Jeep ELITE - 2018/2019 - 27ème journée
samedi 13 avril - 18:30

Le Mans

75

       

84




23 - 21  |  15 - 23  |  22 - 18  |  15 - 22

Nanterre

Après Limoges et Antibes, les Sarthois vont disputer face aux Franciliens leur troisième match en six jours. Défaits lundi en Haute-Vienne, ils ont dominé les Sharks mercredi sans pour autant y mettre la manière attendue. Qu’importe, le succès était au bout et c’est le plus important. Dans la lutte pour une place dans le Top 8, chaque victoire compte à huit matchs de la fin de la saison régulière. Mardi dernier, les Nanterriens se sont pris les pieds dans le tapis chez eux contre Boulazac (68-90). Nul doute qu’ils vont se présenter à Antarès pour se racheter. Les défaire serait donc appréciable. Tans pis si Antoine Eïto et ses partenaires doivent piocher pour y parvenir avec le soutien de leurs supporters.

Le contexte :
Avec 17 succès et 9 revers, Nanterre partage la 2ème place du classement de Jeep Élite avec Monaco et Pau-Lacq-Orthez. De leur côté, les Sarthois pointent au 7ème rang après avoir enregistré 14 victoires et 12 défaites, tout comme Boulazac, Bourg-en-Bresse, Levallois et Limoges.
Lors de la dernière journée, les Nanterriens se sont inclinés face à Boulazac (68-90) malgré les efforts de Nick Johnson (14 points), pourtant bien aidé par Julian Gamble (11). Pour leur part, les Manceaux ont défait Antibes (98-89) grâce à Valentin Bigote (30 points), Cameron Clark (26) et Juice Thompson (13) alors que Will Yeguete prenait 10 rebonds.

Les arbitres de la rencontre :
Hugues Thépenier, Valentin Oliot et Alexandre Maret

L'effectif de Nanterre :
1 Demetrius Treadwell (2,01 m, 27 ans, ailier, Américain) : 7,9 points et 4,8 rebonds
3 Adas Jaskevicius (1,94 m, 30 ans, arrière, Lituanien) : 11,1 points et 2,3 passes
5 Lahaou Konaté (1,96 m, 27 ans, ailier) : 12,8 points, 4,9 rebonds et 2,2 passes
9 Julian Gamble (2,06 m, 29 ans, intérieur, Américain) : 9,8 points et 4,5 rebonds
10 Hugo Invernizzi (1,96 m, 26 ans, ailier fort) : 9,0 points et 3,7 rebonds
13 Haukur Palsson (1,97 m, 26 ans, ailier, Islandais) : 9,1 points, 3,4 rebonds et 2,0 passes
22 Corentin Carné (1,96 m, 22 ans, arrière) : 2,0 points
24 Nick Johnson (1,91 m, 26 ans, arrière, Américain) : 8,7 points, 2,0 rebonds et 3,0 passes
27 Jean-Marc Pansa (2,08 m, 21 ans, intérieur) : 4,2 points et 2,0 rebonds
30 Jeremy Senglin (1,85 m, 24 ans, meneur, Américain) : 13,2 points, 2,5 rebonds et 3,5 rebonds
Entraîneur : Pascal Donnadieu

98-77 pour Nanterre à l’aller :
Surfant sur une adresse phénoménale (62,1%), les Nanterriens étaient en état de grâce. Dès la fin du 1er quart-temps, les hommes d’Éric Bartecheky accusaient un retard de 10 points (14-24). Ne parvenant pas à enrayer la belle machine francilienne, Antoine Eïto et ses partenaires étaient à 15 longueurs au repos (32-47). Dès lors, la supériorité des Donnadieu boys ne pouvaient être mise à mal et la défaite mancelle douloureuse. Les 16 points de Valentin Bigote ont été insuffisants même si Cameron Clark en a ajouté 15, Richard Hendrix 14 et Juice Thompson 11.

La saison 2017-2018 de Nanterre :
Jeep Élite : 7ème avec 19 victoires et 15 défaites
Meilleur marqueur : Heiko Schaffartzik (11,5 points)
Meilleur rebondeur : Lahaou Konaté (4,2 rebonds)
Meilleur passeur : Jamal Shuler (4,0 passes)
Playoffs : Éliminé en 1/4 de finale par Strasbourg (0-2)
Meilleur marqueur : Jamar Wilson (12,5 points)
Meilleur rebondeur : Kevin Jones (7,5 rebonds)
Meilleur passeur : Heiko Schaffartzik (5,5 passes)
Leaders Cup : Éliminé en 1/2 finale par Le Mans (74-82)
Coupe de France : Éliminé en 1/2 finale par Strasbourg (71-79)
Basketball Champions League : Éliminé en 1/4 de finale par Bandirma Banvit (Turquie) (66-74 et 64-73)

La saison 2017-2018 du MSB :
Jeep Élite : 3ème avec 21 victoires et 13 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,9 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (6,9 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Playoffs : Vainqueur en finale de Monaco (3-2)
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (14,5 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (5,3 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (6,2 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Éliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : -

Les oppositions en Sarthe :
Nanterre n'est apparu en Pro A qu'en 2011. Aussi, seulement 7 rencontres de championnat ont eu lieu à Antarès avec un bilan déficitaire de 3 victoires et 4 défaites pour le MSB. Enfin, le gain du match du Last 16 de l'EuroChallenge 2015 est revenu aux Manceaux. La dernière rencontre date du 11 décembre 2017 quand les hommes d’Éric Bartecheky s’étaient inclinés (83-87) malgré le double-double de Youssoupha Fall (20 points et 15 rebonds) et les apports de Chris Lofton (16 points), Justin Cobbs (12) et D.J. Stephens (11).

Le Mans

#0. Kendrick RAY

25 ans, 188 cm, Arrière-ailier

#1. Louis RUCKLIN

20 ans, 184 cm, Arrière-meneur

#7. Richard HENDRIX

32 ans, 206 cm, Pivot

#8. Antoine EITO

31 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#9. Jonathan TABU

33 ans, 185 cm, Arrière-meneur

#10. Valentin BIGOTE

27 ans, 196 cm, Arrière-ailier

#11. Terry TARPEY

25 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Petr CORNELIE

23 ans, 211 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#21. Michael THOMPSON

30 ans, 178 cm, Meneur

#23. Cameron CLARK

27 ans, 198 cm, Ailier

#30. Jacques EYOUM

19 ans, 194 cm, Ailier fort

#30. Jose FAMILIA

21 ans, 201 cm, Ailier fort

#32. Brahim DOHOU

19 ans, 192 cm, Ailier-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Bien entrés dans le match, les Sarthois comptaient rapidement 7 points d’avance (9-2, 3ème). Ils n’en conservaient que 2 à l’issue du 1er quart-temps (23-21). En début de 2ème, les deux équipes s’échangeaient les commandes mais les Manceaux accusaient un retard de 6 points à la pause (38-44). Distancés de 8 points au retour des vestiaires (38-46, 21ème), les Sarthois revenaient au contact (49-50, 26ème). Ils y étaient encore à 10 minutes de la fin (60-62). Ils manquaient alors d’énergie et lâchaient prise dans le final (75-84). Meilleur marqueur manceau, Cameron Clark a totalisé 20 points alors que Antoine Eïto en a ajouté 19, Kendrick Ray 11 et Juice Thompson 10



Le Mans

VS

Nanterre

75

points

84

26/57

adresse

30/54

11/26

3 points

7/20

15/31

2 points

23/34

12/16

lancers-francs

17/22

27

rebonds (off/déf)

30

11

passes décisives

13

73

évaluation

98





Bien entrés dans le match, les Sarthois comptaient rapidement 7 points d’avance (9-2, 3ème). Ils n’en conservaient que 2 à l’issue du 1er quart-temps (23-21). En début de 2ème, les deux équipes s’échangeaient les commandes mais les Manceaux accusaient un retard de 6 points à la pause (38-44). Distancés de 8 points au retour des vestiaires (38-46, 21ème), les Sarthois revenaient au contact (49-50, 26ème). Ils y étaient encore à 10 minutes de la fin (60-62). Ils manquaient alors d’énergie et lâchaient prise dans le final (75-84). Meilleur marqueur manceau, Cameron Clark a totalisé 20 points alors que Antoine Eïto en a ajouté 19, Kendrick Ray 11 et Juice Thompson 10

Le résumé du match :



Le film du match :





Les Cinq de départ :
MSB : Juice Thompson, Antoine Eïto, Valentin Bigote, Cameron Clark et Will Yeguete
Nanterre : Jeremy Senglin, Lahaou Konaté , Haukur Palsson, Hugo Invernizzi et Demetrius Treadwell

Le Fil du match :
1er quart-temps : 23-21
(23-21).

2ème quart-temps : 15-23
(38-44).

3ème quart-temps : 22-18
(60-62).

4ème quart-temps : 15-22
(75-84).

Le Sarthois du match :
En 30 minutes, Cameron Clark a marqué 20 points à 8/13 aux tirs dont 1/2 à 3 points et 3/3 aux lancers-francs auxquels il a ajouté 4 rebonds dont 2 offensifs, 2 passes et 1 interception pour parvenir à la meilleure évaluation mancelle (22).

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

V. BIGOTE
  • 0
  • 0
  • 1
  • -4

C. CLARK
  • 20
  • 4
  • 2
  • 22

P. CORNELIE
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

A. EITO
  • 19
  • 2
  • 4
  • 15

R. HENDRIX
  • 2
  • 4
  • 0
  • 3

K. RAY
  • 11
  • 3
  • 0
  • 5

J. TABU
  • 6
  • 4
  • 2
  • 11

M. THOMPSON
  • 10
  • 2
  • 2
  • 9

W. YEGUETE
  • 7
  • 5
  • 0
  • 10

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 75
  • 27
  • 11
  • 73


  • NanterreNanterre
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

C. CARNE
  • 0
  • 1
  • 0
  • 1

J. GAMBLE
  • 13
  • 6
  • 1
  • 15

H. INVERNIZZI
  • 9
  • 3
  • 5
  • 12

N. JOHNSON
  • 13
  • 3
  • 0
  • 8

A. JUSKEVICIUS
  • 2
  • 2
  • 0
  • 1

L. KONATÉ
  • 12
  • 4
  • 0
  • 15

H. PALSSON
  • 11
  • 3
  • 3
  • 15

J. SENGLIN
  • 22
  • 4
  • 2
  • 24

D. TREADWELL
  • 2
  • 2
  • 2
  • 5

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 2

 

TOTAL
  • 84
  • 30
  • 13
  • 98

Eric Bartecheky

Au milieu du 2e quart temps, on est à + 6, on gère très mal et on rentre au vestiaire avec un retard de 6 points. On manque de réalisme et d’intelligence. En 1ère mi-temps, on a des attaques qu’on doit mener jusqu’à la fin de la possession et on tire avant pour donner des cadeaux à l’adversaire. On revient dans le match en seconde période, mais, alors qu’on avait perdu seulement 2 balles à la 1ère mi-temps, on en perd 10 en 2e mi-temps. Il faut reconnaître la qualité de l’adversaire qui est la meilleure équipe du championnat en attaque et qui nous a mis des shoots sur la tête. Nous sommes déçus mais le côté positif c’est que, comparé aux 4 matchs précédents, on a montré, au moins dans l’attitude, la volonté de faire des efforts et on a été plus présent. Pour battre Nanterre, il aurait fallu avoir plus de joueurs inspirés. J’ai vu des joueurs faire des efforts, chose que je n’avais pas vu à Limoges et contre Antibes. Les situations en attaque et en défense ne sont pas assez qualitatives d’autant qu’on a un bon niveau en face. Nanterre  n’est pas simple à stopper, on a que des petits dans les ailes, on est dominé par la taille. Au niveau du classement, on n’a pas le niveau des équipes qui sont au-dessus. On n’est pas formaté cette année, contrairement à l’an passé où on avait des arguments de choix. On a envie d’aller en play-offs car nous sommes des compétiteurs mais on est dans le peloton qui se bat pour la 7e ou 8e place. De rentrer dans les 8, c’est pouvoir accrocher une coupe d’Europe et avoir des joueurs intéressés pour intégrer le club. On ne peut pas espérer mieux avec ce niveau-là.


Antoine Eito

Cela se joue défensivement comme d’habitude, même si on a mieux joué que contre Antibes et aussi sur les bêtises faites quand on essaie de revenir. On a une faute antisportive sifflée en notre faveur et on loupe les lancers francs et les tirs derrière. On perd trop de balles en 2e mi-temps, et pourtant on a fait de très bonnes séquences. On a eu 3 matchs dans une semaine. On va avoir une semaine pour travailler. On doit augmenter notre intelligence face aux équipes qu’on rencontre. On a 4 matchs à l’extérieur sur les 7 restants tout en sachant qu’on a plus de difficultés en déplacement. Ce soir, on a été mieux que mercredi mais les organismes sont un peu fatigués. Collectivement, il faut être présent en défense et ne pas reproduire les erreurs répétées en attaque. On a manqué de lucidité, cela est dû à la fatigue. Si on ne fait pas de stops, on ne se donne pas l’occasion de faire du jeu rapide et donc avoir des paniers faciles. Il y a deux places à prendre. A nous, joueurs et staff, de réagir. On va récupérer Terry Tarpey qui peut apporter à l’équipe. On a besoin d’intensité car on va rencontrer des équipes qui ont toutes des choses à jouer (le maintien ou les play-offs). 


Pascal Donnadieu

J’ai fait en sorte, après Boulazac, de remobiliser tout le monde. On avait sombré contre Boulazac. Ce serait dommage de rater notre fin de saison après ce qu’on avait produit depuis le début de l’année. Je m’étais dit que si on gagnait contre le MSB ou l’ASVEL, on était pratiquement qualifié pour les play-offs. On savait que Le Mans était dos au mur, on a su jouer des deux côtés du terrain. L’apport des joueurs a été important et on a de la chance d’avoir un pigiste comme Nick Johnson qui est facile, c’est appréciable. On n’est pas uniquement une équipe de shooters fous , on a de l’alternance dans le jeu, c’est comme cela qu’on arrive à construire nos victoires. On a beaucoup progressé aux rebonds, mis à part le match de Boulazac, cela donne des 2e chances et permet de mettre des paniers faciles. Je vais laisser deux jours de repos à mes joueurs.

Nick Johnson

On est vraiment content de gagner après notre match contre Boulazac. On a beaucoup travaillé à l’entraînement pour faire un gros match ce soir. Contre Boulazac, on avait manqué d’énergie, là notre travail en défense a payé. Au 2e quart temps, on avait encaissé que 15 points, cela montre qu’on a été efficace en défense. Cela a été facile pour moi de faire partie de cette équipe, j’ai bien été intégré même si je ne suis pas satisfait de mes 3 balles perdues. J’essaie de mettre de l’impact dans mon jeu.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr