Jeep ELITE - 2019/2020 - 10ème journée
samedi 23 novembre - 20:30

Le Mans

82

       

90




22 - 18  |  14 - 24  |  19 - 25  |  27 - 23

Strasbourg

Après avoir perdu 5 de leurs 6 premiers matches, les Strasbourgeois viennent d’en remporter 3 d’affilée. De leur côté, les Sarthois restent sur deux défaites au goût amer face à Gravelines-Dunkerque (70-74) et à Roanne (84-100). Auparavant, ils avaient séduit en dominant Monaco à Antarès (73-66). Ils leur faudrait rééditer pareille prestation pour venir à bout des Alsaciens. Deux joueurs feront leurs débuts dans la compétition, le Manceau Brandon Taylor et le Strasbourgeois Scottie Reynolds. Puisse le Sarthois peser plus que l’Alsacien.

Le contexte :
Avec un bilan de 4 victoires pour 5 défaites, la SIG pointe au 10ème rang alors que le MSB occupe la 12ème place à égalité avec Limoges, chaque équipe affichant 3 succès et 6 revers. Samedi dernier, les Alsaciens ont défait Chalon-sur-Saône au Rhénus Sport (95-75) grâce à Damien Inglis (19 points), Thomas Scrubb et Ali Traoré (15 chacun) et Gabe York (14). La veille, les Manceaux ont chuté à Roanne (84-100) même si Clif Alexander a totalisé (19 points) alors que D.J. Stephens en a ajouté 18, Valentin Bigote 17, Taurean Green 15 et Terry Tarpey 11. Avec 71,6 % d’adresse aux tirs, le Strasbourgeois Ali Traoré est le joueur le plus adroit du championnat.

L’effectif de la SIG Strasbourg :
#0 Travis Trice II (1,83 m, 26 ans, meneur, Américain) : 11,2 points, 1,7 rebond et 4,7 passes
#3 Ludovic Beyhurst (1,68 m, 20 ans, meneur) : 3,1 points, 0,6 rebond et 1,5 passe
#5 Quentin Serron (1,90 m, 29 ans, meneur-arrière, Belge) : 5,9 points, 1,9 rebond et 1,3 passe
#7 Damien Inglis (2,04 m, 24 ans, ailier fort) : 11,4 points, 6,1 rebonds et 3,2 passes
#11 Thomas Scrubb (1,98 m, 28 ans, ailier, Canadien-Britannique) : 9,1 points, 4,7 rebonds et 1,9 passe
#12 Boris Dallo (1,96 m, 25 ans, meneur-arrière) : 3,7 points, 3,3 rebonds et 3,0 passes
#24 Ali Traoré (2,08 m, 34 ans, intérieur) : 11,4 points, 3,3 rebonds et 1,3 passes
#32 Gabe York (1,90 m, 26 ans, arrière, Américain) : 15,8 points, 2,4 rebonds et 2,7 passes
#45 Jerai Grant (2,03 m, 30 ans, intérieur, Américain) : 10,0 points, 3,2 rebonds et 0,6 passe
Scottie Reynolds (1,85 m, 32 ans, arrière, Américain) : Premier match

Les arbitres de la rencontre :
Joseph Bissang, Maxime Boubert et Freddy Vansteene

Soir de match :
Pour suivre le match comme à Antarès, le programme officiel du match est téléchargeable ici.

La saison 2018-2019 de Strasbourg :
Jeep ÉLITE : 6ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Youssoupha Fall (14,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (8,4 rebonds)
Meilleur passeur : Mike Green (5,4 passes)
Meilleure évaluation : Youssoupha Fall (19,3)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Dijon (0-2 : 62-94 et 85-89 AP)
Meilleur marqueur : Ali Traoré (12,0 points)
Meilleur rebondeur : Ali Traoré (7,0 rebonds)
Meilleur passeur : Mardy Collins (5,5 passes)
Meilleure évaluation : Ali Traoré (17,0)
Leaders Cup : Vainqueur en finale de Bourg-en-Bresse (98-97)
Coupe de France : Éliminé en 1/8 de finale par Lyon-Villeurbanne (78-86)
Basketball Champions League : 5ème du Groupe D de la Saison régulière (8 victoires et 6 défaites) – Refuse d’être reversé en FIBA Europe Cup

La saison 2018-2019 du MSB :
Jeep ÉLITE : 8ème avec 20 victoires et 14 défaites
Meilleur marqueur : Cameron Clark (13,6 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (7,6 rebonds)
Meilleur passeur : Michael Thompson (4,7 passes)
Meilleure évaluation : Wilfried Yeguete (14,7)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Lyon-Villeurbanne (0-2 : 67-73 et 63-70)
Meilleur marqueur : Kendrick Ray (19,0 points)
Meilleur rebondeur : Wilfried Yeguete (11,0 rebonds)
Meilleur passeur : Antoine Eïto et Michael Thompson (3,0 passes)
Meilleure évaluation : Kendrick Ray (20,5)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Battu en finale par Lyon-Villeurbanne (61-70)
Basketball Champions League : 4ème du Groupe A de la Saison régulière (7 victoires et 7 défaites) – Éliminé en 1/8 de finale par Virtus Bologne (Italie - 74-74 et 58-91)

Les oppositions dans la Sarthe :
Depuis 1994, le MSB a accueilli la SIG pour 31 matchs dont 19 se sont soldés par une victoire mancelle et 12 par une défaite. En 1994, les Sarthois avaient été surpris en barrages par les Strasbourgeois, pourtant en Pro B. En saison régulière, le bilan est en faveur des Manceaux qui se sont imposés à 16 reprises alors qu’ils se sont inclinés 8 fois. En 2015 et 2016, les joueurs d’Erman Kunter sont tombés dans le 3ème match des demi-finales des playoffs, se faisant ainsi balayer chaque fois (0-3). Au même stade de la compétition en 2018, les Sarthois ont remporté le match 3 avant de perdre le match 4. Par ailleurs, les Manceaux se sont imposés en phase régulière de la Coupe Korac 2000-2001 et en 1/2 finale de la Coupe de France 2009 qu’ils allaient remporter 3 semaines plus tard. La saison dernière, l’équipe d’Éric Bartecheky s’est inclinée le 3 novembre 2018 pour le compte de la 8ème journée (71-75) malgré la production de Cameron Clark (16 points), Petr Cornelie (13 et Valentin Bigote (11).

Le Mans

#0. Taurean GREEN

34 ans, 188 cm, Meneur

#1. Brandon TAYLOR

25 ans, 175 cm, Meneur

#2. Brahim DOHOU

20 ans, 193 cm, Ailier-arrière

#3. Matthieu GAUZIN

18 ans, 190 cm, Meneur-arrière

#5. Jacques ALINGUE

31 ans, 201 cm, Intérieur

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#13. Joao Paulo BATISTA

38 ans, 206 cm, Pivot

#15. Obi EMEGANO

26 ans, 190 cm, Arrière

#18. Junior TSHUNZA

19 ans, 204 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

28 ans, 195 cm, Ailier

#22. Cliff ALEXANDER

24 ans, 203 cm, Pivot

Elric DELORD

Entraineur

Antoine MATHIEU

Entraineur

Pendant de longues minutes, les deux équipes restaient au coude à coude (16-15, 8ème). Les Sarthois se constituaient alors un petit matelas (21-15, 10ème), à peine dégonflé par les Alsaciens avant la fin du 1er quart-temps (22-18). Alors qu’ils avaient fait un mini-break (27-21,12ème), les Manceaux encaissaient un funeste 21-4 (31-42, 18ème) duquel ils se remettaient quelque peu avant la mi-temps (36-42). Après la pause, ils voyaient les Strasbourgeois s’envoler au point de compter un retard maximal de 17 points (44-61, 27ème) qu'ils réduisaient pour aborder le dernier acte avec un handicap de 12 unités (55-67). Mieux, les Sarthois reprenaient espoir au coeur de la dernière période en revenant à 6 points (69-75, 34ème) puis à 5 avec 120 secondes à jouer (76-81, 38ème). Cependant, ils n’avaient pas assez de jus pour priver les Alsaciens de la victoire (82-90), Meilleur marqueur du match avec 24 points marqués, Valentin Bigote n’avait pu compter que sur Cliff Alexander (23) et Brandon Taylor (18).



