Jeep ELITE - 2019/2020 - 17ème journée
mardi 03 décembre - 20:00

Le Mans

104

       

83




25 - 27  |  30 - 12  |  20 - 26  |  29 - 18

Boulogne-Levallois

Initialement prévue au 4 janvier 2020, la rencontre entre les Sarthois et les Franciliens a été avancée pour préservée l’habituelle trêve des joueurs. Ce n’est pas forcément un cadeau pour Antoine Eïto et ses partenaires qui vont accueillir les Metropolitans 92, deuxièmes au classement et meilleure attaque de Jeep ÉLITE. Sans Dounia Issa mais avec Elric Delord pour les coacher, les joueurs savent qu’ils sont attendus au tournant.

Le contexte :
Avec un bilan de 10 victoires pour 1 défaite, Boulogne-Levallois pointe au 2ème rang alors que le MSB occupe la 15ème place à égalité avec Roanne, chaque équipe affichant 3 succès et 8 revers. Le 22 novembre, les banlieusards parisiens ont dominé Chalon-sur-Saône (92-88) dans le sillage de Rob Gray (31 points) bien aidé par Vitalis Chikoko (19) et David Michineau (11). Vendredi dernier, les Manceaux ont chuté à Dijon (74-100) même si Valentin Bigote a totalisé 21 points alors que Brandon Taylor en a ajouté 16 et Obi Emegano 15. Avec 57,1 tirs par match, les Sarthois sont ceux qui en tentent le moins de toute la Jeep ÉLITE. Leurs 32,6 tentatives à l’intérieur de l’arc des 6,75 m les placent également au dernier rang dans cet exercice. L’attaque des Metropolitans est la meilleure du championnat avec 93,2 points marqués. Ils sont également les leaders aux interceptions (10,3). Avec 57,9 % de réusssite, Obi Emegano est le joueur le plus adroit de Jeep ÉLITE à 3 points alors que Valentin Bigote est le plus performant aux lancers-francs (93,0%). De son côté, le Francilien Briante Weber est le plus grand voleur de ballons (3,4 interceptions).

L’effectif des Metropolitans 92 :
#1 Jamel Artis (2,01 m, 26 ans, ailier, Américain) : 14,6 points, 4,2 rebonds et 1,7 passe
#2 Briante Weber (1,88 m, 26 ans, meneur, Américain) : 12,8 points, 4,5 rebonds et 6,0 passes
#6 David Michineau (1,91 m, 25 ans, meneur) : 6,6 points, 1,6 rebond et 3,0 passes
#7 Maxime Roos (2,02 m, 24 ans, ailier) : 4,9 points, 2,1 rebonds et 0,7 passe
#8 Neal Sako (2,10 m, 20 ans, intérieur) : 0,0 point, 0,5 rebond et 0,0 passe
#9 Bastien Pinault (1,95 m, 26 ans, arrière) : 4,0 points, 0,3 rebond et 0,7 passe
#12 Robin Pradines (1,95 m, 19 ans, arrière) : 0,0 point, 0,0 rebond et 0,0 passe
#14 Mouphtaou Yarou (2,06 m, 29 ans, intérieur, Béninois) : 6,0 points, 2,2 rebonds et 0,5 passe
#15 Donta Smith (2,01 m, 36 ans, ailier, Américain) : 9,2 points, 3,9 rebonds et 0,5 passe
#17 Lorenzo Thirouard-Samson (1,97 m, 18 ans, arrière) : 0,0 point, 0,3 rebond et 0,0 passe
#23 Vitalis Chikoko (2,08 m, 28 ans, intérieur, Zimbabwéen) : 15,8 points, 6,5 rebonds et 2,6 passes
#32 Rob Gray (1,85 m, 25 ans, arrière, Américain) : 17,2 points, 3,1 rebonds et 2,6 passes
#77 Ivan Février (2,04 m, 20 ans, ailier fort) : 4,4 points, 1,6 rebond et 0,1 passe

Les arbitres de la rencontre :
Mathieu Hosselet, Ahmed Aït Bari et Freddy Vansteene

Soir de match :
Pour suivre le match comme à Antarès, le programme officiel du match est téléchargeable ici.

La saison 2018-2019 de Levallois :
Jeep ÉLITE : 12ème avec 14 victoires et 20 défaites
Meilleur marqueur : Julian Wright (13,5 points)
Meilleur rebondeur : Julian Wright (8,4 rebonds)
Meilleur passeur : Roko Leni Ukic (6,1 passes)
Meilleure évaluation : Julian Wright (19,4)
Playoffs : Non qualifié
Leaders Cup : Éliminé en 1/2 finale par Bourg-en-Bresse (79-86)
Coupe de France : Éliminé en 1/2 finale par Le Mans (91-94)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Les oppositions en Sarthe :
Lors du passage du Levallois Sporting Club Basket en Pro A de 1993 à 1998, le MSB n’a gagné qu’un match et s’est incliné à 3 reprises dont 2 à la Rotonde et 1 pour gâcher la fête d’entrée du MSB à Antarès le 25 novembre 1995 (85-86). Après la fusion du Paris Basket Racing et du Levallois Sporting Club Basket en juin 2007, le MSB et Paris-Levallois se sont affrontés à 11 reprises dans la Sarthe. Alors qu'ils affichent un bilan de 5 victoires et 4 défaites en saison régulière, les Sarthois ont également gagné l'unique rencontre de playoffs ainsi que le match de Coupe de France. C’est aussi contre Paris-Levallois que les hommes d’Alexandre Ménard ont été essorés par les Franciliens le 11 mars 2017 (44-68). 44 demeure à ce jour le plus petit nombre de points marqués par une équipe du MSB en Sarthe. Enfin, le MSB reste sur 2 succès contre Levallois. La saison dernière, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est imposée le 9 février 2019 pour le compte de la 20ème journée (80-69) grâce à Juice Thompson (24 points), Cameron Clark (14) et Valentin Bigote et Wilfried Yeguete (11 chacun).

Le Mans

#0. Taurean GREEN

34 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

25 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

20 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

18 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

31 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

38 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

26 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

19 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

28 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

24 ans, 203 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Entraineur

Les Sarthois prenaient un bon départ (16-11, 5ème) avant de voir les Franciliens revenir à hauteur (20-20, 8ème). Les hommes d’Elric Delord leur laissaient même les commandes à la fin du 1er quart-temps (25-27). Les deux équipes étaient encore au coude à coude au coeur du 2ème acte (35-35, 15ème). Les Manceaux plaçaient alors un foudroyant 20-4t pour atteindre le repos nantis d’une avance de 16 points (55-39). Après la pause, les Altoséquanais grignotaient une partie de leur retard (62-50, 25ème) et l’avance sarthoise n’était plus que de 10 unités au moment d’aborder le dernier acte (75-65). Sentant le danger, les Manceaux se dégageaient quelque peu (86-73, 35ème) avant de placer un coup d’accélérateur pour s’octroyer un avantage maximal de 22 points (102-80, 40ème) et d’en conserver 21 au final (104-83). Meilleur réalisateur du match avec 35 points marqués, Brandon Taylor a conduit le MSB vers la victoire avec le soutien d’Obi Emegano (17), Cliff Alexander (16), Jacques Alingué (11) et Taurean Green et Terry Tarpey (10 chacun).



Le Mans

VS

Boulogne-Levallois

104

points

83

38/58

adresse

35/69

11/20

3 points

7/27

27/38

2 points

28/42

17/21

lancers-francs

6/10

31

rebonds (off/déf)

25

26

passes décisives

20

131

évaluation

95




Les Sarthois prenaient un bon départ (16-11, 5ème) avant de voir les Franciliens revenir à leur hauteur (20-20, 8ème). Les hommes d’Elric Delord leur laissaient même les commandes à la fin du 1er quart-temps (25-27). Les deux équipes étaient encore au coude à coude au coeur du 2ème acte (35-35, 15ème). Les Manceaux plaçaient alors un foudroyant 20-4 pour atteindre le repos nantis d’une avance de 16 points (55-39). Après la pause, les Altoséquanais grignotaient une partie de leur retard (62-50, 25ème) et l’avance sarthoise n’était plus que de 10 unités au moment d’aborder le dernier acte (75-65). Sentant le danger, les Manceaux se dégageaient quelque peu (86-73, 35ème) avant de placer un nouveau coup d’accélérateur pour s’octroyer un avantage maximal de 22 points (102-80, 40ème) et d’en conserver 21 au final (104-83). Meilleur réalisateur du match avec 35 points marqués, Brandon Taylor a conduit le MSB vers la victoire avec le soutien d’Obi Emegano (17), Cliff Alexander (16), Jacques Alingué (11) et Taurean Green et Terry Tarpey (10 chacun).


Highlights :




Le film du match : 




Les Cinq de départ :
MSB : Brandon Taylor, Antoine Eïto, Obi Emegano, Terry Tarpey et Cliff Alexander
Boulogne-Levallois : Briante Weber, Rob Gray, Jamel Artis, Donta Smith et Vitalis Chikoko

Le Fil du match :
1er quart-temps : 25-27
(25-27).

2ème quart-temps : 30-12
(55-39).

3ème quart-temps : 20-26
(75-65).

4ème quart-temps : 29-23
(104-83).

L’Homme du match :
En 31 minutes, Brandon Taylor a marqué 32 points à 10/11 aux tirs dont 4/5 à 3 points et 8/8 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 1 rebond, 5 passes et 1 interception pour terminer avec la meilleure évaluation du match (35).

Le Chiffre du match :
58. Les Manceaux ont tenté leur chance à 58 reprises, soit dans leurs standards de la saison (57,2 par match). En ayant bien entamé la partie (16-11, 5ème), ils ont emmagasiné de la confiance pour finir à 38/58 aux tirs (65,5%). En comparaison, les Franciliens ont tiré 69 fois, pour 35 paniers avec une réussite pourtant loin d’être vilaine (50,7%)). C’est surtout derrière l’arc que les hommes d’Elric Delord ont fait la différence en enquillant 11 paniers primés sur 20 (55,0%) quand les Metropolitans 92 se contentaient d’un 7/27 (25,9%).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 16
  • 5
  • 1
  • 18

J. ALINGUE
  • 11
  • 5
  • 0
  • 15

P. BATISTA
  • 5
  • 2
  • 1
  • 4

V. BIGOTE
  • 0
  • 3
  • 3
  • 3

A. EITO
  • 3
  • 4
  • 4
  • 8

O. EMEGANO
  • 17
  • 7
  • 5
  • 25

J. EYOUM
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

T. GREEN
  • 10
  • 0
  • 5
  • 12

T. TARPEY
  • 10
  • 3
  • 2
  • 14

B. TAYLOR
  • 32
  • 1
  • 5
  • 35

 

EQUIPE
  • 0
  • 0
  • 0
  • -3

 

TOTAL
  • 104
  • 31
  • 26
  • 131


  • Boulogne-LevalloisBoulogne-Levallois
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. ARTIS
  • 17
  • 5
  • 2
  • 21

V. CHIKOKO
  • 22
  • 6
  • 1
  • 24

I. FEVRIER
  • 0
  • 0
  • 0
  • -3

R. GRAY
  • 1
  • 2
  • 5
  • 3

D. MICHINEAU
  • 15
  • 5
  • 2
  • 18

B. PINAULT
  • 3
  • 0
  • 1
  • 0

N. SAKO
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

D. SMITH
  • 4
  • 2
  • 6
  • 7

L. THIROUARD-SAMSON
  • 3
  • 0
  • 0
  • 2

B. WEBER
  • 14
  • 1
  • 3
  • 18

M. YAROU
  • 4
  • 3
  • 0
  • 4

 

EQUIPE
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 83
  • 25
  • 20
  • 95

Elric Delord
J’ai vu tous les joueurs impliqués ce soir, même Valentin Bigote qui était malade.
Il faut continuer comme ça, car vendredi, il y a un gros match à jouer au Portel.
Les joueurs ont tout donné ce soir. C’est cette mentalité qu’il faut montrer et avoir le sentiment du devoir accompli, même en cas de défaite.
C’est la première fois qu’on est au complet. DJ Stephens n’est pas là mais nous dispositions de six d’étrangers. Avant cela il faut rappeler qu’on avait en permanence deux joueurs blessés chaque semaine, ce qui a ajouté beacoup à la confusion.
La gifle reçue vendredi a été un déclencheur. Je suis triste pour Dounia , il a payé les pots cassés car vendredi, il n’y a pas que lui qui a failli. Les joueurs ont pris conscience qu’ils ont raté des choses. Maintenant, il faut continuer dans le même état d’esprit vendredi prochain. On n’a pas encore gagné à l’extérieur.
La salle était top ce soir, j’ai senti une bonne atmosphère, une bonne énergie.
Pour expliquer cette réaction, on ne doit pas oublier quelques paramètres comme la gifle de vendredi, la perte d’un entraîneur, le fait de jouer contre une équipe qui n’avait perdu qu’un match jusqu’à présent et le nouveau 5 aligné.

Brandon Taylor
Je veux tout d’abord remercier Dounia, c’est une des premières personnes avec qui j’ai échangé cet été et qui m’a fait signer au Mans, il a cru en moi.
On a bien défendu, on doit s’en servir comme un match référence.
Je pense que des fois, il faut être au fond pour rebondir.
Le Mans est un club avec une histoire, on a notre famille, on va continuer à jouer au basket.
On savait qu’on pouvait gagner. Maintenant, le match est terminé, il faut se concentrer sur le prochain.
Quant à moi, je travaille chaque jour dans l’optique de progresser. Mes 32 points ce soir ne sont pas mon record, j’en avais mis 34 l’an passé en play-offs.

Frédéric Fauthoux
En premier lieu, je veux souligner le fait que de n’avoir pas joué pendant 12 jours avant cette rencontre était un inconvénient. On n’avait pas de rythme. On savait qu’on aurait une équipe revancharde après le déculottée contre Dijon.
Quant à nous, on doit être costaud dès le début. Marquer 83 points avec un quart temps à 12 points, ce n’est pas vilain mais on encaisse beaucoup trop de points.
C’est exactement le même match qu’on a perdu contre Le Portel.
Physiquement, on est prêt mais on se fait toujours surprendre dans ce genre de matchs. On a la capacité d’être meilleur que ça.
Le Mans a fait un bon match, notamment en première mi-temps et on a eu des joueurs en attaque qui sont passés à côté.
Ce n’est que notre deuxième défaite, il ne faut pas qu’on se prenne la tête.
On va jouer un beau match dimanche contre l’ASVEL. J’espère que ça nous servira un petit peu.

David Michineau
On a mal commencé la rencontre. On a manqué d’agressivité surtout en défense. On a eu une petite réaction mais Le Mans était en confiance. C’était trop tard, on les a laissés s’installer.
On savait qu’ils allaient avoir une réaction suite au dernier match et au changement de coach, mais il nous a manqué de l’envie défensivement.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr