MSB - Chalon-sur-Saône : 81-72

Écrit par Pascal le .

Les Manceaux défendront leur titre en finale de la Coupe de France après leur victoire aux dépens des Bourguignons.

Métamorphosés après leur contre-performance face à Paris-Levallois, les Sarthois ont déjoué les pronostics. Pourtant distancés de 17 points en fin de 1ère mi-temps (26-43, 20ème), ils ont remonté la pente jusqu’à égaliser (61-61, 33ème) avant de prendre les devants (67-63, 36ème). Ils ont ensuite contré les Chalonnais revenus au contact (72-72, 39ème). Avec l’aide de Mike Gelabale (15 points), Ryan Pearson (22 points) a envoyé le MSB en finale. En terme d’envie, c’était le jour et la nuit par rapport à samedi dernier. Il faudra quand même confirmer en championnat, à Pau dimanche prochain pour commencer.   

Les Cinq de départ :
MSB : Giordan Watson, Olivier Hanlan, Lahaou Konaté, Ryan Pearson et Mouph Yarou
Chalon-sur-Saône : John Roberson, Jérémy Nzeulie, Lance Harris, Cameron Clark et Moustapha Fall

Le Film du match :
1er quart-temps : 17-23
En début de match, seul Ryan Pearson s’opposait à l’Elan Chalon (6-7, 5ème). Giordan Watson arrivait à la rescousse (8-9, 5ème). Les Bourguignons montraient alors les crocs et plaçaient un 10-0 ravageur (8-19, 9ème). Nullement impressionné, Pape-Philippe Amagou ramenait soutenait le débat (15-23, 10ème). Mike Gelabale lui emboîtait le pas pour ramener le MSB à 7 unités au terme de la 1ère période  (17-23).

2ème quart-temps : 14-20
Avec la complicité du Guadeloupéen, Will Yeguete se fait encore plus pressant (22-23, 12ème). Le retraité de l’EDF répondait encore à un triple d’Axel Bouteille (24-26, 14ème). Le moment n’était aux cadeaux pour les Bourguignons qui se permettaient un 13-0 (24-39, 18ème). Mouph Yarou arrêtait la série (26-39, 19ème). Moustapha Fall et Axel Bouteille remettaient le couvert si bien que les Sarthois étaient relégués à 17 longueurs (26-43, 20ème). Piqué au vif, Ryan Pearson inscrivait les 5 derniers points de la 1ère mi-temps pour entretenir l’espoir (31-43).

3ème quart-temps : 23-18
Au retour des vestiaires, les deux équipes se rendaient coup pour coup (38-50, 23ème puis 40-52). Mouph Yarou donnait le signal de la rébellion (45-54, 25ème). Olivier Hanlan et Mike Gelabale l’entendaient (50-55, 28ème). Zeke Marshall mettait 4 points (50-59, 29ème). Will Yeguete l’imitait (54-59, 30ème) mais une dernière réussite de Jerémy Nzeulie laissait les Manceaux 7 points derrière à 10 minutes du terme (54-61).

4ème quart-temps : 27-11
Lahaou Konaté et Ryan Pearson sonnaient le réveil d’Antarès en égalisant après un 7-0 (61-61, 33ème). Giordan Watson et Pape-Philippe Amagou plantaient un panier primé chacun (67-63, 36ème). Les Chalonnais ne toléraient pas pareille audace (69-70, 38ème). Pourtant, Mike Gelabale et Giordan Watson sentaient le coup (72-70, 38ème). Axel Bouteille inscrivait les 2 derniers points bourguignons pour égaliser (72-72, 39ème). Derrière l’arc, Mike Gelabale embarquait alors Ryan Pearson pour un époustouflant 9-0 (81-72).

L’Homme du match :
Combatif à souhait tout au long des 22 minutes qu’il a passées sur le parquet, Ryan Pearson a grandement contribué au succès sarthois. Libéré en attaque et jouant à l’envie, il a totalisé 22 points à 7/13 aux tirs et 7/8 aux lancers-francs. Il a également agrémenté sa production offensive de 4 rebonds dont 1 offensif, 2 passes et 1 interception. Au bilan final, il était le joueur le plus complet de la partie avec une évaluation de 21.
 
Le Chiffre du match :
17. Comme en championnat, les Manceaux ont tenté 17 tirs de plus que les Chalonnais (70-53 contre 71-54 en décembre). Ils ont ainsi pu masquer leur déficit en terme d’adresse (41,4% contre 54,7%). Pour cela, ils ont pris 8 rebonds offensifs de plus que les Chalonnais (14-6) et ils ont aussi volé 8 ballons de plus (12-4).

Equipes

Compétitions