• Gravelines-Dk    73 - 69    Le Mans
Coupe de France - 1/32 de finale
07/11/2017 - 20:00
 
73 69
Gravelines-Dk 17-13, 23-17, 18-16, 15-23 Le Mans
Composition   Composition
  • Écrit par , lundi 6 novembre 2017 13:58

    Ce mardi à 20 heures à Sportica, les Manceaux tenteront de se qualifier pour les 1/16 de finale de la Coupe de France.

    L’écart de 40 points en faveur du MSB (103-63) lors de la journée inaugurale de Pro A est resté en travers de la gorge des Nordistes. Depuis D.J. Cooper est parti alors que Chris Otule et J.R. Reynolds sont arrivés. Certes, les Nordistes ont remporté 3 matchs après le départ de leur meneur vedette mais ils sont retombés de haut à Stasbourg samedi dernier (50-73). Les joueurs de Julien Mahé auront donc 2 bonnes raisons de se montrer revanchards en recevant ceux d’Eric Bartecheky. Puissent ceux-ci imiter leurs prédécesseurs qui s’étaient imposés en demi-finales dans le Nord en 2016 avant de remporter l’épreuve.
     
    Le contexte :
    Depuis 2013 et sa victoire en Leaders Cup, le BCM n’a rien gagné. Pire, sur les 4 dernières saisons, il n’a participé aux playoffs qu’en 2016 (éliminé en quarts de finale par le MSB). Ces résultats n’étaient pas dignes de l’un des plus gros budgets du championnat. Aussi, les dirigeants ont quasiment tout changé du sol au plafond. Ainsi, après le bail de 9 ans de Christian Monschau, l’entraîneur, ils ont confié les rênes de l’équipe à son ancien assistant, Julien Mahé. Ils ont aussi défrayé la chronique en engageant D.J. Cooper, le MVP du précédent exercice. Hélas, les bords de l’Aa n’étaient pas à son goût et il les a quittés après 4 défaites en autant de matchs. Le brillant général parti, il ne reste plus que les soldats de l’ombre engagés à ses côtés.
    Du coup, avec 3 succès pour 5 revers, les Maritimes occupent la 13ème place du classement de Pro A en compagnie d’Antibes quand le MSB est leader avec 7 victoires et 1 défaite.
    Après 4 défaites pour entamer la saison (Le Mans, Dijon, Monaco et Boulazac), les Nordistes ont enchaîné par 3 succès face à Pau-Lacq-Orthez (65-57), à Chalon-sur-Saône (75-74) puis en recevant Antibes (79-66). Samedi dernier, ils ont rechuté à Strasbourg (50-73) avec le seul Benjamin Sene présentant une marque à 2 chiffres (10 points).
    Pour leur part, les Manceaux se sont imposés à Levallois ce dimanche (87-76) dans le sillage de D.J.Stephens (19 points) bien soutenu par Romeo Travis (15 points) et le revenant Chis Lofton (12 points) alors que Youss Fall frôlait le double-double (12 points et 9 rebonds).
    Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 6ème rang avec 79,3 points marqués et ont la meilleure défense (68,0 points encaissés). Pour leur part, les Nordistes ont la 18ème attaque (66,0) et la 5ème défense (73,6).

