Gravelines-Dunkerque - MSB : 73-69

Écrit par Pascal le .

Menés quasiment de bout en bout, les Manceaux ont subi la loi des Nordistes.

Finaliste de la précédente édition de la Coupe de France, le MSB a été éliminé dès les 1/32 de la présente. Eric Bartecheky et ses hommes sont tombés dans le piège tendu par le BCM. Se souvenant des envolées sarthoises en championnat, les Maritimes ont imposé un faux-rythme à la partie. Ainsi, chacune des deux équipes n’a marqué que 2 points en contre-attaque. Relégués à 12 longueurs à l’entame du dernier quart-temps (46-58), les Manceaux ont pourtant inversé la tendance (62-61, 36ème) avant de céder dans le final. Puisse ce faux-pas, après celui de Chalon, servir de leçon avant de traverser la France pour aller défier les guerriers de Hyères-Toulon.

Les Cinq de départ :
MSB : Justin Cobbs, Terry Tarpey, Mykal Riley, Romeo Travis et Youss Fall
Gravelines-Dunkerque : Benjamin Sene, J.R. Reynolds, Quentin Serron, Terry Allen et Taylor Smith

Le Film du match :
1er quart-temps : 13-17
Si Youss Fall déclenchait les hostilités, les Nordistes prenaient rapidement les devants (4-7, 5ème). Mykal Riley ne les empêchait pas de se détacher (6-11, 6ème). Les Sarthois parvenaient quand même à revenir à égalité (13-13, 9ème) mais 2 paniers de Adam Mokoka les repoussaient à 4 longueurs à la fin du 1er acte (13-17).

2ème quart-temps : 17-23
Les Maritimes s’échappaient dangereusement (15-25, 13ème). Will Yeguete et Romeo Travis réagissaient bien (21-25, 15ème) mais J.R. Reynolds enquillait 6 points de suite (21-31, 18ème). Malgré Yous Fall, l’écart était encore de 10 unités (25-35, 19ème). Justin Cobbs avait beau prendre le relais, les Manceaux accusaient un retard de 10 points à la mi-temps (30-40).

3ème quart-temps : 16-18
Dès le retour des vestiaires, un triple de Terry Allen donnait au BCM son avantage maximal de 13 points (30-43, 21ème). Les Manceaux répliquaient par un 8-0 (38-43, 23ème). Ils étaient alors repoussés (38-48, 24ème). Mykal Riley et Chris Lofton avaient un sursaut (46-51, 26ème). Nullement impressionnés, les Gravelinois assénaient un 7-0 pour en finir avec la 3ème période (46-58).

4ème quart-temps : 23-15
Mykal Riley et Antoine Eïto plantaient 2 paniers primés chacun seulement par J.R. Reynolds (58-61, 35ème). D.J. Stephens ponctuait même un 13-0 permettant au MSB d’inverser la tendance et de s’emparer des commandes (62-61, 36ème). La tension était à son comble. Quentin Serron sévissait aux 6,75 m (62-64, 37ème). Romeo Travis égalisait une 1ère fois (64-64, 38ème) puis une seconde (66-66, 39ème). Terry Allen et Benjamin Sene faisaient le break (66-70, 40ème). Un 2+1 de Romeo Travis ne suffisait pas (69-70) d’autant plus que Benjamin Sene et Quentin Serron convertissaient 3 lancers-francs (69-73).

Le Sarthois du match :
Intronisé capitaine de l’équipe du fait de l’absence de Philippe Amagou, Romeo Travis a tenté de sauver les meubles dans les dernières minutes en inscrivant les 7 derniers points manceaux. Au bilan final, il avait la meilleure évaluation mancelle (15) établie en 24 minutes. Pour cela, il a marqué 11 points à 4/9 aux tirs et 3/3 aux lancers-francs. Il a également pris 9 rebonds dont 3 offensifs
 
Le Chiffre du match :
4. Les Sarthois se sont inclinés de 4 points sans être largués dans aucun domaine. Ainsi, ils ont pris 38 rebonds et perdus 13 ballons tout comme les Nordistes. Comme eux, ils ont commis 16 fautes dans le jeu. Tout s’est finalement joué à l’adresse. Ainsi les Maritimes ont fait la différence aux tirs (26/60 pour le BCM, 25/63 pour le MSB) comme aux lancers-francs (14/18 contre 11/13). Comme quoi, le résultat tient parfois à pas grand chose. Le MSB en sait quelque chose qui s’est imposé à Monaco d’1 point, à Strasbourg de 2 et à Antibes de 3.

 

 

Equipes

Compétitions