Jeep ELITE - 2017/2018 - 23ème journée
samedi 17 mars - 20:00

Le Mans

92

       

80




28 - 20  |  16 - 23  |  26 - 16  |  22 - 21

Hyères-Toulon

A la seule vue du classement, les Sarthois semblent avoir les faveurs du pronostic. Les Varois occupent la 18ème et dernière place après avoir engrangé 7 victoires sur le terrain mais une leur a été retirée par pénalité. Par ailleurs, le HTV n’a gagné qu’un match à l’extérieur (à Pau lors de la 4ème journée). Depuis, ils ont perdu 10 matchs d’affilée sur la route. Du coup, les Sarthois pourraient aborder le match la fleur au fusil. Il n’en sera rien car ils ont de la mémoire. A l’aller, les Varois leur avaient infligé leur plus lourde défaite de la saison (-26). Une revanche s’impose.

Le contexte :
Avec 6 victoires (1 retirée) et 15 défaites, Hyères-Toulon occupe le 18ème rang du classement de Jeep ÉLITE. Pour sa part, le MSB partage la 2ème place avec Strasbourg, chaque équipe affichant un bilan de 15 succès et 7 défaites à son compteur.
Après avoir chuté en finale de la Leaders Cup face à Monaco (78-83) puis en championnat à Chalon-sur-Saône (72-91), les Sarthois ont renoué avec la victoire face à Antibes (93-62) dans le sillage de Mykal Riley (20 points) bien aidé par Terry Tarpey et Romeo Travis (15 chacun) et D.J. Stephens (14) alors que Will Yeguete se goinfrait de 11 rebonds.
Depuis leur large succès aux dépens du MSB (88-62), les Varois n’on gagné qu’un match (face à Dijon, 75-72). Ils restent même sur 9 défaites d’affilée, la dernière concédée chez eux contre Pau-Lacq-Orthez (65-75) malgré les 21 points de Raymond Cowels ou les 18 de Robert Arnold voire le double-double de Ferdinand Prénom (11 points et 13 rebonds).
Au classement des attaques, les Sarthois pointent au 10ème rang avec 78,8 points marqués et ont la meilleure défense (72,5 points encaissés). Quant aux Varois, ils ont la 15ème attaque (75,7) et la 16ème défense (82,6).

Les joueurs de base du HTV :
L’équipe d’Emmanuel Schmitt est fortement hiérarchisée avec un Cinq de départ quasiment immuable.
A la mène, Terry Smith (1,85 m, 32 ans) ne brille pas par son adresse à 2 points (38,6%), il représente un vrai danger derrière l’arc des 6,75 m d’où il déclenche la moitié de ses tirs en étant aussi adroit (38,3%). Honnête dans tous les domaines (9,5 points, 3,2 rebonds et 4,2 passes), il est monté en régime depuis la 14ème journée avec 8 matchs à plus de 11 points et une pointe à 22 à Bourg-en-Bresse. Il s’est cependant contenté de 5 face à Pau la semaine dernière.
L’arrière Raymond Cowels (1,92 m, 27 ans) est l’artilleur de l’équipe. En effet, il prend un quart des tirs du HTV (327 sur 1 382) et en est logiquement le meilleur marqueur (17,2 points). Il n’en oublie pas de prendre 3,9 rebonds et délivrer 1,0 passe. Son record de la saison est de 32 points à Cholet.
Le HTV peut également compter sur l’ailier Robert Arnold (1,98 m, 29 ans) pour alimenter la marque. Il n’a terminé que 4 matchs à moins de 10 points mais 3 à plus de 20 dont 28 à Bourg-en-Bresse. Il fait apprécier son implication dans tous les domaine (15,0 points, 4,2 rebonds et 2,5 passes).
Formé à l’ASVEL, l’ailier fort Alexandre Chassang (2,04 m, 23 ans) se développe dans le Var où il réalise la meilleure saison de sa jeune carrière (6,1 points, 4,0 rebonds et 1,7 passe).
En raison d’une blessure au genou, Jordan Tolbert (2,00 m, 25 ans) a loupé 7 matchs entre mi-décembre et fin-février. Depuis son retour il s’est contenté de sumuler 6 points, 3 rebonds et 1 passe en 2 rencontre. Forcément, ses statistiques en sont plombées (7,1 points, 5,1 rebonds et 1,1 passe).
Seul joueur sortant du banc à avoir un réel impact (9,8 points, 4,2 rebonds et 1,2 passe), le pivot Ferdinand Prénom (2,01 m, 27 ans) confirme qu’il se sent à l’aise sur les bords de la Grande Bleue. Sous la tunique du HTV, il réalise ses meilleures saisons en Pro A. Il reste sur 2 double-doubles (14 points et 10 rebonds à Dijon puis 11 points et 13 rebonds face à Pau). Précis dans la peinture (66,2%), il ne lui déplaît pas de s’en éloigner avec un réel bonheur (6/14).
Même s’il joue 22 minutes, l’ailier Vafessa Fofana (1,98 m, 25 ans) n’a guère de tickets de tirs (4,4). Forcément ses statistiques s’en ressentent (5,5 points, 2,9 rebonds et 1,0 passe), son rôle étant plutôt de neutraliser l’ailier adverse. Adroit (48,0%), il est cependant capable de faire des étincelles (16 points à Antibes et 14 face au MSB).

Les arbitres de la rencontre :
Nicolas Maestre, Paul Antiphon et Thomas Bissuel

La saison 2017-2018 du MSB :
Pro A : 2ème avec 15 victoires et 7 défaites
Meilleur marqueur : Justin Cobbs (13,1 points)
Meilleur rebondeur : Youssoupha Fall (7,5 rebonds)
Meilleur passeur : Justin Cobbs (5,8 passes)
Leaders Cup : Battu en finale par Monaco (78-83)
Coupe de France : Eliminé en 1/32 de finale par Gravelines-Dunkerque (69-73)
Coupe d’Europe : Non qualifié

La saison 2017-2018 du HTV :
Pro A : 18ème avec 6 victoires et 15 défaites (1 victoire enlevée par pénalité)
Meilleur marqueur : Raymond Cowels (17,2 points)
Meilleur rebondeur : Jordan Tolbert (5,1 rebonds)
Meilleur passeur : Terry Smith (4,2 passes)
Leaders Cup : Non qualifié
Coupe de France : Eliminé en 1/8 de finale par Monaco (65-81)
Coupe d’Europe : Non qualifié

88-62 pour le HTV au match aller :
Le MSB se déplaçait à Toulon le 11 novembre 2017 au titre de la 9ème journée. Après un bon départ (4-0, 1ère), les Manceaux étaient rapidement débordés (6-12, 6ème). Ils revenaient quand même au contact à l’issue du 1er quart-temps (20-21). Romeo Travis plaçait une dernière fois les siens devant (22-21, 11ème). Les joueurs de Manu Schmitt reprenaient les commandes et ceux d’Eric Bartecheky accusaient un retard de 5 points à la mi-temps (37-42). L’écart ne variait guère dans le 3ème acte (52-58). Par contre, les Sarthois s’écroulaient dans le dernier (10-30), encaissant même, dans les dernières minutes, un cruel 16-0 les reléguant à 27 unités (59-86, 39ème). Le -26 final (62-88) reste la plus lourde défaite encaissée par l’escouade mancelle.
Les efforts de Youssoupha Fall (15 points), Romeo Travis (14), Will Yeguete (11) et Justin Cobbs (10) étaient bien insuffisants pour résister à la furia du quintet varois composé de Robert Arnold (18), Ferdinand Prénom (15), Vafessa Fofana (14), Raymond Cowels (13) et Jordan Tolbert (11).

Les oppositions en Sarthe :
Après 4 saisons au purgatoire de la Pro B, le HTV est remonté la saison dernière en Pro A qu’il avait fréquentée de 2001 à 2012. 13 matchs entre le MSB et le HTV ont eu pour cadre Antarès. Le bilan est de 7 victoires mancelles pour 5 défaites en saison régulière de Pro A. L’an passé, les Sarthois ont remporté le seul match de Coupe de France ayant opposé les deux clubs (72-57). Par contre, ils ont ensuite sombré en championnat (64-80) malgré les efforts de Mike Gelabale et Shannon Shorter (12 points chacun).

 

Le Mans

#0. Junior ZERO

21 ans, 195 cm, Ailier

#1. Mykal RILEY

33 ans, 196 cm, Ailier-arrière

#3. Justin COBBS

27 ans, 190 cm, Meneur

#4. Chris LOFTON

32 ans, 185 cm, Arrière

#8. Antoine EITO

30 ans, 186 cm, Meneur-arrière

#10. Mel ESSO ESSIS

20 ans, 199 cm, Ailier

#11. Terry TARPEY

24 ans, 195 cm, Ailier-arrière

#12. Yannis MORIN

25 ans, 208 cm, Intérieur

#15. Wilfried YEGUETE

27 ans, 200 cm, Intérieur

#17. Pape-Philippe AMAGOU

33 ans, 185 cm, Arrière

#19. Youssoupha FALL

23 ans, 221 cm, Pivot

#20. D.J. STEPHENS

27 ans, 195 cm, Ailier

#24. Romeo TRAVIS

33 ans, 198 cm, Intérieur

#30. Mathieu NZITA

19 ans, 185 cm, Meneur-arrière

Eric BARTECHEKY

Entraineur

Antoine MATHIEU

Assistant

Dounia ISSA

Assistant

Dès le 1er acte, les Sarthois se faisaient un matelas de 11 unités (23-12, 8ème). Les Varois s’évertuaient alors à le dégonfler et passaient même devant (34-38, 17ème). Touchés au vif, les hommes d’Eric Bartecheky reprenaient les commandes pour atteindre la pause sur la plus petite des marges (44-43). Petit à petit, ils creusaient ensuite un nouvel écart et reléguaient les Varois à 11 longueurs à 10 minutes du terme (70-59). Ils s’appliquaient dès lors à maintenir les Varois à bonne distance.



Le Mans

VS

Hyères-Toulon

92

points

80

32/67

tirs

30/66

8/21

3 points

9/26

24/46

2 points

21/40

20/23

lancers-francs

11/12

41

rebonds (off/déf)

31

25

passes décisives

19

117

évaluation

91



Dès le 1er acte, les Sarthois se faisaient un matelas de 11 unités (23-12, 8ème). Les Varois s’évertuaient alors à le dégonfler et passaient même devant (34-38, 17ème). Touchés au vif, les hommes d’Eric Bartecheky reprenaient les commandes pour atteindre la pause sur la plus petite des marges (44-43). Petit à petit, ils creusaient ensuite un nouvel écart et reléguaient les Varois à 11 longueurs à 10 minutes du terme (70-59). Ils s’appliquaient dès lors à maintenir les Varois à bonne distance.

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Hyères-Toulon : Terry Smith, Raymond Cowels, Robert Arnold, Vafessa Fofana et Jordan Tolbert

Le Film du match :
1er quart-temps : 28-20
(28-20).

2ème quart-temps : 16-23
(44-43).

3ème quart-temps : 26-16
(70-59).

4ème quart-temps : 22-21
(92-80).

L’Homme du match :
Peut-être pas spectaculaire mais diablement efficace, Youssoupha Fall a frôlé le double-double en 25 minutes de jeu. Auteur de la meilleure évaluation du match (26), il a marqué 20 points avec un coquet 9/11 aux tirs et 2/2 aux lancers-francs, pris 9 rebonds dont 4 offensifs et volé 1 ballon varois.

Le Chiffre du match :
6. Pas moins de 6 Manceaux ont atteint ou dépassé la barre des 10 points en même temps qu’ils finissaient avec une évaluation à 2 chiffres. Outre Youssoupha Fall et ses 20 points pour une évaluation de 26, Mykal Riley marquait 17 points (20 d’évaluation), D.J. Stephens en ajoutait 14 (13), Justion Cobbs 13 (12), Romeo Travis 11 (10) et Terry Tarpey 10 (18). Heureux Eric Bartecheky qui peut pianoter avec autant de virtuoses. A moins que ce soient les joueurs qui peuvent évoluer en confiance avec un tel chef.

  • Le MansLe Mans
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

J. COBBS
  • 13
  • 1
  • 5
  • 12

A. EITO
  • 0
  • 1
  • 8
  • 3

Y. FALL
  • 20
  • 9
  • 0
  • 26

M. RILEY
  • 17
  • 4
  • 5
  • 20

D. STEPHENS
  • 14
  • 2
  • 0
  • 13

T. TARPEY
  • 10
  • 7
  • 4
  • 18

R. TRAVIS
  • 11
  • 3
  • 2
  • 10

W. YEGUETE
  • 7
  • 6
  • 1
  • 7

 

EQUIPE
  • 0
  • 8
  • 0
  • 8

 

TOTAL
  • 92
  • 41
  • 25
  • 117


  • Hyères-ToulonHyères-Toulon
  • Pts
  • Rbds
  • Pd
  • Eval

R. ARNOLD
  • 15
  • 4
  • 2
  • 14

L. ASCERIC
  • 4
  • 1
  • 2
  • 5

A. CHASSANG
  • 0
  • 1
  • 0
  • 0

R. COWELS
  • 14
  • 4
  • 4
  • 13

D. DIAWARA
  • 3
  • 0
  • 0
  • 3

V. FOFANA
  • 2
  • 2
  • 2
  • 5

F. PRENOM
  • 18
  • 7
  • 2
  • 25

T. SMITH
  • 16
  • 7
  • 4
  • 17

J. TOLBERT
  • 8
  • 2
  • 3
  • 6

 

EQUIPE
  • 0
  • 3
  • 0
  • 3

 

TOTAL
  • 80
  • 31
  • 19
  • 91

Eric Bartecheky

On savait que Hyères-Toulon était une équipe accrocheuse, qui se bat. On a bien commencé en attaque mais on se relâche dans le 2e quart-temps. Dans le 3e quart-temps, on les laisse à 16 points. On est revenu plus agressif en faisant des stops. On a eu des difficultés à défendre sur Ferdinand Prénom. C’est bien d’enchaîner une 2e victoire avant de se projeter sur Châlons-Reims. A la mi-temps, mon discours était basé sur l’aspect défensif. Avec quelques statistiques à l’appui, les joueurs ont compris que c’était défensivement qu’il fallait faire des efforts.

Chris Lofton est encore en délicatesse avec sa cheville. Il a repris à tâtons l’entraînement. C’est encore fragile. Il ne se sent pas prêt. On a un entraînement demain soir, on verra mais ce sera compliqué. On espère pouvoir le retrouver très vite.

On va enchaîner deux matchs en 3 jours, mais les deux équipes sont sur un pied d’égalité. Nous avons un temps réduit pour préparer la rencontre et Châlons-Reims a été bon sur les deux prestations avant celle de ce soir. Au match aller, on avait eu des difficultés. Ce sera difficile là-bas. On se doit d’aller à l’essentiel avec un entraînement, un shooting et de la vidéo. Sur place, il y aura ma famille, le club et les supporters que je connais bien.

Youssoupha Fall

On s’attendait à un match difficile. On avait perdu de 26 points chez eux. Ce soir, on les a bien tenus même si on a mal défendu. On retient la victoire. On ne contestait pas, on n’était pas assez dur alors ils ont eu confiance. On essaiera de gagner tous les matchs à domicile et si on peut grignoter des victoires à l’extérieur, on ne se privera pas.

Me concernant, les deux derniers matchs, c’était pas top. Je suis un peu blessé au genou avec une hyper extension contractée à l’entraînement mais il y a des hauts et des bas. Je gère comme je peux et ce soir, j’ai été bien servi. Ce soir, j’ai reçu un coup sur la main qui était déjà blessée.

Ferdinand Prénom est moins athlétique mais il est dur au sol. C’est un joueur d’impact qui donne du fil à retordre. Avoir des profils différents à chaque rencontre m’oblige à progresser.

Maintenant, on est déjà sur Châlons-Reims qui était sur une bonne dynamique avant le match de ce soir.

Emmanuel Schmitt

On est tombé sur une équipe du Mans qui joue à un très bon niveau contre les équipes à domicile. Je suis très fier de ce qu’ont fait les gars. Il y a des erreurs que j’aurais aimé éviter mais ils ont fait de bonnes choses aussi. Il ne faut pas oublier quelle est notre masse salariale. Tout doit être parfait chez nous si on veut gagner. On l’a été en début de saison avant d’avoir une équipe incomplète. Je retrouve l’équipe maintenant telle qu’elle était les 3 premiers mois de la saison. Le contenu est meilleur, l’état d’esprit reste très bon. Il faut concrétiser par une victoire vite qui peut nous faire retrouver le niveau. Le Mans fait clairement partie des équipes qui vont lutter pour le titre. On est clairement pas dans la même catégorie.

Ferdinand Prénom

On a retrouvé notre groupe, cela fait du bien mais il faut la victoire maintenant. On savait que le MSB est 2e du championnat. C’est une équipe dangereuse à domicile. On a eu un moment plus de libertés avec les fautes de Youssoupha Fall. Ils sont bien revenus en seconde mi-temps avec Justin Cobbs et Mykal Riley qui jouaient avec des tirs extérieurs. On a fait un très bon match contre une très bonne équipe. On n’a pas de regret à avoir. On a bien joué en équipe mais en face ils ont Cobbs qui est bien entouré. C’est une équipe très complète, on ne peut rougir de notre prestation ce soir. On travaille de mieux en mieux, on retrouve l’esprit de groupe. C’est à nous d’être encore plus dur pour remporter des victoires.

Le Mans Sarthe Basket

Rue Juan Manuel Fangio
72100 LE MANS
FRANCE

 

Accueil du lundi au vendredi
de 9h à 12h et de 14h à 18h

Tél : +33 (0)2 43 50 21 80
E-Mail : billetterie@msb.fr