    Les joueurs du BCM :
    Symboles d’une équipe en construction, 9 joueurs ont démarré au moins un match. Outre D.J. Cooper qui a débuté ses 4 parties, seul William Buford a entamé les 8 disputées à ce jour. L’engagement pour deux ans de D.J. Cooper, le MVP du dernier championnat, avait fait l’effet d’une bombe. Malheureusement, l’air de la Mer du Nord n’a pas convenu à D.J. Cooper qui tournait l’an passé à 13,3 points, 5,8 rebonds et 11,1 passes avec Pau-Lacq-Orthez. En légère baisse de régime (9,5 points, 4,3 rebonds et 9,3 passes pour une évaluation de 15,3) mais surtout 4 défaites en 4 matchs, il s’en est allé à Monaco face à qui il avait compilé 15 points, 5 rebonds et 6 passes sous les couleurs du BCM. L’ancien meneur de Nancy, Benjamin Sene (1,86 m, 23 ans) avait été engagé avant le coup de tonnerre du recrutement estival. Intronisé dans le 5 de départ depuis le départ de D.J. Cooper, il y présente un bilan de 3 victoires pour 1 défaite et tourne sur la saison à 7,4 points, 2,9 rebonds et 3,5 passes. Champion de France en 2009 avec l’ASVEL et en 2014 avec Limoges, le meneur-arrière J.R. Reynolds (1,88 m, 33 ans) a enfilé le paletot du BCM depuis 3 rencontres. Bien qu’en progression, il poursuit sa phase d’intégration (5,3 points, 3,0 rebonds et 4,3 passes). L’arrière Adam Mokoka (1,93 m, 19 ans), champion d’Europe des 18 ans et moins en décembre dernier, a débuté 5 matchs dans le 5 de départ dont les 4 derniers en plus de celui d’Antarès. Cependant, en 12 minutes de moyenne, il tarde à s’épanouir (2,0 points, 1,0 rebond et 1,1 passe). Rare rescapé de l’effectif 2016-2017, l’international belge Quentin Serron (1,90 m, 27 ans) avait manqué une grande partie de la saison en raison d’une blessure à l’épaule. Valeur sûre à l’arrière (7,5 points, 2,5 rebonds et 2,6 passes), il s’est mis en évidence face à Pau en compilant 13 points à 5/5 aux tirs dont 3/3 à 3 points, 5 rebonds et 6 passes pour une évaluation de 26. Après une belle première partie de saison dernière avec Limoges, William Buford (1,96 m, 27 ans) avait faibli dans la deuxième pour afficher 12,4 points, 4,6 rebonds et 2,9 au bilan final. Avec le BCM, son adresse suspecte (34,1% dont 14,3% à 3 points) le handicape d’autant plus qu’il tente 11 tirs par match (10,1 points et 2,6 rebonds). Jean-Michel Mipoka (1,98 m, 32 ans) est capable de dépanner à l’aile comme il l’a montré à Pau après 2 brillantes années à Rouen. Malgré ses 11 points face à Dijon et Pau, il paraît sur la pente descendante (5,4 points et 3,4 rebonds). Pour sa part, l’ailier fort Terry Allen (2,03 m, 23 ans) semble être sur courant alternatif. Capable de totaliser 32 points à Chalon ou 18 face à Antibes et 13 tant à Antarès que face à Pau, il peut plafonner à 4 points à Dijon, 6 face à Monaco ou 5 à Boulazac et Strasbourg. Ses statistiques ne sont donc que des moyennes à prendre comme telles (12,0 points et 3,5 rebonds). L’intérieur Taylor Smith (1,99 m, 26 ans) vient de marquer un temps d’arrêt. Après 6 des 7 premiers matchs à 10 points minimum et une évaluation à 2 chiffres, il a cédé sa place dans le 5 de départ à Strasbourg où il s’est contenté d’1 point et 4 rebonds de quoi plomber ses statistiques (9,9 points et 5,4 rebonds). Arrivé fin octobre sur les bords de l’Aa, le pivot nigérian Chris Otule (2,11 m, 27 ans) a, lui-aussi, du mal à prendre ses marques dans le dispositif maritime. Ainsi, ses 3,0 points, 1,5 rebond et 1,0 passe sur 2 matchs sont bien loin de ses 13,6 points et 6,1 rebonds de la saison dernière avec Antibes voire même de ses 5,4 points et 3,2 rebonds en 5 matchs de début du présent exercice avec Strasbourg. Dans sa 8ème saison en Pro A, Fernando Raposo (2,06 m, 28 ans) évolue dans ses standards en carrière (3,8 points et 2,8 rebonds).

    L’effectif du MSB :
    1 Mykal Riley (1,98 m, 32 ans, ailier, Américain)
    3 Justin Cobbs (1,91 m, 26 ans, meneur, Américain)
    4 Chris Lofton (1,88 m, 31 ans, arrière, Américain)
    8 Antoine Eïto (1,86 m, 29 ans, meneur)
    10 Mel Esso Essis (1,99 m, 19 ans, ailier)
    11 Terry Tarpey (1,96 m, 23 ans, arrière)
    15 Wilfried Yeguete (2,01 m, 26 ans, intérieur)
    17 Pape-Philippe Amagou (1,85 m, 32 ans, arrière) blessé
    19 Youssoupha Fall (2,21 m, 22 ans, pivot)
    20 D.J. Stephens (1,98 m, 26 ans, ailier, Américain)
    24 Romeo Travis (2,01 m, 32 ans, ailier fort, Américain)
    30 Mathieu Nzita (1,84 m, 18 ans, meneur)
    34 Michel Doumbé (2,05 m, 20 ans, pivot, Camerounais)
    Coach : Eric Bartecheky
    Assistants : Antoine Mathieu et Dounia Issa

    L’Effectif du BCM :
    00 Taylor Smith (1,99 m, 26 ans, intérieur, Américain)
    2 J.R. Reynolds (1,88 m, 33 ans, meneur-arrière, Américain)
    5 Quentin Serron (1,90 m, 27 ans, arrière, Belge)
    6 Adam Mokoka (1,93 m, 19 ans, arrière)
    8 Benjamin Sene (1,86 m, 23 ans, meneur)
    15 Terry Allen (2,03 m, 23 ans, ailier fort, Américain)
    24 Meven Le Douarin (1,95 m, 19 ans, arrière)
    29 Pierre Hannequin (1,90 m, 19 ans, meneur)
    31 Jean-Michel Mipoka (1,98 m, 32 ans, ailier)
    35 Matthias Flosse (2,09 m, 18 ans, intérieur)
    42 Chris Otule (2,11 m, 27 ans, pivot, Nigérian)
    44 William Buford (1,96 m, 27 ans, ailier, Américain)
    93 Fernando Raposo (2,06 m, 28 ans, pivot)
    Coach : Julien Mahé
    Assistant : Lassi Tuovi

    Les arbitres de la rencontre :
    Mathieu Hosselet, Valentin Oliot et Audrey Secci

    La saison 2016-2017 du MSB :
    Pro A : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
    Meilleur marqueur : Ryan Pearson 12,2 points
    Meilleur rebondeur : Will Yeguete 6,9 rebonds
    Meilleur passeur : Giordan Watson 3,4 passes
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Non qualifié
    Coupe de France : Battu en finale par Nanterre (79-96)
    Basketball Champions League : 1er du Groupe B de saison régulière (9 victoires et 5 défaites) – Eliminé en 1/8 de finale par Sassari (63-79 puis 66-68)

    La Saison 2016-2017 du BCM :
    Pro A : 9ème avec 16 victoires et 18 défaites
    Meilleur marqueur : Justin Cobbs 16,9 points
    Meilleur rebondeur : Richard Solomon 8,0 rebonds
    Meilleur passeur : Justin Cobbs 5,5 passes
    Playoffs : Non qualifié
    Leaders Cup : Eliminé en 1/4 de finale par Monaco (85-90)
    Coupe de France : Eliminé en 1/16 de finale par Le Portel (82-86)
    FIBA Europe Cup : 1er du Groupe B du Premier Tour (4 victoires et 2 défaites) – 3ème du Groupe L du Second Tour (2 victoires et 4 défaites) – Non qualifié pour la phase éliminatoire

    Les oppositions à Gravelines :
    Le MSB s'est rendu à 28 reprises dans le Nord. Dans les 24 rencontres de saison régulière, les Manceaux ont gagné 11 matchs et en ont perdu 13. Les 3 duels en playoffs se sont soldés par 1 succès sarthois et 2 revers. Enfin, la seule opposition en Coupe de France a vu la dernière victoire mancelle à Sportica. Elle date du 22 mars 2016 quand les joueurs d'Erman Kunter avaient dominé les Nordistes (74-60), se qualifiant ainsi pour la finale victorieuse. Le trio Pape-Philippe Amagou, Mike Gelabale et Romeo Travis (15 points chacun) avait conduit le MSB au succès alors que Ty McKee ajoutait 14 unités. Le 8 avril dernier, les Sarthois se sont inclinés (72-75) malgré les efforts de Shannon Shorter (17 points) et Olivier Hanlan (16).

  • Écrit par , mardi 7 novembre 2017 21:46

    Menés quasiment de bout en bout, les Manceaux ont subi la loi des Nordistes.

    Finaliste de la précédente édition de la Coupe de France, le MSB a été éliminé dès les 1/32 de la présente. Eric Bartecheky et ses hommes sont tombés dans le piège tendu par le BCM. Se souvenant des envolées sarthoises en championnat, les Maritimes ont imposé un faux-rythme à la partie. Ainsi, chacune des deux équipes n’a marqué que 2 points en contre-attaque. Relégués à 12 longueurs à l’entame du dernier quart-temps (46-58), les Manceaux ont pourtant inversé la tendance (62-61, 36ème) avant de céder dans le final. Puisse ce faux-pas, après celui de Chalon, servir de leçon avant de traverser la France pour aller défier les guerriers de Hyères-Toulon.

    Les Cinq de départ :
    MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
    Gravelines-Dunkerque : Benjamin Sene, J.R. Reynolds, Quentin Serron, Terry Allen et Taylor Smith

    Le Film du match :
    1er quart-temps : 13-17
    Si Youss Fall déclenchait les hostilités, les Nordistes prenaient rapidement les devants (4-7, 5ème). Mykal Riley ne les empêchait pas de se détacher (6-11, 6ème). Les Sarthois parvenaient quand même à revenir à égalité (13-13, 9ème) mais 2 paniers de Adam Mokoka les repoussaient à 4 longueurs à la fin du 1er acte (13-17).

    2ème quart-temps : 17-23
    Les Maritimes s’échappaient dangereusement (15-25, 13ème). Will Yeguete et Romeo Travis réagissaient bien (21-25, 15ème) mais J.R. Reynolds enquillait 6 points de suite (21-31, 18ème). Malgré Yous Fall, l’écart était encore de 10 unités (25-35, 19ème). Justin Cobbs avait beau prendre le relais, les Manceaux accusaient un retard de 10 points à la mi-temps (30-40).

    3ème quart-temps : 16-18
    Dès le retour des vestiaires, un triple de Terry Allen donnait au BCM son avantage maximal de 13 points (30-43, 21ème). Les Manceaux répliquaient par un 8-0 (38-43, 23ème). Ils étaient alors repoussés (38-48, 24ème). Mykal Riley et Chris Lofton avaient un sursaut (46-51, 26ème). Nullement impressionnés, les Gravelinois assénaient un 7-0 pour en finir avec la 3ème période (46-58).

    4ème quart-temps : 23-15
    Mykal Riley et Antoine Eïto plantaient 2 paniers primés chacun seulement par J.R. Reynolds (58-61, 35ème). D.J. Stephens ponctuait même un 13-0 permettant au MSB d’inverser la tendance et de s’emparer des commandes (62-61, 36ème). La tension était à son comble. Quentin Serron sévissait aux 6,75 m (62-64, 37ème). Romeo Travis égalisait une 1ère fois (64-64, 38ème) puis une seconde (66-66, 39ème). Terry Allen et Benjamin Sene faisaient le break (66-70, 40ème). Un 2+1 de Romeo Travis ne suffisait pas (69-70) d’autant plus que Benjamin Sene et Quentin Serron convertissaient 3 lancers-francs (69-73).

    Le Sarthois du match :
    Intronisé capitaine de l’équipe du fait de l’absence de Philippe Amagou, Romeo Travis a tenté de sauver les meubles dans les dernières minutes en inscrivant les 7 derniers points manceaux. Au bilan final, il avait la meilleure évaluation mancelle (15) établie en 24 minutes. Pour cela, il a marqué 11 points à 4/9 aux tirs et 3/3 aux lancers-francs. Il a également pris 9 rebonds dont 3 offensifs
     
    Le Chiffre du match :
    4. Les Sarthois se sont inclinés de 4 points sans être largués dans aucun domaine. Ainsi, ils ont pris 38 rebonds et perdus 13 ballons tout comme les Nordistes. Comme eux, ils ont commis 16 fautes dans le jeu. Tout s’est finalement joué à l’adresse. Ainsi les Maritimes ont fait la différence aux tirs (26/60 pour le BCM, 25/63 pour le MSB) comme aux lancers-francs (14/18 contre 11/13). Comme quoi, le résultat tient parfois à pas grand chose. Le MSB en sait quelque chose qui s’est imposé à Monaco d’1 point, à Strasbourg de 2 et à Antibes de 3.

     

     

  •  GRAVELINES-DK Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       ALLEN T 28 12 5/10 50 2/5 3/5 0/0 0 0 2 0 0 0 0 9
       BUFIORD W 19 5 2/5 40 1/2 1/3 0/0 0 0 3 0 0 2 0 3
       MIPOKA JM 21 6 3/6 50 0/2 3/4 0/0 3 1 1 0 0 0 1 5
       MOKOKA A 13 4 2/4 50 0/0 2/4 0/0 3 0 4 1 0 2 1 6
       OTULE C 11 4 2/4 50 0/0 2/4 0/0 2 2 5 0 1 0 0 8
       RAPOSO F 9 0 0/1 0 0/0 0/1 0/0 1 0 2 0 0 2 0 -1
       REYNOLDS JR 25 15 3/8 38 3/6 0/2 6/6 2 3 5 1 0 4 5 17
       SENE B 20 5 2/6 33 0/1 2/5 1/2 0 2 3 2 0 0 8 13
       SERRON Q 29 12 3/8 38 1/4 2/4 5/5 3 4 2 1 0 0 2 12
       SMITH T 25 10 4/8 50 0/0 4/8 2/5 2 4 7 1 2 3 1 11
       EQUIPE 0 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 1 0 4 0 0 0 0 4
       TOTAL 200 73 26/60 43 7/20 19/40 14/18 17 16 38 6 3 13 18 87

     LE MANS Min Pts Tot. % T3 T2 LF F FPR Rbds Int Co BP PD Eva.
       RILEY M 33 14 5/12 42 2/7 3/5 2/2 0 2 5 2 0 4 1 11
       COBBS J 32 11 2/9 22 1/2 1/7 6/6 3 7 2 0 0 1 8 13
       LOFTON C 17 8 3/5 60 2/2 1/3 0/0 2 0 1 1 0 0 0 8
       EITO A 22 6 2/4 50 2/3 0/1 0/0 2 0 1 1 0 0 2 8
       TARPEY T 16 0 0/3 0 0/1 0/2 0/0 1 1 1 1 1 1 0 -1
       YEGUETE W 19 6 3/5 60 0/0 3/5 0/0 3 3 3 2 0 2 1 8
       FALL Y 13 6 3/5 60 0/0 3/5 0/2 2 1 8 0 0 2 0 8
       STEPHENS D 24 7 3/11 27 1/6 2/5 0/0 0 0 5 1 3 0 1 9
       TRAVIS R 24 11 4/9 44 0/0 4/9 3/3 4 2 9 0 0 2 2 15
       EQUIPE 0 0 0/0 0 0/0 0/0 0/0 0 0 3 0 0 1 0 2
       TOTAL 200 69 25/63 40 8/21 17/42 11/13 17 16 38 8 4 13 15 81

Equipes

Compétitions