Jeep ELITE - 2017/2018 - 24ème journée
lundi 19 mars - 20:45

Châlons-Reims

75

       

76




16 - 16  |  21 - 17  |  15 - 25  |  23 - 18

Le Mans

Certes, les Sarthois ont remporté leurs deux derniers matchs mais c’était à domicile. Leur dernier déplacement s’est soldé par une nette défaite à Chalon-sur-Saône (72-91). Comme les Champenois ont une victoire de plus que les Bourguignons, il serait présomptueux de les sous-estimer. Nul doute qu’Eric Bartecheky aura mis ses hommes en garde en leur rappelant leur faux-pas en Saône-et-Loire. Ils auront donc tout intérêt à se méfier du CCRB qui a souvent posé des problèmes au MSB. A Antarès, les Sarthois s’étaient imposés petitement (90-84).

Le contexte :
Avec 10 victoires et 13 défaites, Châlons-Reims partage le 13ème rang du classement avec Cholet. Pour sa part, le MSB occupe la 2ème place en compagnie de Strasbourg, chaque équipe affichant un bilan de 16 succès et 7 défaites.
Après avoir chuté en finale de la Leaders Cup face à Monaco (78-83) puis en championnat à Chalon-sur-Saône (72-91), les Sarthois se sont défaits d’Antibes (93-62) puis de Hyères-Toulon (92-80). Face au HTV, Youssoupha Fall a totalisé 20 points bien aidé par le quintet composé de Mykal Riley (17), D.J. Stephens (14), Justin Cobbs (13), Romeo Travis (11) et Terry (10).
Depuis leur courte défaite à Antarès lors de la 16ème journée (84-90), les Champenois ont connu 3 succès et 4 revers. Ils restaient sur 2 victoires à Limoges (81-66) et face à Strasbourg (80-72) avant de s’incliner samedi dernier à Chalon-sur-Saône (77-91) même si LaMonte Ulmer a marqué 18 points alors que Martin Hermannsson en a ajouté 13, John Flowers 12 et Romain Duport 11.
Au classement des attaques, Sarthois et Champenois sont à égalité au 7ème rang avec 79,4 points marqués. Par contre, les Manceaux ont la meilleure défense (72,9 points encaissés) et les Marnais la 17ème (84,0).

Les joueurs de base du CCRB :
Comme l’avait fait précédemment Nikola Antic, Cédric Heitz est arrivé au CCRB après un passage réussi à Charleville-Mézières. Devenu assistant de Jean-Luc Monschau à Nancy en 2006, il est parti dans les Ardennes en 2013 avec une montée en Pro B dès la première année puis le maintien les suivantes et même les playoffs en 2016-2017.
Le coach est arrivé dans la Marne avec Martin Hermannsson (1,90 m, 23 ans) dans ses valises. Sensationnel l’an dernier pour sa première année professionnelle avec les Carolos (17,2 points et 5,7 passes), le meneur islandais, solide à l’Eurobasket (12,8 points, 4,0 rebonds et 3,8 passes), est promis à un brillant avenir qu’il rêve espagnol. Il confirme en Jeep Élite (12,1 points, 2,9 rebonds et 5,2 passes) et ses 29 points à Antarès ont été remarqués.
Champion de France 2017 avec Chalon-sur-Saône, Gédéon Pitard (1,88 m, 29 ans) est venu dans la Marne pour prouver ce qu’il valait. Avec un temps de jeu conséquent (25 minutes), il tourne à 5,6 points, 2,6 rebonds et 1,6 passe. Il s’est même permis une pointe à 14 points face à Chalon et une autre à 13 face au BCM.
Décevant avec Le Havre en 2015-2016, l’arrière américain au passeport bulgare Willie Deane (1,85 m, 38 ans) s’est relancé à Ventspils (Lettonie) l’an passé. L’incidence de ses 38 printemps est compensée par son énorme expérience (7,5 points, 1,4 rebond et 2,8 passes).
A l’instar de Willie Deane, l’ailier LaMonte Ulmer (1,98 m, 31 ans) présente une certaine expérience. Invité du concours de dunks du dernier All-Star Game, il a dû déclarer forfait en raison d’une blessure. Il n’a pas pu y démonter ses qualités athlétiques qu’il met au service du CCRB (11,7 points et 4,0 rebonds).
Joueur très actif et explosif au poste 4, Ed Daniel (2,03 m, 27 ans) apporte un impact défensif apprécié. Capable de s'écarter du cercle, il produit 8,6 points et 5,7 rebonds. Il s’est même fendu de 19 points à Cholet et 13 rebonds à Levallois.
Depuis 3 matchs, John Flowers (2,00 m, 27 ans) a succédé à Ben Bentil parti à Bilbao. Un peu timoré lors des 2 premiers, il vient de marquer 12 points à Chalon-sur-Saône mais il ne fait pas encore oublier son prédécesseur (6,7 points et 4,3 rebonds contre 11,7 points et 4,8 rebonds).
Après une saison quasiment blanche à Limoges en raison d’une blessure au tendon rotulien durant un match de pré-saison, Romain Duport (2,15 m, 31 ans) a signé au CCRB pour se relancer. Bien lui en a pris puisqu’il y réalise sa meilleure saison, la 13ème en Pro A (9,6 points à 59,2 % et 4,4 rebonds).
Partenaire de Gédéon Pitard à Chalon en fin de saison dernière, l’international nigérian Ekene Ibekwe (2,06m, 32 ans) est arrivé en Champagne début janvier. Passé par Besançon (en Pro B) au début de sa carrière en 2008, il en est à son 21ème club en 11 saisons professionnelles. Attendu pour densifier la raquette champenoise en étant complémentaire de Romain Duport, il remplit sa mission (7,9 points et 4,8 rebonds).

Les arbitres de la rencontre :
Jean-Charles Collin, Mathieu Hosselet et Maxime Boubert

La saison 2017-2018 du MSB :
Pro A : 2ème avec 15 victoires et 7 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,1 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (7,5 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Eliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2017-2018 du CCRB :
Pro A : 14ème avec 10 victoires et 13 défaites
Meilleur marqueur : Martin Hermannsson (12,9 points)
Meilleur rebondeur : Ed Daniel (5,7 rebonds)
Meilleur passeur : Martin Hermannsson (5,2 passes)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Eliminé en 1/8 de finale par Orléans (Pro B) (77-82)
Coupe d’Europe : Non qualifié

90-84 pour le MSB au match aller :
Le MSB recevait Châlons-Reims le 13 janvier 2018 au titre de la 16ème journée. Les Manceaux faisaient le trou dès le 1er quart-temps (26-17) avant de compter 12 points d’avance à la mi-temps (54-42). Après la pause, il maintenaient les Champenois à distance (72-59, 30ème) avant de résister à leur retour dans le dernier acte (90-84).
Le double-double de Youssoupha Fall (24 points et 14 rebonds) conjugué aux efforts de Romeo Travis (15 points), Justin Cobbs (14) et Chris Lofton (11) avait permis au MSB de s’imposer malgré un Martin Hermannsson de gala (29 points) ayant pourtant reçu l’aide de LaMonte Ulmer (16), Ekene Ibekwe (11) et Ben Bentil (10).

Les oppositions dans la Marne :
10 matchs de saison régulière de Pro A ont eu lieu dans la Marne. Avant l'union de l'ESPE et du RCB en 2010, les 3 rencontres à Châlons-en-Champagne s'étaient toutes soldées par des défaites sarthoises. Au contraire, les Manceaux étaient toujours revenus avec la victoire lors de leurs 4 déplacements à Reims. Lors du dernier match dans la cité des rois, le 13 janvier 2007, la troupe de Vincent Collet avait pourtant peiné pour venir à bout du RCB (69-67) avec un épatant Kenny Gregory, auteur de 23 points alors que Sandro Nicevic en avait inscrit 11 et Eric Campbell 10. Depuis la création du CCRB, le MSB est revenu victorieux de ses 2 premiers passages en Champagne avant de s’incliner l’an passé (89-98) malgré les 25 points d’Olivier Hanlan pourtant aidé par Pape-Philippe Amagou (16), Will Yeguete (12) et Mike Gelabale (10).

Châlons-Reims

#0. Sadio DOUCOURE

26 ans, 201 cm, Ailier

#2. Ed DANIEL

29 ans, 201 cm, Intérieur

#3. Willie DEANE

39 ans, 188 cm, Meneur

#7. Gédéon PITARD

30 ans, 188 cm, Meneur-arrière

#8. Alexandre KAROLAK

24 ans, 192 cm, Arrière

#9. Martin HERMANNSSON

24 ans, 190 cm, Meneur

#10. Arthur LEBOEUF

22 ans, 173 cm, Meneur

#15. LaMonte ULMER

32 ans, 198 cm, Ailier

#17. Jules RAMBAUT

21 ans, 200 cm, Ailier fort

#22. Louis CASSIER

21 ans, 203 cm, Ailier fort

#32. Paul CARTER

32 ans, 205 cm, Ailier

#49. Romain DUPORT

32 ans, 215 cm, Pivot

Cédric HEITZ

Entraineur

Anthony STANFORD

Assistant

Menant de 7 points (74-67) à l’entame de la dernière minute, Romeo Travis et ses partenaires pensaient avoir fait la décision. Les Champenois ne l’acceptaient pas et ils enquillaient un 8-0 ponctué par un panier à 3 points de Romain Duport (74-75). Le public du complexe René-Tys entrevoyait la victoire des siens. C’était sans compter sur Justin Cobbs qui délivrait le clan sarthois in-extremis.

 



Châlons-Reims

VS

Le Mans

75

points

76

31/72

tirs

33/64

4/28

3 points

4/15

27/44

2 points

29/49

9/10

lancers-francs

6/6

31

rebonds (off/déf)

40

16

passes décisives

12

82

évaluation

85



Menant de 7 points (74-67) à l’entame de la dernière minute, Romeo Travis et ses partenaires pensaient avoir fait la décision. Les Champenois ne l’acceptaient pas et ils enquillaient un 8-0 ponctué par un panier à 3 points de Romain Duport (74-75). Le public du complexe René-Tys entrevoyait la victoire des siens. C’était sans compter sur Justin Cobbs qui délivrait le clan sarthois in-extremis.

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Châlons-Reims : Martin Hermannsson, Gédéon Pitard, LaMonte Ulmer, Ed Daniel et Romain Duport

Le Film du match :
1er quart-temps : 16-16
 (16-16).

2ème quart-temps : 17-21
 (33-37).

3ème quart-temps : 25-15
 (58-52).

4ème quart-temps : 18-23
 (76-75).

L’Homme du match :
Meilleur marqueur de la partie, Romeo Travis a totalisé 23 points à 10/16 aux tirs dont 0/1 à 3 points et 3/3 aux lancers-francs. Il les a agrémentés de 3 rebonds, 2 passes et 1 contre pour finir avec une évaluation de 20 en 27 minutes.
 
Le Chiffre du match :
10. Justin Cobbs et Romeo Travis ont réussi 10 paniers chacun. Le meneur sarthois a converti la moitié de ses tirs que ce soit derrière l’arc (2/4) ou à l’intérieur (8/16). De son côté, le capitaine a fait apprécier sa belle adresse (62,5%) en finissant à 10/16.

 

  • Châlons-ReimsChâlons-Reims
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

E. DANIEL
  • 8
  • 4
  • 2
  • 10

W. DEANE
  • 14
  • 6
  • 4
  • 21

S. DOUCOURE
  • 6
  • 6
  • 0
  • 8

R. DUPORT
  • 5
  • 3
  • 1
  • 4

J. FLOWERS
  • 6
  • 4
  • 3
  • 4

M. HERMANNSSON
  • 20
  • 3
  • 3
  • 21

E. IBEKWE
  • 2
  • 2
  • 0
  • 1

G. PITARD
  • 6
  • 2
  • 3
  • 10

L. ULMER
  • 8
  • 1
  • 0
  • 3

 

EQUIPE
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

 

TOTAL
  • 75
  • 31
  • 16
  • 82


  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 22
  • 7
  • 2
  • 17

A. EITO
  • 2
  • 0
  • 0
  • 0

Y. FALL
  • 4
  • 4
  • 0
  • 7

C. LOFTON
  • 0
  • 0
  • 0
  • 0

M. RILEY
  • 4
  • 5
  • 4
  • 9

D. STEPHENS
  • 5
  • 4
  • 0
  • 5

T. TARPEY
  • 11
  • 9
  • 3
  • 16

R. TRAVIS
  • 23
  • 3
  • 2
  • 20

W. YEGUETE
  • 5
  • 6
  • 1
  • 10

 

EQUIPE
  • 0
  • 2
  • 0
  • 1

 

TOTAL
  • 76
  • 40
  • 12
  • 85

Justin Cobbs

« Il fallait juste « driver » sur l’isolation pour que je puisse déclencher mon dernier tir. Je devais me retrouver en situation d’un contre un. Je savais que je pouvais le faire. Notre force a été de rester ensemble. L'équipe a fait un bon travail. Il y a eu des hauts et des bas mais on a continué à exécuter ce que le coach veut. Notre deuxième période a été meilleure. »

Martin Hermannsson (meneur Châlons-Reims)

« C’était vraiment très serré. Je suis tellement déçu d’avoir perdu comme ça, sur une action, sur un tir. C'est difficile à vivre. Nous avions une chance de l'emporter après le tir à 3 points de Romain Duport. Justin Cobbs a eu un shoot difficile à mettre. Il l'a mis, bravo à lui. Il faut retenir le positif. On bat Strasbourg et on ne perd que d'un point devant Le Mans, deux grosses équipes du championnat. On a fait preuve de maladresse dans des moments importants. La fatigue ? Oui, on est fatigués. En raison de la neige, on était rentré à 4 h du matin de Chalon. Mais c’est notre sport. On aime ça. Ce n’est pas une excuse car Le Mans a également joué samedi. »

Eric Bartecheky

« Cette victoire aurait pu être une défaite. On manque de tête sur la fin, alors qu’on compte sept points d’avance (67-74) dans la dernière minute. Suite à un rebond offensif, on reprend le tir juste derrière. Il fallait garder la balle, les faire travailler en défense et faire courir le chrono. Ok, si on le met, on passe à +10 et on est contents, mais ce n’était pas du tout ce qu’il fallait faire à ce moment-là. On prend une contre-attaque derrière. Tout va vite ensuite. On a voulu donner la dernière possession à Justin (Cobbs). Quelqu’un de fier qui réagit souvent après une erreur. Il perd une balle importante pour dépasser les huit secondes juste avant. Il avait à cœur de se racheter. En plus, il est bon aux lancer francs. Sinon, c’était fou de perdre autant de balles en première mi-temps. On a des baisses de niveau quand on ouvre le banc. Ce n’est pas acceptable pour prétendre rester au contact des grosses équipes. Il y a eu une bonne réaction en deuxième période dans ce domaine mais cette suffisance va nous limiter. Il faut corriger ça. »

Cédric Heitz (entraîneur Châlons-Reims)

« Il faut retenir la qualité de jeu avec, certes, une grosse maladresse des deux équipes à 3 points mais un match spectaculaire, défensif et offensif avec de belles phases de jeu des deux côtés. Le scénario était intéressant même s’il s’est fini en notre défaveur. On a tout fait pour montrer qu’on était en mesure de gagner ce type de match. On enchaîne les prestations encourageantes. On ne perd que 9 ballons face à la meilleure défense du championnat. On provoque des pertes de balles. Cela se joue à rien. Un tir, une petite erreur défensive. J’ai senti beaucoup de concentration. Le Mans est une équipe difficile à manœuvrer, à attaquer. On avait des plans anti-Cobbs et anti-Fall. On est à un sur deux. Travis fait son meilleur match de la saison avec une adresse phénoménale. Il a vraiment bien alterné entre physique et toucher de balle. Un très grand match alors que Flowers et Ibekwe ne se laissent pas faire défensivement. Un bel exploit d’avoir pu marquer autant de points (23) avec un tel pourcentage (63 %). On est déçus mais il faut prendre du recul. Avec ce niveau de jeu, on gagnera encore des matchs. »

Propos recueillis par Philippe Panighini – Ouest France

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr