Pro A - 1ère journée
23/09/2017 - 20:00
Antares
 
103 63
Le Mans 24-22, 56-36, 76-46, 103-63 Gravelines-Dk
Composition   Composition
  • Écrit par , vendredi 22 septembre 2017 14:17

    Ce samedi à 20 heures, les Manceaux vont entamer la saison 2017-2018 par la réception de Gravelines-Dunkerque à Antarès.

    La rencontre aura une saveur particulière pour Justin Cobbs, le nouveau meneur sarthois qui a tant brillé dans les rangs du BCM l’an passé. Les supporters manceaux attendent avec impatience le coup d’envoi du présent exercice après avoir été frustrés lors du précédent. L’équipe réunie pendant l’été par les dirigeants du MSB les fait saliver. Puissent-ils sortir d’Antarès le sourire aux lèvres dès samedi soir ?

    Le MSB :
    Après une saison 2016-2017 ponctuée par une 12ème place synonyme de non-qualification pour les playoffs après 20 participations consécutives, les dirigeants sarthois ont bâti une équipe propre à retrouver le Top 8 et à redonner du plaisir aux habitués d’Antarès. Pour driver la nouvelles escouade, ils ont jeté leur dévolu sur Eric Bartecheky à qui tout semble réussir ces trois dernières saisons entre Le Havre et Pau. Pour mener le jeu, ils ont choisi Justin Cobbs, brillant mais un peu brouillon dans le jeu du BCM l’an passé, mais que son coach saura probablement canaliser et mettre en valeur. Ils tentent également le pari Mykal Riley dont l’immense talent a refait surface en pré-saison. Le géant Youssoupha Fall en constitue un autre. L’ailier D.J Stephens a gratifié le public de belles envolées en préparation. Antarès ne demande qu’à s’enflammer en saison. L’inter-saison a aussi été marquée par les retours d’Antoine Eïto et Romeo Travis, deux joueurs que les supporters sarthois portent dans leurs cœurs. Et que dire de l’arrivée de Terry Tarpey dont le nom évoque celui de son papa qui a porté les couileurs mancelles au début des années 1990. Associés à Philippe Amagou et Will Yeguete, deux des rares satisfactions du MSB la saison dernière, tous ces gaillards font que le peuple orange est excité au moment de retrouver le chemin d’Antarès.

    L’effectif du MSB :
    1 Mykal Riley (1,98 m, 32 ans, ailier, Américain)
    3 Justin Cobbs (1,91 m, 26 ans, meneur, Américain)
    8 Antoine Eïto (1,86 m, 29 ans, meneur)
    10 Mel Esso Essis (1,99 m, 19 ans, ailier)
    11 Terry Tarpey (1,96 m, 23 ans, arrière)
    15 Wilfried Yeguete (2,01 m, 25 ans, intérieur)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière)
    19 Youssoupha Fall (2,21 m, 22 ans, pivot)
    20 D.J. Stephens (1,98 m, 26 ans, ailier, Américain)
    24 Romeo Travis (2,01 m, 32 ans, ailier fort, Américain)
    30 Mathieu Nzita (1,84 m, 18 ans, meneur)
    34 Michel Doumbé (2,05 m, 20 ans, pivot, Camerounais)
    Coach : Eric Bartecheky
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    La pré-saison du MSB (7 victoires et 2 défaites) :
    MSB – Limoges 70-67
    MSB – Blois (Pro B) 79-56
    Nanterre – MSB 70-61
    MSB – Gravelines-Dunkerque 76-64
    MSB – Cholet 85-57
    MSB – Chalon-sur-Saône 92-69
    Strasbourg – MSB 76-73
    MSB – Trente (Italie) 74-67
    MSB – Chalon-sur-Saône 85-73

    Le BCM :
    Depuis 2013 et sa victoire en Leaders Cup, le BCM n’a rien gagné. Pire, sur les 4 dernières saisons, il n’a participé aux playoffs qu’en 2016 (éliminé en quarts de finale par le MSB). Ces résultats n’étaient pas dignes de l’un des plus gros budgets du championnat. Aussi, les dirigeants ont quasiment tout changé du sol au plafond. Ainsi, après le bail de 9 ans de Christian Monschau, l’entraîneur, ils ont confié les rênes de l’équipe à son ancien assistant, Julien Mahé. Dans un premier temps, l’ancien meneur de Nancy, Benjamin Sene, a été engagé avant le coup de tonnerre du recrutement estival. L’engagement pour deux ans de D.J. Cooper, le MVP du dernier championnat, a fait l’effet d’une bombe. Le meilleur passeur de la saison écoulée rend les autres meilleurs et ne se contentera pas d’une simple qualification en playoffs. Il voudra conquérir un trophée avec sa nouvelle équipe. Rare rescapé de l’effectif 2016-2017, le Belge Quentin Serron en avait manqué une grande partie en raison d’une blessure à l’épaule. Très bon à l’Euro (8,2 points, 4,2 rebonds et 2,6 passes), il représente une valeur sûre à l’arrière. Bien qu’un peu effacé, l’ailier William Buford avait été très bon sur la première partie de saison dernière à Limoges. Jean-Michel Mipoka est capable de dépanner, comme il l’a montré à Pau. Si la dernière équipe de Christian Monschau penchait fortement vers l’arrière, celle de Julien Mahé sera plus équilibrée cette année et le danger intérieur supérieur grâce au duo Terry Allen (19,7 points en FIBA Europe Cup) - Taylor Smith (14 points en A2 italienne). Pour peu que les forts attaquants qui composent l’équipe fassent  les efforts défensifs nécessaires, une place dans le Top 6 semble promise au BCM.  

    L’Effectif du BCM :
    00 Taylor Smith (1,99 m, 26 ans, intérieur, Américain)
    2 D.J. Cooper (1,83 m, 26 ans , meneur, Américain)
    5 Quentin Serron (1,90 m, 27 ans, arrière, Belge)
    6 Adam Mokoka (1,93 m, 19 ans, arrière)
    8 Benjamin Sene (1,86 m, 23 ans, meneur)
    15 Terry Allen (2,03 m, 23 ans, ailier fort, Américain)
    24 Meven Le Douarin (1,95 m, 19 ans, arrière)
    29 Pierre Hannequin (1,90 m, 19 ans, meneur)
    31 Jean-Michel Mipoka (1,98 m, 31 ans, ailier)
    35 Matthias Flosse (2,09 m, 18 ans, intérieur)
    44 William Buford (1,96 m, 27 ans, ailier, Américain)
    93 Fernando Raposo (2,06 m, 28 ans, pivot)
    Coach : Julien Mahé
    Assistant : Lassi Tuovi

    La pré-saison du BCM (7 victoires et 3 défaites) :
    BCM – Anvers (Belgique) 73-66
    BCM – Bruxelles (Belgique) 84-54
    BCM – Le Havre (Pro B) 82-71
    Monaco – BCM 88-85
    Le Mans – BCM 76-64
    BCM – Alost (Belgique) 90-77
    BCM – Ostende (Belgique) 88-64
    Le Portel – BCM 70-59
    BCM – Châlons-Reims 81-67
    BCM – Le Portel 74-60

    MSB – BCM 76-64 en pré-saison
    Le dimanche 3 septembre, Sarthois et Maritimes s’affrontaient pour le compte de la petite finale du Trophée du Golfe à Vannes. Will Yeguete (ischio-jambier gauche) pour le MSB et Quentin Serron (Eurobasket) pour le BCM, faisaient défaut. Les Manceaux s’échappaient dès le premier quart-temps (24-17). Ils faisaient ensuite le trou mais les Nordistes réduisaient l’écart avant la pause (47–36). Ceux-ci grignotaient encore plus en fin de troisième période (59-53). Ils restaient dangereux (68-62, 37ème) avant que Mykal Riley et ses partenaires ne donnent de l’ampleur à la victoire du MSB (76-64). Auteur d’un consistant double-double (14 points et 10 rebonds), Youss Fall établissait la meilleure évaluation mancelle (18) et Mykal Riley se fendait de 17 points alors que Justin Cobbs compilait 11 points et 6 passes.

    La Saison 2016-2017 du MSB :
    Pro A : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Non qualifié
    Coupe de France : Battu en finale par Nanterre (79-96)
    Basketball Champions League : 1er du Groupe B de saison régulière (9 victoires et 5 défaites) – Eliminé en 1/8 de finale par Sassari (63-79 puis 66-68)

    La Saison 2016-2017 du BCM :
    Pro A : 9ème avec 16 victoires et 18 défaites
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Eliminé en 1/4 de finale par Monaco (85-90)
    Coupe de France : Eliminé en 1/16 de finale par Le Portel (72-86)
    FIBA Europe Cup : 1er du Groupe B du Premier Tour (4 victoires et 2 défaites) – 3ème du Groupe L du Second Tour (2 victoires et 4 défaites) – Non qualifié pour la phase éliminatoire

  • Écrit par , samedi 23 septembre 2017 21:51

    Les Sarthois n'ont pas fait dans la dentelle en s'imposant avec un écart de 40 points.

    Atteindre ou dépasser les 100 points est un événement rare dans le basket. Dans son histoire, le MSB n’y était parvenu que 22 fois, toutes compétitions confondues. Il faut remonter au 23 avril 2016 lors de la réception de Chalon-sur-Saône pour trouver trace de pareille performance (109-83). Auparavant, Hyères-Toulon avait pris cher le 21 avril 2012 (112-66, +46) et plus encore Dijon le 1er mai 2010 (106-57, +49), voire même Rouen le 13 mai 2009 (105-65, +40). Dans le passé, les équipes mancelles frappaient fort au printemps quand elles tournaient à plein régime en fin de saison. Ce coup-ci, c’est lors de la journée inaugurale que la troupe d’Eric Bartecheky a marqué les esprits en laissant le BCM Gravelines-Dunkerque à 40 points. Le public d’Antarès a été emballé par le spectacle proposé (21 points sur contre-attaque, 6 dunks, 53,8 % de réussite aux tirs). Les Maritimes étaient sans doute dans un jour sans mais la mécanique sarthoise a semblé bien huilée avec 6 joueurs à 10 points et plus et même 7 avec une évaluation à 2 chiffres. Alors, ne boudons pas notre plaisir mais ne tirons pas non plus de conclusion hâtive. Aussi, le déplacement à Monaco mercredi est attendu avec impatience.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
    Gravelines-Dunkerque : D.J. Cooper, Adam Mokoka, William Buford, Jean-Michel Mipoka et Taylor Smith

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 24-22
     (24-22).

    2ème quart-temps : 32-14
     (56-36).

    3ème quart-temps : 20-10
     (76-46).

    4ème quart-temps : 27-17
     (103-63).

    L’Homme du match :
    S’il y avait encore des sceptiques, D.J. Stephens a levé toutes les interrogations. Meilleur marqueur de la partie avec 17 points à 5/7 aux tirs dont 2/4 aux tirs et 5/6 aux lancers-francs, il a également pris 7 rebonds dont 3 offensifs pour établir la meilleure évaluation du match (24) en 22 minutes. Au-delà de ces chiffres traduisant sa production, les spectateurs retiendrons surtout ses 3 dunks ponctuant autant de alley-oop ô combien spectaculaires.
     
    Le Chiffre du match :
    7. Pas moins de 7 Manceaux ont terminé la partie avec une évaluation à 2 chiffres. Avec 23, Mykal Riley s’est approché tout près de celle de D.J. Stephens en compilant 16 points, 6 rebonds et 7 passes. Romeo Travis a fini avec une note de 18 après s’être offert un coquet double-double (10 points et 11 rebonds). Philippe Amagou (16 points) et Youss Fall (13 points) ont été évalués à 17 tous les deux. Justin Cobbs (11 points, 6 rebonds et 9 passes) s’en est approché (16). Enfin, Terry Tarpey (8 points) affichait un joli 12 au final.

  •  LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       AMAGOU P 21 16 4/5 80 2/3 2/2 6/6 1 3 1 0 0 0 1 17
       STEPHENS D 22 17 5/7 71 2/4 3/3 5/6 2 3 7 1 0 0 0 22
       RILEY M 26 16 5/9 56 2/5 3/4 4/4 1 3 6 1 0 0 7 26
       COBBS J 31 11 3/10 30 1/3 2/7 4/4 2 4 6 1 0 0 9 20
       EITO A 19 5 2/4 50 1/3 1/1 0/0 1 0 2 1 0 0 2 8
       ESSO E 1 2 1/1 100 0/0 1/1 0/0 0 0 1 0 0 0 0 3
       TARPEY T 21 8 3/6 50 2/3 1/3 0/0 1 1 3 1 0 0 2 11
       YEGUETE W 13 5 2/3 67 0/0 2/3 1/2 4 2 3 1 0 0 1 8
       FALL Y 20 13 6/7 86 0/0 6/7 1/3 3 2 6 0 0 0 0 16
       TRAVIS R 25 10 4/11 36 0/0 4/11 2/2 1 4 11 0 1 0 4 19
       NZITA M 1 0 0/2 0 0/2 0/0 0/0 0 0 0 0 0 0 0 -2
       TOTAL 200 103 35/65 54 10/23 25/42 23/27 16 22 46 6 1 0 26 148

     GRAVELINES-DK Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       ALLEN T 30 13 4/11 36 1/3 3/8 4/5 3 5 2 3 1 0 0 11
       BUFORD W 27 13 5/14 36 1/4 4/10 2/2 4 1 2 0 0 0 0 6
       COOPER D 32 5 2/6 33 1/4 1/2 0/0 4 1 3 0 1 0 13 18
       MIPOKA J 22 8 4/9 44 0/2 4/7 0/0 3 1 5 0 1 0 0 9
       MOKOKA A 19 4 1/5 20 0/2 1/3 2/2 1 2 2 0 0 0 2 4
       RAPOSO F 3 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 1 0 1 0 0 0 0 1
       SENE B 29 10 4/12 33 2/6 2/6 0/0 2 1 3 1 1 0 2 9
       SERRON Q 10 0 0/2 0 0/2 0/0 0/0 0 1 0 0 0 0 0 -2
       SMITH T 28 10 4/8 50 0/0 4/8 2/4 4 4 4 0 1 0 2 11
       TOTAL 200 63 24/67 36 5/23 19/44 10/13 22 16 22 4 5 0 19 67
  • Écrit par , dimanche 24 septembre 2017 07:58

    Pape-Philippe Amagou (MSB)

    C'est un début de championnat idéal. On a réussi à gagner avec la manière. Mais, il ne faut pas s'enflammer. Nous sommes restés sérieux, nous ne nous sommes pas relâchés et Gravelines a levé le pied. Les deux trajectoires opposées nous ont permis de faire ce match. Maintenant, mercredi ce sera une autre histoire contre Monaco chez eux.

    Eric Bartecheky (MSB)

    Il y a toujours une pression sur un premier match à domicile, surtout quand on arrive dans un nouveau club. On avait peur de faire un match brouillon mais on a bien démarré même si la fin du premier quart temps était moins bonne. Dans le second quart temps, on a su prendre le dessus et creusé l'écart. Ensuite, on a bien débuté le 3e quart temps et l'écart a grandi.

    Ce soir, il y a eu de bonnes choses mais aussi des erreurs. On a plutôt bien limité le rendement de Gravelines dans le jeu de transition. On a donné des shoots ouverts qu'ils n'ont pas mis fort heureusement. Il faut travailler et se projeter sur le prochain match qui est à Monaco.

    La bonne satisfaction, c'est le nombre de balles perdues, une seule à la mi-temps, même si après il y a eu du relâchement. Il faut que ça devienne un atout dans notre jeu. Il sera plus difficile de jouer contre Monaco. Mardi, ce sera un vrai test.

    Jean-Michel Mipoka (Gravelines Dunkerque)

    J'ai honte. Se prendre 40 points pour le 1er match de la saison démontre qu'on n'est pas prêt du tout. C'est peut –être un revers dont on avait besoin. A nous de nous réveiller et de passer la 1ère.

    On était dépassé pendant tout le match. On n'a pas su réagir, on a loupé des tirs, on aurait pu faire mieux dans l'engagement défensif car on a pris plus de 100 points. Ce n'est pas ce qu'on voulait montrer sur le terrain, je suis déçu.

    J'espère que cela nous fera comprendre le niveau d'exigence à atteindre. C'est une bonne chose que l'on joue dès mardi pour ne pas trop s'apitoyer. On va relever la tête et arriver contre Dijon avec les crocs.

    Julien Mahe (Gravelines Dunkerque)

    C'est une très dure soirée pour nous. Je veux d'abord féliciter Le Mans pour sa victoire. On a eu un début de match pas si mauvais mais on a laissé Le Mans faire un jeu de transition. Il y a eu un trou d'air dans le 2e quart temps et on a des problèmes de fautes.

    Je regrette vraiment qu'on n'ait pas réagi et montré du basket en 2e mi-temps rien que sur le replis défensif, c'était juste pas possible.

    Beaucoup de choses se passent dans le manque d'effort défensif qui laisse beaucoup de jeu rapide et de transition.

    Ce soir, jouer contre un adversaire qui a plus de 100 points, c'est décevant, surtout qu'on a mis nos adversaires en pré-saison à moins de 70 points.

    On baisse la tête un peu trop vite. On doit faire preuve de dignité. On ne peut pas sortir de ce match indemne. Si on fait juste l'effort de replier, on aura réglé une partie du problème. Cela reste un 1er match mais c'est une claque. Il va falloir digérer tout cela contre une équipe (Dijon) qui a joué hier. Il faut qu'il y ait une réaction.

Equipes

Compétitions