• Umana Reyer    73 - 59    Khimik
    Avtodor    59 - 65    CSM CSU ORADEA
    MACCABI RAND MEDIA    78 - 69    Karsiyaka Izmir
Basketball Champions League - 10ème journée
20/12/2016 - 20:30  
 
57 74
Le Mans Kataja
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 19 décembre 2016 10:41

    Ce mardi à 20 heures 30, les Manceaux seront revanchards au moment d’affronter les Finlandais devant les caméras de Canal+ Sport.

    Les joueurs d'Erman Kunter auront envie de finir l’année 2016 en beauté pour ce qui concerne la Basketball Champions League. Victorieux, ils conforteraient ainsi la 1ère place de leur groupe. Oui mais voilà, Joensuu n’est pas Rovaniemi et la délégation de Kataja n’a sûrement pas amené le Père Noël avec elle. De toute manière, les Sarthois ont des doutes depuis que le Père Noël vert du Secours Populaire s’est transformé en Père Fouettard face à Limoges samedi en leur apportant une défaite (71-77). Et puis, ils savent surtout que Kataja reste sur 3 victoires consécutives dont une à Karsiyaka et une autre à Rishon LeZion. Les Manceaux se souviennent aussi qu’ils avaient cédé après prolongation à l’aller (76-77). Cependant et pour peu qu’ils rentrent bien dans le match, ils ont quand même les moyens de l’emporter et ainsi de faire un beau cadeau à leurs supporters.

    Le contexte :
    Le MSB est seul 1er du Groupe B de la Basketball Champions League avec 7 victoires pour 2 défaites. Les Manceaux devancent d’un succès Karsiyaka et Venise avec un point-average favorable. Derrière eux, Joensuun Kataja occupe la 4ème place avec 5 succès pour 4 revers. Avec 80,0 points marqués, les Finlandais ont la 9ème attaque de la Ligue des Champions. Après une entame délicate, ils ont battu le MSB après prolongation (77-76) avant de gagner sans gloire à Youjne (88-82). Ils ont enchaîné par 2 défaites à domicile face à Venise (68-92) et Oradea (74-80). Piqués au vif, ils ont ensuite gagné à Karsiyaka (84-66), à Rishon LeZion (88-69) puis chez eux la semaine dernière face à Saratov (97-86) dans le sillage d’un Teemu Ranniko de gala (26 points et 10 passes) bien aidé par Rion Brown (18 points), Daniel Mullings (14), Joey King (13) et Vesa Makalainen (10). Sur la scène nationale, les futurs adversaires du MSB occupent le 3ème rang de la Korisliiga avec 9 victoires et 5 défaites après avoir chuté à domicile vendredi dernier à Helsinki, le leader où évolue Gerald Lee, sarthois en début de saison (100-104). Les 22 points de Rion Brown n’ont pas suffi, ni les 20 de Daniel Mullings face aux 23 de Gerald Lee. De leur côté, les Sarthois ont également connu la défaite face à Limoges (71-77). Avec 7 victoires et 6 défaites, ils sont dorénavant 6èmes en compagnie de Strasbourg, Gravelines et l’ASVEL.

    Le match aller :
    Les débats ont été serrés tout au long de la partie. Il a même fallu une prolongation pour départager les deux équipes. Les Manceaux faisaient un petit écart dès le 1er quart-temps (19-13). Dans le 2ème, ils poussaient leur avantage à 7 points (29-22, 15ème) mais n’en conservaient que 4 à la mi-temps (37-33). Au retour des vestiaires, les Finlandais inversaient la tendance si bien que les Sarthois étaient relégués à 3 longueurs à 10 minutes du terme (46-49). Dans le dernier acte, les joueurs d’Erman Kunter reprenaient les commandes et les conservaient jusqu’en fin de match avant que Joey King n’arrache la prolongation (64-64). Les Manceaux y faisaient la course en tête et semblaient avoir fait la décision quand ils menaient de 4 points à 11 secondes de la sonnerie finale (76-72). Les Finlandais assénaient alors un 5-0 fatal (76-77). Mike Gelabale avait pourtant marqué 17 points alors que Mouph Yarou en ajoutait 15, Will Yeguete 14 et Ryan Pearson 12. Byron Wesley, le meilleur marqueur du match avec 18 points a depuis, quitté le club pour être remplacé par Rion Brown.

    Les joueurs de base de Joensuun Kataja :
    Pour sa 1ère saison sur le banc de Kataja, l’entraîneur américain Greg Gibson fait confiance à 1 vétéran finlandais et 4 jeunes nord-américains. La mène est assurée par le local Teemu Ranniko (1,89 m, 36 ans) qui a tout du passeur fou.  Meilleur passeur de la Korisliiga ces deux dernières saisons, il est actuellement le meilleur de la Ligue des Champions (7,1) à égalité avec Branden Frazier de Saratov. Il participe également à la marque (11,6 points) et il vient de signer un épatant double-double face à Saratov (26 points et 10 passes). Jouant à peine 30 minutes, il a en Ilari Seppala (1,88 m, 23 ans) une doublure efficace (4,8 points) qui avait inscrit 20 points à Saratov à l’aller. Star à l’université de New Mexico State, l’arrière canadien Daniel Mullings (1,88 m, 25 ans) tourne à 15,5 points et 3,4 passes. Attiré par le ballon, il est le meilleur rebondeur de Kataja avec 7,5 prises ce qui est remarquable pour un arrière de 1,88 m. Le Canadien est aussi le plus grand voleur de ballons de la BCL avec 3,6 interceptions. L’ailier américain Rion Brown (1,98 m, 25 ans) a signé en novembre. Précis derrière l’arc (52,6% à 3 points), il tourne à 17,6 points et 6,2 rebonds en 5 matchs de BCL même si ses moyennes sont quelques peu enjolivées par sa prestation à Rishon LeZion quand il a marqué 40 points à 15/20 aux tirs dont 9/12 à 3 points. Venant du banc, Jarekious Bradley (1,96 m, 25 ans) apporte aussi sa pierre à l’édifice (7,7 points et 3,0 rebonds). Son compatriote Joey King (2,06 m, 23 ans) est un ailier fort qui compile 10,7 points et 2,7 rebonds. Il a fait une pointe à 20 points face à Oradea. Le dernier match du pivot Nino Johnson (2,06 m, 23 ans) date du 30 novembre à Karsiyaka. Ses 6,9 points et 4,6 rebonds font défaut à l’équipe. Le Finlandais Tommi Huolila (1,98 m, 23 ans) ne profite guère de l’aubaine (2,1 points et 2,1 rebonds). Par contre, l’autre autochtone, Vesa Makalainen (2,00 m, 30 ans) optimise ses 18 minutes à l’aile en produisant 6,3 points et 2,3 rebonds. Il a ainsi apporté 10 points lors du dernier succès face à Saratov.

    Les arbitres de la rencontre :
    Anastasios Piloidis (Grèce), Andrei Sharapa (Biélorussie) et Ventsislav Velikov (Bulgarie)

    Les autres matchs du groupe :
    Mardi 20 :
    à 20h30 : Venise (Italie) – Youjne (Ukraine)
    Mercredi 21 :
    à 16h30 : Saratov (Russie) – Oradea (Roumanie)
    à 20h00 : Rishon LeZion (Israël) – Karsiyaka (Turquie)

    Un peu de culture :
    Fondée en 1848 par le tsar Nicolas 1er de Russie, Joensuu est une ville de 76 000 habitants de Carélie du Nord mais la région économique de Joensuu a une population de 115 000 personnes. Située à 440 km au nord-est de la capitale Helsinki, et à 400 km au nord de la ville russe de Saint-Petersbourg, elle est aussi une ville vivante qui accueille environ 20 000 étudiants. En finnois (la langue de la Finlande), Joensuu signifie « la bouche de la rivière ». La rivière Pelisjoki et le canal Saimaa ont d’ailleurs grandement contribué à son expansion grâce à l’importance du trafic fluvial. Joensuu est aussi parfois considérée comme la capitale européenne de la forêt principalement en raison de la présence de l’Institut Européen de la Forêt et d’autres centres de recherche forestière.

    L'historique de Joensunn Kataja :
    Le club Joensuun Kataja a été fondé en 1900. En finnois, Kataja veut dire genévrier, arbre dont les baies entrent souvent dans la fabrication des bières finlandaises. La section basket du club date de 1949 mais ses activités n’ont vraiment débuté qu’en 1955. Démarrant au niveau provincial, Kataja a accédé une première fois au plus haut niveau national en 1969 pour une seule saison puis en 1976 pour 4 exercices cette fois. Après un nouveau passage éphémère en 1982-1983, le club s’est installé définitivement dans l’élite en 2001. Tout au long de ses 22 saisons en Korisliiga (littéralement ligue de basket), Kataja a terminé 7 fois à la 1ère place de la saison régulière et a participé aux playoffs à 15 reprises. Champion de Finlande en 2015, le club a été finaliste 6 fois (2003, 2006, 2009, 2011, 2012, 2014) et demi-finaliste en 2002, 2005, 2007 et 2013. 3 Coupes de Finlande, remportées en 2003, 2011 et 2012, ornent également l’armoire aux trophées de Kataja. 1ère de la saison régulière 2015-2016, l’équipe a été éliminée dès les quarts de finale par Nokia, le promu qui avait fini 8ème (1-3). Dans ses rangs figurait Trevis Simpson, l’actuel arrière de Hyères-Toulon.

    Joensuun Kataja et l'Europe :
    A ce jour, Kataja a disputé 51 matchs de Coupe d’Europe depuis 2012 et sa participation à l’EuroChallenge. Cette première saison a été brillante puisque l’équipe n’a échoué qu’en quarts de finale face à Gravelines-Dunkerque (57-86 et 98-102 AP). Les deux années suivantes, Kataja n’est pas sorti des poules de la saison régulière toujours en EuroChallenge. Disputant la FIBA Europe Cup l’an passé, Kataja s’est qualifié pour le Last 32 mais a terminé 4ème de son groupe (1 victoire et 5 défaites).

    Les oppositions :
    Le match aller a été le premier de l’histoire du MSB contre Joensuun Kataja. A ce jour, le MSB a disputé 5 matchs de coupes européennes face à des clubs finlandais. Nombre de spectateurs sarthois se souviennent encore de janvier 1998 quand les joueurs d’Alain Weisz avaient perdu leurs deux rencontres de 1/16 de finale d’Eurocup face à Torpan Pojat Helsinki (69-77 en Finlande et 62-67 à Antarès). Plus récemment, ceux d’Erman Kunter ont dominé KTP Kotka tant à Antarès (71-52) qu’en Finlande (96-62) en saison régulière de l’EuroChallenge 2014-2015. Pour sa part, Kataja a joué contre des équipes françaises chaque saison depuis 2012 (Gravelines-Dunkerque, Cholet, Nanterre puis l’ASVEL) avec un bilan de 1 succès pour 7 revers. L’an dernier, les Finlandais avait chuté contre l’ASVEL au deuxième tour de la FIBA Europe Cup (79-95 à l’Astroballe et 64-72 à Joensuu).

  • Écrit par , mardi 20 décembre 2016 21:46

    Les Manceaux ont subi une première mais lourde défaite à domicile face aux Finlandais.

    Les joueurs d’Erman Kunter n’ont fait illusion que dans le 1er quart-temps (25-26). Ils ont ensuite cédé face au basket académique des Finlandais. En plein doute, les Sarthois ont fait preuve d’une pitoyable maladresse (29,5%) due en partie à un flagrant manque de confiance. Il faudra la retrouver dès jeudi à Villeurbanne, un adversaire direct dans l’optique de la qualification à la Leaders Cup tout comme Chalon-sur-Saône qui sera à Antarès lundi prochain.  

    Les Cinq de départ :
    MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Mouphtaou Yarou
    Joensuu : Iari Seppala, Daniel Mulllings, Rion Brown, Joey King et Tommi Huolila

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 25-26
    Daniel Mullings donnait le la (0-4, 2ème). Le réveil était laborieux pour les Manceaux (8-8, 4ème). Seul d’entre eux, Mouph Yarou marquait (14-13, 7ème). Il donnait même 3 points d’avance aux siens après avoir inscrit 11 des 16 premiers points sarthois (16-13, 8ème). Daniel Mullings ne le supportait pas et son 12ème point redonnait les commandes à Kataja (18-20, 9ème). Ryan Pearson égalisait (23-23, 10ème). Un panier depuis l’arc de Iari Seppala précédait 2 lancers-francs de Mike Gelabale en fin de 1er acte (25-26).

    2ème quart-temps : 8-17
    Pape-Philippe Amagou enquillait un triple pour passer devant (28-26, 11ème). En réponse, les Finlandais assénaient un épouvantable 14-0 (28-40, 17ème). Les Sarthois s’en remettaient à 5 lancers-francs pour faire évoluer leur score (33-40, 19ème). Joey King les crucifiait d’un panier primé à la sonnerie de la mi-temps (33-43).

    3ème quart-temps : 15-14
    Au retour des vestiaires, Ryan Pearson sonnait la charge (39-45, 23ème). Olivier Hanlan et Giordan Watson enchaînaient (41-45, 23ème). Ryan Pearson faisait la jonction aux lancers-francs (46-46, 25ème). A coup de paniers à longue distance, les Finlandais se dégageaient (46-52, 27ème) et distançaient les Manceaux relégués à 9 longueurs à 10 minutes du terme (48-57).

    4ème quart-temps : 9-17
    Jarekious Bradley et Daniel Mullings enfonçaient le clou (52-66, 36ème). Seul Pape-Philippe Amagou existait côté sarthois (54-66, 37ème). A -15, la température devenait glaciale (-15, 54-69, 37ème). Mouph Yarou et Lahaou Konaté la réchauffaient à peine (57-69, 39ème). Pire, Joey King et Daniel Mullings aggravaient la situation en fin de partie (57-74).

    Le Manceau du match :
    Le Béninois a optimisé les 24 minutes qu’il a passées sur le parquet. Il a ainsi totalisé 15 points à 4/7 aux tirs et 7/9 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 5 rebonds dont 1 offensif pour finir avec une évaluation de 16.

    Le Chiffre du match :
    12. Les Manceaux n’ont pris que 12 tirs derrière l’arc pour réussir 3 paniers primés. En comparaison, les Finlandais ont surfé sur un coquet 10/28. Le MSB est la 2ème équipe de la Ligue des Champions qui tire le moins depuis les 6,75 m (17,9 par match). Le danger étant moindre, les adversaires peuvent alors défendre plus bas ce qui complique la tâche des intérieurs. Les joueurs d’Erman Kunter se sont ainsi contentés d’un famélique 15/49 à 2 points (30,6%) alors que les Finlandais se sont offert un plaisant 29/36 à 2 points (50,0%).

     

  • Écrit par , mardi 20 décembre 2016 22:56


Equipes

Compétitions