Le Mans

VS

Strasbourg

82

points

90

29/61

adresse

32/61

11/27

3 points

7/20

18/34

2 points

25/41

13/17

lancers-francs

19/24

36

rebonds (off/déf)

29

20

passes décisives

23

89

évaluation

110





Pendant de longues minutes, les deux équipes restaient au coude à coude (16-15, 8ème). Les Sarthois se constituaient alors un petit matelas (21-15, 10ème), à peine dégonflé par les Alsaciens avant la fin du 1er quart-temps (22-18). Alors qu’ils avaient fait un mini-break (27-21,12ème), les Manceaux encaissaient un funeste 21-4 (31-42, 18ème) duquel ils se remettaient quelque peu avant la mi-temps (36-42). Après la pause, ils voyaient les Strasbourgeois s’envoler au point de compter un retard maximal de 17 points (44-61, 27ème) qu'ils réduisaient pour aborder le dernier acte avec un handicap de 12 unités (55-67). Mieux, les Sarthois reprenaient espoir au coeur de la dernière période en revenant à 6 points (69-75, 34ème) puis à 5 avec 120 secondes à jouer (76-81, 38ème). Cependant, ils n’avaient pas assez de jus pour priver les Alsaciens de la victoire (82-90), Meilleur marqueur du match avec 24 points marqués, Valentin Bigote n’avait pu compter que sur Cliff Alexander (23) et Brandon Taylor (18).


Film du match : 



Les Cinq de départ :
MSB : Taurean Green, Antoine Eïto, Valentin Bigote, Jacques Alingué et J.P. Batista
Strasbourg : Scottie Reynolds, Gabe York, Thomas Scrubb, Damien Inglis et Jerai Grant

Le Fil du match :
1er quart-temps : 22-18
(22-18).

2ème quart-temps : 14-24
(36-42).

3ème quart-temps : 19-25
(55-67).

4ème quart-temps : 27-23
(82-90).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. ALEXANDER
  • 23
  • 8
  • 0
  • 28

J. ALINGUE
  • 2
  • 8
  • 2
  • 11

P. BATISTA
  • 2
  • 0
  • 2
  • 0

V. BIGOTE
  • 24
  • 2
  • 4
  • 19

B. DOHOU
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

A. EITO
  • 6
  • 3
  • 0
  • 3

M. GAUZIN
  • 0
  • 0
  • 0
  • -2

T. GREEN
  • 7
  • 2
  • 6
  • 5

T. TARPEY
  • 0
  • 6
  • 0
  • 1

B. TAYLOR
  • 18
  • 2
  • 6
  • 21

 

EQUIPE
  • 0
  • 5
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 82
  • 36
  • 20
  • 89


  • StrasbourgStrasbourg
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

B. DALLO
  • 8
  • 4
  • 4
  • 11

J. GRANT
  • 10
  • 7
  • 1
  • 17

D. INGLIS
  • 16
  • 5
  • 2
  • 13

S. REYNOLDS
  • 6
  • 1
  • 9
  • 14

T. SCRUBB
  • 11
  • 3
  • 2
  • 15

Q. SERRON
  • 2
  • 0
  • 3
  • 5

A. TRAORE
  • 8
  • 0
  • 1
  • 7

T. TRICE
  • 22
  • 3
  • 1
  • 22

G. YORK
  • 7
  • 2
  • 0
  • 2

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 4

 

TOTAL
  • 90
  • 29
  • 23
  • 110

Dounia Issa
On a beaucoup de mal défensivement, on a vu des lay-up. J’ai eu honte ce soir du début de match où il y a eu des paniers faciles. Ils n’ont pas montré les valeurs que je défends et c’est ce qui est décevant.
A la fin, les joueurs essaient de se battre mais clairement je ne sens pas qu’ils comprennent l’urgence de le faire dès le début. On est trop en réaction.
Les joueurs sont abattus, ils ont fait de gros efforts. Certains joueurs fonctionnent en mode diesel, il y a urgence à chaque possession.
Il y a eu des tensions liées à la frustration des joueurs, cela fait partie du sport de haut niveau tant que cela reste sain…cela montre que cela leur tient à cœur. Les deux joueurs (A. Eito et T. Tarpey) ont montré leur caractère, on avance.
Strasbourg nous a dominés tout au long du match. On a eu une petite réaction mais c’était trop tard.
Pour l’absence de DJ Stephens, on l’a appris ce matin mais c’est anecdotique.
Cliff Alexander, a fait son meilleur match depuis le début de saison.
Brandon Taylor apporte de la créativité, son tir et de la vitesse.
La paire Taurean Green et Brandon Taylor a bien fonctionné à la fin. On a besoin de cela.
Antoine Eito revient de blessure, on avait un temps limité qu’on ne devait pas dépasser. La priorité, c’est la santé du joueur.
Pour le match contre Dijon, ce sera un gros déplacement. On doit se concentrer sur nous, on doit être capable de faire beaucoup mieux.
Obi Emegano est censé reprendre cette semaine.

Brandon Taylor
Ce n’est pas bon de perdre. On s’était bien entraîné. On a essayé de bien faire mais on a fait des erreurs.
Me concernant, cela fait du bien de rejouer et d’apporter quelque chose à l’équipe même si on a perdu ce soir.
C’est le premier match où je suis associé avec Taurean Green. On va continuer à s’améliorer pour bien jouer ensemble

Vincent Collet
Malgré cette victoire, je suis toujours très prudent. J’espère que la série en championnat continuera. C’est le match le mieux construit mais on est toujours convalescent.
L’arrivée de Scott Reynolds a changé la physionomie de l’équipe. Nous nous sommes bien battus et nous avons été récompensés. J’aurai été peiné de perdre même si Le Mans est revenu. Ils ont eu le mérite de ne rien lâcher.
Scott Reynolds a apporté sa pierre, il a rassuré l’équipe, a trouvé ses coéquipiers et nous a mis dans une situation favorable.
Son arrivée a libéré Travis Trice, il a la capacité à scorer, bien au-dessus de la moyenne.
Jerai Grant a été très précieux au combat face à un Alexander qui a été très impressionnant.
Cliff Alexander a prouvé qu’il avait de bonnes qualités.
Nos deux équipes étaient en difficulté avant le match de ce soir. On cherche à se rassurer. L’état d’esprit que Le Mans a affiché en deuxième mi-temps montre que Le Mans n’est pas malade. N’oublions pas qu’ils ont une équipe amoindrie avec Obi Emegano, blessé, qui est le meilleur joueur de leur équipe et DJ Stephens, un autre bon joueur.
C’est dur pour le public du Mans. On a connu la même chose, ils ne sont pas forcément habitués. Mais j’ai déjà connu cela ici, il ne fallait pas compter sur le public qui est plein de qualité, mais qui n’est pas à fond derrière l’équipe. Ce n’est pas nouveau, cela existe depuis 40 ans.

Damien Inglis
C’est notre 4e victoire de rang, cela fait du bien de gagner à l’extérieur, cela valide le fait qu’on est sur le bon chemin. On a beaucoup tourné la balle et bien défendu. Quand on a eu des trous d’air, cela a été sur une ou deux possessions alors qu’avant, c’était sur une durée plus longue.
L’arrivée d’un nouveau joueur nous a fait du bien.
Cela se sent que Le Mans n’est pas bien. Ils cherchent encore leur place sur le terrain. Ils ont de très bons joueurs mais le jeu n’est pas huilé.
On sait qui est Cliff Alexander, il a fait son match aujourd’hui. Cela l’a mis en confiance.
Scott Reynolds a apporté des passes, a beaucoup parlé, il apporte de la sérénité, une bonne défense, a bien fait tourner la balle et a bien pris Brandon Taylor en fin de match.
On va se reposer ce soir et se mobiliser demain pour jouer à Boulazac qui sera plus difficile à jouer que ce soir.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr