Jeep ELITE - 2017/2018 - 29ème journée
mardi 17 avril - 20:00

Le Mans

88

       

65




25 - 20  |  20 - 19  |  25 - 13  |  18 - 13

Dijon

-1 à Bourg, -2 face à l'ASVEL et à Pau. Par trois fois, les Manceaux ont échoué d'un rien dernièrement. La défaite à Pau leur est restée en travers de la gorge car ils avaient le match en mains avant de s'écrouler dans le final. Pire, ils y ont aussi perdu Terry Tarpey, victoire d'une grave blessure au genou, Il leur faut pourtant se reprendre pour valider au plus tôt leur ticket pour les playoffs. Pas sûr que les Dijonnais, en pleine bourre actuellement, soit l'adversaire idéal pour se relancer.

Le contexte : 
Avec 16 victoires et 12 éfaites, Dijon partage le 4ème rang du classement avec Lyon-Villeurbanne. Pour sa part, le MSB occupe la 3ème place avec un bilan de 18 succès et 10 revers.
Les 3 dernières défaites des Manceaux ont été cruelles tant à Bourg-en-Bresse (91-92) que face à l'ASVEL (90-92) puis à Pau (73-75) samedi dernier malgré le double-double de Youss Fall (17 points et 11 rebonds) pourtant aidé par Romeo TYravis (21 points) et Mykal Riley (13).
Les Bourguignons ont remporté 8  de leurs 11 derniers matchs. Leurs 3 défaites ont toutes été concédées à l'extérieur et de peu à Chalon-sur-Saône (77-81) ou à Monaco (90-84) mais plus largement à Limoges (60-82). Samedi dernier, face à Antibes (77-62) dans le sillage d'un épatant Valentin Bigote, MVP du match avec une évaluation de 27 et meilleur Dijonnais en tout (22 points, 4 rebonds et 5 passes) alors que Ryan Pearson a marqué 15 points et Abdoulaye Loum en a ajouté 12.
Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 8ème rang avec 80,2 points marqués et ont la 2ème défense (74,7 points encaissés). Quant aux joueurs de la JDA, ils ont la 6ème attaque (81,3) et la 9ème défense (78,2). 

Les joueurs de base de Dijon :
Arrivé à Dijon en 2015 après 2 saisons à Hyères-Toulon où il a débuté sa carrière de coach, Laurent Legname a conduit la JDA à une superbe neuvième place d’entrée. Les exercices suivants ont été à peine moins bons (13ème puis 12ème). Contraint, pour des raisons budgétaires, à tenter des paris, il s’en sort plutôt bien entre rookies et joueurs en devenir ou revanchards.

All-Star en décembre 2016, le meneur titulaire Axel Julien (1,85 m, 25 ans) a encore une belle marge de progression. Capitaine de la JDA, il réalise la meilleure saison de sa carrière commencée avec Hyères-Toulon (6,7 points, 2,4 rebonds et 4,9 passes pour une évaluation de 8,9). Face à Boulazac, il s’est offert un inattendu double-double (14 points et 10 passes). Plus récemment, il s'est fendu de 20 points à Chalon-sur-Saône.
Performant avec la JDA les deux saisons passées, David Holston (1,73m, 32 ans) y est revenu fin janvier après avoir débuté le présent exercice en Turquie. Moins responsabilisé cette fois, il tourne quand même à 9,6 points, 1,5 rebond et 6,0 passes en venant du banc
MVP de la 7ème journée, l’arrière américano-nigérian Rasheed Sulaimon (1,93 m, 24 ans) est un dynamiteur de défense et un catalyseur de groupe. Sa saute d’humeur envers un arbitre à Bourg-en-Bresse lui a valu 3 matchs de suspension. Agressif vers le panier et disposant d’une grande confiance en lui, il passe rarement au travers d’un match (13,3 points, 2,5 rebonds et 3,1 passes)
Champion de Finlande 2017 avec Joensuun Kataja, l’ailier Rion Brown (1,98 m, 26 ans) a croisé la route du MSB la saison dernière en Ligue des Champions. Absent à l’aller, il avait compilé 10 points, 9 rebonds et 6 passes lors du match retour à Antarès perdu par les Sarthois (57-74). Dans la compétition européenne, il avait pris feu contre Rishon Le Zion en totalisant 40 points. Sur les 9 derniers matchs, il a franchi la barre des 20 points à 4 reprises (12,9 points, 3,1 rebonds et 1,5 passe.
L’an passé, Valentin Bigote (1,96 m, 26 ans) a réalisé une saison référence en Pro B avec Nantes en étant le meilleur marqueur français de la division pour la deuxième année consécutive (15,4 points). En échec en 2014-2015 pour sa première vraie saison en Pro A avec Nancy (2,5 points en 6 minutes), il a vraiment franchi le cap de l’élite cette année avec la JDA (9,3 points, 2,9 rebonds et 1,2 passe).
Performant en début de saison dernière avec le MSB, Ryan Pearson (1,98 m, 28 ans) s’est progressivement éteint par la suite, sans doute en raison d’une défense laxiste. Avec Dijon, sa patte gauche fait encore merveille (55,6% aux tirs) et il affiche 12,9 points, 2,9 rebonds et 1,4 passe depuis le début de l’exercice. Il va forcément vouloir faire passer un message à Antarès.
Champion de France avec l'Elan Chalon, Abdoulaye Loum (2,09 m, 27 ans) est un poste 4 de grande taille, très mobile et capable de marquer à 3-points. Dominant en Espoirs puis prometteur lors de ses débuts pros, il a été un peu plus en difficulté lors des trois dernières saisons dont l’actuelle (4,5 points et 2,6 rebonds).
Après avoir gravi les échelons du professionnalisme avec Souffelweyersheim, l’intérieur Jacques Alingue (2,01 m, 29 ans) a démontré une progression spectaculaire et constante sous le maillot de la JDA Il livre sa meilleure saison (10,0 points, 5,7 rebonds et 1,7 passe).
Lors de son passage à Hyères-Toulon début 2018, Markus Kennedy (2,06 m, 26 ans) n'a pas connu la victoire en 5 rencontres. Arrivé en Bourgogne début mars, il affiche un bilan de 6 succès pour 2 revers avec la JDA (5,5 points, 3,5 rebonds et 0,5 passe)

 
Les arbitres de la rencontre :
Mehdi Difallah, Mathieu Hosselet et Fabrice Canet

 

La saison 2017-2018 du MSB :
Pro A : 3ème avec 18 victoires et 10 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (14,0 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (7,4 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,7 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Eliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : Non qualifié

 

La saison 2017-2018 de Dijon :
Pro A : 4ème avec 16 victoires et 12 défaites
Meilleur marqueur : Rasheed Sulaimon (13,3 points)
Meilleur rebondeur : Jacques Alingué (5,7 rebonds)
Meilleur passeur : David Holston (6,0 passes)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Eliminé en 1/16 de finale par Orléans (Pro B) (87-103)
Coupe d’Europe : Non qualifié

 

82-72 pour la JDA au match aller :
Le MSB se déplaçait à Dijon le 22 janvier au titre de la 17ème journée. A égalité à l'issue du 1er quart-temps (21-21), les Manceaux viraient en tête à la pause (44-40). Les Dijonnais inversaient la tendance dans le 3ème acte (56-61) avant de doubler l'écart dans le dernier (72-82).
Les efforts de Mykal Riley (13 points), Romeo Travis (12) et D.J. Stephens (10) avaient été vains alors que ceux de Rasheed Sulaimon (23), Rion Brown (15), Axel Julien (13) et Jacques Alingué (10) étaient couronnés de succès.

 

Les oppositions à Antarès :
En 25 réceptions, le MSB a enregistré 18 victoires et 5 défaites en saison régulière alors que le bilan est de 1 succès et 1 revers en playoffs, à chaque fois en quarts de finale. 2 défaites mancelles ont marqué les esprits. Ainsi, lors du Match des Champions qui comptait pour la 1ère journée de la saison 2006-2007, le MSB, champion de France en titre, s’est incliné de très peu (69-70). Plus tard, l’équipe de J.D. Jackson s’est fait surprendre par les Bourguignons lors du premier match des quarts de finale des playoffs 2014 (75-80). La dernière victoire dijonnaise à Antarès remonte au 11 avril 2015 quand les joueurs d'Erman Kunter ont perdu (63-80) malgré les efforts de Mouph Yarou (18 points et 9 rebonds) alors qu'aucun autre Sarthois n'atteignait les 10 points. La saison dernière, les Manceaux se sont imposés (65-60) avec un Will Yeguete de gala (11 points et 12 rebonds) bien aidé par Olivier Hanlan (12 points), Giordan Watson (11) et Mike Gelabale (10).

Le Mans

#0. Junior ZERO

21 ans, 195 cm, Ailier

#1. Mykal RILEY

33 ans, 196 cm, Ailier-arrière

#3. Justin COBBS

27 ans, 190 cm, Meneur

#4. Chris LOFTON

32 ans, 185 cm, Arrière

#8. Antoine EITO

30 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Mel ESSO ESSIS

20 ans, 199 cm, Ailier

#11. Terry TARPEY

24 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Yannis MORIN

25 ans, 208 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

26 ans, 200 cm, Intérieur

#17. Pape-Philippe AMAGOU

33 ans, 185 cm, Arrière

#19. Youssoupha FALL

23 ans, 221 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

27 ans, 195 cm, Ailier

#24. Romeo TRAVIS

33 ans, 198 cm, Intérieur

#30. Mathieu NZITA

19 ans, 185 cm, Meneur-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Si ce n'est en début de partie (7-12, 4ème), Romeo Travis et ses partenaires ont toujours été devant à la marque. S'ils n'avaient que 6 points d'avance à la mi-temps (45-39), les Sarthois se sont détachés dès le retour des vestiaires pour se diriger, avec autorité, vers un succés réconfortant et d'ampleur. Non seulement, ils se sont imposés mais, en plus, ils ont pris le point-average pour devancer un adversaire direct au Top 4.



Le Mans

VS

Dijon

88

points

65

31/60

tirs

23/58

12/30

3 points

8/27

19/30

2 points

15/31

14/23

lancers-francs

11/13

38

rebonds (off/déf)

27

26

passes décisives

19

113

évaluation

67



Les Manceaux ont remporté une victoire probante aux dépens des Bourguignons.
 
Si ce n'est en début de partie (7-12, 4ème), Romeo Travis et ses partenaires ont toujours été devant à la marque. S'ils n'avaient que 6 points d'avance à la mi-temps (45-39), les Sarthois se sont détachés dès le retour des vestiaires pour se diriger, avec autorité, vers un succés réconfortant et d'ampleur. Non seulement, ils se sont imposés mais, en plus, ils ont pris le point-average pour devancer un adversaire direct au Top 4.
 
Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Antoine Eïto, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Dijon :  Axel Julien, Rasheed Sulaimon, Rion Brown, Ryan Pearson et Jacques Alingue
 
Le Film du match :
1er quart-temps : 25-20
 (25-20).
2ème quart-temps : 20-19
 (45-39).
3ème quart-temps : 25-13
 (70-52).
4ème quart-temps :18-13
 (88-65).
 
Les Hommes du match :
Comment pourrait-on départager Justin Cobbs et Antoine Eïto qui ont terminé tous les deux avec une évaluation de 18. Au service de ses partenaires (11 passes), l'Américain a été présent sur tous les front (12 points à 4/10 aux tirs, 4 rebonds et 2 interceptions). Intronisé dans le Cinq de départ en raison de l'absence de Terry Tarpey, Antoine a montré qu'il était mieux qu'un remplaçant. Hyper-actif comme d'habitude, il a sévi des deux côtés du rectangle. Inscrivant 11 points, il a planté 3 paniers primés bien placés. Concerné par la récupération de la balle, il a capté 7 rebonds dont 2 offensifs et volé 2 ballons. Lucide il se servi 6 passes pour trouver le partenaire qui allait marquer.
 
Le Chiffre du match :
6. Pas moins de 6 Manceaux ont terminé avec uné évaluation à 2 chiffres. Outre Justin Cobbs et Antoine Eïto, D.J. Stephens (17) s'est signalé en étant le meilleur marqueur de la rencontre avec 21 points et ses 4 triples et 2 dunks ont réjoui l'assistance. Poursuivant sur sa belle lancée actuelle, Mykal Riley (1() a compilé 12 points, 7 rebonds et 2 passes. Youss Fall (14) n'a pas été trop sollicité à l'intérieur mais il a quand même apporté 10 points à 5/6 aux tirs. Enfin, Captain Romeo a guidé ses troupes là où il fallait (7 points, 8 Rebonds et 3 passes).  

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 12
  • 4
  • 11
  • 18

A. EITO
  • 11
  • 7
  • 6
  • 18

Y. FALL
  • 10
  • 5
  • 0
  • 14

C. LOFTON
  • 7
  • 0
  • 2
  • 6

Y. MORIN
  • 6
  • 3
  • 2
  • 7

M. NZITA
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

M. RILEY
  • 12
  • 7
  • 2
  • 15

D. STEPHENS
  • 21
  • 1
  • 0
  • 17

R. TRAVIS
  • 7
  • 8
  • 3
  • 13

J. ZERO
  • 2
  • 0
  • 0
  • 2

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 88
  • 38
  • 26
  • 113


  • DijonDijon
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. ALINGUE
  • 8
  • 6
  • 6
  • 16

V. BIGOTE
  • 14
  • 3
  • 2
  • 13

R. BROWN
  • 4
  • 0
  • 2
  • 2

N. DOREZ
  • 2
  • 0
  • 0
  • -1

D. HOLSTON
  • 4
  • 0
  • 3
  • 2

A. JULIEN
  • 10
  • 3
  • 4
  • 10

M. KENNEDY
  • 2
  • 2
  • 0
  • 5

A. LOUM
  • 0
  • 3
  • 1
  • 2

R. PEARSON
  • 19
  • 4
  • 1
  • 20

R. SULAIMON
  • 2
  • 2
  • 0
  • -5

 

EQUIPE
  • 0
  • 4
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 65
  • 27
  • 19
  • 67

Eric Bartecheky

On rentre au vestiaire à la mi-temps sur un score de 45 à 39. On avait pris 39 points et fait peu de fautes, on a donné des paniers faciles. On a appuyé sur ce constat à la mi-temps. En seconde période, on a monté la pression défensive. On était sur ce qu’on voulait développer et on a mis la main sur le match. De par la situation des deux dernières défaites s’ajoutant à la situation de l’équipe on avait de l’inquiétude. Maintenant on a trois victoires d’écart sur Dijon plus le goal average. Heureusement, on a retrouvé D.J. Stephens, et tous les joueurs ont répondu présents. On peut les féliciter. La balle a bougé, l’aspect défensif était bien en place et il y a eu des actions spectaculaires pour le public. On se rapproche des play-offs, on est bien parti. Il faut qu’on gagne d’autres matchs pour s’installer dans les 4 premiers. On doit être ambitieux et regarder vers le haut pour ne pas avoir de regrets.

L’intégration de Yannis Morin se fait plutôt bien. Les défaites nous ont resserrés. Nos gars ont fait beaucoup d’efforts, certains joueurs ont joué en moyenne 35 minutes. C’est un groupe avec un excellent état d’esprit, solidaire, on a vu de l’aide. Ce soir c’est un match référence dans certains domaines que l’on souhaite développer.

On a traversé une période où on a failli par l’engagement, il ne faut plus qu’on ait cette sensation. On va surveiller cela, j’espère que les joueurs ont compris le message.

Pour remplacer Terry Tarpey, on est en réflexion. D.J a joué au poste 3 et au poste 4. Il faut bien réfléchir et prendre du recul. De par le règlement on ne peut avoir qu’un joueur européen, on observe le marché mais il doit nous apporter un plus, sinon ça ne sert à rien. Il n’y a pas d’urgence.

Antoine Eito

Depuis 4 matchs, ça se joue à 1 ou 2 points, ce qui est regrettable. Ce sont les petites erreurs qui font mal. Ce soir DJ nous a bien aidés. Plus on a d’armes, plus c’est facile. C’était un des matchs les plus importants. On a à présent le goal average sur Dijon. On voulait sécuriser cette 3e place. C’est passé ce soir par l’intensité défensive. Je ne sais pas combien de temps on va tenir. On fait au mieux sur le terrain. Jouer avec une réussite de 40 % à 3 points, ça aide. On a bien travaillé en faisant du jeu de passes rapides avec des attaques aggrésives. Sur l’aspect défensif, les limiter à 65 points c’est bien. On a laissé Rasheed Sulaimon à 2 points qui est un grand joueur. Yannis a bien apporté. Ce qui est rassurant c’est que Terry Tarpey soit à 6 à 8 semaines d’arrêt et non à 6 à 8 mois. C’est important pour lui aussi.

Notre principal défaut c’est la nonchalance, il nous faut de la rigueur et apporter notre dynamisme, c’est un état d’esprit. On s’attendait à un combat car Dijon, ils envoient.

Laurent Legname

Sur le match de ce soir, Le Mans a été supérieur dans tous les compartiments de jeu. La défaite est logique. Depuis le succès contre Nanterre, les 3 derniers matchs sont non-conformes à ce que j’attends. Pendant deux mois et demi, on a fait des choses extraordinaires mais quand l’être humain se relâche, on prend 20 points. C’est aux joueurs de réagir, de montrer qu’ils ont faim. Ce serait dommage de dilapider tous les efforts fournis par les joueurs. On n’a pas le droit de faire une prestation comme ce soir. On manque d’effort, on se fait dominer, on n’a pas envie. On a des bons joueurs quand on joue ensemble et surtout il ne faut pas faire d’individualisme. Je ne vais pas stigmatiser un joueur c’est l’équipe moi compris. Il faut se mettre la tête à l’endroit. Cela fait 15 jours que je sens l’alerte, on n’a pas le droit de faire cela.

Si on reste dans le même registre, on perdra encore de 20 points tout simplement. Il faut arrêter de parler de play-offs, de top 4. On est Dijon, la 16e équipe en masse salariale. On va voir ce qu’on est capable de faire à Levallois.

Valentin Bigote

Honnêtement, on a montré le même visage sur les deux mi-temps. En attaque, on n’a pas eu d’adresse, on aurait dû gagner défensivement. On a pris beaucoup trop de points et on n’a pas mis l’énergie dès le début du match. C’est une grosse défaite, on aurait pu revenir sur eux. Il faut montrer un autre visage défensivement et de l’envie d’aller gagner à Levallois.

A domicile, on a de bonnes séquences défensives avec le public, on sait qu’à l’extérieur, les matchs sont plus durs. On n’est moins adroit mais on peut revenir au prochain match.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr