 28 ans) est redoutable de précision (65,6% aux tirs). En état de grâce face à Nancy, il a totalisé 19 points à 8/10 ce qui a fait monter sa moyenne (11,2 points) qui va bien avec ses 2,3 rebonds alors qu’il vient du banc.

    L’effectif de Châlons-Reims :
    Meneurs : Jermaine Anderson, Edouard Choquet
    Extérieurs : Miha Vasl, Alexandre Karolak, Mark Payne, Alex Young
    Intérieurs : Steven Smith, Luka Antic, Tyler Cain, Nicolas De Jong
    Coach : Nikola Antic

    L’effectif du MSB :
    Meneurs : Giordan Watson, Gregory Bengaber
    Extérieurs : Olivier Hanlan , Pape-Philippe Amagou, Mickaël Gelabale, Lahaou Konaté
    Intérieurs : Ryan Pearson, Petr Cornelie, Wilfied Yeguete, Mouphtaou Yarou, Jonathan Jeanne
    Coach : Erman Kunter

    Les arbitres de la rencontre :
    Eddie Viator, Freddy Lepercq et Thomas Bissuel

    Les oppositions dans la Marne :
    9 matchs de saison régulière de Pro A ont eu lieu dans la Marne. Avant l'union de l'ESPE et du RCB en 2010, les 3 rencontres à Châlons-en-Champagne s'étaient toutes soldées par des défaites sarthoises. Au contraire, les Manceaux étaient toujours revenus avec la victoire lors de leurs 4 déplacements à Reims. Lors du dernier match dans la cité des rois, le 13 janvier 2007, la troupe de Vincent Collet avait pourtant peiné pour venir à bout du RCB (69-67) avec un épatant Kenny Gregory, auteur de 23 points alors que Sandro Nicevic en avait inscrit 11 et Eric Campbell 10. Le MSB est revenu victorieux de ses 2 passages en Champagne que ce soit en 2014 à Châlons-en-Champagne (83-74) ou l’an dernier à Reims (92-65). Pourtant menés à la mi-temps (32-37), les Sarthois ont inversé la tendance dans le 3ème acte (53-50 à 10 minutes du terme) avant d’étouffer les Champenois dans le dernier quart-temps (39-15). Ty McKee avait endossé son costume de MVP avec 15 points, 6 rebonds et 4 passes pour une évaluation de 21. 5 autres Manceaux avaient atteint la barre des 10 points. Alors que Robert Dozier (6 rebonds) et Damion James inscrivaient 13 points chacun, Pape-Philippe Amagou compilait 12 points et 5 passes. Enfin, Petr Cornelie marquait 10 points tout comme Lahaou Konaté qui prenait 7 rebonds en plus.

  • Écrit par , vendredi 25 novembre 2016 21:02

    La belle série des Manceaux s’est arrêtée à Reims contre un CCRB en état de grâce.

    Jamais une équipe sarthoise ne s’était inclinée à Reims. C’est fait. Le MSB a eu  le tort de s’y trouver le soir où le CCRB a été euphorique. Les Champenois ne pouvaient que gagner en tirant à 64,9 % de réussite avec un coquet 14/24 à 3 points (58,3%). 58,3, c’était aussi le nombre de points encaissés en moyenne par les Manceaux lors de leurs 3 précédents matchs de Pro A. Autant dire que le mérite est grand pour Nikola Antic et ses hommes d’avoir trouvé les clés de la défense sarthoise. De l’autre côté du rectangle, les Kunter Boys ont pourtant été à la hauteur en convertissant 52,6% de leurs tirs. Cette série est terminée. Pourquoi ne pas en entamer une autre mercredi à Saratov ?

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Mike Gelabale et Mouph Yarou
    Châlons-Reims : Edouard Choquet, Mark Payne, Alex Young, Steven Smith et Nicolas De Jong

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 23-28
    D’entrée, les Manceaux répondaient à Steven Smith qui avait ouvert les débats (9-3, 3ème). Cet avantage maximal de 6 points en faveur des Sarthois était détruit par 2 triples d’Edouard Choquet (11-13, 5ème). A longue distance également, Lahaou Konaté remettait les siens devant (18-17, 7ème). Les Marnais répliquaient violemment en assénant un 9-0 (18-26, 8ème). Giordan Watson et Mike Gelabale réagissaient en fin de 1ère période (23-28).

    2ème quart-temps : 23-23
    Grâce à 8 points d’affilée de Pape-Philippe Amagou, le MSB repassait devant (31-30, 11ème). Piqués au vif, les Champenois plantaient 4 flèches tirées depuis l’arc (36-44, 16ème). Petr Cornelie et Olivier Hanlan s’en relevaient (41-44, 18ème). A longue distance aussi, le Québécois ramenait les Manceaux  à 2 longueurs (46-48, 20ème) avant un denier panier également primé de Miha Vasl (46-51).

    3ème quart-temps : 16-21
    Dès le retour des vestiaires, les hommes de Nikola Antic reprenaient leurs distances (51-60, 23ème). Le handicap atteignait les 10 points après un nouveau panier à 3 points de Steven Smith (60-70, 27ème). Après une réussite de Lahaou Konaté (62-70, 28ème), Nicolas De Jong montrait le bout de son nez pour en finir avec le 3ème acte (62-72).

    4ème quart-temps : 27-26
    Après 2 paniers du franco-hollandais, un triple de Miha Vasl anéantissait les  Sarthois relégués à 17 longueurs (62-79, 32ème). A des paniers à 2 points de Pape-Philippe Amagou, Mike Gelabale et Olivier Hanlan, les Marnais répondaient par des actions à 3 unités. Ainsi, le retard sarthois se chiffrait à 20 points après un 2+1 de Nicolas De Jong (68-88, 33ème). L’international néerlandais tenaient tête aux Manceaux (75-94, 36ème). Olivier Hanlan et Pape-Philippe Amagou conjuguaient leurs efforts dans un 12-0 de l’espoir et plus que 7 points à remonter (87-94, 38ème). Aux lancers-francs, les Champenois consolidait leur succès malgré un dernier panier de Lahaou Konaté (89-98).

    Le Manceau du match :
    Une nouvelle fois, Olivier Hanlan a fait un gros travail en attaque. Auteur de 25 points à égalité avec Steven Smith. Pour parvenir à ce total il a réussi 6 sur 10  dont un plaisant 4/5 à 3 points et un impeccable 9/9 aux lancers-francs. Ayant, par ailleurs, capté 4 rebonds, délivré 1 passe et volé 1 ballon interception pour une évaluation de 25 en 34 minutes.
     
    Le Chiffre du match :
    4. Malgré la défaite, 4 Sarthois ont terminé le match après avoir marqué 10 points ou plus. Outre Olivier Hanlan et ses 25 unités, Pape-Philippe Amagou en a ajouté 15. En plus de ses 4 rebonds, Will Yegueté a inscrit 12 points et Mike Gelabale 10. Ce dernier ne figure par dans le groupe des 4 Manceaux avec une évaluation à 2 chiffres. Il y est remplacé par Mouph Yarou, auteur de 9 points après avoir été parfait aux tirs (4/4) et au lancer-franc (1/1). Le Béninois a également capté 5 rebonds pour une évaluation de 16, la 2ème du clan sarthois.

  •  CHâLONS-REIMS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       YOUNG A 23 15 6/11 55 3/6 3/5 0/0 2 0 2 1 0 2 1 12
       CHOQUET E 24 8 3/5 60 2/4 1/1 0/0 1 0 4 1 0 3 4 12
       VASL M 20 16 6/8 75 4/6 2/2 0/0 4 0 2 0 0 1 2 17
       PAYNE M 32 8 3/7 43 0/0 3/7 2/2 3 3 2 2 0 1 5 12
       DE JONG N 21 19 8/8 100 0/0 8/8 3/3 3 5 3 0 0 0 3 25
       CAIN T 22 5 2/4 50 0/0 2/4 1/2 2 2 5 1 0 2 3 9
       SMITH S 37 25 9/12 75 5/6 4/6 2/4 4 3 5 0 1 2 1 25
       ANDERSON J 21 2 0/2 0 0/2 0/0 2/4 0 3 3 0 1 1 11 12
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 1 0 2
       TOTAL 200 98 37/57 65 14/24 23/33 10/15 19 16 29 5 2 13 30 126

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       WATSON G 27 5 2/7 29 1/4 1/3 0/0 2 2 0 3 0 2 5 6
       KONATÉ L 28 9 3/7 43 1/4 2/3 2/2 2 1 1 0 0 0 0 6
       YEGUETE W 19 12 5/8 63 1/1 4/7 1/2 1 3 4 1 0 1 0 12
       CORNELIE P 16 3 1/3 33 0/1 1/2 1/1 2 1 4 0 0 0 1 6
       YAROU M 21 9 4/4 100 0/0 4/4 1/1 2 1 5 1 2 1 0 16
       GELABALE M 28 10 4/8 50 0/3 4/5 2/2 2 2 3 0 0 1 1 9
       AMAGOU P 27 16 5/10 50 1/3 4/7 5/5 3 3 0 2 0 1 1 13
       HANLAN O 34 25 6/10 60 4/5 2/5 9/9 2 6 4 1 0 3 1 24
       EQUIPE 200 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 1 0 0 1 0 0
       TOTAL 200 89 30/57 53 8/21 22/36 21/22 16 19 22 8 2 10 9 92

Equipes

Compétitions